Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

C’est pour mieux te manger - Kim Ji-Yeon

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Brave Minjue, elle a fait toute la route depuis la campagne pour rendre visite à sa grand-mère Sooja, avec des courses plein le coffre de la voiture. Elles ont parlé un peu. Elles ont caressé le chien. Ensuite la colocataire de Minjue a fait une promenade avec la vieille dame. Elles ont papoté, mère-grand a raconté des bribes de sa jeunesse. C’était un après-midi ordinaire. A ceci près que mère-grand, Sooja, était morte quelques semaines plus tôt.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Chineuse Deculture 4 juillet 2022
    C’est pour mieux te manger - Kim Ji-Yeon

    Joli jeu de dupe pour cette plume naissante, dans les troubles de prénoms redondants coréens, vous cerner rapidement un récit tel une toile. Chaque chapitre narre le point de vue d’un personnage, les auteurs coréens dissèquent sans nul autre pareil les méandres de la cupidité brodé au cœur de la famille. Brillant.

  • Musemania 24 mai 2022
    C’est pour mieux te manger - Kim Ji-Yeon

    Cette année, je m’étais fixée d’étendre les origines des livres que j’avais l’ambition de lire et notamment, de plonger dans l’univers coréen des polars. Pourquoi ? D’abord, parce que j’avais découvert plusieurs séries coréennes sur Netflix (dont « Squid Game » et « All of us are dead ») que j’avais adorées. En 1 ou 2 épisodes, elles avaient réussi à me rendre accro. Ensuite, parce que j’avais lu d’excellentes chroniques sur des polars coréens depuis la création récente en 2020 de la maison d’édition, Matin Calme, qui leur est complètement dédiée.

    Jusqu’à présent, je ne m’étais plongée que dans un seul et unique livre venant de ce pays à savoir :« La rivière de l’oubli » de Cet Jun. J’avais eu beaucoup de difficultés à saisir l’intrigue dans sa construction mais aussi au regard des nombreux personnages. Parce que je déteste rester sur une mauvaise note par un accident de parcours peut-être (pas le bon moment où j’ai décidé de le lire par exemple), je suis facilement passée au-dessus de cela.

    Donc, me voilà enfin réconciliée avec le polar coréen si je puis dire. « C’est pour mieux te manger » m’a vraiment captivée que ce soit par sa trame narrative que par son substrat. Bien sûr, étant vraiment novice, les noms et prénoms restent un peu ardus pour moi. Maintenant, je pense qu’il ne s’agit que d’une question d’habitude et une fois que j’en aurai lus plusieurs, ça ira plus aisément !

    J’ai perçu ce roman comme un vrai livre à énigmes ou à tiroirs. Quand on pense en avoir résolu une ou ouvert un, d’autres, voire même plusieurs se profilent alors. C’est un vrai puzzle qui se construit et le lecteur est souvent à des années-lumière de la résolution finale. Le style d’écriture est quelque peu simpliste mais je ne dis pas cela péjorativement. Il s’agit peut-être d’une spécificité culturelle ou à tout le moins, d’un souhait de l’auteure et cela fonctionne bien par rapport à l’intrigue.

    En se tournant vers un livre issu d’une culture que l’on ne connaît pas vraiment, on peut ainsi apprendre plein de choses de façon très ludique. Pour moi, cela a bien été le cas. Ce polar est donc une immersion très réussie dans la littérature coréenne et cette atmosphère si riche d’évasions. Franchement à ce titre, j’en redemande encore !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.