Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

L’inspecteur Sadorski libère Paris - Romain Slocombe

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
2 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

Été 1944 : Sadorski a passé huit mois en prison. L’administration le libère en échange d’un rapport sur le transfert de l’ex-ministre Georges Mandel, otage des nazis, qui va être tué sous ses yeux. Crime ordonné par la SS ou par la Milice ? Peu après, un inconnu blessé est enlevé par des flics allemands en civil. L’inspecteur met ses adjoints sur l’affaire et l’un d’eux est abattu à son tour.
Dans un bar tenu par des truands, Sadorski rencontre un jeune milicien qui semble être un pervers sexuel. Ce personnage va le mener à la plus terrifiante « Gestapo française » opérant dans ces dernières semaines avant la Libération…

« Un très grand personnage de salaud qui nous pousse à une immense compassion pour ses victimes. » Pierre Lemaitre, Dictionnaire amoureux du polar, Plon, 2020

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • jeanmid 16 octobre 2021
    L’inspecteur Sadorski libère Paris - Romain Slocombe

    Si nous ne connaissez pas encore l’Inspecteur Principal Adjoint Sadorski voici en quelques mots ses principaux traits de caractère : un fond de perversité, un zeste de cruauté et un profil de champion de l’affabulation. En somme un salaud qui profite de cette période si particulière pour exercer ses talents aux Renseignements Généraux de la Préfecture de Police de Paris et débusquer le moindre juif qui se cache tentant d’échapper à la déportation vers les camps. C’est pourtant bien une jeune fille juive qu’il dissimule chez lui en toute illégalité, une jeune femme qu’il ne se contente pas d’héberger sous le même toit que sa femme Yvette mais qu’il a violé et engrossé. de cet acte forcé est né un petit Bernard, un fils dont il est parvenu à cacher la paternité à son épouse, le faisant passer pour celui d’un jeune résistant qu’il a lui-même tué d’une balle de revolver.
    Dans ce nouvel épisode, qui sent la fin de règne pour les occupants allemands et leurs complices miliciens, l’IPA Sadorski n’a pas dit ses derniers mots ni commis ses derniers méfaits même si on le découvre au début de roman, emprisonné . Saura-t-il saisir à temps l ’opportunité de retourner sa veste au bon moment pour se transformer en résistant tout neuf, avec un beau brassard tricolore alors que résonne déjà les canons des alliés à l’ouest de Paris ? Saura-t-il rebondir une dernière fois pour tenter de sauver sa peau compte tenu du nombre de morts qu’il a sur la conscience ? Vous le découvrirez dans ce roman saisissant et plein de rebondissements.

    Une nouvelle fois, Romain Slocombe nous plonge dans notre histoire, cette période grise de l’occupation même si un vent de liberté et de renouveau flotte de plus en fortement au gré des pages.
    On retrouve notre « cher Sadorski » aux griffes de l’administration pénitentiaire avant d’en sortir grâce une nouvelle funeste mission.
    Mais Sado n’est plus l’ombre que lui-même, subissant plus les événements qu’ayant prise sur eux.
    On découvre un Paris gagné par la chaleur et la moiteur de l’été mais qui semble aussi gagné par une nouvelle ferveur, alors que les occupants et leurs sympathisants font leurs valises et prennent la route de l’est .Une atmosphère de tension et à la fois de premiers relâchements, parfaitement décrite par l’auteur qui nous fait vivre ces moments comme « si on y était » grâce à force de petits détails scrupuleusement et minutieusement rassemblés. Sadorski est nos yeux et nos oreilles, notre témoin privilégié des changements qui sont dans l’air et dans les rues.
    Comme toujours, l’auteur mêle habilement faits réels et romancés, faisant de l’IPA un acteur plus qu’un personnage de son récit .
    C’est par moment dur, parfois révoltant mais aussi terriblement émouvant comme ces quelques jours qui ont fait basculer la France dans une nouvelle ère de liberté mais aussi de représailles contre les responsables supposés ou réels de leur oppression.
    Une livre assurément à ne pas louper pour cette rentrée .

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.