Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Qu’ils retournent en enfer - Jean-Marie Calvet

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

9 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
3 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

Le Lauragais, habituellement si calme, est devenu en quelques semaines le terrain de chasse d’un redoutable tueur en série. Des corps amputés et éviscérés sont retrouvés dans des endroits emblématiques de la région et l’autopsie révèle des détails macabres qui laissent penser que le tueur en série emporte des morceaux de corps comme trophées. Mis à part ça, les forces de l’ordre n’ont pas la moindre piste !
L’adjudant-chef Georges Pujol, chargé de l’enquête, sent bien que cette affaire va lui donner du fil à retordre. Dépressif, d’une humeur massacrante depuis son divorce, il ne sait plus où donner de la tête.
Les cadavres s’accumulent et toujours aucune preuve ni le moindre indice.
L’inquiétude gagne la population. Comment est-il possible aujourd’hui de commettre des atrocités pareilles dans notre pays ?

Pujol doit mettre les bouchées doubles, surtout que la liste des victimes s’allonge... La chasse au tueur en série est ouverte !

Plongez dans les méandres d’une enquête extraordinaire dont personne ne sortira indemne.

Source : Éditions Alter Real

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Musemania 25 avril 2022
    Qu’ils retournent en enfer - Jean-Marie Calvet

    Bienvenue dans la capitale mondiale du cassoulet, j’en appelle à Castelnaudary. Première fois que je m’y rends par une lecture et encore plus, au travers d’un roman policier. Si comme moi, vous êtes novice en la matière, voilà donc une bien bonne originalité.

    « Qu’ils retournent en enfer » est un thriller, assez noir qui se lit facilement et rapidement. Le livre ne compte que 170 pages et les chapitres sont assez courts, faisant défiler les pages. J’ai trouvé ce livre empreint des codes du polar à l’ancienne.

    Par contre, je me dois de relever de petits écueils, au nombre de deux principalement pour moi. Tout d’abord, je dirais qu’étant donné le faible nombre de pages, il est difficile pour Jean-Marie Calvet d’aller dans la profondeur : que ce soit dans l’histoire globale que dans les personnages. Pourtant, malgré cette frugalité, l’auteur introduit beaucoup de protagonistes différents ; ce qui fait que le lecteur peut se perdre parmi tous ceux-ci.

    Ensuite, j’ai trouvé que l’intrigue se déroulait trop promptement et que le final arrivait beaucoup trop vite. Ils auraient pu être un brin plus travaillés et plus construits afin de ne pas advenir de la sorte et de laisser un goût de trop peu aux lecteurs. Un manque de complexité fait que l’originalité se trouve absente du récit et pèse sur un potentiel suspens.

    Malgré ceux-ci, à contrario, la fluidité de la plume de l’auteur fait que le récit coule aisément. Le fait que Jean-Marie Calvet a été policier de profession, les procédures sont clairement explicitées et nous pouvons être certains quant à leur véracité. L’accent est peut-être d’ailleurs mis trop dessus au détriment d’autres éléments du livre.

    Ceci n’est que mon humble avis personnel. N’hésitez pas à vous procurer le livre afin de vous en forger le vôtre.

  • unbeaudimanche 21 avril 2022
    Qu’ils retournent en enfer - Jean-Marie Calvet

    Gendarmerie et Police pour un même objectif : trouver le tueur qui sévit dans le Lauragais et qui ampute et éviscère ses victimes !

    J’avoue avoir eu du mal à me mettre dans l’histoire mais une fois passé les 1ers chapitres — qui sont courts et qui rythment bien la lecture — j’ai beaucoup aimé le maillage tissé par l’auteur, tant sur le plan des différentes personnalités des personnages que sur l’intrigue qui s’étoffe et évolue au fil des meurtres.

    Par contre j’ai été "déçue" de la rapidité avec laquelle on arrive au dénouement ... j’aurais aimé plus de suspens dans la recherche du meurtrier ! Cela manque un peu de corps !
    Pour autant j’ai apprécié cette lecture !

    Merci à Bepolar et à l’Opération Club Sang pour cette découverte !

  • julien1924 19 avril 2022
    Qu’ils retournent en enfer - Jean-Marie Calvet

    Je ne suis pas adepte des livres courts et cela se confirme avec ce roman.

    Je trouve que le roman manque d’originalité. Le style est fluide, mais trop académique par moment (notamment au début), avec la présentation en détails des différentes procédures judiciaires et des services impliqués dans l’enquête. Ces aspects prennent trop de place dans un livre de moins de 200 pages, au détriment de l’intrigue en elle-même, voire de la psychologie des personnages. Il y en a d’ailleurs trop, une seule équipe aurait suffi à mon avis, ce qui aurait permis de s’attarder plus sur certains personnages que je trouvais intéressants.

    Enfin, l’histoire manque clairement de suspens et il n’y aucune surprise dans le déroulé. Cela s’apparente pour ma part aux anciens « romans de gare ».

    A la lecture des autres commentaires, il apparait que certains ont apprécié cette lecture. Il ne vous reste donc qu’à vous faire votre propre avis.

    Je tiens à remercier Bepolar pour cette lecture.

  • Julie Fink 12 avril 2022
    Qu’ils retournent en enfer - Jean-Marie Calvet

    L’auteur nous propose ici un polar qui se situe dans la région Toulousaine où plusieurs corps sont retrouvés obligeant police et gendarmerie à travailler ensemble avec un objectif commun : trouver l’assassin ;

    Je n’ai pas été emportée par ce roman, l’intrigue va vite, la narration est très scolaire, froide ; on peut avoir l’impression de lire un tutoriel de la parfaite enquête de police. Certains personnages auraient mérité être approfondi, on sent également une certaine difficulté à raconter les relations humaines.
    Au final, j’ai terminé ce roman avec l’impression de l’avoir à peine commencé.
    Petit bémol également sur certains passages : il y a 50 ans ça passait, aujourd’hui moins.

    je remercie BePolar pour ce livre et cette opportunité

  • laetis 12 avril 2022
    Qu’ils retournent en enfer - Jean-Marie Calvet

    Merci à Bepolar pour ce roman découvert dans le cadre de l’opération club sang. L’histoire est rythmée, les chapitres sont courts ce qui donne de vrais repères à la lecture qui est pour ma part brouillée par la multitudes d’enquêteurs. On s’y perd un peu et c’est difficile de garder le fil. Cependant, l’intrigue est rapidement posée, on entre dès les premières pages dans le vif du sujet, l’écriture n’est pas simple, les termes utilisés sont recherchés et j’ai justement trouver que certains termes sont trop détaillés.

    Le roman est court, il se lit rapidement mais pour moi il manque ce côté "suspens/angoissant", c’est un bon polar malgré tout.

  • Morganea 9 avril 2022
    Qu’ils retournent en enfer - Jean-Marie Calvet

    Merci à BePolar et à J-M Calvet pour ce polar français !

    Grâce à de courts chapitres, l’enquête est rythmée et fluide, malgré l’intervention de 3 équipes de policiers et gendarmes pour la résoudre. Et pourtant, on ne peut pas dire que leurs propres vies personnelles soient vraiment faciles, entre deux trajets en voiture reliant l’Aude et la Haute Garonne !

    Lu très rapidement, Qu’ils retournent en enfer, est une jolie découverte, simple mais plaisante, et sans prise de tête.

    Je recommande, si vous n’avez pas beaucoup de temps devant vous, et pas envie de trop réfléchir, c’est le roman idéal :)

  • Vary Soasoa 7 avril 2022
    Qu’ils retournent en enfer - Jean-Marie Calvet

    Il ne faudra pas moins de trois équipes de police pour résoudre cette affaire de tueur en série dans le sud de la France ! L’auteur, policier à la retraite, enrichit son texte de précisions intéressantes sur toutes les procédures autour de l’enquête. Une histoire bien ficelée, aux personnages hétéroclites qui passe trop vite dans un style fluide ! Un moment très agréable : merci #bepolar pour cette découverte.

  • Benoît Ver-Elst 5 avril 2022
    Qu’ils retournent en enfer - Jean-Marie Calvet

    Merci à BePolar de m’avoir permis la lecture de cet agréable thriller. La plume fluide, délicate de Jean-Marie Calvet, ancien policier à la retraite, nous transporte dans la tête de l’équipe d’enquêteurs. J’ai dévoré, apprécié en une soirée sur ma tablette, une première pour moi qui adore manipuler les livres.
    Des univers difficiles de vie décrites avec beaucoup de sensibilité.
    Un rapprochement rare qui devient très vite efficace entre la gendarmerie et les services de police dans les départements de l’Aude et de Haute-Garonne.
    Des histoires sentimentales à rebondissements entrecoupées par des meurtres rituels de Papouasie-Nouvelle-Guinée choquant les investigateurs. Membres amputés, coeurs et foies prélevés sur les victimes mais pour quelle raison ?
    Avec ce roman "Qu’ils retournent en enfer" de Jean-Marie Calvet, j’ai passé un moment simple de plaisir sans prise de tête. Une belle lecture.

  • IsaVP 2 avril 2022
    Qu’ils retournent en enfer - Jean-Marie Calvet

    Un tueur en série sème, dans tout le Lauragais, des victimes mutilées et il ne faudra pas moins de 3 équipes de police de cette région du Sud-Ouest, pour arriver à démasquer cet assassin inspiré par des rites africains ancestraux.
    Ecrit par un policier retraité, ce polar nous dévoile tous les dessous d’une enquête avec de nombreux détails sur les procédures d’identification, comme sur les procédures judiciaires et, malgré le ton un peu professoral, c’est assez intéressant.
    Si j’ai apprécié l’histoire que j’ai trouvée bien ficelée, ainsi que les policiers qui sont tous attachants, il n’en est pas de même du style de l’auteur qui m’a bien souvent hérissée.
    Non les Papous de Nouvelle Guinée ne parlent pas comme dans Tintin au Congo et non les femmes ne font pas des fellations pour se faire pardonner leur cycle menstruel. Et non, on n’est plus « à voile et à vapeur » depuis longtemps. Ce qui me choque le plus, c’est que personne n’ait dit à l’auteur que notre monde avait changé.
    Ce roman réjouira certainement les amateurs de polars « à l’ancienne », mais pour ma part, il restera entaché par des propos « politiquement incorrects ».
    Comme ce n’est que mon point de vue, il faut le lire pour se faire sa propre idée.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.