Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

L’interrogatoire d’Eric Todenne pour Terres Brûlées

Bepolar : Comment est née l’idée de ce roman ?
Eric Todenne : Nous venions de terminer Un travail à finir et n´étions pas certains de la suite à donner à cette aventure. Nous voulions surtout éviter un copier-coller de notre premier roman tout en conservant certains aspects qui nous passionnent, notamment la résonance actuelle de certains faits historiques. Et naturellement nos personnages auxquels nous sommes très attachés.

Bepolar : On est de nouveau dans l’Est de la France, du côté de la Moselle. qu’est-ce qui vous lie à ce territoire ? Peut-on le considérer comme un personnage à part entière ?
Eric Todenne : Oui, absolument. La Moselle, et plus particulièrement ce village imaginaire sont des éléments moteurs de Terres Brûlées. Eric est originaire des Vosges et a étudié à Nancy mais c´est avant tout la question de frontière mouvante qui a suscité notre intérêt. Naturellement, le fait d´habiter actuellement en Allemagne a également joué un grand rôle.

Bepolar : Dans Un travail à finir, vous évoquiez la guerre d’Algérie. Cette fois on navigue dans les conflits qui ont touchés la Moselle : 1870 et les deux guerres mondiales. Quel est votre lien à l’Histoire ?
Eric Todenne : Nous ne sommes pas historiens de formation et n´avons aucune prétention d´exactitude historique, même si une grande partie des faits relatés dans Terres Brûlées sont absolument authentiques. Nous nous servons de l´histoire comme d´un arrière-plan qui agit à la fois comme un acteur au sein de l´intrigue et un révélateur des motivations de nos personnages.

Bepolar : Pourquoi avoir choisi ces trois guerres pour Terres brûlées ?
Eric Todenne : L´idée de départ s´articulait principalement autour de la seconde guerre mondiale. En creusant notre sujet, nous nous sommes rendu compte que les racines du mal étaient bien plus profondes que nous le pensions. Nous sommes donc remontés à 1914, puis à 1870, date à laquelle l´histoire de l´Alsace et de la Lorraine a basculé. Un cheminement logique somme toute.

Bepolar : Parlez nous de votre personnage d’Adreani. C’est un flic un peu dépressif, qualifié par une chronique sur le web de personnage "bien malgré lui". Comment pourriez-vous nous le décrire ? Quel lien avez-vous avec lui ?
Eric Todenne : Andreani, avant d´être un flic, est un individu, dans le sens premier du terme. Il est né seul, il mourra seul, selon l´adage tibétain. Il est partagé entre ses désillusions professionnelles et son scepticisme concernant l´espèce humaine. Malgré lui, oui, car en dépit de ces idées "grises", il ne peut s´empêcher d’aller au fond des choses. Il veut avant tout comprendre, plus que découvrir la vérité. Il a une fâcheuse tendance à n´écouter que lui-même, au risque de s´attirer les foudres de ses rares amis ou collègues, mais il n´est ni arrogant, ni donner de leçons. Il suit son propre chemin, sa propre intuition, à contre-courant.

Bepolar : C’est une écriture à quatre mains. Comment travaillez-vous ensemble et pourquoi avoir choisit de prendre un pseudo commun ?
Eric Todenne : Plus qu’un travail à quatre mains, il s´agit d´une construction à deux cerveaux. Des échanges perpétuels, des désaccords mais rarement de compromis. Si l´un de nous n´est pas d´accord, ou au contraire, est totalement persuadé, nous tranchons. À vif, dans le vif. Pas question de partir sur des demi mesures, notre texte doit nous correspondre.

Bepolar : Quels sont vos projets, sur quoi travaillez-vous ?
Eric Todenne : Nous venons juste de sortir Terres Brûlées en mars aux Éditions Viviane Hamy. Après le confinement, nous tentons surtout actuellement de redonner une actualité à notre nouveau roman.

Galerie photos

Pour aller plus loin

Votre #AvisPolar

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.