Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Les Chiens de Pasvik - Olivier Truc

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Ruoššabáhkat, "chaleur russe", c’est comme ça qu’on appelait ce vent-là. Ruoššabáhkat, c’est un peu l’histoire de la vie de Piera, éleveur de rennes sami dans la vallée de Pasvik, sur les rives de l’océan Arctique. Mystérieuse langue de terre qui s’écoule le long de la rivière frontière, entre Norvège et Russie. Deux mondes s’y sont affrontés dans la guerre, maintenant ils s’observent, s’épient. La frontière ? Une invention d’humains. Des rennes norvégiens passent côté russe. C’est l’incident diplomatique. Police des rennes, gardes-frontières du F5B, le grand jeu. Oui dérape. Alors surgissent les chiens de Pasvik. Mafieux russes, petits trafiquants, douaniers suspects, éleveurs sami nostalgiques, politiciens sans scrupules, adolescentes insupportables et chiens perdus se croisent dans cette quatrième enquête de la police des rennes. Elle marque les retrouvailles - mouvementées - de Klemet et Nina aux confins de la Laponie, là où l’odeur des pâturages perdus donne le vertige. Olivier Truc nous raconte le pays sami avec un talent irrésistible. Il sait nous séduire avec ses personnages complexes et sympathiques. Et, comme dans Le Dernier Lapon et La Montagne rouge, il nous emmène à travers des paysages somptueusement glacés.
Source : Éditions Matailié

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur Cultura

Vos #AvisPolar

  • L’atelier de Litote 3 mai 2021
    Les Chiens de Pasvik - Olivier Truc

    Très belle découverte que ce roman d’Olivier truc le premier en ce qui me concerne. J’avais très envie de me plonger dans cet ethno polar, j’aime beaucoup ce courant littéraire. Après avoir lu Ian Manook ou encore Mo Malo, me voici en Laponie entre Norvège et Russie à suivre une équipe des la Police des rennes. On y trouve Klemet et Nina qui sont des personnages récurrents et qui sont amenés à travailler à nouveau ensemble alors qu’ils n’ont pas encore complètement dépassé leurs différents. Klemet a aussi pour collègue le très désagréable finlandais Kujala. Imaginez la toundra enneigée, glacée, battue par les vents où les troupeaux de rennes, ne trouvant plus rien à manger décident de passer la frontière et d’aller voir si le lichen est meilleur côté Russe. De la même façon, imaginez des chiens errants affamés quittant la Russie pour aller voir si les rennes norvégiens sont meilleurs. La police des frontières est sur les dents mais derrière ce qui pourrait passer pour des faits divers se trame d’autres trafics peu reluisants. Avec une écriture tantôt incisive tantôt poétique, l’auteur nous dresse des portraits de bergers Sami attachants et bien souvent marqués par l’histoire mouvementée des frontières mouvantes de leur pays, tantôt russe tantôt norvégienne. Un peu comme pour nous l’Alsace et la Lorraine toute proportion gardée. Ce qui m’a le plus touchée c’est bien entendu cette quête de l’identité Sami, ce passé riche qui laisse une trace douloureuse dans leur esprit, ces vieilles femmes nostalgiques et bien entendu, tout cela au milieu de nulle part pans des paysages somptueux figés par le froid. Tout le côté chamanique et les chants joïks m’ont vivement intéressée, j’aurai souhaité que l’auteur nous en dise plus. Un dépaysement garanti, une culture à découvrir et un roman riche en mystère et en suspense. Bonne lecture.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.