Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

D’une mort lente - Emelie Schepp

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

16 #AvisPolar
6 enquêteurs
l'ont vu/lu
2 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

Mis en scène dans leur propre appartement, des corps comme des poupées incomplètes, mutilés avec une précision chirurgicale. Justement, c’est peut-être la chirurgie qui relie les victimes entre elles. Et, plus précisément, une erreur médicale commise dans le secret d’une salle d’opération, étouffée par les années. Des nuits blanches attendent la police de Norrköping et la procureure Jana Berzelius. Mais cette dernière a d’autres cauchemars que le tueur au scalpel. Un homme qui la connaît depuis l’enfance. Un homme qui pourrait révéler à tous que Jana a été élevée et entraînée pour tuer. Cet homme est sa véritable menace. Et il vient juste de s’échapper.

Vos #AvisPolar

  • MELMAMAN 14 février 2019
    D’une mort lente - Emelie Schepp

    Reçu hier matin je l’ai dévoré l’histoire poiniente de Jana, de Corp s mutilé tous relié à de la chirurgie. J’aime énormément je le relire encore et encore.

  • bookliseuse 23 février 2019
    D’une mort lente - Emelie Schepp

    Série Jana Berzelius - Tome 3

    Margaretha la mère du procureure Jana Berzeluis meurt d’un infarctus. Au même moment Jana doit faire face à l’évasion de Danilo Pena qu’elle connaît depuis l’enfance et qui comme elle cache de lourds secrets et surtout connaît son passé sombre.

    En parallèle, les inspecteurs Henrik et Mia doivent faire face au meurtre d’une mère de famille, aide soignante, dont le meurtrier a coupé ses 2 mains.

    Philip Engström ambulancier se sent coupable de n’avoir pas pu sauver la mère de Jana. Sa coéquipière Sandra s’inquiète pour lui, elle le sent à la dérive.

    Très vite d’autres meurtres avec mutilations vont survenir : seul point commun, les victimes travaillaient toutes dans le milieu médical.

    L’auteur nous présente une multitude de personnages avec des histoires de vies différentes. On découvre dans ce 3eme tome une Jana un peu plus humaine, qui n’est pas aussi insensible que le laissait entrevoir le 1er tome. L’auteur c’est moins focalisé cette fois sur le personnage de Mia qui était secondaire, mais toujours aussi peu sympathique.

    Ce livre aborde des thèmes difficiles. L’erreur professionnelle qui peut détruire plusieurs vies. Le burn-out, le stress, l’infidélité. Mais surtout comment une personne sans amour, sans enfance, moquée toute sa jeunesse, peut sombrer dans la folie et imaginer une terrible vengeance même si l’on a du mal à comprendre ses motivations.

    Pas de temps mort cette fois, une lecture fluide, captivante avec des personnages tous plus intéressants les uns que les autres.

  • Le Monde de Marie 25 février 2019
    D’une mort lente - Emelie Schepp

    Une lecture pendant laquelle on va suivre de nombreux protagonistes. Des passages courts qui donnent beaucoup de rythme et entraînent le lecteur dans une intrigue captivante et pleine de rebondissements.

    Des personnages bien construits que l’on prend plaisir à suivre. Une intrigue dans le domaine hospitalier avec comme point central une terrible erreur médicale. Des victimes dont les sévices semblent être synonyme de vengeance, la manière dont ils sont torturés mettant l’accent sur ce qui leur est reproché. Elles ont comme unique point commun d’avoir un jour travaillé ensemble.

    A côté de cela, Jana voit son passé resurgir avec l’évasion de Danilo. Ils se connaissent depuis toujours et se détestent. Contre son gré mais surtout pour protéger la vie qu’elle s’est construite, Jana va devoir le cacher et l’aider à s’échapper.

    Une intrigue qui ne laisse pas de place au hasard. De nombreux protagonistes qui vont se retrouver liés par un passé commun. De sacrés rebondissements et puis la crainte de ne pas arriver à temps une fois les motivations mises en lumière. Jusqu’à la toute fin je n’ai rien vu venir. Comme les protagonistes, j’ai été bernée et ce pour mon plus grand plaisir de lectrice.

    Le fait de ne pas avoir lu les précédents tomes n’a en rien entravé cette lecture et c’est avec beaucoup de plaisir que je me plongerai dans d’autres ouvrages de l’auteur.

  • Nos Livres et Nos Mots 26 février 2019
    D’une mort lente - Emelie Schepp

    Troisième tome d’Emilie Shepp et je n’avais pas lu les deux premiers. Pour autant, très vite je ne me sens pas perdue malgré la multitude de personnages, qui nous ferait vite perdre notre latin…

    On sympathise rapidement avec Philipp Engström, les inspecteurs Henrick et Mia ou encore Jana laquelle, je le comprends dans la lecture, est décrite comme un peu plus humaine que les précédents tomes. L’auteure a un style d’écriture que je ne qualifierai pas de fluide mais plutôt clair et précis.

    J’ai vraiment apprécié le fait qu’il n’y ai pas ou peu de temps mort et un bon rythme… un livre pour ma part très bien rédigé.

    Du burn-out à l’erreur professionnelle en passant par l’infidélité, beaucoup de thèmes y sont abordés. On comprend ce besoin de vengeance… sans vouloir vous dévoiler le livre !
    Emilie Shepp m’a embarqué dans son histoire…et j’ai à présent très envie de découvrir les deux premiers tomes !

  • anne-lineC 27 février 2019
    D’une mort lente - Emelie Schepp

    Troisième tome d’une série policière dont je n’ai pas lu les 2 premiers, celui-ci se lit très bien seul.
    Pour ceux qui connaissent, ils retrouveront , je pense , avec plaisir cette équipe de policiers et cette procureure atypique dans une nouvelle enquête.
    Ici une série de meurtres exécutée de façon "chirurgicale" , des corps mutilés différemment mais avec précision.
    On suit surtout les policiers ( Henrik, Ola, Gunnar, Mia et Anneli ) sur cette enquête .
    En parallèle, Jana , la procureure , doit faire face au décès brutal de sa mère et régler en sous-marin une affaire qui menace de réveiller son passé.
    On se demande alors pourquoi on parle d’une "nouvelle enquête" de Jana Berzelius tellement elle semble peu impliquée avec les policiers mais très préoccupée par sa vie personnelle.
    Deux histoires différentes dans ce récit mais une fin haletante qui pousse le lecteur à tourner les pages sans s’arrêter jusqu’au dénouement
    Comme je l’ai déjà précisé , je n’avais pas lu les tomes précédents mais celui-ci m’a largement convaincu de les acheter très prochainement .
    Je ne connaissais pas cette auteure suédoise mais je remercie Bepolar et Herper Collins pour cette belle découverte .

  • ninie5131 28 février 2019
    D’une mort lente - Emelie Schepp

    Je ne connaissais pas cet auteur et j’ai été très agréablement surprise.
    Les chapitres sont courts, intenses, et le moins que l’on puisse dire c’est que l’on ne s’ennuie pas.
    L’histoire nous emmène sur les pas d’un meurtrier implacable, qui mutile atrocement ses victimes (coupe les mains, la langue, les jambes. .), et semble frapper au hasard. Pas tant que ça en fait 😁 mais ça vous le découvrirez tout seuls.
    L’heroine n’est pas une personne facile, ni tendre, mais terriblement attachante et surprenante. Bref je n’ai plus qu’une envie : lire les 2 premiers tomes 😂
    A lire d’urgence 👍

  • eva94 3 mars 2019
    D’une mort lente - Emelie Schepp

    Troisième livre de cet auteur, pour ma part je n’en ai lu qu’un et j’ai eu l’agréable surprise au début de ma lecture de reconnaitre le personnage de Jana.

    La lecture de ce livre est fluide et passionnant, on aime retrouver les protagonistes et les suivre dans leurs aventures.
    Les faits sont liés et pourtant ne semblent pas l’être au début mais au fur et à mesure de l’histoire, on comprend mieux.

    J’aime aussi le fait d’avoir des chapitres courts ce qui permets de ne pas trop se perdre et suivre sans trop de difficultés.
    La reprise du livre se fait sans mal.
    Dans ce livre, les actes sont crus mais ne choquent pas plus que ça.

    La protagoniste principale reste fidèle à elle-même, elle est solitaire, droite et touchante en même temps.
    On peut s’identifier à elle, un tant soi peu si on aime être dans une bulle.
    Livre que je conseille. Je vais trouver le tome 2 afin de compléter mon jugement.

    A lire avec passion ...

  • Demain Je Lis 5 mars 2019
    D’une mort lente - Emelie Schepp

    Au premier abord, rien de plus étranger que cette histoire tout droit venue de Suède.

    Dans Une Mort Lente d’Emilie Schepp, les personnages portent des noms aux connotations vikings, vivent dans des villes qui nous sont inconnues, prennent des routes que nous n’avons jamais prises. Pourtant, dès les premières pages, on est hypnotisé par cette intrigue qui se passe à mille lieues de chez nous.

    Plusieurs personnes sont retrouvées inconscientes à leur domicile, baignant dans leur propre sang. Certaines parties de leurs corps sectionnées avec une précision chirurgicales : leurs mains, leurs pieds, ou encore leurs langues ont été coupées. La police et la procureure Jana Berzelius cherchent le coupable, tous les indices pointent vers l’hôpital de Nörrkoping… sont-ils sur la bonne piste ?

    On a beau lire les yeux écarquillés, à l’aide d’une lampe de poche pour mieux éclairer l’affaire, impossible de deviner le coupable. La composition du livre est diabolique, Emilie Schepp prend le lecteur en otage et le mène là où elle veut le mener. Le suspens dure jusqu’au bout, et à la fin l’action s’accélère, le souffle est coupé, on sort terrorisé.

    Pas de doute, ces livres venus du nord font froid dans le dos.

  • meslivresetmoi33 5 mars 2019
    D’une mort lente - Emelie Schepp

    Un livre addictif que j’ai dévoré en 2 jours !

    N’ayant pas lu les 1ers tomes j’ai été un peu déroutée par les nombreux personnages et le fait que la narration change souvent. Mais une fois qu’on situe tout le monde ça se lit tout seul. L’écriture est fluide, le rythme rapide. Ca change des polars nordiques que j’ai l’habitude de lire car ici l’environnement n’est pas important dans l’histoire.

    Les personnages sont bien travaillés, les flics ont des profils différents et il y a quelques scènes de leurs vies personnelles. Du coup on les connaît un peu mieux.
    Jana, la procureure, a l’air d’avoir un passé sacrément lourd et au milieu de cette enquête elle doit y faire face ! Ce ne sera pas facile pour elle de tout gérer !
    L’enquête en elle-même est dense et pleine de suspense. Des meurtres effroyables, un mobile difficile à trouver, les enquêteurs patinent !! Ils devront remonter dans le passé pour trouver des réponses à leurs questions. Sans grosse surprise la fin est quand même super bien !!

    Je vais sans tarder me procurer les 2 autres tomes de cette série !

  • Happy Manda Passions 5 mars 2019
    D’une mort lente - Emelie Schepp

    Quelle découverte ! Avertissement : ce livre va vous donner des sueurs froides.

    Je découvre cette auteure au travers de roman, découverte totale et il était temps ! Dès les premières lignes, nous entrons au coeur de l’intrigue. Il y a beaucoup de personnages principaux et secondaires, donc la mise en place s’étale sur plusieurs chapitres surtout ne décrochez pas le meilleur reste toujours à venir. Etablir des hypothèses, suivre les pistes et surtout être abasourdie par la suite voilà ce qui vous attend à sa lecture.
    Une seconde partie avalée.

    J’ai fait la connaissance du procureur, Jana Berzelius, un caractère particulier mais d’une efficacité redoutable. Avec l’arrivé de Danilo qui décide de s’installer chez elle, son passé sombre resurgit. Préserver son passé c’est tout ce qui importe à Jana tant pis ce qu’exige Danilo elle n’a pas le choix.

    Des meurtres dans des circonstances horribles sont commis elle devra cloisonner sa vie privée et sa vie professionnelle pour tenter de les résoudre sans perdre la tête.

    Les scènes de crimes sont de plus en plus insoutenables - public averti - et les indices se font rares, seules corrélation, l’équipe médicale particulièrement Philip et Sandra sa coéquipière.

    Est ce un tueur en série qui n’a qu’une idée en tête tuer pour le plaisir ou un tueur à l’ame vengeresque ?

    Il vaut mieux éviter de lire ce roman particulièrement effrayant le soir ! L’auteure se surpasse, approfondie chaque situation, chaque piste et chaque personnage. Elle ménage le suspense et fait monter votre tension à son plus haut niveau. L’intrigue est captivante avec beaucoup de rebondissements surprenants, vous avalez les chapitres.

    Je ne pourrais pas faire de parallèle avec les précédents opus - celui ci est le troisième des enquêtes de Jana - mais c’est une auteure à suivre. Dans ce roman nous en apprenons cependant beaucoup sur son passé. Et ce n’est pas fini, le personnage n’a pas tout révelé, que nous prépare Emilie Schepp ?

    Des images des crimes horribles se gravaient dans mon cerveau. Les adeptes du genre vont adorer.

    Petit bémol, les points de vus changeant sont parfois déroutants et font perdre le fil car non signalés par un changement de chapitre. C’est dommage car l’histoire est particulièrement addictive et l’intrigue intéressante.

  • ellemlire 7 mars 2019
    D’une mort lente - Emelie Schepp

    Des victimes à qui on coupe les mains, ou la langue. Telles des poupées de chiffon. Un infirmier urgentiste accro aux médicaments. Des flics suédois qui mènent l’enquête. Et Jana Berzelius, la procureure qui vient de voir resurgir dans sa vie un homme qu’elle aurait préféré ne jamais revoir.

    "Certes, c’était là un écart, mais malgré tout un début. Et je me réjouissais de la suite.
    Comme un enfant."

    Dans ce roman, qui est le troisième tome des enquêtes de Jana Berzelius mais qui peut se lire indépendamment des autres, tout semble réuni pour un bon thriller à la scandinave. J’aime tellement la littérature nordique, j’avais placé la barre assez haut.

    Et effectivement, si j’ai beaucoup aimé relire un polar à la suédoise, j’aurai voulu sentir monter la tension, réussir à trembler pour la prochaine victime. Mais ici, ça n’a pas été le cas. Les évènements s’enchaînent, il se passe des choses, mais il m’a manqué cette ambiance sombre et pesante, et lente que j’aime dans la littérature nordique.

    "La pièce était jaune. Lino, murs, grille de ventilation. Puis une table et deux chaises, un tableau représentant un ciel bleu au-dessus d’une vallée. Une pièce sans personnalité.
    Une pièce pour la mort."

    Les chapitres sont courts, il y a du rythme. Les personnages sont bien creusés. Certains sont agaçants, d’autres un peu plus attachants. L’intrigue est bien menée, mais Jana Berzelius n’est pas assez présente ! Les victimes, l’équipe de police et le personnel hospitalier prennent une très grande place au sein de l’intrigue, au dépens de Jana qui parait assez transparente malgré ce qui lui arrive.

    En bref, D’une mort lente est un polar qui se lit bien. Les pages se tournent rapidement. Globalement une bonne lecture que j’ai plutôt appréciée mais pour laquelle je regrette l’absence d’ambiance que j’aime tellement d’ordinaire dans les thrillers nordiques. Dommage !

  • Le Boobooker 8 mars 2019
    D’une mort lente - Emelie Schepp

    Mon premier roman de cette auteure, c’est le tome 3 de la saga Jana Berzelius, qu’on peut lire sans problème sans avoir lu les deux autre tomes et j’ai adoré !

    Une nouvelle enquête de Jana Berzelius au rythme endiablé, avec beaucoup de personnages comme celui d’Henrik que j’ai beaucoup aimé, d’ailleurs c’est plutôt lui qui mène l’enquête avec sa collègue Mia (pour le coup elle m’a bien énervé celle-ci :D) et pas vraiment Jana même si elle jouera un rôle très important à un certain moment.

    L’idée de l’auteure de se servir de beaucoup de narrateurs fait que la tension ne retombe quasiment jamais durant tout le livre et c’est pas pour me déplaire. Les éléments qui font réellement avancer l’enquête sont distillés vraiment avec parcimonie à des moments clés pour faire en sorte de nous tenir en haleine comme il se doit.

    On assiste à des scènes macabres, des mains coupées, une langue coupée... Mais aussi à l’échappée d’un homme qui se révèle être la véritable menace pour Jana, lui qui détient son grand secret, celui d’avoir été élevée et entraînée pour tuer. Glaçant au possible !

    J’ai tellement aimé ce thriller que j’ai donc été me procuré le tome 1 avant de l’avoir fini, c’est vraiment le genre de thriller que j’aime, ça va vite, quand l’enquête piétine le rythme lui jamais, et des dialogues plutôt bien sentis, c’est la force première de ce thriller très angoissant et parfois déroutant.

    Je vous conseille donc vivement de vous procurer ce roman qui vous fera passer quelques nuits bien agitées...

  • Musemania 10 mars 2019
    D’une mort lente - Emelie Schepp

    Dernier tome d’un marathon engagé par la lecture « Marquée à vie » (ma chronique rapide : https://musemaniasbooks.blogspot.com/2019/03/marquee-vie-demelie-schepp-thriller.html) suivie de « Sommeil blanc » (ma chronique rapide : https://musemaniasbooks.blogspot.com/2019/03/chronique-rapide-sommeil-blanc-demelie.html), je me suis régalée de cette série écrite par la suédoise, Emelie Schepp.

    Avant de me lancer dans cette série, je n’avais qu’entre-aperçu les couvertures de cette trilogie. Sur les bons conseils d’une amie lectrice, elle m’a encouragée à ne pas commencer par le dernier tome que j’avais eu la chance de recevoir via bepolar.fr et les éditions Harper Collins, mais de commencer par la source. Le point commun de cette série reste bien entendu l’héroïne, Jana Berzelius qui est procureur à Norrköping, en Suède.

    Dans cette troisième histoire, la section criminelle enquête sur des meurtres particulièrement sanglants qui hantent la ville. A côté de cela, Jana Berzelius doit se battre contre les fantômes de son passé et tenter le tout pour le tout afin que ses terribles secrets ne soient pas dévoilés à la face du monde.

    Comme je l’ai dit dans ma précédente chronique de « Sommeil blanc », les livres peuvent être lus, indépendamment du fait d’avoir lu les autres. Néanmoins, je vous conseille vraiment de suivre l’ordre chronologique. Pourquoi me direz-vous ? Tout simplement car j’ai trouvé que l’auteure a vraiment fait évolué son personnage principal en la personne du procureur, Jana Berzelius. A chaque histoire, on en découvre plus sur son enfance et sur ce qui fait d’elle à la fois ses forces mais aussi ses faiblesses.

    Au fil des pages, chacun des protagonistes est finement construit et ils évoluent tous aussi dans leur quotidien professionnel que dans leur histoire personnelle. Comme tout bon thriller et polar venant du nord, l’auteure a su distiller une atmosphère froide (comme le bon vieux climat de Suède) et très particulière à cette région du monde. Le suspens monte crescendo et Emelie Schepp a le don pour faire monter la pression à la fin de chacun des chapitres, faisant que vous ne pouvez que vous précipiter à la lecture des pages suivantes. C’est réellement le genre de livre qui vous donne envie de tout abandonner pour pouvoir vous consacrer à leur lecture.

    Pour ce troisième volet, impossible de découvrir le fin mot de l’histoire avant seulement les dernières pages. Alors que j’étais pourtant sûre de moi et de mes capacités de fin limier, j’étais à des années lumières de l’identité du coupable. Comme vous avez pu le constater par mes deux précédentes chroniques rapides mais aussi par cette dernière, je suis vraiment tombée sous le charme de cette auteure. En moins d’une semaine, j’ai littéralement adoré et dévoré ses trois polars nordiques, écrits d’une main de maître par une auteure que je ne manquerai pas de suivre à l’avenir.

    Un tout grand merci à BePolar.fr et aux éditions Harper Collins France pour leur confiance. Ce fut une très bonne découverte pour moi, grande amatrice de littérature noire scandinave. Si, comme moi, vous êtes fan de Camilla Läckberg, Stieg Larrson, Mons Kallentoft, … je ne dirais plus qu’un mot : Foncez !

    Chronique sur mon blog : https://musemaniasbooks.blogspot.com/2019/03/dune-mort-lente-demelie-schepp-thriller.html

  • Sylvie Geoffrion 3 avril 2019
    D’une mort lente - Emelie Schepp

    Grâce aux éditions Harper Collins et #NetGalley j’ai découvert Emelie Schepp et sa procureur Jana Berzelius , personnage principal et récurrent d’une trilogie dont "D’une mort lente " est le dernier tome.
    Ici, la ville de Norrköping voit un meurtre, puis deux, puis trois, tous plus atroces les uns que les autres et ayant à peu près le même mode opératoire. L’équipe de policiers est bien sûr sur les dents. Parallèlement , Danilo Pena, ennemi personnel de Jana, lié à son passé, s’échappe de l’hôpital où il était traité. Les policiers en ont donc plein les bras.
    J’aime bien découvrir de nouveaux personnages, j’aime bien les polars nordiques, j’aime bien les ambiances quelques peu contraintes par les secrets mais ici, je ne suis pas tombée sous le charme. J’ai de la difficulté à comprendre Jana qui ne m’a pas semblé être LE personnage principal. J’ai même eu l’impression qu’elle était plutôt en marge. Personnage ni sympathique ni antipathique, juste froid qui m’a donc laissé de glace. Le reste de l’équipe, comme toutes les brigades, a des soucis professionnels et personnels. Thèmes intéressants traités dans ce roman : l’erreur et l’épuisement professionnels. Mais sinon, rien de bien nouveau. Bref, je ne crois pas refaire un tour de piste avec cette procureur Jana mais je tiens à remercier sincèrement les éditions Harper Collins et #NetGalley pour cette lecture.

  • Ju lit les Mots 24 avril 2019
    D’une mort lente - Emelie Schepp

    Troisième enquête de Jana Berzelius, qui peut se lire indépendamment des autres, ce roman semblait réunir tous les ingrédients d’un bon thriller scandinave.

    Même si en général j’aime découvrir les enquêtes d’un flic dans l’ordre de parution, je dois dire que cet auteur ne m’attirait pas particulièrement. Mais la 4ème de couverture était plutôt alléchante, et le fait est que j’ai eu le plaisir de découvrir ce titre grâce à BePolar.

    Malheureusement, il m’a manqué un je ne sais quoi, pour que j’accroche.

    Norrköping est le théâtre de plusieurs meurtres, aussi atroces les uns que les autres, mais avec le même mode opératoire. Deux enquêtes vont se télescoper : celle de ces meurtres et celle de Danilo Pena, ennemi juré du procureur Jana Berzelius, qui vient de s’échapper de l’hôpital où il est traité…

    En général, j’apprécie les polars nordiques pour leur construction, mais surtout pour l’atmosphère qu’ils dégagent. Pourtant, ici, je n’ai pas été emballée. Je n’ai pas compris pourquoi on parle de la troisième enquête du procureur, puisqu’elle n’est pas le personnage principal du bouquin ! Elle ne fait qu’être spectatrice de cette enquête.

    Malheureusement l’auteur n’arrive pas à faire émerger ses personnages, qui restent assez ordinaires. Chacun étant confronté à des soucis personnels ou professionnels, mais sans se démarquer du polar à la construction classique.

    La tension reste au ras des pâquerettes et n’arrive pas à décoller, malgré ces victimes qui s’enchainent et pour lesquelles je n’ai ressentie aucune empathie. J’ai attendu cette ambiance sombre et pesante, caractéristique de la littérature nordique, mais malheureusement, elle n’a pas été au rendez-vous.

    https://julitlesmots.com/2019/04/17/dune-mort-lente-de-emelie-schepp/

  • 1001histoires 1er juillet 2019
    D’une mort lente - Emelie Schepp

    D’une mort lente : titre original "Prio ett" ( Suède 2016 ). Parution de la traduction française le 6 mars 2019

    C’est certainement le meilleur de la série ! Les personnages principaux prennent de l’ampleur. Parmi les membres de l’unité de police judiciaire de Norrköping, Henrik Levin et Mia Bolander occupent une place désormais incontournable, ils enquêtent de manière efficace et crédible ! Les autres figures sont plus effacées mais restent efficaces dans leur rôle : Gunnar Öhrn le chef, Anneli Lindgren technicienne en identification criminelle et Ola Söderström le spécialiste informatique. Tous ont fort à faire avec trois crimes sordides dont le mode opératoire pourrait faire penser à un meurtrier en série : une victime a eu les mains tranchées, une autre la langue coupée et la dernière amputée de ses deux jambes.

    La procureure Jana Berzelius dirige l’enquête préliminaire qui s’oriente vers les milieux médicaux d’où sont issues les trois victimes. Mais les fausses pistes sont nombreuses. Le temps presse, le meurtrier va récidiver. La lecture est facile, les rebondissements rythment le récit, difficile d’interrompre sa lecture !

    Pourtant Jana n’est pas au mieux, son père Karl souffre de graves troubles moteur consécutifs à sa tentative de suicide et sa mère Margaretha vient de mourir d’un infarctus. Comble de l’angoisse, Danilo Peña s’est enfui de l’hôpital où il était soigné des graves blessures subies lors de son interpellation trois mois auparavant ( voir ICI ), Danilo l’implacable ennemi d’enfance de Jana !

    Le passé de Jana constitue une trame de fond solide pour cette série et le troisième titre s’est vraiment bonifié avec une enquête convaincante dans laquelle les procédures apportent de multiples rebondissements. Le milieu médical, notamment urgentiste, est efficacement exploré. Et lorsqu’une impasse se présente, il reste l’action pour progresser et Jana s’y connait pour mettre à mal ses adversaires, sauf peut-être Danilo ...

    Bibliographie d’Emelie Schepp

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.