Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Le Dernier Lapon - Olivier Truc

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

5 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Depuis quarante jours, la Laponie est plongée dans la nuit. Dans l’obscurité, les éleveurs de rennes ont perdu un des leurs. Mattis a été tué, ses oreilles tranchées – le marquage traditionnel des bêtes de la région. Non loin de là, un tambour de chaman a été dérobé. Seul Mattis connaissait son histoire. Les Lapons se déchirent : malédiction ancestrale ou meurtrier dans la communauté ?

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • reb_books 16 février 2021
    Le Dernier Lapon - Olivier Truc

    Nous sommes en janvier, le soleil réapparait enfin au-dessus de l’horizon, c’est la fin de la nuit polaire. La toundra est glaciale, inhospitalière et pourtant des hommes y vivent, des villes y ont poussé. Ce polar est une magnifique immersion dans le monde de la toundra, des éleveurs de rennes, des réalités de cette région entre préservation de la nature, des traditions du peuple Sami face au monde moderne et intérêts financiers. La Laponie, cet immense territoire maintenant coupé entre la Norvège, la Suède, la Finlande et la Russie, fait rêver mais la réalité peut être dure au-delà de la carte postale.

    Ce roman m’a énormément appris sur les Sami, la géologie et la géographie de ces terres. L’enquête passe alors au second plan, elle est d’ailleurs trop lente, ce qui rend le livre malheureusement parfois un peu longuet.

    En résumé, un polar à lire surtout pour la découverte du Grand Nord et du monde des Sami, une belle invitation au voyage !

  • IsaVP 18 août 2020
    Le Dernier Lapon - Olivier Truc

    Ce roman nous entraîne au cœur de la Laponie, dans les plaines sauvages de la toundra, où paissent en liberté des milliers de rênes sous la surveillance des bergers samis.
    C’est ici qu’enquête la Police des rênes sur le meurtre d’un berger et la disparition d’un tambour traditionnel. Klemet, le policier sami et Nina sa jeune collègue, vont nous plonger dans ce monde de traditions et de croyances du Grand Nord, où l’histoire est racontée par des chants et où les chamans font vivre l’esprit des anciens.
    L’exploitation du riche sous-sol de ces plaines désertiques est un enjeu économique qui menace la vie traditionnelle des peuples autochtones et le conflit couve depuis des dizaines d’années.
    Une enquête riche en découvertes, un voyage au pays de la nuit et du grand froid, et des personnages attachants sous leur dureté apparente, Olivier Truc, signe-là une belle réussite et un polar passionnant.
    La tempête va se lever, alors couvrez-vous chaudement et laissez-vous emporter.

  • M Ar Tin 17 juillet 2020
    Le Dernier Lapon - Olivier Truc

    Kautokeino, en Laponie, de nos jours …

    La patrouille des rennes, composée des enquêteurs Klemet Nango et de sa très jeune collègue citadine Nina Nansen fraîchement débarquée en Laponie est appelée sur une scène de crime.
    Le meurtre sordide de Mattis Labba, éleveur de rennes lapon laisse penser que ce sont d’autres éleveurs qui sont à l’origine de ce meurtre.

    Klemet Nango et Nina Nansen ne sont pas convaincus que cette mort soit la conséquence d’une querelle d’éleveurs.

    D’autant plus, qu’un tambour d’une inestimable valeur pour le peuple sami a disparu du centre culturel dans la même période.

    Les deux affaires sont-elles liées ? Faut-il ‘remonter le temps’ jusqu’en 1939 pour avoir la clé de l’énigme.

    Olivier Truc signe un roman policier d’une qualité remarquable. L’écriture est magnifique. Les descriptions des paysages sont parfaites, le lecteur est complètement transporté en Laponie.
    Les deux enquêteurs sont attachants.

    L’auteur a réussi, jusqu’à la dernière ligne de son roman à maintenir un suspens haletant.

    Je recommande !

  • 1001histoires 8 mars 2019
    Le Dernier Lapon - Olivier Truc

    Le dernier lapon : ce titre est la première enquête de la Police des rennes ( parution en 2012 ).

    Bien au delà du Cercle Polaire arctique, lorsque l’hiver s’installe, les frontières disparaissent sous la neige et la glace. Nous sommes en Laponie où vit le peuple Sami, la dernière population aborigène d’Europe. Paul - Emile Victor y a mené des études en 1939. Le peuple Sami vit de l’élevage des rennes. La Police des rennes dépend de l’Office de gestion des rennes. Elle a un rôle de médiation et de prévention des conflits entre éleveurs. Parfois les troupeaux se mélangent, pour eux non plus il n’y a pas de limites dans les pâturages. Et puis selon les saisons, ces animaux semi-sauvages migrent. La Police des rennes existe vraiment en Laponie norvégienne ( c’est en Norvège que la minorité Sami est la plus représentée ) Olivier Truc a imaginé qu’elle intervenait partout en Laponie, jusqu’en Suède et en Finlande. En préface, une carte situe cette région et ses principales localités.

    Klemet Nango et Nina Nansen constituent une patrouille de la Police des rennes rattachée au poste de Kautokeino en Norvège. De là une route mène en Finlande et une autre vers la Suède où se situe à Kiruna le QG de cette unité de police improbable. Klemet est lapon de Suède et un policier expérimenté, il a participé à l’enquête sur le meurtre du premier ministre Olof Palme. Nina de trente ans plus jeune est norvégienne et débute dans la police.

    Mattis Labba un modeste éleveur de rennes a été sauvagement assassiné. Il s’agit sans doute d’un règlement de compte entre éleveurs comme le pense Rolf Brattsen du commissariat local. Klemet a des doutes renforcés par le fait qu’en même temps un tambour traditionnel Sami a été volé. Il resterait dans le monde soixante et onze tambours samis, tous dispersés dans des musées européens ou dans des collections privées. Les pasteurs luthériens en ont brûlé des milliers. Le seul qui était en pays Sami et qui devait être présenté à une délégation de l’ONU, a été volé. Klemet ne croit pas à une coïncidence. Mais il lui est délicat d’engager une enquête criminelle, ce n’est pas dans les prérogatives de la Police des rennes. Mais sa mentalité samie, sa sensibilité samie le font chercher et il entraîne la sympathique et habile Nina et le lecteur dans un exceptionnel voyage aussi initiatique que dépaysant. Dans ce roman, le lecteur sait toujours très précisément où et quand se déroule l’action ( ces renseignements figurent en tête de chapitre). En Laponie centrale durant la nuit polaire le jour n’existe pas. Ce n’est que "le 11 janvier, entre 11 h 14 et 11 h 41, que Klemet redevient un homme, avec une ombre".

    Impacts du réchauffement climatique, prospections minières dans des zones naturelles fragiles, traditions du peuple Sami, extrémismes religieux, racisme, enquête et action : Olivier Truc réussit brillamment un amalgame à priori compliqué.

    Le dernier lapon pour moi se nomme Aslak Gaupsara. Il sait apprivoiser les éléments naturels particulièrement inhospitaliers. Sa vie tragique résume à elle seule toute la détresse du peuple Sami que ce roman m’a permis de découvrir. Des joïk résonnent das ma tête, j’imagine un gumpi dans le vidda, j’aime la neige, le froid et la glace. J’ai été distrait par cette énigme et l’enquête habilement construite. J’ai été attiré par cette région au delà du pôle nord. J’ai été révolté par les mentalités et le comportement de certains êtres humains que je qualifie d’envahisseurs.

    Olivier Truc offre au roman policier scandinave une vision inhabituelle et criante de vérité, et il est français, voir ici !

  • La Caverne du Polar 2 décembre 2018
    Le Dernier Lapon - Olivier Truc

    Le dernier Lapon est le premier roman d’Olivier Truc, un français qui vit depuis de nombreuses années en Suède. C’est un polar ethnique mêlant intrigue et histoire se situant à Kautokeino une petite ville sami situé au Nord de la Norvège, en Laponie.

    On fait connaissance avec la police des rennes qui règle les conflits entre éleveurs et s’affranchit des frontières entre la Norvège, la Suède et la Finlande.
    Klemet est un policier expérimenté, ayant travaillé dans de nombreux commissariats en Norvège avant d’intégrer la police des rennes. C’est un sami qui vit un peu en marge des traditions et coutumes ancestrales de son peuple.
    Nina est une jeune femme originaire du Sud de la Norvège, qui sort tout juste de l’école de police et ne connaît pas du tout la région.
    Klemet et Nina forment un couple d’enquêteur atypique.
    Après le vol d’un précieux tambour de chaman dans un musée et la mort d’un éleveur, les conflits et les tensions entre la communauté Sami et les Norvégiens sont palpables.

    On est plongé dans un univers fascinant, la nuit polaire, le manque de soleil, les aurores boréales, le froid extrême, la dure vie des éleveurs dans une nature très hostile ainsi que les rites et traditions des samis. Dans ces conditions l’enquête va s’avérer longue et compliqué.

    Olivier Truc nous décrit ces merveilleux paysages du grand Nord avec grand talent. Il met en lumière une population peu connue et fait référence à la colonisation des nomades samis par les Scandinaves. Les personnages sont charismatiques et attachants. Le roman est bien construit, l’écriture est simple et juste.

    C’est un livre rafraîchissant dans tout les sens du terme, une véritable immersion dans un monde inconnu, le dépaysement est garanti. Un gros coup de cœur à découvrir au plus vite.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.