Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Avides - Tom CLEARLAKE

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

11 #AvisPolar
6 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Paris. Au fond d’une cave d’un immeuble de Belleville, douze corps sont retrouvés morts, exsangues. Le 36 est sur la brèche. Ces faits rappellent à la capitaine Julie Delorme sa première scène de crime, treize ans plus tôt, celle d’un enfant apparemment atteint de démence qui avait tué ses parents pour se nourrir de leur sang. Convaincue qu’il existe un lien entre les deux affaires, Julie va affronter son plus vieux démon et se lancer dans une enquête à haut risque.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Pascal Proust 19 décembre 2020
    Avides - Tom CLEARLAKE

    Merci à NetGalley et à Moonlight éditions de m’avoir permis la lecture de ce bon polar. Julie Delorme ,jeune stagiaire à la police ,est amenée sur une scène de crime où elle découvre un enfant qui a tué ses parents et s’est nourri de leur sang.Quand des années plus tard ,un charnier est découvert à Belleville avec des corps vidés de leur sang ,elle repense à cet enfant et décide de découvrir comment un enfant a pu se transformer en monstre sanguinaire.Encore un bon Tom Clearlake.

  • calyenol 27 octobre 2020
    Avides - Tom CLEARLAKE

    Bonjour lectrices et lecteurs !
    .
    .
    J’ai lu ₳⩔ƗƉɆ$ de Tom Clearlake chez Moonlight
    .
    .
    C’est au fond d’une cave d’un immeuble Parisien que douze corps sont retrouvés complètement vidés de leur sang.
    Le capitaine Julie Delorme va faire le lien avec sa première scène de crime,où treize ans plus tôt,un enfant avait tué ses parents pour se nourrir de leur sang.
    .
    .
    "Un soleil rouge sang descendait derrière les arbres et un vent froid se leva,soulevant des nuées de poussière sur les chemins du parc...Combien de monstres se dissimulaient dans l’ombre ?"
    .
    .
    L’auteur propose ici un sujet plutôt pas mal et surfe sur le mythe des buveurs de sang que beaucoup appellent Vampire.
    Le vampirisme clinique apparaît au 20ème siècle et est aussi connu sous le nom de "syndrome de Renfield",et il pose ici la base de l’histoire, une histoire dont je vais taire les éléments essentiels pour ne pas spoiler.
    Je peux dire que dès le départ j’ai été captivée par l’enquête,son côté étrange, ces charniers découverts un peu partout...
    Par moment,se dire que c’est là...c’est assez déstabilisant !
    On a le côté "terre à terre" qui jongle avec le côté "pourquoi pas"...l’être humain est tellement bizarre,on en entend tous les jours,alors...
    Les scènes sont assez visuelles et les personnages intéressants.
    Quelques petits couacs quand même m’ont un peu chagriné,un visionnages vidéos où les dates ne peuvent pas le permettre et les empreintes qu’un certain personnage ne peut pas laisser derrière lui vu son "statu".Ça n’a rien enlevé au fait que j’étais bien dans ma lecture mais c’est dommage.
    .
    .
    En bref :
    une enquête prenante pour une histoire originale ont fait que ₳⩔ƗƉɆ$ fut une lecture appréciée,avec laquelle j’ai passé un bon moment.
    Je ne verrai plus la couleur rouge de la même façon 😉

  • unevietoutesimple 18 octobre 2020
    Avides - Tom CLEARLAKE

    Avis mitigé pour ce roman. Les deux premiers tiers du roman m’ont bien plu même si certains points m’ont fait tiquer.

    En effet, je trouve que pour un enfant âgé de 10 ans, le jeune Rémi a quand même des réactions très puériles, et puis je ne pense pas qu’un enquêteur privé puisse avoir accès à autant d’informations auprès de la police, c’est comme s’il était un membre à part entière de l’équipe. J’ai été surprise de lire que 13 ans après les enregistrements du métro étaient toujours disponibles, non seulement cela représenterait un volume considérable de données à stocker mais en plus je ne suis pas certaine que légalement cela soit possible (il me semble que les délais imposés par la CNIL sont plutôt courts). Et puis cette chère Capitaine Delorme qui succombe immédiatement au privé, cela fait vraiment très cliché.

    Malgré cela, j’ai apprécié la première partie avec cette enquête policière. C’est assez rythmé, glauque et accrocheur.

    Et puis tout se gâte lorsque cela vire au fantastique et là j’ai complètement décroché.

    Le rythme se ralentit considérablement et l’histoire part dans un délire ésotérique auquel je n’ai pas adhéré. Je ne suis pas contre le fantastique (la preuve j’ai bien aimé “Une cosmologie de montres” où une bonne part de fantastique côtoie le réel) mais j’aime être prévenue que je lis un thriller de ce genre, au moins je sais à quoi m’attendre.

    Les notions du temps ne sont pas bien définies et de ce fait, on ne sait pas combien de temps s’écoule entre les différents événements. Cela a pour conséquence des incompréhensions (Delorme est régulièrement exténuée alors que l’on a l’impression que seulement quelques heures se sont écoulées) qui décrédibilisent l’histoire (ou alors Delorme est vraiment une petite nature).

    Bref, sans ce dernier tiers, cela aurait pu faire un bon polar avec son ambiance rythmée et bien glauque.

  • Myriam Duée 30 juillet 2020
    Avides - Tom CLEARLAKE

    Dès les premières pages, j’ai été happée par cette histoire. Ce livre est captivant du début à la fin, on a du mal à le lâcher tant l’histoire est prenante.

    Tout débute avec Rémi, un petit garçon de 10 ans qui joue dans un parc près de chez lui. Sa mère l’accompagne pendant qu’il fait du vélo. Rémi fait la connaissance d’une dame, qui lui offre un gâteau, qu’il accepte malgré l’interdiction de ses parents de ses parents de parler à une inconnue...Suite à cet événement, son monde va basculer ! Les corps exsangues de ses parents vont être retrouvés quelques jours plus, et Rémi, seul rescapé, hagard et couvert de sang deviendra le coupable idéal.

    Treize ans plus tard, le capitaine Julie Delorme fait le lien entre l’affaire Rémi Delattre et la découverte de 12 corps exsangues dans une cave... Cette affaire résonne particulièrement en elle. En effet, c’est elle qui avait découvert Rémi couvert de sang et c’était sa première affaire. Affaire qui l’a marquée et forgé son caractère tout au long de ses années de service.

    C’est une enquête passionnante, intrigante jusqu’au final. La psychologie des personnages est très bien travaillée, leurs forces, leurs faiblesses. Les précisions de leur passé, de leur vécu, de leurs pensées nous permettent de vivre l’histoire de l’intérieur. J’ai vécu l’aventure avec eux, j’avais réellement l’impression de faire partie de l’équipe d’enquêteurs. Comme eux, je me posais des questions.

    Cette histoire est un mélange de polar sanglant, de lutte du bien et du mal, de mythes. L’intrigue est bien ficelée, bien documentée. La description de l’environnement des protagonistes met le lecteur au coeur de l’histoire.
    J’ai adoré ce livre dès les premières pages. L’enquête va crescendo, j’ai ressenti le désarroi, les angoisses, la peur de Julie. J’ai vécu intensément son aventure avec elle, jusqu’au bout !
    Il est tout simplement addictif, impossible de lâcher le livre jusqu’au final...et quel final !!!
    La fin me plait énormément...une renaissance mais aussi un espoir : que derrière le masque du mal brille toujours la lumière du bien. C’est un livre que je recommande !!!!

  • AnnieLecture 21 juillet 2020
    Avides - Tom CLEARLAKE

    Attention âmes sensibles, ce livre n’est en aucun cas pour vous !

    Julie Delorme se retrouve à enquêter sur une affaire qui lui en rappelle une autre. C’est une femme qui a un caractère bien trempé et d’une grande efficacité dans son domaine, flic. Elle va rencontrer Paul, un mercenaire, privé, qui va enquêter de son côté pour le compte d’un père, personnage avec une forte présence. Elle va finir par vivre un vrai cauchemar de violence sur sa personne.

    La violence est omniprésente dans ce livre, qui nous tient en haleine, du début à la fin. L’atmosphère devient presque irrespirable au fur et à mesure de la lecture. C’est oppressant, et en même temps attirant. Il y a un petit côté fantastique qui s’intègre parfaitement et qui relie tout l’ensemble, lorsque l’on découvre… ah, non, vous le découvrirez seul !

    Thomas a tout orchestré de main de maître dans cet ouvrage, et c’est de loin son meilleur livre… Un thriller à couper le souffle.

    Les amateurs du genre gore vont apprécier. Perso, ce livre m’a régalée. Thomas, j’attends avec impatience le suivant.

  • myfabulousreading 22 mai 2020
    Avides - Tom CLEARLAKE

    Si vous aimez les ambiances glauques, les drames sanguinolents avec une pointe d’ésotérisme et de fantastique, ce thriller est fait pour vous.

    Je ne connaissais pas Thomas Clearlake, et n’avait lu aucun avis sur ce thriller. J’avais par contre été très attirée par la quatrième de couverture.

    Et effectivement, j’ai beaucoup aimé les trois-quarts du livre, je l’ai trouvé très prenant avec un suspense et une action saisissants. C’est sombre, anxiogène, et glaçant.

    Maintenant je ne m’attendais pas du tout à la tournure de l’intrigue, là où viennent se mêler fantastique et ésotérisme. Sans en dévoiler davantage, je n’ai pas du tout adhérer, ça part assez loin et c’est à ce moment là que j’ai totalement décroché. Et c’est vraiment dommage car c’était très bien parti pour moi. L’enquête policière était bien ficelée et réellement captivante à mesure que l’on avançait et la plume de l’auteur est très agréable.

    Je reste, malgré ce quart final qui m’a laissée perplexe, ravie d’avoir découvert @thomasclearlake. Son prochain roman qui devrait voir le jour cet été, s’annonce pas mal du tout, et sans cet aspect surnaturel pour le coup. Le pitch m’a conquise ! J’ai hâte de voir ce que ça va donner.

    Résumé :
    Paris. Au fond d’une cave d’un immeuble de Belleville, douze corps sont retrouvés morts, exsangues. 
    Le 36 est sur la brèche. Ces faits rappellent à la capitaine Julie Delorme sa première scène de crime, treize ans plus tôt, celle d’un enfant apparemment atteint de démence qui avait tué ses parents pour se nourrir de leur sang. Convaincue qu’il existe un lien entre les deux affaires, Julie va affronter son plus vieux démon et se lancer dans une enquête à haut risque.

  • lesmotsquilient 4 mai 2020
    Avides - Tom CLEARLAKE

    Ce livre, il en dehors des sentiers battus. On est pas sur du thriller classique. Un mélange de thriller horrifique & de fantastique, qui a bien fonctionné sur moi. Pourquoi ? Parce que ce côté fantastique/horrifique qui fait un peu peur est bien dosé, étayé par des éléments réalistes qui nous permet de presque accepter une nouvelle face du monde. Je dis « presque » parce que ça arrangerait pas nos affaires si de telles choses arrivaient… ! Le livre se découpe en 2 parties. Dans la 1ère on suit Julie, capitaine à la criminelle face à une nouvelle enquête. Mais pas n’importe laquelle : enlèvements, meurtres & cadavres exsangues. Beaucoup de cadavres exsangues. Et la 🍒 sur le 🍰 , c’est que le mode opératoire lui rappelle fortement sa toute 1ère enquête qui a façonné la flic qu’elle est aujourd’hui : un enfant tue ses parents pour boire leur sang. OK, welcome to Hell. Cette 1ère partie nous plonge véritablement dans les intrigues liées à ce nouveau phénomène criminel : certains d’entres nous se mettraient à tuer pour boire le sang de leurs victimes. Aie aie aie. Puis, on bascule sur la 2ème partie, où je dois le dire, ça chauffe pour Julie. J’en dirais pas plus pour éviter le spoil, mais ici, on plonge dans un autre univers, plus ambiguë, plus mystique, plus alternatif. Je dois avouer qu’au début de cette transition, je me suis dis « c’est quoi ce délire ? » ; mais finalement, ça m’a tout autant happé, et hop j’étais partie pour la nuit. J’ai beaucoup aimé Julie, je me suis attachée à elle, à sa personnalité, à son histoire et j’espère trouver la suite de ses aventures dans d’autres livres (?). J’ai aimé aussi Paul, je me suis attaché à ce qu’il représentait et à son rôle. J’ai aimé cette dose d’amour alors même qu’on faisait une véritable plongée dans les ténèbres les plus dark qu’il soit, où l’humain n’a pas sa place, mais les monstres oui. Alors au final, je signe tout de suite pour un autre livre de cet auteur. Ça change, ça fait flipper, c’est dérangé, mais c’est de qualité. Encore merci à @thomasclearlake pour l’envoi et sa confiance !

  • Marlène Lchd 31 mars 2020
    Avides - Tom CLEARLAKE

    En bref, un thriller à la frontière du fantastique.

    Thomas Clearlake navigue, depuis son premier roman, entre réalité et fantastique, fait divers et ésotérisme. Et il maîtrise de mieux en mieux son sujet !

    Ce nouveau roman est une très bonne lecture qui réunit toutes les qualités d’un thriller réussi.
    L’intrigue démarre sur les chapeaux de roues avec mystère et scènes sanguinolentes pour se complexifier petit à petit.

  • Cedric Remaud 7 mars 2020
    Avides - Tom CLEARLAKE

    Ce roman est époustouflant où la scène d’intro commence par une maman et son petit garçon qui vont au parc.
    Alors que Rémi fait du vélo, il va se laisser approcher par une vieille dame qui va lui proposer une sucrerie. Loin de se douter de quelque chose, Rémi accepte et son comportement va changer du tout au tout. Il ne va plus pouvoir se passer du liquide qui coule dans nos veines, notre sang.
    Pour ne pas trop en dire davantage, l’état de démence de Rémi va s’aggraver et les années vont passer à vitesse grand V.
    Treize ans plus tard , en 2019, dans le nouveau 36 de Paris, Julie Delorme, capitaine de police, se voit enquêter sur une affaire atroce, un charnier est découvert à Belleville, dans une cave. Tous ces corps sans vies sont morts d’une façon horripilante.
    Julie Delorme va se souvenir de ce petit garçon, qui treize ans plus tôt, a fait un acte ignoble. Quelle liaison avec ce charnier ? Que va découvrir ce commissaire de police ??
    J’ai adoré ce roman, un thriller sanguinaire qui vous tiens en haleine du début à la fin. J’ai commencé à suivre l’auteur avec l’essence des ténèbres, que j’avais sur kiffé. L’auteur a une plume fluide, percutante, teintée de fantastique mais qui accroche le lecteur dès les premières pages.
    Les personnages sont détaillés avec brio. Cette équipe du 36 est attachante, pas "bras cassés" ni gonflante.
    Le décor est hallucinant, tant dans les scènes morbides que les lieux qui vous angoissent jusqu’à la chair ! L’ambiance effrayante est au rendez-vous.
    Je n’aurai pas pensé à un tel dénouement, c’est ça que j’aime avec Thomas Clearlake, jamais déçu par ses fins ! L’intrigue est bien ficelée, pas de longueurs, pas de temps mort. Petit bémol, un peu longuet quand l’auteur parle d’un sujet dans le dernier tiers du bouquin.
    Bravo Thomas, j’aimerai bien suivre Julie Delorme dans un prochain roman, car elle a vécu cette histoire qui lui tiens très à cœur.❤️❤️❤️❤️❤️

  • Sylvie Belgrand 1er mars 2020
    Avides - Tom CLEARLAKE

    Chaussez vos cuissardes en caoutchouc de pêcheur et préparez-vous à baigner jusqu’aux genoux dans l’hémoglobine !
    De Tom Clearlake, j’avais lu les deux précédents romans, et j’avais déjà beaucoup aimé. Son style était plutôt spontané, vif, et direct. Avec "Avides", il me semble qu’il a passé une étape. Son écriture est plus maîtrisée, elle a gagné en maturité, et ma foi, ça lui va très bien. Ça y est, il a atteint le niveau des grands, celui des pros.
    Son bouquin se dévore sans temps mort. L’histoire est délirante et digne des maîtres du gore. C’est bien construit, palpitant, haletant.
    Avis aux fans du genre : Celui-là, il ne faut pas le rater.
    Je ne voudrais pas me montrer trop "avide", mais j’attends avec impatience les prochains romans de Tom Clearlake.

    #Avides #TomClearlake #Moonlight #polar #thriller #lecture #livres #chroniques #Gore #Vampires

    Le quatrième de couverture :

    Paris. Au fond d’une cave d’un immeuble de Belleville, douze corps exsangues sont découverts.
    Le 36 est sur la brèche. Ces faits rappellent à la capitaine Julie Delorme sa première scène de crime, treize ans plus tôt, celle d’un enfant apparemment atteint de démence qui avait tué ses parents pour se nourrir de leur sang. Convaincue qu’il existe un lien entre les deux affaires, Julie va affronter son plus vieux démon et se lancer dans une enquête à haut risque.

  • Emysbook 29 février 2020
    Avides - Tom CLEARLAKE

    Avec ce roman Thomas nous plonge un peu plus dans l’abîme !
    Il nous plonge dans quelque chose de plus vampirique mais plus horrible à la fois.
    Dès le début du roman j’avais les tripes retournés.. comme si je sentais un malaise dans ma lecture.. Cela ma vraiment fait bizarre.
    Puis petit à petit on tourne dans l’histoire entre suspense et horreur avec une enquête très complète ce qui donne vraiment envie au lecteur de continuer le roman.
    Puis vient un peu, une part d’ombre, de mystère, pour moi comme un petit faux pas, un élément qui me gêne vers la fin de l’histoire puis qui se redresse sur les derniers chapitres.
    Cela n’enlève pas la charme de ce thriller horrifique mais cela me laisse tout de même un arrière goût..

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.