Utoya, 22 juillet - Erik Poppe

Notez
Notes des internautes
0
commentaire
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

"Utoya 22 Juillet" retrace les attentats d’Utoya, en Norvège lorsque le terroriste d’extrême droite Anders Behring Breivik avait fait 77 morts à Oslo et sur l’ile d’Utoya en 2011. C’est justement sur l’ile norvégienne que se déroule le film. Plongés dans la peau de Kaya, militante des jeunesses travaillistes, les spectateurs vivent de l’intérieur l’interminable horreur telle qu’ont pu la vivre les nombreux militants prisonniers sur l’ile d’Utoya. Avec "Utoya 22 Juillet", le photographe Erik Poppe réalise le premier film sur le massacre, ce qui n’est pas sans rappeler des projets comme "Elephant" de Gus Van Sant au sujet de la tuerie du lycée de Colombine. Après un plan-séquence de quelques instants sur l’explosion de la bombe d’Oslo, la caméra suit Kaya pendant les 72 minutes que dura la traque du terroriste sur l’ile d’Utoya.

Galerie photos

spip-slider
Copyright Potemkine Films

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.