Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

L’Ange rouge - François Médéline

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

A la nuit tombée, un radeau entre dans Lyon porté par les eaux noires de la Saône. Sur l’embarcation, des torches enflammées, une croix de bois, un corps mutilé, orné d’un délicat dessin d’orchidée. Le crucifié de la Saône, macabre et fantasmatique mise en scène, devient le défi du commandant Alain Dubak et de son équipe de la police criminelle. Six enquêteurs face à l’affaire la plus spectaculaire qu’ait connu la ville, soumis à l’excitation des médias, acculés par leur hiérarchie à trouver des réponses. Vite. S’engage alors une course contre la montre pour stopper un tueur qui les contraindra à aller à l’encontre de toutes les règles et de leurs convictions les plus profondes.

Porté par la plume brillante et explosive de François Médéline, L’ange rouge invite son lecteur à une plongée hallucinée parmi les ombres de la ville et les âmes blessées qui s’y débattent.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur Cultura

Vos #AvisPolar

  • IsaVP 23 février 2021
    L’Ange rouge - François Médéline

    La ville de Lyon est à l’honneur dans ce bon polar et on découvre avec curiosité ses quartiers animés, ses ponts sur le Rhône et la Saône, ses petites ruelles et ses catacombes mystérieuses.
    Si les Templiers ont peut-être caché leur trésor au XIV siècle dans les fameuses « arrêtes de poisson », en 1998 c’est à la recherche d’un tout autre secret que le groupe du commandant Dubak du SRPJ de Lyon descend dans ces lieux peuplés d’une faune disparate.
    Car cette équipe de 7 policiers, aux caractères bien trempés et aux vies sacrifiées à leur job de flic, enquête sur un cadavre crucifié qui a descendu la Saône sur un radeau.
    La piste du Tueur aux orchidées mène tout ce beau monde sous la ville, à la recherche de groupuscules d’extrême droite, d’activistes anarchistes et d’étudiants à l’Ecole des Beaux Arts.
    Le commandant Dubak, personnage central de l’enquête, un homme sensuel, qui aime le rap et la cocaïne, sillonne la ville au volant de sa Xsara, se fiant à son instinct pour dénouer un écheveau de pistes trompeuses.
    Le style de l’auteur est très particulier, avec des phrases qui se résument souvent à deux mots, dans un rythme saccadé et effréné et on peine parfois à suivre le fil de l’histoire tant les pensées fusent dans tous les sens.
    François Médéline écrit comme on pense, enchainant les idées comme elles viennent et l’on pourrait se croire un film d’action si certaines scènes ne faisant pas tant froid dans le dos.
    Un polar cinglant, aux personnages attachants, qui réjouira les amateurs de polars musclés, pour peu que l’on s’habitue à son rythme nerveux.

  • jeanmid 24 décembre 2020
    L’Ange rouge - François Médéline

    François Médeline a pris le parti de nous faire ( vibrer ) et vivre une enquête hors norme à travers les yeux et les actes du commandant Alain Dubak . Dubak n’est pas un policier ordinaire habitué aux méthodes relevant d’une orthodoxie exemplaire ni suivant stricto sensu le code de déontologie régissant théoriquement tous les actes d’un policier dans l’exercice de ses fonctions . Il est plutôt adepte de techniques plus extrêmes , un chouia musclé , quand il s’agit de faire “cracher le morceau” à un lascar récalcitrant . Mais a contrario il n’hésite pas à “mouiller le maillot” pour trouver un indice ou une piste , quitte à y laisser quelques plumes au passage .
    Malgré son œil aveugle , Dubak est doté d’une gueule qui attire les filles ...et les emmerdes . Ancien des stups , il n’a pas vraiment lâché la dope et notamment la blanche qui lui permet de se maintenir éveillé pendant 72 heures .Maintenant chef de groupe de la Criminelle au SRPJ de Lyon , son équipe est constituée de six membres ,Mamy ( son adjointe adepte des bonbons gélatineux et acidulés ) , Véronique ( son amante occasionnelle ) , Joseph , Abdel , Thierry , Laurent et le chien Russel, la mascotte de la bande .
    Le crime qui occupe tout leur esprit et leur temps est particulièrement horrible : un cadavre en position christique retrouvé sur un radeau flottant sur le Rhône.Chaque minute compte pour Dubak et ses coéquipiers : la pression de la hiérarchie qui cherche un coupable , celle des journalistes avides de chair fraîche mais surtout l’assassin qui semble suivre une quête irrésistible dans laquelle la raison a depuis bien longtemps laissé place à la folie pure comme les futures victimes s’en rendront vite compte .

    L’univers de François Médeline c’est un style (répétitif , saccadé ) , un rythme ( intense) , une langue qu’il a mise à sa sauce ( j’ai appris de nouveaux mots comme “ déhotter” ou “ calibré” utilisés de manière boulimique par l’auteur ) et une grammaire particulière ( celle de la flicaille et de la rue ). .C’est chaotiquement brutal. C’est hallucinatoire tels les cauchemars de Dubak , complètement “stone” . L’auteur a l’art de transformer la lumière en noirceur dans ce polar de fin de siècle sous emprise . Lyon , sa banlieue , ses quartiers , ses boîtes de nuits glauques deviennent le théâtre des pires vicissitudes .Un anti guide du Routard , pour amateurs de sensations extrêmes Une atmosphère poisseuse et maudite qui déteint sur des personnages en rupture : barrés , borderline , paranoïaques ou pour certains bourrés d’obsessions , sexuelles ou gustatives . Une écriture écorchée vive , à la Dantec ( premiers romans ) ou comme certains Ellroy ( sans son égo surdimensionné ) . Un bouquin dont on aimerait bien sûr qu’il soit traduit sur la toile , sachant sans doute que l’énergie brute et la noirceur de certains personnages n’arriveraient que difficilement à passer le cap .
    Une drogue littéraire à consommer sans modération .

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.