Piégée - Lilja Sigurdardottir

Notez
Notes des internautes
4
commentaires
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Qui est cette jeune femme élégante et décidée qui traverse régulièrement les salles d’embarquement de l’aéroport de Keflavík ? Bragi, le vieux douanier, n’en doute pas : Sonja risque sa vie. Devenue passeuse de cocaïne, elle est contrainte à un jeu dangereux avec de puissants narcotrafiquants. Tout en composant avec un ex-mari pervers. Pourtant, en silence, Sonja prépare sa vengeance. Elle ne laissera pas le piège se refermer sur elle.

Vos avis

  • 1001histoires 7 avril 2018
    Piégée - Lilja Sigurdardottir

    Publié en 2015 en Islande, titre original "Gildran". L’action se situe au début de l’hiver, parfois il neige sur Reykjavik. Comme le volcan Eyjafjöll est signalé en éruption, je me risquerais à donner la date approximative de fin 2010.

    A cette époque l’Islande a été piégée par les malversations et les spéculations bancaires. Les effets du krach boursier de 2008 se font encore sentir, la justice recherche des coupables. Agla Margeirdóttir est dans le collimateur du procureur général, l’étau se resserre, elle sent qu’elle va être piégée. Son amie Sonja Gunnarsdóttir aussi a été piégée.

    Sonja a été piégée lorsqu’elle a été surprise avec Agla. Son mari Adam lui a imposé le divorce et elle n’a pas eu la garde de son fils Tómas. Alors Sonja a travaillé pour gagner de l’argent. Sonja a gagné beaucoup d’argent et elle va pouvoir demander devant la justice que les conditions de la garde de Tómas soient revues. Mais avant il lui faut sortir de l’engrenage dans lequel elle est prise. Car Sonja a été piégée, elle a accepté de convoyer une valise au Danemark. La valise a disparu, elle contenait de l’argent. Pour rembourser Sonja a été piégée et contrainte de faire rentrer de la drogue clandestinement en Islande. Toujours plus de drogue.

    Mais cette fois-ci, elle a un plan et espère bien piéger ceux pour qui elle travaille. A moins qu’elle ne se fasse encore une fois piéger, par le douanier Bragi. Difficile de tromper Bragi, plus de trente années d’expérience et à l’aéroport de Reykjavik il a remarqué le comportement de Sonja. Il a bien vu son petit manège. Il va pouvoir la piéger.

    Seulement quelques phrases et quelques chapitres courts et j’ai moi aussi été piégé. Difficile de quitter cet excellent livre. Pas un détail n’est superflu, pas une situation n’est lassante. Le scénario au départ peut paraître simple mais il se complique à souhait. Et les situations sont tellement inextricables que tout va se poursuivre dans une deuxième tome.

    Ce roman est aussi le récit d’histoires d’amour. Amour contrariée entre Sonja et son amie Agla. Amour maternelle de Sonja pour son fils Tómas. Amour indéfectible de Bragi pour sa femme malade incurable à un stade avancé d’Alzeimer.

    Laissez vous piéger ...

    Bibliographie de l’auteure : http://cercle-du-polar-polaire.over-blog.com/2017/11/lilja-sigurdardottir.htm

  • Sangpages 5 juillet 2018
    Piégée - Lilja Sigurdardottir

    Le premier truc à faire pour ce livre est de retenir le nom de l’auteure, c’est pas simple … mais absolument nécessaire puisque vous le reverrez à coup sûr !

    Lilja, je l’ai rencontrée au salon du livre de Genève. Une auteure islandaise, ça se croise pas à chaque coin de rue. J’étais donc ravie de faire sa connaissance et je peux te dire qu’elle est hyper sympa !

    "Piégée", c’est un début intriguant. Une femme dans un aéroport, une business- woman qui dissimule quelque chose.
    Clairement pas un polar classique. Différent, original et d’une richesse incroyable.

    Un de ces livres plutôt tranquille où il n’y a pas un meurtre dès le premier chapitre. Pas de meurtre du tout d’ailleurs ni véritablement de police et là tu me diras : "Euhhh ouais comment c’est un polar alors ? Du coup, c’est un thriller psychologique ?" et là je te répondrai : "Même pas non plus et pourtant le suspense est insoutenable". Et c’est à ce moment-là que tu commenceras à ricaner en te disant que je suis grave à la ramasse !
    "Piégée", c’est en fait une atmosphère qui s’épaissit et des personnages qui prennent une dimension, une substance. Un livre qui dessous ses petits airs de rien est une histoire profonde, intense, travaillée à la perfection qui s’instillera en toi sans que tu t’en aperçoives. D’ailleurs, à dire au passage que ce livre m’a beaucoup fait penser à "La Daronne " d’Hannelore Cayre que j’avais, lui aussi, adoré.

    "Piégée", c’est le récit de gens qui n’ont pas toujours le choix et dont le destin va s’imbriquer par la force des choses.

    Sonja qui doit transiter des kilos de Cocaïne à travers la douane islandaise.
    Bragi le douanier, proche de la retraite, fin limier dont la femme est en institution qui entamera un jeu du chat et de la souris avec Sonja.

    Quant à Agla l’amie de Sonja, elle, est sous le joug d’une enquête pour fraude au sein de sa banque.
    Magouilles financières et trafique de coke sont donc au programme et ce, sans compter le dernier personnage et pourtant pas des moindres : la fabuleuse Islande et son volcan dont le nom est imprononçable, qui répand sa cendre comme le doute se répandra en toi.

    "Piégée", c’est aussi une histoire qui parle d’homosexualité et de son acceptation, qu’elle soit personnelle ou aux yeux de l’entourage. C’est beau et très percutant.

    Tout ça pour dire que quand tu deviens criminel pour la bonne cause, par la force des choses. Quand tu n’as pas le choix, quand c’est pour te sauver toi et tes proches, alors c’est là que tu es piégé(e).

    Et toi dans tout ça ? Tu te laisseras sans doute, tout comme moi, emporter dans ce récit et te retrouveras clairement piégé(e), toi aussi…

    PS : Pour ceux qui insistent, le nom du volcan, c’est : Eyjafjallajökull

  • La Caverne du Polar 2 décembre 2018
    Piégée - Lilja Sigurdardottir

    Lilja Sigurdardóttir est une auteur islandaise de théâtre et de romans noirs. Piégée est le premier tome de la trilogie Reykjavik noir. Après Arnaldur Indridason et Arni Thorarinsson, je découvre une auteur islandaise. C’est donc parti pour l’Islande, petite île perdu au milieu de l’Atlantique nord. L’action a lieu en hiver entre l’aéroport de Keflavik et la capitale Reykjavik de novembre 2010 à février 2011.

    On va suivre le parcours de nos trois personnages principaux. Tout d’abord Sonja une jeune maman divorcée qui aimerai récupérer la garde de son fils Tómas. Officiellement elle a créé une société d’informatique, mais tout ses voyages professionnels en Europe ne lui servent que de couverture pour faire passer de la drogue en Islande. Agla, compagne de Sonja et ancienne banquière, va faire face à une enquête pour malversations financières. Et enfin Bragi un vieux douanier travaillant à l’aéroport de Keflavik n’a pas envie de prendre sa retraite car sa solitude lui pèse de trop. Sa femme étant atteinte de la maladie de Alzheimer se retrouve dans une maison de retraite.

    C’est facile à lire, l’auteur nous dévoile le quotidien des passeurs de drogue. Le rythme de lecture est rapide car les chapitres sont très courts. Piégée est un thriller avec son lot de suspense et de rebondissements, c’est également un roman qui mélange trafic de drogue, histoire d’amour, crise financière et étude de la société islandaise. Je lirai la suite avec plaisir.

  • musemania 12 janvier 2019
    Piégée - Lilja Sigurdardottir

    Ce polar islandais fait partie de la sélection des éditions Points qui concoure pour le Prix du Meilleur Polar. Les votes du jury doivent être remis pour le 14 janvier, le suspens commence à monter avant de connaître l’heureux lauréat.

    Comme certains doivent le savoir maintenant, je suis une très grande fan des auteurs qui viennent du Nord aux noms imprononçables. Je trouve qu’ils parviennent à distiller une atmosphère toute à fait particulière à leurs polars. J’ai donc apprécié que la sélection des éditions Points en compte au moins un.

    Lilja Sigurdardottir est islandaise et nous offre par ce polar noir une vision assez sombre de son île natale, pays que j’aimerais beaucoup visiter pour son côté sauvage et encore préservé. « Piégée » est le premier tome de la trilogie « Reykjavik noir ».

    Les chapitres ne font que très rarement plus de 5 pages, ce qui permet d’avancer assez vite dans le récit. Et malgré que ce livre ait été traduit de l’islandais, l’écriture est surprenamment très fluide. Pas de meurtre, ni d’hémoglobine mais j’ai quand même aimé ce livre et je trouve qu’il a vraiment sa place dans cette sélection en lice pour le Prix du Meilleur Polar car il en comprend tous les codes. Même si ce livre peut être lu indépendamment de la suite (le second tome est déjà traduit en langue française), la fin m’a laissé un goût de trop peu en bouche.

    Le résumé ne laisse filtrer que peu d’informations quant à la teneur réelle de l’histoire et j’ai été agréablement surprise de ce livre me donnant l‘envie de poursuivre ma route avec cette auteure et de découvrir les deux prochains tomes de cette trilogie pour connaître finalement le fin mot de l’histoire. Mais sera-t-il élu Meilleur Polar ??? Nul ne saurait le dire et vous devrez encore patienter un peu ;)

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.