Où la lumière s’effondre - Guillaume Sire

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Dans la Silicon Valley, deux princes d’Internet décident de détruire le réseau qu’ils ont contribué à créer. Un roman noir et haletant, poétique et prométhéen, qui interroge la puissance d’internet, le rêve américain et les limites de la modernité.
Détruire Internet, est-ce possible ?
Magnat de la Silicon Valley, Paul s’est retourné contre son invention : il a réuni une armée de dix mille hommes pour détruire le réseau. Menacé de mort, il confie alors l’opération à son ami d’enfance, Robin, un programmeur lunatique et incroyablement doué.
Mais Robin n’est pas Paul.
Viscéralement attaché à la technologie qu’il a contribué à créer, il décide de venger son ami mais renâcle à l’idée d’abandonner la vie qu’il mène sur les rives de la baie de San Francisco. Il ne veut pas renoncer au rêve américain.
Que deviendrait le monde sans Internet ? Quels dieux remplaceraient ceux de la Silicon Valley ?

Vos #AvisPolar

  • Musemania 20 mars 2019
    Où la lumière s’effondre - Guillaume Sire

    Un tout grand merci aux Editions Pocket et à Lecteurs.com pour la proposition de livres. J’avais choisi ce livre qui m’intriguait par sa quatrième de couverture. Je ne connaissais l’auteur, Guillaume Sire que par son dernier (et déjà quatrième) livre « Réelle » que j’avais vu passer lors de la rentrée littéraire 2018, même si je n’avais pas eu l’occasion de le lire. Voilà que j’ai enfin pu découvrir sa plume dans ce roman dont le sujet est « apocalyptique » pour certains puisqu’il traite de la destruction d’Internet.

    Paul et Robin sont amis depuis l’enfance et ont émigrés aux Etats-Unis comme prodiges dans l’écriture de lignes de codes pour la création de programmes et d’applications. Les nouvelles technologies n’ont plus de secrets pour eux et après des études dans l’ingénierie en France, ils ont décidés de poursuivre leur route dans l’antre de tout geek : la Silicon Valley. Un jour, Paul, pourtant édificateur de la grandeur d’Internet, se décide de lever une armée de 10.000 hommes avec un but commun et ultime : en venir à la destruction d’Internet. Alors que Paul se doute que son temps est compté, il tente d’embrigader son meilleur ami pour cette mission périlleuse peu de temps avant de se faire tirer dessus. Mais est-ce que Robin perpétuera la quête de son ami ? Aura-t-il l’audace mais aussi les convictions qui l’ont menés à cette entreprise funeste d’anéantir une part de ce qu’il a lui-même créé ?

    Ce court livre (217 pages) peut se lire véritablement comme un polar traditionnel. Les chapitres sont courts, le décor est assez vite planté, le suspens monte mais l’auteur ne va pourtant pas se contenter d’exposer des faits puisqu’il tend à pousser le lecteur à la réflexion.

    Quel est notre propre rapport à Internet à l’heure actuelle où nous sommes quotidiennement hyper-connectés ? Saurions-nous nous en faire quitte et vivre comme nos ancêtres/prédécesseurs sans tout ce savoir à proximité ? Ou bien, au contraire, serions-nous prêts à nous battre pour que toute cette technologie nous reste accessible ? N’y voyons-nous que du positif (accès facilité à des connaissances multiples, contacts rapprochés avec des amis ou famille éloignés,…) ? Ou bien est-ce que le négatif comme les trafics en tout genre (dark-web, pédo-pornographie, snuff-movie) nous font reconsidérer l’outil et sa potentielle survie ?

    J’ai apprécié me plonger dans un des genres que je préfère en littérature (le polar), tout en me faisant réfléchir sans m’en rendre compte. J’ai, par contre, éprouvé quelques difficultés avec les nombreuses références et notamment, quant aux personnalités du monde des technologies. Même si j’utilise Internet et ses outils chaque jour, je ne sais pas forcément le nom des créateurs de Google (maintenant je le sais, Larry Page) et autres.

    A côté de cela, j’ai aimé en apprendre plus sur ce milieu qui est à la fois si proche de moi puisqu’Internet fait partie de mon quotidien et pourtant, si étranger car je suis une bille en lignes de codes, algorithmes, programmations et tout ce qui accompagne. L’écriture de Guillaume Sire est souvent incisive et sa vision qu’il transmet par ce livre est assez défaitiste d’une société devenue tellement égocentrique. Pour autant, l’auteur ne tombe pas dans les théories complotistes fantaisistes qui fleurissent chaque jour.

    Finalement, on se rend compte avec effroi que notre rapport avec Internet est beaucoup plus lié que ce qu’on pensait au départ. Et finalement, si on revenait simplement à l’essentiel ?

    Chronique sur mon blog : https://musemaniasbooks.blogspot.com/2019/02/ou-la-lumiere-seffondre-de-guillaume.html

  • Musemania 20 mars 2019
    Où la lumière s’effondre - Guillaume Sire

    Un tout grand merci aux Editions Pocket et à Lecteurs.com pour la proposition de livres. J’avais choisi ce livre qui m’intriguait par sa quatrième de couverture. Je ne connaissais l’auteur, Guillaume Sire que par son dernier (et déjà quatrième) livre « Réelle » que j’avais vu passer lors de la rentrée littéraire 2018, même si je n’avais pas eu l’occasion de le lire. Voilà que j’ai enfin pu découvrir sa plume dans ce roman dont le sujet est « apocalyptique » pour certains puisqu’il traite de la destruction d’Internet.

    Paul et Robin sont amis depuis l’enfance et ont émigrés aux Etats-Unis comme prodiges dans l’écriture de lignes de codes pour la création de programmes et d’applications. Les nouvelles technologies n’ont plus de secrets pour eux et après des études dans l’ingénierie en France, ils ont décidés de poursuivre leur route dans l’antre de tout geek : la Silicon Valley. Un jour, Paul, pourtant édificateur de la grandeur d’Internet, se décide de lever une armée de 10.000 hommes avec un but commun et ultime : en venir à la destruction d’Internet. Alors que Paul se doute que son temps est compté, il tente d’embrigader son meilleur ami pour cette mission périlleuse peu de temps avant de se faire tirer dessus. Mais est-ce que Robin perpétuera la quête de son ami ? Aura-t-il l’audace mais aussi les convictions qui l’ont menés à cette entreprise funeste d’anéantir une part de ce qu’il a lui-même créé ?

    Ce court livre (217 pages) peut se lire véritablement comme un polar traditionnel. Les chapitres sont courts, le décor est assez vite planté, le suspens monte mais l’auteur ne va pourtant pas se contenter d’exposer des faits puisqu’il tend à pousser le lecteur à la réflexion.

    Quel est notre propre rapport à Internet à l’heure actuelle où nous sommes quotidiennement hyper-connectés ? Saurions-nous nous en faire quitte et vivre comme nos ancêtres/prédécesseurs sans tout ce savoir à proximité ? Ou bien, au contraire, serions-nous prêts à nous battre pour que toute cette technologie nous reste accessible ? N’y voyons-nous que du positif (accès facilité à des connaissances multiples, contacts rapprochés avec des amis ou famille éloignés,…) ? Ou bien est-ce que le négatif comme les trafics en tout genre (dark-web, pédo-pornographie, snuff-movie) nous font reconsidérer l’outil et sa potentielle survie ?

    J’ai apprécié me plonger dans un des genres que je préfère en littérature (le polar), tout en me faisant réfléchir sans m’en rendre compte. J’ai, par contre, éprouvé quelques difficultés avec les nombreuses références et notamment, quant aux personnalités du monde des technologies. Même si j’utilise Internet et ses outils chaque jour, je ne sais pas forcément le nom des créateurs de Google (maintenant je le sais, Larry Page) et autres.

    A côté de cela, j’ai aimé en apprendre plus sur ce milieu qui est à la fois si proche de moi puisqu’Internet fait partie de mon quotidien et pourtant, si étranger car je suis une bille en lignes de codes, algorithmes, programmations et tout ce qui accompagne. L’écriture de Guillaume Sire est souvent incisive et sa vision qu’il transmet par ce livre est assez défaitiste d’une société devenue tellement égocentrique. Pour autant, l’auteur ne tombe pas dans les théories complotistes fantaisistes qui fleurissent chaque jour.

    Finalement, on se rend compte avec effroi que notre rapport avec Internet est beaucoup plus lié que ce qu’on pensait au départ. Et finalement, si on revenait simplement à l’essentiel ?

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.