Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La maison du bout du monde et autres nouvelles - Odile MARTEAU-GUERNION

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Dans un souhait de solitude propice à l’écriture j’avais loué une vieille maison nichée au bout d’une falaise escarpée. Le soir de mon arrivée une terrible tempête s’abattît sur la côte secouant tout sur son passage. Alors que je cherchais le moyen d’ouvrir le gaz, un homme tout de noir vêtu dont je n’aperçus pas le visage vint frapper à la porte. Très obligeamment il ouvrit la bouteille de gaz située à l’extérieur de la maison mais au moment de repartir je le vis se jeter dans le vide en écartant les bras. Affolée, je courus jusqu’au bord de la falaise, je ne retrouvai aucune trace ni de son passage ni de sa chute. Les habitants du village que je rencontrai m’affirmèrent que mon imagination m’avait joué des tours. Qu’avais-je donc vu et qui était cet étrange personnage habillé de noir ?

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

Vos #AvisPolar

  • Les lectures de Maryline 23 octobre 2020
    La maison du bout du monde et autres nouvelles - Odile MARTEAU-GUERNION

    Je connais l’auteur grâce à ses romans déjà publiés, plutôt des polars que j’ai apprécié. Ici, me voici en présence d’un recueil de 16 nouvelles dont je vais vous donner un ressenti :

    "La maison du bout du monde" oscille entre suspense, fantastique, peur, frissons et rire... J’ai trouvé ça culotté, bravo pour le dénouement !

    "Le jeu peut être un poison" est une nouvelle très courte qui fait référence à la drogue par le jeu... Je n’ai pas aimé la finalité.

    "Halloween pour le plaisir" ne m’a pas convaincue, je n’ai pas trouvé l’intérêt de cette histoire. J’ai attendu avec impatience de connaitre le secret d’Adélaïde en vain.

    "Le poème définitif" est très drôle et très sympa, on se demande bien ce qu’il se passe et le mot de la fin est génial !

    "Une journée presque parfaite" commence super bien, elle est toute mignonne avec un peu d’amour et de bonne humeur. Et petit à petit, ça se dégrade pour finir au plus mal... Bravo ! Une nouvelle réussie !

    "Pas mon jour" est machiavélique, j’adore !

    "Le bateau de mes rêves" oscille entre rêve et réalité sans savoir où l’on se trouve. Un joli texte poétique.

    Dans "Sam le rêveur", l’inspecteur principal se rend sur une scène de crime et découvre qu’il connait la victime mais qu’il a complètement oublié la soirée de la veille où il a sans aucun doute rencontré cette jeune femme morte. Qui est-elle et qu’a-t’il fait ? J’ai beaucoup aimé, digne d’un très bon polar psycho ! Et la fin est inimaginable et inattendue (sauf si on découvre l’indice de l’auteur trop vite comme moi).

    Dans "Quand la nature s’emmêle", on se demande si l’intelligence artificielle a un avenir. Rien n’est moins sûr et ici, Clara s’en rend vite compte avec cette petite nouvelle qui met du baume au cœur.

    "L’enfant si rare" fait carrément flipper !!!!!

    "Des petits mots pour de grands maux" est douce et fait du bien au cœur... J’aime le jeu de mots du titre.

    Dans "Les larmes de sang", le suspense va crescendo, une histoire de vengeance, j’adore !

    "Le pointeau" est très très courte, machiavélique, drôle et assez finement servie...

    "Mémoire de star" est nostalgique et très sympa.

    J’avoue ne pas avoir vraiment saisi l’intérêt de la nouvelle "les vacances dans le Sud".

    "Les coquillages du nord de la mer" est très rapide, elle nous soulève le cœur pour nous apaiser à la fin.

    On passe par de multiples sensations en lisant ce recueil. Il est très riche et très diversifié, c’est plutôt sympa à lire. Cependant, l’auteur doit faire attention à ne pas en dire trop dans ses titres, ça gâche parfois la surprise.

    J’aime beaucoup cette auteure mais je l’apprécie plus dans ses grands formats.

    La couverture est superbe, il n’y a pas de fil rouge à part peut-être le thème récurrent du sombre, du noir...

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.