Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Les carnets rouges - Carole et Antoine Fruchard

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Paris, 2040. Simon d’Almat travaille dans un grand laboratoire sur un projet ultra-confidentiel qui pourrait changer l’équilibre du monde. Et avoir des conséquences capitales sur son entourage, à commencer par sa fiancée, hospitalisée dans un état grave.
Ce jeune scientifique au passé chaotique et violent est prêt à tout pour faire avancer ses recherches, tout en essayant de lutter contre ses vieux démons.
Mais, de Londres à Paris en passant par Marseille et la Centrafrique, Simon se retrouve au cœur d’un environnement qui déraille : qui sont ces personnes qui semblent le connaître ? Pourquoi n’a-t-il aucun souvenir de son enfance ? Que renferment ces mystérieux carnets rouges ?

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • calyenol 17 février 2021
    Les carnets rouges - Carole et Antoine Fruchard

    Hello !
    .
    .
    .
    𝗟𝗲𝘀 𝗰𝗮𝗿𝗻𝗲𝘁𝘀 𝗿𝗼𝘂𝗴𝗲𝘀 nous plonge dans le Paris de 2040
    où l’on rencontre Simon d’Almat.
    Simon est scientifique et travaille sur un projet classé ultra confidentiel,
    une révolution scientifique qui pourrait changer l’équilibre du monde et
    avoir des conséquences sur son entourage,
    surtout sur Alice sa fiancé atteinte d’une maladie mitocondriale.
    .
    .
    .
    Il m’aura fallu un petit moment pour arriver à rentrer dans l’histoire.
    J’ai trouvé le début lent et mis du temps à m’intéresser au personnage de Simon...
    une impression de mise en route déstructurée ?!
    Je me demandais où ce livre, écrit à quatre mains,allait me mener.
    Puis certains passages un peu plus boostants sont apparus et
    m’ont transmis certaines émotions,ce qui a enfin ajouté le petit quelque chose
    qui me manquait et m’ont poussé à m’accrocher à ma lecture.
    Le côté science/génétique moléculaire étant un sujet qui me branche moyen
    m’a donné du mal,puis la dernière partie du livre a été un tel condensé
    de rebondissements que là je me suis dit "ah ouais,pas mal".
    .
    .
    .
    Au final,les auteurs m’ont servi un bel imbroglio,un mystère sur l’ombre noire
    et sa réalisation scientifique, sans parler d’un final surprenant auquel
    je n’avais pas pensé et qui donne à ce livre une certaine dimension.
    .
    .
    .
    Je pourrai vous donner le titre d’une série sur le sujet pour vous pousser à le lire,
    mais ça vous donnerez trop d’indices.
    Alors je vais juste vous dire que même si le début a eu du mal à me captiver,
    que je ne sais pas si j’ai aimé ou pas,et si la science est un sujet qui vous plait
    comme base d’histoire,lisez le et faites vous votre propre avis,
    car vous l’aurez compris,c’est un avis en mitigé pour moi.

  • Musemania 2 février 2021
    Les carnets rouges - Carole et Antoine Fruchard

    Quand on m’a fait découvrir la quatrième de couverture en avant-première, j’ai directement été tentée de lire ce livre. J’aime beaucoup les thrillers scientifiques et je pense que 2020 était l’année par excellence pour se lancer dans ce type de lecture, surtout lorsqu’on fait la rétrospective des événements que nous y avons connus au niveau mondial.

    Tous les éléments semblaient donc être rassemblés pour constituer un de mes coups de coeur de la fin d’année mais j’en ressors avec un sentiment quelque peu mitigé.

    Je dirais que la raison principale vient du fait que j’ai ressenti cette lecture comme se déployant en dent-de-scie. Autant, certains passages se déroulaient sur les chapeaux de roue, sans temps mort avec beaucoup de rebondissements autant certains passages avaient tendance à plus vite me lasser. Le fait que le suspens monte crescendo constitue un élément important pour tout bon thriller. Le problème est que certaines parties me semblaient tirées en longueur. C’était donc contradictoire avec d’autres moments où c’était tout l’inverse. Au final, les événements s’enchainaient rapidement avec un goût de trop peu.

    Par la partie « Remerciements » des auteurs, j’ai appris que ce tome s’était retrouvé « allégé » de quelques chapitres ou passages puisque le manuscrit originel comptait plus de 850 pages ! Dans cette version définitive, le livre ne compte qu’un peu plus de 370 pages. Est-ce que ce découpage a été fait de manière tout à fait judicieuse ? Je ne sais pas mais je me dis que ces pertes de vitesse peuvent s’expliquer par ledit séquençage.

    Même si on est dans l’imaginaire, l’achèvement du récit n’a pas su me séduire. Je l’ai trouvé un tantinet trop tiré par les cheveux. Bien entendu, cela n’est que de la fiction, mais lorsque je lis un thriller scientifique, j’aime me projeter et me dire que la fiction n’est pas si loin de la réalité au final. Ce n’est pourtant pas un élément que j’ai retiré de cette lecture.

    Comme je le dis, surtout quand ma chronique n’est pas des plus dithyrambiques mais cela vaut également pour toutes en fait, je ne peux que vous conseiller de lire ce bouquin afin de vous forger votre propre avis. Tout ce qui précède n’est que mon humble avis et n’engage que moi. Au grand jamais, je ne dirai qu’un livre ou l’autre est très mauvais. S’il a été publié, c’est qu’il a forcément des caractéristiques positives qui pourront plaire à de nombreux lecteurs. Pour ma part, c’est, hélas et j’en suis la première désolée, un rendez-vous quelque peu manqué.

    Je remercie les éditions Harper Collins et en particulier, Mélusine du département « Noir » pour leur confiance.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.