Les Sanctuaires du mal - Terry Goodkind

Notez
Notes des internautes
1
commentaire
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Kate Bishop vit et travaille à Chicago. Elle pensait être une femme ordinaire, jusqu’au jour où, impliquée malgré elle dans l’enquête sur le meurtre de son frère, elle découvre qu’elle dispose d’un don : la capacité d’identifier les criminels en les regardant dans les yeux.
Mais ce don est aussi une malédiction : il fait d’elle une cible.
Terrifiée par cette révélation et ses implications, Kate est contactée par Jack Raines, un mystérieux auteur qui prétend être le seul à pouvoir l’aider. Il possède d’obscure connexions dans le dark Web.
Alors qu’une horde de tueurs vicieux et assoiffés de sang, sortes de super-prédateurs, s’est lancée à ses trousses, Kate doit se battre pour sa vie. Mais elle n’est toujours pas sûre d’une chose : Jack est-il son salut, ou un autre assassin venu pour la massacrer ?

Vos avis

  • Au rayon des livres 23 septembre 2017
    Les Sanctuaires du mal - Terry Goodkind

    Terry Goodkind plus connu pour être un auteur de fantasy, signe ici un thriller et le début d’une série qui nous plonge dans les profondeurs du Mal. Et on peut dire que l’auteur se distingue avec ce thriller atypique. Non seulement, c’est osé, surprenant et en plus, c’est réussi.
    Bien qu’un air de fantastique plane sur le début du roman, le thriller prend très vite le dessus. Les descriptions sont très crues, certes avec un air de déjà-vu, mais qui raviront les amateurs en manque de scènes gore.
    Le côté atypique du roman vient que nous avons là un thriller à la fois sociétal et connecté. En effet, on découvre le serial-killer 2.0. Les pires criminelles évoluent, deviennent hyper connectés en choisissant leurs futures victimes dans les confins du web. Le plus troublant dans ce roman est que l’on sait pas où se trouve la limite entre fiction et réalité. Le réalisme décrit est assez surprenant, voire même un poil terrifiant.

    Certains dialogues sont à rallonge -pouvant s’étaler sur quelques pages- (là le lecteur peut ressentir quelques longueurs) mais cependant, non dénués d’éléments intéressants dans la poursuite du roman.

    La fin est tranchante, elle s’arrête d’un seul coup. N’étant pourtant pas une adepte des pavés (ici, on n’est pas loin des 500 pages), j’aurais bien continuer ma lecture. Beaucoup de questions subsistent : que devient Kate ? Comment vit-elle ce nouveau don ? Reprend-t-elle sa vie où elle l’avait laissée lors du décès de son frère ou doit-elle tuer pour survivre ?

    On espère donc très vite une suite. Reste à savoir si l’auteur gardera le personnage de Kate ou jettera-t-il son dévolu sur une nouvelle cible ?

    Pour conclure, je dirais que j’ai été agréablement surprise par ce roman. A aucun moment en lisant la quatrième de couverture, je ne m’attendais à être embarquée dans une histoire pareille.

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.