Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Le livre perdu de Léonard De Vinci - Francesco Fioretti

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Milan, 1496. Léonard de Vinci attend avec impatience de rencontrer le frère Luca Pacioli, célèbre mathématicien dont il espère apprendre beaucoup. Pour Léonard, qui s’intéresse depuis toujours
à toutes les formes du savoir, les mathématiques, dont l’étude ne lui a pas été possible, représentent
la science souveraine. Mais suite à l’assassinat d’un moine et au vol d’anciens textes byzantins qui sont d’un intérêt inestimable pour les mathématiques, les deux hommes voient leurs projets perturbés. De Milan à Venise, de Florence à Urbino, à travers une Italie où s’achève l’époque pacifique de Laurent de Médicis et des Sforza, ils se lancent sur les traces de l’assassin et des textes volés.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Pour aller plus loin

Vos #AvisPolar

  • Kirzy 29 avril 2019
    Le livre perdu de Léonard De Vinci - Francesco Fioretti

    La couverture, le titre, la quatrième de couv’ te feront immédiatement penser à un énième avatar, plus ou moins poussif, du Da Vinci Code.
    Ne pas se fier aux apparences ! car ce n’est absolument pas le cas, et tant mieux je dirai ( en tout cas pour moi , je suis loin d’être une fanatique de Dan Brown ).

    Pourtant, on a bien une enquête, celle menée par Léonard de Vinci et son ami dominicain, le célèbre mathématicien Luca Pocioli, pour retrouver de précieux manuscrits byzantins volés suite à un meurtre ; on a bien un code ( mathématique, autour du nombre d’or ) à décrypter pour y accéder ; on a bien un – très léger – fil ésotérique autour d’une société secrète néo-platonicienne.

    Mais nous sommes là dans le registre du prétexte car cette enquête est finalement menée de façon très décousue, au fil des années, et manque de rebondissements permanents habituels. Si vous souhaitez livre avant tout un thriller / polar historique, vous n’y trouverez pas votre compte.

    En fait ce qui intéresse cet auteur italien d’une profonde érudition, c’est le registre historique. le passionnant de ce roman réside dans le portrait sensible et vivant de Léonard de Vinci dont on découvre le quotidien et le travail sur une dizaine d’années : son intérêt pour la dissection et l’anatomie ; sa passion pour les mathématiques considérés comme une syntaxe du monde imprégnant toute la matière et l’âme de l’univers ; les affres de la création lorsqu’il doute laborieusement sur la conception d’une oeuvre ; son immense curiosité et goût de la vie :

    « Peindre était pour lui maintenant une fatigue surhumaine. C’était à cause de sa méthode, qui rendait longue et pénible chacune de ses entreprises. Devait-il par exemple représenter un détail ? C’était le début d’une nouvelle enquête sur la nature. Et peindre un bras dans une certaine position ? Il se mettait à étudier l’anatomie : les os, les tendons, les muscles, les veines et les artères, les nerfs du bras. Mais chaque observation suscitait une kyrielle de questions, et chaque question une kyrielle de questions, et chaque question, une nouvelle recherche. La façon dont se meut le bras lui suggérait des treuils et des poulies, la machine humaine faisait naître dans son esprit des projets de nouveaux engins mécaniques. Jusqu’à la question suprême : l’âme. Tu peux refaire des machines artificielles semblables à celles dos et de tendons du corps humain, mais après, c’est à pleurer, parce que ces engins ne bougent pas. Comment insuffler une âme les machines qu’il concevait ? Il allait parfois sur les bords de l’Arno et restait des heures à contempler les mouvements de l’eau, les vagues, les tourbillons, les courses vertigineuses entre les nouveaux avoirs et les ruines des vieux foulons abandonnés. Il essayait de se faire une idée de la consistance des fonds d’après les mouvements de la surface, de deviner la présence de grandes masses sous l’eau à la fréquence des bulles, au dessin des ondulations à la surface de l’eau ».

    En fait, j’ai lu équipée de mon téléphone pour avoir sous les yeux tous les tableaux évoqués et profité des explications données par l’auteur : la Dame à l’hermine, la bataille d’Anghiari, la Vierge l’enfant Jésus et sainte Anne, la Belle ferronnière et bien évidemment la Cène, fresque peinte dans le couvent de Santa Maria della grazzie à Milan ( l’oeuvre la plus décrite dans le livre ). Un vrai plaisir !

    Mon téléphone m’a pas mal servi aussi pour bien appréhender le contexte historique. Francesco Fioretti est un sacré érudit et nous plonge dans une époque tourmentée ( 1495 – 1505 ) fort complexe après la période pacifique de Laurent le Magnifique ( Florence ) et Ludovic Sforza ( Milan ). Les grands princes italiens se font la guerre sur fond de tensions avec la papauté d’Alexandre VI Borgia, les rois de France Charles VIII puis Louis XII en profitant pour revendiquer royaume de Naples et duché de Milan. On en croise des personnages, de Savonarole à Machiavel en passant par le condottiere César Borgia ou Michel Ange et Raphaël.
    C’est très pointu, touffu, résolument passionnant , rendant la lecture exigeante.
    On referme ce livre avec la sensation de s’être empli d’art et d’histoire.

  • L’atelier de Litote 25 avril 2019
    Le livre perdu de Léonard De Vinci - Francesco Fioretti

    Vous voulez en apprendre plus sur le personnage de Léonard de Vinci et vous confronter à tous ses centres d’intérêts, à sa vie parmi les nobles de la renaissance italienne avec en prime un meurtre à résoudre, se livre sera parfait pour vous. . L’auteur réussit parfaitement à nous plonger dans l’atmosphère de l’époque avec cette biographie historique. Vous y trouverez énormément d’informations sur le personnage en lui-même mais aussi sur les différentes théories mathématiques élaborées à l’époque et ceci grâce à son amitié avec le franciscain Luca Pacioli grand mathématicien. Le travail de recherche et de documentation est intense et l’auteur a fourni un superbe travail qui m’a laissé admirative. Le livre est entrecoupé de démonstrations mathématiques pointues qui en ce qui me concerne ont alourdi ma lecture. Les différents schémas sont certainement un plus, je n’ai malheureusement pas le niveau requit pour en apprécier les subtilités. Même le côté thriller n’a pas suffi à m’embarquer, l’intrigue s’étalant sur plusieurs années traîne en longueur et perd de son intérêt. Il y a aussi énormément de personnages, de quoi si perdre avec tous les noms à consonance italienne qui ont fini par se mélanger un peu dans ma tête. Les moments que j’ai le plus apprécié sont ceux passés au côté de Léonard où l’on ressent son intelligence, sa grande curiosité et son talent en tant qu’artiste peintre, sculpteur, architecte, philosophe, écrivain et plus encore. Un livre qui demande de la persévérance et si possible un intérêt pour les sciences et les mathématiques, faute de quoi la lecture peut paraître longue, difficile à suivre et pour tout dire rébarbative Je suis certaine que ce livre trouvera son lectorat, quand à moi je n’en ai pas tiré autant de plaisir qu’espéré. Bonne lecture.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.