Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Terres fauves - Patrice Gain

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Ecrivain new-yorkais en mal d’inspiration et citadin convaincu, David McCae doit rejoindre l’Alaska afin de terminer les mémoires du gouverneur Kearny Le politicien visant la réélection, il envoie son prête-plume étoffer l’ouvrage d’un chapitre élogieux : le célèbre et très apprécié alpiniste Dick Carlson, ami de longue date. aurait de belles choses a raconter sur lui et leurs aventures Direction Valdez pour David, direction le froid. les étendues blanches. les paysages sauvages et un territoire qui l’est tout autant. Plus adepte du lever de coude que de l’amabilité, l’alpiniste n’en est pas moins disert et David en apprend beaucoup Trop La violence des hommes. et celle d’une nature qui a préservé tous ses droits, s’abat sur lui et l’oblige a combattre ses démons pour survivre.

Vos #AvisPolar

  • jml38 27 octobre 2019
    Terres fauves - Patrice Gain

    Un roman féroce dans une nature sauvage.

    David McCae, le narrateur, est un écrivain un brin désabusé. Sa femme l’a quitté tout en squattant toujours son appartement, et son éditeur le presse de finir les mémoires du gouverneur Kearny qui veut se faire mousser avant les prochaines élections, travail d’écriture qui ne le passionne pas plus que ça. Comble de l’horreur pour lui, il doit aller en Alaska rencontrer Dick Carlson, ami du dit gouverneur, alpiniste et gloire nationale, premier américain a avoir gravi un sommet de plus de 8000 mètres.

    Pour David, citadin convaincu perdu dès qu’il s’éloigne de New-York, son paradis sur terre, l’atterissage est rude dans cette nature des plus sauvages, parmi des chasseurs dont l’unique obsession est de rajouter un ours à leur tableau de chasse. L’entente avec Dick, vieux grimpeur fortement porté sur la bouteille, n’est pas des plus cordiales et David n’a qu’une envie, celle de retrouver sa grande ville.

    Mais dans ce milieu hostile où la menace ne vient pas que des gros plantigrades voraces, l’écrivain n’est peut-être plus tout à fait maître de son séjour, et les surprises, pour quelqu’un d’aussi désarmé que lui face aux grands espaces, risquent de dépasser ses plus grandes angoisses, le poussant à puiser dans des ressources qu’il n’aurait pas soupçonnées.
    Le récit devient vite très addictif de par l’intensité dramatique qui s’en dégage, le lecteur s’attendant au pire à chaque page, comme dans tout bon thriller qui se respecte.

    Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il s’agit d’un roman brutal, dans lequel la nature, dont la beauté n’a d’égale que le danger qu’elle représente, est un personnage à part entière. Les locaux ne s’y trompent pas, la rudesse laissant la place à la poésie lorqu’ils évoquent leur territoire, s’émerveillant sur les mérites et l’importance de passereaux, grenouilles des bois, saxifrages, la vraie vie dont ils dépendent, parenthèse de douceur de courte durée dans leur monde de brutes, avant que l’instinct de prédateur et le réflexe de survie ne reprennent le dessus.

    J’ai eu l’impression paradoxale en cours de récit que David apprend à aimer cette nature qui l’agresse sans concessions ni faux-semblants, lui-même arrivant à se demander s’il n’a pas été transfusé avec du sang de coureur des bois.

    Mais résumer l’histoire à un écrivain affrontant un environnement hostile serait trop réducteur. L’intrigue est plus complexe, avec un réel suspense, et un final que j’avoue avoir trouvé agréablement surprenant.

    Je ne peux que conseiller cet excellent moment de lecture à tous ceux qui aiment les grands espaces sauvages et ne craignent pas une certaine violence – voire une violence certaine -, acceptant d’être quelque peu secoués par une histoire qui déménage.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.