Pas un mot - Brad Parks

Notez
Notes des internautes
3
#AvisPolars
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Le juge Scott Sampson s’apprête à aller chercher ses enfants à l’école. Et à plonger en plein cauchemar. Il reçoit un message anodin de sa femme adorée, Alison : elle ira récupérer les jumeaux pour les emmener chez le médecin. Alison rentre à la maison. Seule. Elle n’a jamais envoyé ce texto. Le téléphone sonne. Les enfants ont été enlevés. Les ravisseurs n’exigent pas de rançon, mais des verdicts sur commande : si le juge n’obéit pas à leurs demandes, les petits le payeront très cher. Et évidemment : « Pas un mot ! » C’est le début d’un calvaire où chantage, mensonge et paranoïa feront vivre l’enfer à ces parents prêts à tout pour récupérer leurs enfants, quels que soient les dangers, les sacrifices et les compromissions.

Vos #AvisPolar

  • Leroy Delphine 4 septembre 2018
    Pas un mot - Brad Parks

    Voici un thriller intelligent qui va totalement vous accaparer jusqu’à la dernière page.

    Des kidnappeurs ont enlevé les deux jumeaux d’un juge, qui devra rendre des verdicts exigés par les ravisseurs pour récupérer ses enfants. Il ne peut en parler à personne sous peine de représailles fatales envers les enfants.

    De fausses pistes en faux semblants, Scott va devoir obéir aveuglément au péril de sa carrière et de sa famille...

    Un roman dense (plus de 500 pages) avec de nombreux rebondissements et de nombreuses tensions. Plusieurs personnes impliquées et parfois insoupçonnables...
    Des personnages auxquels on s’identifie aisément, une plume addictive et un suspense bien entretenu grâce à une intrigue bien ficelée.

    Un final qui m’aura fait verser ma larmichette bien que je ne sois pas à proprement parler une sensible, un excellent thriller qui vous happera du début à la fin, très psychologique mais tendu à la fois.

    Je vous le recommande grandement, à deux doigts du coups de cœur...

  • ellemlire 28 janvier 2019
    Pas un mot - Brad Parks

    Tout d’abord je tiens à remercier les éditions Mazarine et le site NetGalley pour m’avoir permis de lire ce livre. le résumé était très tentant, et pourtant mon avis est très mitigé.

    Nous sommes face à une situation d’enlèvement d’enfants et la réaction des parents m’a parue très inadaptée, très plate, sans consistance. Aucune émotion dans ce livre ! Je n’ai jamais ressenti le désarroi des parents et de l’entourage.

    Quant au contexte judiciaire, là encore, l’auteur m’a perdue : beaucoup trop de longueurs, de lexique judicaire. Je pense qu’il ne fallait pas autant de détails pour mettre en évidence l’enjeu de ce kidnapping. le récit en aurait été plus fluide et agréable pour le lecteur.

    La fin, assez inattendue, relève un peu mon impression.

    En bref, une déception livresque comme il en arrive parfois, et dans ce cas, ce n’est pas grave, je ne reste pas sur ma déception, je passe à une nouvelle lecture.

  • musemania 28 janvier 2019
    Pas un mot - Brad Parks

    Je remercie les éditions Mazarine et Netgalley pour m’avoir offert la possibilité de lire ce nouveau thriller de Brad Parks, seul écrivain avoir été lauréat des prix Shamus, Nero et Lefty, trois des prix les plus prestigieux aux États-Unis couronnant les romans policiers.

    Thriller juridique rondement mené où le suspens grandit au fil des pages et le final en est l’apothéose. En lisant ce livre, vous découvrirez les arcanes du pouvoir judiciaire américain. J’avoue qu’étant juriste, j’ai craint de tomber dans des labyrinthes pas forcément à la portée de tout quidam. Et bien détrompez-vous, l’auteur détricote tout ça et vous le rend accessible.

    Dans plusieurs situations, le lecteur peut aisément se mettre dans la peau du juge Sampson et se questionner sur la façon de réagir aux terribles cas de conscience auxquels un juge doit faire face. Les émotions sont palpables, sans tomber dans le larmoyant pour autant et tout en étant cohérent. On se met à douter de tout et de tout le monde, la paranoïa ne faisant qu’augmenter au fil de l’histoire. On se pose énormément de questions : Qui peut bien être le cerveau de l’histoire ? Pourquoi ? Comment les ravisseurs connaissent-ils si bien la famille ?

    L’auteur s’amuse à balader les lecteurs en utilisant des fausses pistes et des retournements de situation. Lorsque vous pensez avoir découvert le fin mot de l’histoire, Brad Parks s’amuse de vous. Quand vous penserez avoir découvert le coupable, vous vous serez fait avoir et ça, c’est vraiment plaisant car peu d’écrivains arrivent à le faire.

    Si je devais vraiment trouver un point négatif, ce sont les quelques longueurs présentes au fil de ces 508 pages. Malgré tout, vous passerez un bon moment à sa lecture !!

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.