Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Ne jetez pas les morts au compost - Catherine Secq

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

3 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Au pays des sorcières, entre Berry et Poitou, une petite ville thermale tranquille est le théâtre d’un meurtre répugnant. Il se passe de drôles de choses dans le milieu feutré des thermes, vous n’imaginez pas ! Commissaire de police au 36 quai des Orfèvres à Paris, je vais me retrouver parmi les curistes bien malgré moi. J’avoue que donner un petit coup de main à la brigade de gendarmerie locale, peu habituée à traquer les assassins, n’est pas pour me déplaire et va même me procurer un malin plaisir. Avec l’aide de mon jeune assistant, Paul Holo, je vais mener cette enquête tambour battant, secouant au passage quelques préjugés bien ancrés. Tant pis ! Après plusieurs mois d’arrêt de travail forcé, la résolution de cette affaire me rassure : je n’ai pas perdu la main ni l’envie.

Vos #AvisPolar

  • Les lectures de Maryline 22 octobre 2019
    Ne jetez pas les morts au compost - Catherine Secq

    Je retrouve avec plaisir la commissaire Bombardier qui m’avait beaucoup plu dans "Meurtre bénévole". Suite à son accident dans ce premier tome (mince je spoile !), elle se retrouve contrainte et forcée à prendre des vacances pour se reposer un peu. Mais rien ne se passe comme elle le souhaite et elle va se retrouver au cœur d’une enquête pour meurtre. Elle ne peut pas s’empêcher de prendre part à l’enquête...

    On retrouve le même humour que dans le premier tome ; la commissaire est vraiment particulièrement sympa et rigolote. Mais attention ! Elle reste sérieuse dans son travail ! C’est sa façon d’être qui est plutôt sympathique, et ceux qui l’entourent l’aiment dès le premier contact.

    Son adjoint Paul Holo sera appelé à la rescousse pour l’aider à résoudre ce nouveau mystère : un masseur (beau gosse en plus !) est retrouvé mort assassiné dans le compost d’un grand complexe de bien-être. Lui qui paraissait si gentil, comment a-t’il pu se retrouver là ? Les suspects se suivent mais les preuves manquent et les alibis sont souvent bons. Difficile de démêler le vrai du faux ! J’ai beaucoup aimé suivre cette énigme à rebondissements.

    Concernant la couverture, elle reste dans le même esprit que la première. Ce n’est que mon avis mais je n’aime pas beaucoup pour représenter l’intrigue qu’il y a à l’intérieur. Ça donne un coté "gentil" et non polar. Mais finalement, peut-être est-ce un choix de l’auteur pour montrer que ça reste un polar humoristique et lisible de tous ? Même les jeunes !

    Ce deuxième volet est encore meilleur que le premier, j’aime beaucoup ! Et l’écriture de l’auteur est très agréable. Amateurs de polars, n’hésitez pas ! On passe un très bon moment avec Josiane !

  • Coco 12 novembre 2019
    Ne jetez pas les morts au compost - Catherine Secq

    Après avoir lu "Meurtre bénévole" qui m’a beaucoup plu, j’ai voulu continuer la série avec "Ne jetez pas les morts au compost" et j’avoue ne pas avoir été déçu du tout. Bien au contraire, cette série est addictive. J’ai envie de retrouver la truculente commissaire dans d’autres aventures.

  • LectureChronique2.0 3 janvier 2020
    Ne jetez pas les morts au compost - Catherine Secq

    Bonjour mes Lecteurs,

    Je suis ravie de vous présenter ce service presse et de vous en faire une chronique en retour de lecture : "Ne jetez pas les morts au compost" de Catherine SECQ, éditions Librinova.

    Merci à Catherine pour sa confiance renouvelée.

    C’est la suite des aventures du commissaire Bombardier ; le premier volume que j’avais lu et chroniqué se retrouve parmi mes chroniques sur mon blog —> http://lecturechronique2.com 

    Et j’ai pris un énorme plaisir à retrouver la commissaire Josiane Bombardier qui cette fois-ci, et ce n’est pas coutume, a été forcée de prendre du repos et de partir en vacance chez sa cousine Martha suite à sa dernière affaire qui l’a cloué sur un lit d’hôpital pendant six mois et lui a laissé de vilaines brûlures disgracieuses sur son postérieur.

    Mais en chemin, sa coccinelle fait des siennes et elle improvise donc un arrêt au garage à La Roche Posay où justement elle va pouvoir profiter des thermes comme une curiste et découvrir tous les bienfaits d’un bon massage d’Omar.

    Manque de chance, celui-ci se fait assassiner et Josiane, pris d’une envie d’en découdre va aider le gendarme adjudant-chef Marcel Galabrou à résoudre cette affaire. Elle va appeler à l’aide son assistant Paul Holo, dit Polo, qui ne sera pas de trop pour démêler le vrai du faux et tenter de percer les mystères de ce charmant petit village et de ses thermes où il ne fait pas si bon vivre finalement...

    Comme dans le précédent roman, tout le monde part suspect dans cette affaire, et l’enquête sera rondement menée par la commissaire qui démasquera le coupable à la surprise générale puisque ce ne sera pas celui que l’on attendait.

    On retrouve les croquis dessinés dans son cahier "à carreaux seyes" par la commissaire et qui vont l’aider durant toute son enquête. Elle interroge, décortique et analyse finement chaque situation, chaque individu pour éliminer un à un les innocents jusqu’à trouver le coupable.

    Toujours avec ce côté bourru, cette énergie déployée, son franc-parler et son caractère légendaire font qu’on s’attache à Josiane, qu’il est si plaisant de la retrouver embarquée dans des situations toujours aussi cocasses. J’ai également apprécié en savoir un peu plus sur sa vie, et que l’enquête soit moins au centre de ses préoccupations.

    Vous l’aurez compris, ce livre est un bon polar plein d’humour qui apporte une certaine fraîcheur dans mes lectures et que j’ai lu avec beaucoup de plaisir. J’en redemande au point de vouloir retrouver la commissaire dans d’autres aventures.

    En attendant, je vous laisse en bonne compagnie.

    Bonne lecture, amis Lecteurs !

    Extrait : Tu vas voir. La patronne, elle est plutôt du genre "rentre dedans" ; elle va te secouer. Ce n’est pas pour rien que ses assistants, on les surnomme "Orangina". Mais si ça colle entre vous, tu vas apprendre beaucoup de choses. La commissaire Bombardier, elle tient du bouledogue et du fox-terrier. Elle fonce et ne lâche rien.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.