Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La cité en flammes - Don Winslow

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

5 #AvisPolar
4 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

État de Rhode Island, 1986.
Danny Ryan, 29 ans, est docker. Intelligent, loyal et réservé, il n’a jamais vraiment trouvé sa place au sein du clan des Irlandais qui règne sur une partie de la ville. Son rêve : fuir loin de cet endroit où il n’a pas d’avenir.
Mais lorsque Paulie Moretti, mafieux d’une famille italienne jusque-là amie, s’affiche avec sa nouvelle conquête, Hélène de Troie des temps modernes, Danny se retrouve mêlé à une guerre sans merci à laquelle il ne peut échapper.
Il lui faudra s’imposer enfin et affronter un déchaînement de violence sans précédent pour protéger sa famille, ses amis, et la seule patrie qu’il ait jamais connue.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • kris_k 2 juin 2023
    La cité en flammes - Don Winslow

    La cité en flammes raconte l’histoire de Danny Ryan, qui marié à Terri Murphy fait partie du gang des Irlandais dans Dogtown (un quartier de Providence dans le Rhode Island).
    Chaque été le clan Murphy passe ces vacances à Goshen Beach. C’est justement lors d’un été en aout 1986 que Danny regarde une femme magnifique sortir de l’eau, mais il sait qu’elle est synonyme d’ennuis… non pas pour lui, parce qu’il est fidèle à sa femme Terri et ne la tromperait pour rien au monde, mais pour d’autres raisons !

    Don Winslow nous livre ici une histoire de mafia, et comme dans toutes les histoires de mafia, il faut s’attendre a beaucoup de personnages !
    D’ailleurs j’ai eu du mal à m’y retrouver dès les premières pages, mais soit, une fois l’histoire bien entamée j’ai fini par retenir les plus importants. Et puis comme dans toutes les histoires de mafia, ils se disputent, se font la guerre et oui des personnages meurent, donc inutile de les retenir lol
    Par contre s’il y a un personnage que j’ai retenu, c’est bien Danny Ryan, c’est aussi parce qu’il tient un rôle clef dans cette histoire donc c’est un peu logique. Mais je ne sais pas pourquoi, l’auteur dans sa façon de le décrire a fait en sorte que je me suis facilement accroché à lui.

    Voilà pour moi La cité en flammes est une bonne histoire de mafia, même si on y retrouve quelques clichés et que beaucoup trouvent que c’est du déjà-vu, et qu’il ne m’a pas fait un effet waw j’ai quand-même bien aimé lire ce livre qui se laisse facilement lire.
    J’ai hâte de retrouver tout ce petit monde (enfin ceux qui ont survécu) pour poursuivre la suite des aventures de Danny Ryan !

  • Ju lit les Mots 21 octobre 2022
    La cité en flammes - Don Winslow

    Les personnages sont bien ficelés dans l’ensemble, sauf celui par qui tout arrive, Liam, qui concentre tous les défauts en lui, au point d’avoir trouvé que l’auteur forçait un peu trop les mauvais points sur un seul personnage. Les autres étant bien nuancés dans l’ensemble avec une construction psychologique plus poussée pour certains, notamment celle de Danny, au point de le rendre sympathique, malgré tout…

    On sent que c’est un premier tome qui pose l’intrigue, le tout se met en place et c’est bien construit et intéressant avec le monde mafieux, les gangsters et cette opposition entre italiens et irlandais qui retrace assez bien cette ambiance parfois lourde des trafics en tout genre, pour imposer sa force et ne pas se laisser dévorer par les autres.

    C’est la loi du plus fort qui l’emporte. Il est difficile de trouver une voie différente, même si vous n’avez pas envie de tremper dedans, la famille vous ramène toujours dans son giron.

    Don Winslow construit son intrigue autour de l’Illiade avec la Grèce ancienne, même si j’ai trouvé l’idée sympa, ça ne change pas grand chose à la lecture, pourtant tout s’imbrique parfaitement au récit.

    https://julitlesmots.com/2022/10/13/don-winslow-attise-les-braises-avec-la-cite-en-flammes/

  • Riz-Deux-ZzZ 30 juin 2022
    La cité en flammes - Don Winslow

    En bref, un roman noir au cœur d’une guerre de clans... Une ambiance captivante et des personnages attachants conduits par la plume de Don Winslow !

    Je découvre l’auteur avec ce titre et j’apprécie beaucoup son écriture fluide, presque visuelle qui donne une dimension particulière aux premières lignes du roman, capitales pour la suite. Il faut se concentrer, au départ, pour bien assimiler la quantité de personnages et leurs places dans la hiérarchie des clans irlandais et italiens, maîtres des commerces de la ville.
    J’ai de nombreuses fois pensé à la série Sons of Anarchy, et même, dans une autre mesure et pour d’autres raisons, au roman "Nous rêvions juste de liberté" de Henri Loevenbruck : guerre de clans, mais avant tout, guerre d’ego, complots et arrangements, violence et drame... Tout est là pour créer une ambiance pesante, parfois oppressante.

    Les personnages sont également très bien travaillés et maîtrisés, avec des caractères et des histoires très variés. Malgré des clichés que l’on peut difficilement éviter dans ce genre d’histoire, Don Winslow amène des choses différentes, des sujets auxquels je ne m’attendais pas et une vision des choses intéressantes, notamment dans la place des femmes dans cet univers très masculin/macho ou encore sur la question de la destinée, des responsabilités familiales... Ce que l’on attend de nous est-il vraiment ce que l’on désire nous-mêmes ? Peut-on arriver à concilier les attentes de nos proches et nos propres souhaits ou doit-on inéluctablement faire un choix ?

    [...]

    Avis complet : https://www.instagram.com/p/CdbORzdoXl1/

  • Musemania 8 juin 2022
    La cité en flammes - Don Winslow

    Don Winslow est un auteur américain assez bien réputé en Europe mais qui connait un plus grand succès encore dans son pays d’origine. Plusieurs de ses thrillers ont d’ailleurs déjà été adaptés au cinéma. Sa précédente trilogie, « La Griffe du chien », composée du titre homonyme ainsi que de « Cartel » et « La frontière » avait su trouver son public qui saluait la performance, notamment grâce à un travail de recherches très conséquent.

    Il revient cette année avec une nouvelle trilogie, nommée tout modestement « Cité » avec le premier opus, « La cité en flammes ». Après les milieux de la drogue, l’auteur nous plonge cette fois-ci dans celui de la mafia dans l’État de Rhode Island.

    Ce premier tome commence en 1986 et se prolonge sur un peu moins de deux ans. Avant d’être un thriller, c’est un roman noir d’ambiance. Écrit de façon très visuelle, il ne serait d’ailleurs pas étonnant qu’il fasse l’objet d’une adaptation en film ou en série, tant les décors ont été finement étudiés et posés. Le travail scénaristique est déjà quasi terminé, tant l’auteur y a accordé une place très importante. Ce bouquin est digne des meilleurs séries et films traitant de la mafia et les amateurs du style y trouveront leur compte.

    Franchement, c’est un roman noir absolument envoûtant. J’ai littéralement été scotchée par le destin des deux familles qui s’affrontent : entre les Irlandais d’une part et les Italiens de l’autre. Cette lutte intestine entre les deux clans fait rage et honnêtement, on a l’impression de l’appréhender en leur compagnie. Le lecteur vit vraiment l’histoire.

    En plus d’être doté d’un style d’écriture à la fois brut mais très fluide, le sujet a fait l’objet de recherches intensives par l’auteur et cela se ressent aisément. Tout colle parfaitement et l’histoire ne semble pas alambiquée ou constituée d’éléments erronés comme ça aurait pu être le cas. Cette cohérence dans l’histoire est à saluer !

    Le seul inconvénient que je me dois de relever est la pléthore de personnages. Vous le savez comme moi, je me perds aisément dans ce cas-là. Alors si je n’avais qu’un seul conseil à vous faire, c’est de vous rédiger une petite fiche mémo au fil de l’histoire afin de vous permettre de mieux vous resituer entre les différents protagonistes. A part cet écueil, je peux vous certifier que vous passerez un excellent moment de lecture !

  • angelita 4 juin 2022
    La cité en flammes - Don Winslow

    La cité en flammes tome 1 Don Winslow, présentation
    Août 1986, Rhode Island, Danny Ryan voit une très belle femme sortir de l’eau. Il sait déjà qu’elle est source à problèmes. Mais dans combien de temps ?

    Danny est marié à Terri. Il l’aime trop, il ne peut pas la tromper. Ils partent en vacances à la plage entre amis et depuis de nombreuses années.

    Avis La cité en flammes tome 1 Don Winslow

    Et voilà, le premier tome de la nouvelle trilogie de Don Winslow avec ses nombreux personnages – trop, à mon goût – car je me suis perdue entre les uns et les autres, mais dont le principal est Danny. Danny est le fils d’un Irlandais qui a tenu les rênes d’une très grande famille et envers qui tout le monde avait du respect. Mais voilà, ce père n’est plus rien. Il a été remplacé par un autre homme qui a, lui aussi, énormément de pouvoir et qui le beau-père de Danny. Danny est d’ailleurs ami avec tous les membres de la famille, pour laquelle il travaille – mafia irlandaise. Mais même en tant que gendre, il n’a pas droit de s’asseoir à la grande table où tout se négocie.

    Normalement, tout se passe bien entre les Irlandais et les Italiens. Chacun a son propre business. Ils se côtoient et passent de bons moments ensemble. Mais il a suffi d’une femme et d’un homme pour déclarer la guerre.

    Don Winslow a su, très bien retranscrire, toutes ces relations, jusqu’à ce qu’elles explosent, même si les plus anciens tentent de temporiser. Mais il faut laver l’honneur d’une famille, rendre coup pour coup par les armes, bien souvent. Don Winslow sait très bien raconter cette guerre entre deux familles – une qui a peu de moyens et l’autre qui peut faire appel à des villes très proches-. Mais dans ce petit coin, il ne faut pas faire trop de vagues car les forces de police ne doivent pas trop mettre le nez dans leurs affaires. Chaque famille a des accointances avec des policiers, des politiciens.

    Dans cette guerre, Danny oscille entre suivre les siens ou protéger sa famille, soit sa femme. Sera-t-il une balance ? Donnera-t-il des renseignements au FBI ? Danny avait toujours voulu partir, mais sa femme est trop proche des siens. J’ai beaucoup aimé ce personnage, abandonné par sa mère alors qu’il était très jeune. J’ai beaucoup aimé également le passage concernant la vie de sa mère. Danny n’est pas un tueur. Il a toutefois de bonnes idées pour pouvoir avancer. On essaie de le manipuler et il le sait. Il n’aime pas être une pièce rapportée mais il ne se révolte pas. La grande question est doit-il être loyal ou pas. Il sait négocier, user de subterfuges car il a su observer. Mais un grand malheur va arriver pour lui.

    Don Winslow l’avait déjà évoqué auparavant, dans de précédents opus, un business fait de racket, de prostitution, mais quand la drogue s’en mêle, ce n’est plus le même discours. En plus, il évoque également les représailles de la justice américaine contre toute cette mafia.

    Don Winslow est toujours aussi bien documenté, il sait toujours aussi bien narrer. Même si j’adore lire cet auteur, ce roman ne fait pas partie de mes préférés. Je ne l’ai pas trouvé assez dense, pas assez prenant. Ce roman est dédié aux victimes de la pandémie.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.