Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Coup de théâtre : un film victime de ses intentions parodiques

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

0 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Dans le West End des années 50 à Londres, la préparation de l’adaptation cinématographique d’une pièce à succès est brutalement interrompue par le meurtre de son réalisateur hollywoodien. En charge de l’enquête, l’inspecteur Stoppard - blasé et revenu de tout - et l’agent Stalker - une jeune recrue du genre zélée - se retrouvent plongés au cœur d’une enquête dans les coulisses à la fois glamour et sordides du théâtre. Ils vont tenter d’élucider ce crime bien mystérieux à leurs risques et périls...

JPEG - 29.2 ko

Comment dynamiter le whodunit ? Comment renouveler un genre qui a été sérieusement érodé par l’accumulation de films et de séries lancés sur les traces d’Agatha Christie, avec plus ou moins de bonheur ? Les fans de Kenneth Branagh, ceux de Pascal Thomas, ceux du François Ozon de Huit Femmes ou les fidèles des Petits meurtres sur France 2, qui, souvent, ne forment qu’une seule communauté, peuvent-ils encore être surpris ? En tout cas, c’est à eux que s’adresse Coup de théâtre, dont les intentions parodiques sont confirmées dès les premières minutes par la voix off, et prolongées par une mise en abyme qu’on a déjà vue bien des fois : ainsi, les comédiens d’une pièce de théâtre d’Agatha Christie, La Souricière, se retrouvent eux-mêmes confrontés à ce qu’ils jouent chaque soir. Évidemment, tout bascule à partir du moment où le réalisateur, Leo Köpernick, chargé d’adapter (sans conviction) l’œuvre à succès au cinéma, est victime d’un inconnu.
Quelques minutes auparavant, notre homme avait provoqué un esclandre en pleine fête, ce qui l’avait contraint à changer de costume. A quoi peut tenir une vie...
L’enquête commence symboliquement dans une salle de spectacle, où le cadavre du pauvre metteur en scène gît la bouche ouverte, les jambes écartées. Autour de ce totem mortuaire commencent à s’agiter les protagonistes et à s’affairer notre duo d’enquêteurs : l’inspecteur Stoppard, plutôt blasé, sauf par l’alcool, et sa comparse débutante, l’agent Stalker, au nom bien choisi, qui ne dédaigne pas les jeux de mots peu inspirés.
A partir de là, le récit se déroule de manière attendue, façon Cluedo, dans un West End de Londres aux couleurs des années 50 superbement reconstitué. Le problème tient aux intentions du film : plombé dès le départ par une forme de cynisme qui prévient le spectateur (l’histoire ne sera pas inventive), Coup de théâtre demeure fidèle à son programme, l’intrigue n’ayant pas la velléité de susciter la moindre réflexion, manifestant plutôt son désir de se torpiller constamment, comme si le réalisateur ne croyait pas en ce qu’il faisait, parce que d’autres l’ont précédé dans la longue histoire du genre. Dommage, car avec un casting de choix, il était possible de véritablement entendre la petite musique d’un polar, même si l’on connaît la partition.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En DVD ou Blu-Ray

Galerie photos

spip-bandeau
spip-bandeau

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.