Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Démons - Marc Laine

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

5 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Lieutenant de police judiciaire à Avignon, Maxime porte sur son visage la marque du démon. Sept profondes cicatrices, de la tempe au menton, qui le font passer inaperçu parmi les voyous et lui ont laissé l’âme balafrée. Le Mal, il le connaît. Le reconnaît. D’instinct. Mais cette scène de crime dépasse de loin ses talents de chasseur. Pendu à des crocs de boucher, un homme a été proprement massacré. Le premier d’une longue série qui mènera Maxime aux portes de l’enfer. Et celles-ci ne s’ouvrent pas impunément...

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • ju_se_livre 19 mars 2021
    Démons - Marc Laine

    Plutôt déçue.

    Du bon...
    Le livre commence sur un crime vraiment odieux, bien cracra comme j’aime. Et je me dis que oui, ça, ça va être bon.
    100 premières pages où le rythme est là, l’enquête démarre sur les chapeaux de roue, les personnages m’ont l’air pas trop mal. Et survient un second crime qui n’a rien à envier au premier.

    Mais...
    Si les 100 premières pages ont su captiver mon attention, la suite traîne en longueur. Des paragraphes qui résument des dialogues. Des dialogues qui résument des paragraphes. Des répétitions et des répétitions.

    Maxime est un lieutenant de police alcoolique, drogué et qui voit la vie en noir. Bon jusque là ça va. Mais Maxime est tourmenté. Il voit le Mal, Il vit le Mal. Telle une Mme Irma, il sent les gens et reconnaît leur part sombre. C’est ce qui lui maintient la tête hors de l’eau, chasser le mal avec un grand M. Euh, ça sent légèrement le Sharko réchauffé là.
    Sauf que Sharko je l’aime. Ce qui n’est pas vraiment le cas de Maxime. Et sa relation avec sa coéquipière vire légèrement au soap à certains moments. Les passages en italique reflètant leurs pensées intimes, je m’en serais bien passé.
    Je ne lis pas de romance, ce n’est pas pour en retrouver dans un thriller : "Mon dieu, j’ai l’impression qu’il peut lire au plus profond de moi et connaître tous mes secrets les plus intimes". Euh... D’accord Brenda...

    En bref, j’ai vraiment aimé la noirceur des crimes. Mais trop de passages qui m’ont fait souffler. Je n’ai éprouvé aucune empathie pour Maxime. Cette saga s’arrêtera donc là pour moi.

  • celine85 6 septembre 2020
    Démons - Marc Laine

    Maxime, Lieutenant de police judiciaire à Avignon se rend dans un entrepôt que Mario Lopez loue en partie pour stocker la marchandise de sa société de fruits et légumes. Mario a appelé la police totalement paniqué car il a découvert l’horreur absolue dans la chambre froide. Son collègue, Francis Pelat est pendu à des crocs de boucher, il a été massacré, torturé. Même les policiers sont choqués par la scène de crime qu’ils découvrent. « Comment avait on pu infliger une telle torture à un homme ? Quel esprit malade avait pu engendrer pareille horreur ? ». Très rapidement, ils repèrent une inscription sur le mur : « Juliette les trouve si beaux en uniformes par ce mois de novembre ». Cette affaire va être très difficile à élucider pour Maxime et son équipe, car ce meurtre n’est que le premier d’une longue série….
    Coup de cœur pour moi mais attention ce livre n’est pas fait pour les âmes sensibles, la description des meurtres est violente, les scènes macabres. C’est typiquement le style de livre que vous commencez et qu’il est impossible de lâcher. Le style est fluide, le suspense présent et rien ne laisse annoncer l’identité du coupable, tout arrive dans les dernières pages. L’atmosphère créée par l’auteur ne retombe pas. Ce roman mérite largement son prix VSD du polar. Après un tel roman, on a besoin de reprendre un peu son souffle mais je pense bien découvre prochainement « Flambeau » et « La variation du mal »

  • Lady Meredith 17 juillet 2020
    Démons - Marc Laine

    Thilliez a eu du nez en proclamant ce roman comme son coup de cœur ! (C’est le mien aussi !)
    Cet auteur, gendarme dans la vraie vie, maîtrise son sujet et sait de quoi il parle en terme de réalisme criminel et judiciaire.

    Mais son vrai talent, à mon sens, c’est de transformer ce qui pourrait être des clichés en mayonnaise policière bien noire qui prend bien !

    Des clichés il y aurait : un flic gueule cassée, dont les cicatrices témoignent de ses démons intérieurs et qui flaire le mal comme un chien les truffes, un commissaire irascible, bourru mais au grand cœur, une jeune flic pragmatique et raisonnable dont l’aura salvatrice rayonne positivement sur l’enquête et surtout sur le héros, (mais on ne tombera pas dans la romance) une jeune fille recluse dans un hôpital psychiatrique vétuste, un criminel dont on ne sait s’il est surnaturel ou juste bien bien syphonné et des scènes de crimes spectaculairement glauques !

    Pourtant, à lire ce premier roman, il ne nous vient jamais à l’idée qu’il s’agit de déjà vu, de réchauffé ou d’attendu ! Et là réside le talent !

    Appliquant les préceptes du maître Thilliez, il y a même une sacrée énigme que je me suis régalée à essayer de déchiffrer ( j’avais l’intuition mais j’avoue ne pas être parvenue à décrypter)

    Bref, des crimes odieux, un motif qui tarde à se faire jour, des personnages crédibles et attachants, une histoire qui ne vous lâche pas (quelques fautes d’orthographe et de style... mais que font les correcteurs ??) Je recommande ++ et j’ai hâte de découvrir les deux autres romans de Monsieur Marc Laine !

  • La Papivore 9 décembre 2019
    Démons - Marc Laine

    Po po po !!! Quel bouquin ! Nous sommes en présence d’un VRAI thriller, avec un grand T. Avec ce roman, Marc Laine se pose là comme un auteur à suivre, un auteur qui maîtrise les codes du genre. Voyez un peu : des crimes horribles, bien gores, à la symbolique forte, un méchant bien méchant, bien flippant, un mobile bien maîtrisé, un personnage principal fort et ténébreux à souhait.

    Maxime est un flic à la gueule cassée : de profondes cicatrices zèbrent son visage, le rendant à la fois intimidant et intriguant. La plupart des gens qui le rencontrent ont du mal à le regarder plus de trente secondes tellement il est étrange... Sa particularité, c’est qu’il suit son instinct hors norme qui lui permet de traquer les pires criminels. Il était donc tout désigné pour débusquer ce tueur qui, excusez du peu, tue un mec, le suspend à un croc de boucher, tête en bas, les bras coupés, dont un est enfoncé dans sa bouche et l’autre dans son rectum... Et ouais ! Le tueur va tuer comme ça quelques personnes, et décore chaque scène de crime avec une phrase sibylline tirée d’un poème.

    Le rythme est soutenu, c’est captivant du début à la fin, et Marc Laine mène ses lecteurs en bateau. A l’instar des enquêteurs, dès qu’un suspect est trouvé, on se dit "c’est lui ! C’est obligé !", et puis Marc Laine nous mène en fait dans un cul-de-sac. C’est retors, c’est jouissif ! Je déplore juste le personnage de Stéphanie, la nouvelle partenaire de Maxime, qui est superflue selon moi. J’ai l’impression qu’il fallait mettre une touche féminine, donc l’auteur l’a créée en ce sens.

    En un mot
    J’ai adoré ce livre très rythmé, et la fin est juste "wouah !" Je vous le conseille si vous aimez les vrais thrillers, à l’ambiance noire avec un soupçon de gore. Ce roman est une vraie réussite sur laquelle vous pouvez vous ruer !

  • Clarmac 13 décembre 2018
    Démons - Marc Laine

    Coup de cœur pour moi aussi.

    L’intrigue, elle vous prend et ne vous lâche pas. J’ai hâte d’enchaîner avec la suite "Flambeaux".

    Il se passe également quelque chose avec Maxime tout au long de cette lecture. Ce quelque chose qui fait que l’on s’attache et que j’ai hâte de le retrouver.
    Je reste néanmoins dubitative sur la relation Maxime / Stéphanie. J’ai trouvé peu crédible cet homme si meurtri qui flirte avec cette partenaire fraîchement débarquée. Un peu trop "fleur bleue" et minauderie pour moi.

    Lecture suivante...

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.