Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Double amnésie - Céline Denjean

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

6 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Le jeu de piste ne fait que commencer, mais sache qu’il te réserve plein de (mauvaises) surprises... Qu’est-ce qui a poussé la fragile Abby Le Guen à tuer son mari, médecin respectable ? Pourquoi est-elle désormais murée dans le silence ? Parallèlement, Manon, soeur jumelle de la gendarme Eloïse Bouquet, fait l’objet d’un harcèlement et de menaces. Quel sombre individu se cache derrière ces agissements et quel but poursuit-il ? Lorsque Manon est accusée du pire des crimes, sa seule défense tient en quelques mots : elle ne se souvient de rien... Fragilisée par le récent décès de l’homme qu’elle aime, Eloïse se lance alors dans une contre-enquête qui la confrontera à son passé et à l’histoire de sa jumelle dont le chemin a croisé pour le pire, celui des Le Guen...

Vos #AvisPolar

  • L’atelier de Litote 5 juin 2019
    Double amnésie - Céline Denjean

    Troisième opus qui fait suite à « La fille de Kali » et « Le cheptel », Céline Denjean nous embarque dans une enquête beaucoup plus intimiste, où l’on retrouve son personnage récurrent la capitaine Eloïse Bouquet. Appelée à l’aide par sa jumelle Manon qui subit depuis quelques temps, menaces et intimidations. Eloïse va mener une contre enquête non officielle, alors qu’elle se remet à peine de sa terrible perte. Une partie de l’histoire est centrée autour de la famille Le Guen dont la mère Abby consomme alcool et médoc, va elle aussi être la victime d’un « corbeau »manipulateur se faisant appelé l’Œil. Un troisième volet très différent des deux premiers, Le cheptel étant selon moi le plus aboutit. Ici la construction de l’intrigue part du précepte que le lecteur connait l’identité de l’Œil, du coup on y perd en suspense mais on y gagne en compréhension. C’est plutôt sur le côté psychologie des personnages que cela va se jouer et là j’y ai trouvé mon compte sur le thème de la gémellité qui exploite très bien les rivalités et jalousies entre frères et sœurs. Le personnage de l’Œil est particulièrement bien dressé et le voir évoluer dans son plan machiavélique était jubilatoire. Quand à la famille Le Guen a elle seule, elle représente l’archétype de la famille française à qui tout réussit mais qui cache de lourds et menaçants secrets. L’auteur nous distribue les éléments un par un mais dans le désordre, d’ailleurs sa métaphore avec le jeu de Meccano est bien trouvée. Il va falloir retrouver la place de chacun des éléments, la bonne façon de les assembler afin de voir se dessiner la vérité. Alors même si assez rapidement j’ai compris les tenants et les aboutissants de l’intrigue, cela ne m’a pas empêché de rester admirative devant l’écriture dynamique et inventive de l’auteure et son savoir faire dans les retournements de situation au point où tu as besoin de retourner lire les pages en amont pour savoir si c’est toi qui a mal interpréter ou quoi. Alors chapeau pour ce thriller hautement psychologique et que j’ai grandement apprécié. Bonne lecture.

  • VALERIE FREDERICK 11 juin 2019
    Double amnésie - Céline Denjean

    Je n’avais encore lu aucun roman de cette auteure, et le nombre de lecteurs enthousiastes suite à l’annonce de la parution de « Double amnésie » a piqué ma curiosité.
    Céline Denjean m’a donc emmenée en Bretagne, sur les terres d’une famille aisée, les Le Guen. Le père, Yohann, est en effet un neurochirurgien reconnu, qui a travaillé sur les S.P.M., syndromes post traumatiques dont souffrent les soldats de l’armée envoyés au front. Il est, par ailleurs, propriétaire d’une clinique de soin pour des personnes souffrant de troubles psychiques ou d’addictions. Son épouse, Abby, est une artiste peintre méconnue, qui trouve son inspiration dans des mélanges peu recommandables d’alcool et de médicaments.
    Leurs enfants, Alicia et Ethan ont obtenu de bonnes places professionnelles grâce à des études dans des écoles prestigieuses et le renom de papa.
    Le récit s’ouvre sur l’assassinat de Yohann par Abby ; que s’est-il passé pour qu’une épouse en arrive à une telle extrémité ?
    Le lecteur découvre qu’en parallèle, deux sœurs jumelles se retrouvent dans l’urgence et après des années de séparation : Eloïse, gendarme en disponibilité, a été appelée par Manon qui se retrouve la cible d’une personne qui l’espionne et la menace depuis peu. Elles se rendent en Bretagne, dans la maison familiale pour tenter de renouer les liens et tenter de mettre de l’espace entre sa famille et celui qui la persécute et qui signe ses missives de cet étrange pseudonyme, « L’œil ».
    Quels sont les liens entre ces deux histoires que « L’œil » semble relier ?
    Céline Denjean nous entraîne sur des pistes aux nombreux rebondissements. On pense que…, on imagine que… Mais ce sont de fausses pistes ! J’ai beaucoup aimé cette manière de mener le suspens.
    Le seul petit bémol à mes yeux a résidé dans l’impression de longueur et de répétition de certains passages.
    Mais malgré cela, je vais chercher à lire les autres thrillers de l’auteure !

  • Sangpages 21 juin 2019
    Double amnésie - Céline Denjean

    Un début en fanfare et tambours avec une sombre affaire qui semble resurgir et tout balayer sur son passage.
    Une histoire d’amnésies, de mémoire, de manigances qui pourrait bien te faire perdre la tête ! Voilà qui résume assez bien ce livre en quelques mots façon Punch Line !
    Les "Le Guen" c’est la big famille de cette région de Bretagne. Monsieur est un brillant neurochirurgien à la tête d’une clinique. Les enfants traînent avec la jet-set. Quant à Madame, elle peint dans leur magnifique propriété propice à cacher de sombres secrets…
    Tout pour bien faire...et pourtant, un jour, Alicia Le Guen tue son mari d’un coup de fusil.
    En parallèle, Manon, après 15 ans de silence demande à sa sœur jumelle, Eloïse Bouquet de venir à son secours. Harcelée par un inconnu, elle craint pour sa vie et celles de ses enfants. Eloïse, ravagée par le deuil, n’a d’autre choix que de répondre à son appel et de faire face à ses propres démons avec ce retour au bercail.
    Un bercail, tu t’en doutes peut-être, sinon ce ne serait pas drôle, qui est le même village où vivent les "Le Guen".
    Une fois encore la structure et la construction du récit sont intelligentes et brillantes. Le style est ultra percutant et tu te feras embarquer sans pouvoir émettre une seule objection. Pieds et points liés avec un bâillon sur la bouche 😨
    Deux meurtres qui vont te faire naviguer entre l’avant et l’après avec comme point zéro le jour de leur mort. Une narration à plusieurs voix en fonction des personnages. La première du singulier réservée à l’œil…qui guette et attend sa vengeance.
    Une fois encore tu te retrouveras dans cette position de pseudo omniscient. C’est définitivement la marque de fabrique de Céline et perso je kiffe à mort !
    Dès le départ, tu sauras qui est tué ainsi que qui a tué. Le suspense résidera dans le pourquoi et le comment et là, crois-moi, tu ne seras pas au bout de tes surprises. Ce que tu pourrais estimer comme acquis ne le sera pas forcément...
    Pour trouver les clés, chacun devra cheminer sur les voies du passé.
    Mais faut-il encore savoir où sont les portes pour pouvoir enfin les ouvrir...
    L’amnésie, parce qu’il est parfois plus facile d’oublier que de faire face ? Ton cerveau peut-il se mettre sur off pour se protéger ? Comme un disjoncteur qui éteint tout avant que cela ne prenne feu ? Suffit-il d’oublier un événement pour qu’il n’existe pas ? Changer le destin…
    L’amnésie, tu t’en doutes est omniprésente et révélera bien des mystères. C’est sans doute quand les souvenirs succèdent à l’amnésie qu’ils sont d’ailleurs les plus violents.
    Des événements en boule de neige.
    Un véritable effet papillon, mais beaucoup plus retors...Que se passe-t-il, si, en cours de route, tu coupes les ailes du papillon ?
    Huilé, précis, tout tourne comme une machine infernale que tu ne pourras en aucun cas arrêter. Tu te feras rouler dans la farine jusqu’au bout puisque tu devras attendre le prologue pour connaître le fin mot de l’histoire et tu verras que Céline n’a pas peur de maltraiter ses personnages et ça j’adore !!!
    Une Eloïse Bouquet plus émotionnelle, plus personnelle. Tu rentreras dans sa vie, dans ses peurs et t’attacheras plus encore à ce fabuleux personnage.
    A souligner aussi, le retour fort appréciable d’Amanda Kraft. Toujours fidèle à elle-même.
    Tu l’as compris c’est encore un méga coup de cœur pour moi. Cette fois, c’est admis et je le crie haut et fort "Denjean suis archi fan !"
    Ptain elle est tarée ! Mais où s’arrêtera-t-elle ?
    Et toi ? T’attends quoi ? File vite la découvrir si ce n’est pas déjà fait et moi je te fais un satisfait ou remboursé, vrai de vrai je prends aucun risque !!!

  • Livresse du Noir 29 juin 2019
    Double amnésie - Céline Denjean

    COUP DE COEUR ! COUP DE COEUR ! COUP DE COEUR !

    Une petite récap. pour ceux qui viennent d’une autre planète et ne connaissent pas encore Céline Denjean. Je la suis depuis ses débuts, elle monte en puissance et n’arrête pas de me surprendre. Mais jusqu’où va-t-elle aller ?

    En 2016, elle fait son entrée dans le monde du Noir avec Voulez-vous tuer avec moi ce soir. Un premier roman très prometteur, un récit de l’horreur ordinaire. En 2017, elle fait un saut quantique avec son deuxième roman
    La fille de kali . Un sacré bouquin, un coup de coeur à couper le souffle !
    L’auteure joue désormais dans la cour des grands. Rien ne l’arrête, elle continue sur sa lancée et en 2018, elle publie Le cheptel, un thriller diabolique et hors norme qui a reçu le Prix de l’Embouchure et le Prix polar du meilleur roman francophone au festival de Cognac.

    Tadam !!! Céline Denjean, la surdouée, ose un changement de cap avec Double amnésie. Une fois de plus, elle réussit à nous surprendre avec ce thriller psychologique qui sort des sentiers battus, un roman exceptionnel à plus d’un titre. A découvrir de toute urgence !

    Je ne vous dévoilerai pas grand chose de l’histoire, au risque de spoiler. Nous suivons deux intrigues en parallèle. D’un côté, Abby Le Guen, elle vient de tuer son mari, un respectable médecin et se mure dans le silence. Pourquoi ? De l’autre, Manon, la soeur jumelle de la gendarme Eloïse Bouquet (un personnage récurrent) est harcelée et menacée, elle appelle sa soeur à la rescousse. Amanda (la journaliste de La fille de kali) prêtera main forte à Eloïse pour mener l’enquête. Nous naviguons dans les lourds secrets de famille et quels secrets... entre gémellité, vengeance, jalousie, rancoeur, souffrances, tabous et trous de mémoire.

    En général, je ne suis pas trop fan des thrillers domestiques ou psychologiques, je les trouve souvent "faciles", bourrés de grosses ficelles, d’heureux hasards et de retournements qu’on voit venir à des kilomètres. Mais Double amnésie ne joue pas du tout dans le même registre, l’auteure est une orfèvre archi douée. Elle cisèle minutieusement son histoire et tisse une gigantesque toile aux ramifications multiples. Le lecteur est englué jusqu’au cou, il tente vainement de dénouer les fils pour en sortir, il cherche des indices pour y voir clair, il émet un tas d’hypothèses. Mais il se rend vite compte qu’il a tout faux, l’auteure le manipule à sa guise, le retourne dans tous les sens et l’emmène dans une spirale infernale et machiavélique.

    L’intrigue est magistrale, d’une noirceur incroyable, décidément Céline Denjean a l’imagination très fertile. La construction en forme de gigantesque puzzle est d’une efficacité redoutable, les sauts entre passé et présent sont maîtrisés à merveille, les révélations distillées au compte goutte maintiennent le lecteur dans une certaine fébrilité et les nombreux retournements donnent un rythme incroyable au récit. Mais ce qui fait sortir ce thriller psychologique de la masse et le rend si extraordinaire, ce sont ses personnages et leurs interactions. Des personnages d’une densité incroyable, étudiés, creusés, fouillés dans leur âme et ses recoins obscurs.

    Une lecture hyper addictive que j’ai eu la chance de pouvoir lire quasi d’une traite sur un jour et demi sans être interrompue. Bonheur total.

    C’est brillantissime et intelligent. Ah oui, je ne vous ai pas parlé du style et de la superbe plume qui s’affine de plus en plus.

    Ne passez pas à côté de cette merveille ! Si je cotais mes lectures, je lui mettrais un 10/10.
    Céline Denjean, oh la la mais qu’est ce qu’elle est douée !!! J’invite ceux qui ne l’ont jamais lue à se plonger dans son univers à nul autre pareil.

  • Encore Un Livre 19 juillet 2019
    Double amnésie - Céline Denjean

    Ma rencontre littéraire avec Céline Denjean fut l’une des meilleures en 2018 avec son excellent thriller Le Cheptel, il reste dans mes références en matière de thriller que je recommande à n’importe quel lecteur ! J’en garde encore une satisfaction immense, si vous ne l’avez pas lu, foncez !
    C’est encore avec un immense plaisir que j’ai lu DOUBLE AMNÉSIE qui se situe dans un autre registre, un autre contexte, un autre entrain.
    Ma lecture s’est souvent interrompue, par de nombreuses réflexions. Je me suis surprise à relire des mots, des bouts de phrases qui me font dire que le noir est quand même pourvu de sacrées auteures françaises. Je suis dans une période où rarement je n’ai jamais autant apprécié mes lectures, parce qu’elles sont en adéquation parfaite avec moi, qu’elles me correspondent. Je prends le temps de lire, de m’imprégner de chaque personnage, chaque tranche de vie, chaque souvenir dont ils disposent.
    Les souvenirs…la clé de DOUBLE AMNÉSIE.
    Il faut revenir dans le passé pour comprendre notre présent, tel est l’adage de ce thriller ! Encore faut-il pouvoir s’en souvenir !
    Menaces, comptine macabre, jeu cruel, sont les ingrédients de la domination machiavélique d’un corbeau, mettant en branle la dynamique de cette construction digne d’un véritable jeu MECCANO, qui fera peut-être faire resurgir quelques réminiscences…
    Je n’ose pas imaginer le travail de titan à l’écriture de ce roman ! La construction parfaite, l’engrenage dévoilé dans la première partie m’a emportée dans une spirale infernale et captivante, avec des portraits de femmes de caractère, mêlés à des évènements tragiques, sordides, abominables.
    Je n’ai fait qu’une bouchée de DOUBLE AMNÉSIE ! Je n’ai cessé de me dire « mais où veut-elle m’emmener ? » croyant naïvement que toutes les pièces m’avaient été données ! Et sur ce point je ne révélerai rien, vous spoiler l’intrigue, les tenants et les aboutissants de cette histoire au prix de mon enthousiasme serait un sacrilège, il faut le découvrir par vous même !
    DOUBLE AMNÉSIE est un thriller aux allures domestiques certes sans toutefois en emprunter les codes, il s’agit d’une histoire très noire sous bien des aspects psychologiques, avec un certain développement « social » entre les lignes.
    J’aime vraiment ce style que je découvre pour la deuxième fois dans un registre différent, remarquable, sans incohérences, ni confusion. Cette densité dans les thématiques, et ramifications à plusieurs équations possibles n’ont fait que me convaincre Céline Denjean, une auteure à lire et à suivre !

  • Céline de Roany 4 août 2019
    Double amnésie - Céline Denjean

    Avec Double Amnesie, Céline Denjean confirme sa maitrise du thriller. A mes yeux et sans conteste, c’est la meilleure auteur de thriller en France aujourd’hui.

    Tout ce qui est bien

    C’est bien écrit. L’écriture est directe, simple et riche.
    C’est (super) bien construit. Quelle maîtrise. L’auteur joue avec le lecteur, l’air de ne pas y toucher. Il y a des va et vient permanents, hyper-faciles à suivre (on ne se sent pas perdu une seconde) et pourtant déroutants et désorientants – volontairement.
    C’est (très) riche. Beaucoup d’émotions, beaucoup d’observations des rapports humains, beaucoup de finesse, beaucoup d’histoires, petites et grandes, sans que ça alourdisse le récit. C’est comme la vie, ces petites touches qui donnent du corps, qui font que tu t’y crois.
    La multiplicité des points de vue ajoute à cette richesse puisque, lorsqu’on est dans la tête et le cœur d’un personnage, on comprend mieux ses motivations, sans pour autant les excuser.
    C’est fort. La haine d’un des personnages, elle est palpable, palpitante, presque oppressante. Le désarroi d’une autre est si bien montré qu’on a envie de la prendre par les épaules et de la secouer, de lui dire « réveille-toi, bordel ! ». On ressent les émotions des personnages, à défaut de les partager.
    C’est subtil. Pas de personnages à l’emporte pièce, pas de caricatures, ils sont tous complexes comme dans la réalité.
    Ce qui m’a moins plus
    Je vais te faire un aveu, c’est seulement histoire de dire que le bouquin n’est pas parfait et qu’il y a des trucs à améliorer.

    Toutes ces nanas avec un nom en A, c’est horriblement confusant. J’en ai compté 4 : Alicia, Abby, Amanda et Anna.
    Ca manque un peu de mystère, alors que c’est une histoire de secrets. Il y a l’exposition, volontaire, qui est peut-être un peu trop étendue. Ou alors j’en ai trop lus, mais ça m’étonnerait. Même le gros twist de fin, je m’y attendais depuis le premier tiers du livre. Arrivée aux 2/3 ou 3/4, je n’avais plus rien à deviner. Bon, pas complètement, mais pas loin. Du coup, je suis un peu restée sur ma fin sur cet aspect là. Même si j’ai dévoré la fin du livre au même rythme.
    Comme pour Le cheptel, j’ai trouvé un peu trop de longueurs à la fin, comme si l’auteur essayait d’éclairer chaque petit mini recoin de son histoire pour s’assurer qu’il ne restait aucune question. Je trouve que ça alourdit un peu le récit, mais c’est sans doute une question de goût personnel.
    Mon verdict
    Un top livre qu’il faut absolument se procurer. Ca promet des heures et des heures de plaisir sans déception et ça, c’est tellement rare, mon pote, qu’il ne faut pas t’en priver.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.