Du mouron pour les petits oiseaux

Notez
Notes des internautes
0
commentaire
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

La bouille grasse, ridée pas qu’un peu, les tifs grisonnants, le gros tarin bête, l’œil bleu des poivrots, souligné de valoches façon grande croisière... » tel apparaît M. Armand au patron du restaurant Georges, jaloux des succès de ce client sexagénaire auprès des femmes. Mais lui, qui compare ce qu’il dépense aujourd’hui pour elles avec ce qu’elles faisaient jadis pour lui, sent la morsure de l’âge et se livre souvent à des méditations moroses sur la condition humaine.Il a pourtant été bien prudent et bien raisonnable, M. Armand. Ayant rompu avec toutes ses occupations passées, il a consacré ses « économies » à l’achat d’un immeuble de cinq étages (tout en hauteur) à Ménilmontant, dans lequel il habite lui-même, et il complète ses revenus par l’élevage de canaris sélectionnés auxquels il apprend à chanter sur des ritournelles de flûte. La concierge, Mâme Communal, une veuve pas déplaisante qui a toutes sortes de bontés pour son proprio, exerce une surveillance attentive sur les allées et venues des locataires sauf, évidemment, sur celles d’une très vieille demoiselle à demi impotente à qui elle apporte ses repas. Il se joue du haut en bas de la maison une sorte de ballet des désirs et des feintes, dont la description, dans ce langage coloré dont l’auteur a une telle maîtrise, est bien divertissante.

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.