Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Le Vide 1 : Vivre au max - Patrick Sénécal

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Pierre Sauvé. À l’orée de la quarantaine, veuf, père d’une fille de vingt ans. Sergent-détective à la police municipale de Drummondville, il enquête sur un quadruple meurtre qui toutes les apparences d’un crime passionnel. Frédéric Ferland.

Début de la cinquantaine, divorcé, père de deux adultes qu’il ne voit guère, il cherche depuis des années l’excitation ultime, celle qui donnera un sens à son existence et à la vie en général, qu’il a toujours trouvée terne. Psychologue, il exerce sa profession dans la ville de Saint-Bruno.

Maxime Lavoie. Trente-sept ans, célibataire, idéaliste... et milliardaire. Il y a deux ans, il a quitté ses fonctions de président de Lavoie inc. pour devenir le producteur et l’animateur de Vivre au Max, l’émission de télé-réalité la plus controversée de l’heure... mais aussi la plus populaire.

Trois hommes différents, trois existences que tout sépare. Or, contre toute attente, leurs chemins se croiseront bientôt et leur vie en sera bouleversée à jamais. Tout comme celle de milliers de gens... tout comme la vôtre !

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Galerie photos

Vos #AvisPolar

  • mavic 1er mars 2019
    Le Vide 1 : Vivre au max - Patrick Sénécal

    Patrick Sénécal a le don de mettre mal à l’aise. Non parce qu’il va dans le trash ou dans l’excès mais parce qu’il assène des vérités qui peuvent déranger. Avec Le vide, pavé de 900 pages, c’est une vision de notre société que nous dépeint l’auteur et qui m’a marqué parce qu’elle fait réfléchir sur notre monde actuel. Une histoire qui se digère lentement et qui me suivra longtemps.
    Au moment où j’écris ces mots je ne sais toujours pas si mon avis sera long ou court. Je pense que c’est un livre qui se ressent au moment de sa lecture et que les émotions doivent être vierges de tout avis extérieur. Pour que chacun d’entre nous se fasse sa propre idée de ce que délivre Le vide et en sorte les conclusions qu’il souhaite. Alors pour ceux qui sont d’accord avec ça, n’allez pas plus loin et découvrez ce livre par vous même.

    Pour les autres, bienvenue dans ma tête, mon ressenti...parce qu’après une lecture comme celle-ci j’ai besoin de partager mon avis. C’est une sacré claque que l’on prend, que j’ai pris. Des thrillers qui ont vocation à faire réfléchir, qui critique la société actuelle ou de l’époque, je n’en connais pas énormément. Je lis des thrillers avant tout pour me divertir, il faut l’avouer, même si ça ne m’empêche pas d’apprendre quand même soyons d’accord. Ici, Le vide remplit ces deux fonctions.

    Ce n’est pas tant la plume de l’auteur qui me séduit que le message qu’il délivre, ce que j’ai compris moi. A savoir un monde, une société où l’on "s’abrutit" d’émissions de divertissements, type TV réalité, où le cerveau est en mode "off". Un endroit où l’on devient handicapés des sentiments et sûrement un peu trop centré sur nous-mêmes.

    C’est le constat que je fais moi. C’est dur, pas forcément plaisant et je suis une des premières concernées aussi. Alors attention tout n’est pas noir non plus, n’exagérons pas. Et c’est aussi ce que nous montre Patrick Sénécal en instillant ici et là des lueurs d’espoir. Mais encore une fois c’est mon ressenti et un ressenti de dix minutes après avoir terminé cette lecture.

    En ce qui concerne l’histoire en elle-même, elle est intéressante même si un chouilla trop long à certains moments. Est-ce qu’autant de scènes d’orgies, de trash étaient nécessaire ? Pas autant pour moi. Ce ne sont pas ces scènes qui m’ont choqués d’ailleurs, qui m’ont atteinte. Ce sont les "Focalisations zéro" qui m’ont impactés, qui m’ont mis dans une position inconfortable.

    L’intrigue va crescendo, nous racontant l’histoire de trois protagonistes, Ferland, Pierre et Maxime, et de comment ils en sont arrivés à prendre des décisions qui vont bouleverser leurs vies. Si j’ai ressenti une profonde aversion pour Ferland, j’ai eu pitié pour Maxime et été profondément touché par Pierre. Cela m’arrive peu mais j’ai eu un vrai coup de cœur pour ce dernier.

    Et c’est surtout ce que je retiens. Je fonctionne beaucoup à l’émotion. Alors même si j’ai trouvé des passages un peu long ou ayant peu d’intérêt pour ma part, l’auteur nous offre une palette d’émotions à travers ses personnages et ce qu’ils ont à nous raconter. Ils ont su me bouleverser pour différentes raisons.

    De plus, l’auteur sait ménager sont suspens et nous maintenir en haleine alors même que l’intérêt diminue parfois. Il insère des phrases qui ont de suite éveillée ma curiosité, redonner un regain d’énergie à ma lecture.

    Quand au dénouement c’est une explosion de sensations aussi contradictoires les unes que les autres. C’est un condensé de tout ce que j’ai pu vous dire jusqu’à présent. Ce livre m’a tellement remué les tripes que j’en étais prête à verser ma petite larme. Parce qu’encore une fois, il questionne, il bouscule et parfois ça ne fait pas de mal.

    En bref,

    C’est un livre que tout le monde devrait lire au moins une fois car il impacte la vie de lecteur si ce n’est dans certaines convictions. Malgré des moments un peu longuet, les pages défilent parce qu’il y a ce besoin de savoir comment cela va se terminer. Des passages marquants, horrifiants, bouleversants qui ont secoué mon cœur de lectrice. L’auteur bouscule à travers ses mots, à travers ce qu’il dénonce. Lire du Patrick Sénécal c’est en ressortir groggy par ce qu’il délivre comme vérités. Et pourtant, comme dirait Chloé, personnage du livre, il y a toujours du bon à retirer de notre société et qu’il faut le garder en mémoire. Et heureusement !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.