Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La Relique du Chaos - Éric Giacometti et Jacques Ravenne

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
4 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

Juillet 1942. Jamais l’issue du conflit n’a semblé aussi incertaine. Si l’Angleterre a écarté tout risque d’invasion, la Russie de Staline plie sous les coups de boutoir des armées d’Hitler. L’Europe est sur le point de basculer.
À travers la quête des Swastikas, la guerre occulte se déchaîne pour tenter de faire pencher la balance. Celui qui s’emparera de l’objet sacré remportera la victoire.
Tristan Marcas, agent double au passé obscur, part à la recherche du trésor des Romanov, qui cache, selon le dernier des tsars, l’ultime relique.
À Berlin, Moscou et Londres, la course contre la montre est lancée, entraînant dans une spirale vertigineuse Erika, l’archéologue allemande et Laure, la jeune résistante française…

Vos #AvisPolar

  • angelita 12 juin 2020
    La Relique du Chaos - Éric Giacometti et Jacques Ravenne

    La relique du chaos Saga du Soleil noir de Giacometti et Ravenne, présentation
    1918, la Russie a vécu sa Révolution. L’ancien star Nikolaï est toujours en vie avec sa famille. Mais pas pour longtemps car il doit être tué. Evguerni assiste aux exécutions. Même s’il en veut énormément au tsar, il trouve que cette exécution est violente. Avant de mourir, Nikolaï essaie de confier un secret à Evguerni.

    En 1942, en Allemagne, Tristan Marcas est mandaté par Himmler. Il doit revoir Erika mais il a peur qu’elle se souvienne de ce qui s’est réellement passé à Venise.

    Avis La relique du chaos Saga du Soleil noir de Giacometti et Ravenne
    Eric Giacometti et Jacques Ravenne ont-ils provoqué une scène de ménage chez les M-M à l’occasion de la sortie de leur opus ? Presque. L’homme venait de finir le deuxième tome et voulait commencer le troisième et dernier en suivant. Seulement, il était prévu dans ma PAL puisqu’il me manquait 100 pages du dernier Joël Dicker. Sachant que j’emporte mon livre au travail pour lire entre midi et deux, que je lis le soir, que je me prépare le bouquin pour le lendemain, qu’en 4-5 jours, il est plié et qu’il me faudrait attendre plusieurs semaines avant qu’il le finisse, j’ai décidé que je ne pouvais pas patienter. En attendant, il peut lire le dernier Stephen King ou encore un Sire Cédric, non ?

    Tristan a les faveurs de Himmler mais depuis Venise il n’a pas repris contact avec Londres. Il doit faire très attention. En rencontrant Erika, il ne sait pas si elle a recouvré la mémoire de l’évènement. Cette dernière prêche le faux pour savoir le vrai. Sa quête est toujours la même. Retrouver les reliques et donc la dernière. Doit-il la rendre à la Grande-Bretagne, dans un Londres bombardé, ou à l’Allemagne puisqu’il est agent double ? C’est au péril de sa vie car il sait que, dans un cas comme dans l’autre, sa vie ne tient qu’à un fil. Son enquête traverse les pays. Il retrouve la France occupée, la France aux prises à la police au service de la Gestapo.

    A Londres, tout est fait pour donner de mauvaises informations aux collaborateurs allemands. Les cadavres avec la fameuse croix tatouée sur le front se multiplient. Les auteurs nous expliquent les liens entre Malorley et le père de Tristan Marcas. Afin de laisser une preuve, Malorley, menacé, fait lire des échanges de lettres à Laure, une de ses agents. Et on apprend une histoire d’amitié, une histoire de frères.

    Eric Giacometti et Jacques Ravenne rendraient assez sympathiques certains personnages historiques, si le lecteur ne connaissait pas leurs hauts faits. Cela a été mon cas avec Staline. Mais cela n’engage que mon avis. Cela est également peut-être dû au fait que ce dictateur, dans ce livre, est couplé à Evguerni.

    Les auteurs nous offrent, comme toujours, un roman richement documenté au point de vue historique avec une part de réel et une part de faux. Quand le lecteur ne connaît pas tout de l’Histoire de la Seconde Guerre Mondiale, au niveau des pays, il peut se demander quelles en sont ses parts. En tous les cas, il apprend beaucoup. Entre croyances raciales, extrêmes germaniques, cela peut être dur à lire mais à force, l’empire d’Hitler ne surprend plus mais horrifie quand même. Les plumes sont vives et ne souffrent d’aucun temps mort avec des évènements qui s’enchaînent. J’ai bien aimé également les échanges, ici encore, entre George VI et Winston Churchill.

    Le dernier roman de cette trilogie est vraiment abouti. Il donne une très belle part à Tristan, ancêtre d’Antoine ? Je ne vais pas spoiler mais dans ce jeune homme, je retrouve des traits d’Antoine avec cette propension à lever des mystères, à enquêter même si les situations sont difficiles. Quel réel plaisir de lecture. Un roman vraiment addictif. Les pages ne se tournaient pas assez vite. Cela m’a permis de prolonger mes instants de lecture, quand même.

    L’Allemagne, encore et toujours. D’ailleurs, je me demande comment Hitler a pu conquérir autant de pays, y faire régner la terreur, alors que trois de ses principaux lieutenants ne s’entendaient pas et manoeuvraient en coulisses les uns contre les autres. Je suis, en tous les cas, autant abasourdie par tout ce que je peux lire sur ce que l’Allemagne d’Hitler a pu faire, a tenté de faire contre les Juifs et ceux qui n’étaient pas considérés comme aryens. Cela a toujours été une période de l’Histoire qui m’a toujours intéressée. Et il n’est jamais trop tard pour en apprendre encore plus.

    Le final est mené tambour battant les 100 dernières pages avec de nombreuses révélations, notamment en ce qui concerne Erika, peu présente dans ce roman, suite à la quête solitaire de Tristan. Jusqu’à la fin, le lecteur ne sait pas ce qui va arriver à ce dernier.

    Dans le chapitre des bonnes nouvelles lues sur le groupe consacré à Antoine Marcas et aux auteurs Eric Giacometti et Jacques Ravenne. La saga continue avec un quatrième tome qui fera partie d’une nouvelle trilogie. Et il y aura une nouvelle aventure d’Antoine Marcas, même si j’ai un spoil sur le dernier que je dois lire. Et tout cela en 2021 à quelques semaines d’intervalle.

  • L’atelier de Litote 18 juin 2020
    La Relique du Chaos - Éric Giacometti et Jacques Ravenne

    Après Le triomphe des ténèbres et la nuit du mal. La relique du chaos vient clôturer le Cycle du Soleil noir. Ne soyez pas inquiet de ne pas avoir lu les deux premiers volets, les auteurs ont pensé aux petits nouveaux comme moi qui débuteraient par la fin, en nous proposant un résumé des livres précédents. Nous sommes en Juillet 1942, la seconde guerre mondiale fait rage et c’est une guerre occulte qui est en train de prendre forme. La possession des quatre Swastikas assurera la victoire à son détenteur et leurs quêtes déchainent les passions. Tristan Marcas, agent double va suivre la piste du trésor des Romanov en espérant trouver la dernière relique manquante. Erika, l’archéologue allemande semble avoir le sort de son amant Tristan entre ses mains. Laure, passe du statut de résistante à celui d’espionne sous l’aile du Commander Malorley. Ce roman historique navigue entre première et seconde Guerre mondiale, il est truffé de références maçonniques et ésotériques, le mélange est étonnant et donne une envie d’en savoir plus. Dès qu’on me parle de druides et de sorcières, mon intérêt est aiguisé. Si en plus il y a des scènes dans les catacombes de Paris, au British Museum, à Venise, à Londres où un couple de tueurs sème des cadavres dont le front porte la cicatrice d’une croix gammée, c’est juste incroyable. La plume des auteurs ne respectent pas toujours les faits historiques véridiques mais leur imagination est sans faille et nous entraîne dans une aventure avec beaucoup d’action. Les chapitres sont courts et insufflent un rythme qui laisse le lecteur à bout de souffle. Le final quand à lui est époustouflant et apporte son lot de révélations. Je ne voudrais pas oublier de dire qu’il y a de grands moments d’émotions, notamment avec la fin des Romanov ou encore les confidences de Malorley qui m’ont touchées. Un livre intense qui nous force à réfléchir sur le passé, le présent et le futur avec en arrière fond Hitler et ses atrocités. Bonne lecture.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.