Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

En douce - Marin Ledun

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Sud de la France. Un homme est enfermé dans un hangar isolé. Après l’avoir séduit, sa geôlière, Emilie, lui tire une balle à bout portant. Il peut hurler, elle vit dans son chenil, au milieu de nulle part. Elle lui apprend que cinq ans plus tôt, alors jeune infirmière, elle a été victime d’un chauffard. L’accident lui a coûté une jambe. Le destin s’acharne. La colère d’Emilie devient aussi puissante que sa soif de vengeance. En douce est un roman dévastateur, où l’injustice se heurte à la force de vie d’une héroïne lumineuse.

Vos #AvisPolar

  • Stef Eleane 8 mars 2019
    En douce - Marin Ledun

    En douce est une sorte de huis clos noir un peu oppressant qui ne te lâchera pas !

    Simon Duez a de la chance ce soir, cette femme qu’il a repérée depuis quelques jours vient l’aborder. Les promesses d’une fin de soirée enivrante et sensuelle. Cette femme est belle et il l’a suit jusque chez elle. Mais les choses ne tournent pas vraiment comme il l’avait imaginé. Il se retrouve enfermé dans un chenil et cette femme n’est plus aussi sexy.

    Elle pensa : « Voilà ma vie. » Bientôt quarante ans, célibataire, pas d’enfant, handicapée, payée mille cent trente-sept euros nets par mois, survivant dans une caravane miteuse entourée de quarante-sept clébards de toutes tailles et de toutes races. La misère ou presque.
    Et depuis une heure, pénalement responsable des crimes d’enlèvement, de séquestration et de tentative d’homicide par arme à feu avec préméditation. Beau palmarès.

    Dans ce roman, il n’y a pas de gentil ou de méchant, mais des êtres humains avec leurs failles, leurs détresses et leurs envies. Emilie se cherche et essaie de retrouver sa vie d’avant même si celle-ci ne lui convient pas non plus et Simon n’aime plus sa solitude, son quotidien. Deux âmes qui un jour se percutent. Mais il n’en ressortira pas quelque chose de bien.

    Ce livre c’est une ambiance pesante , angoissante avec ce chenil où les chiens hurlent constamment. Une chaleur humide et la douleur augmentent cette sensation. L’auteur nous dépeint un environnement qui vous agrippera jusqu’à la dernière ligne.

    C’est aussi un regard froid sur une société face à l’handicap, la différence.

    Premier livre pour moi de Marin Ledun et je suis charmée par sa plume simple et efficace.

  • LectureChronique2.0 15 mars 2019
    En douce - Marin Ledun

    Je vais vous parler de "En douce" de Marin Ledun paru en août 2016 aux Editions Flammarion, dans la collection Ombres Noires.
    L’auteur a écris pas moins d’une douzaine d’ouvrages et a reçu de nombreuses distinctions.

    J’ai avalé ce livre, je l’ai lu avec tant de facilité, j’ai aimé me plonger dans les délires paranoïaques de notre héroïne.

    Simon et Emilie, un soir d’été, une rencontre banale, commune, qui en un instant bascule et vire au cauchemar. Une prise d’otage s’engage, Emilie s’interroge autant que Simon mais ont une seule et même question : Pourquoi moi ?

    Durant ces quelques jours, Emilie va rejeter toute sa colère, sa peur et son incompréhension de sa situation, des raisons de son geste et va prendre Simon comme bouc émissaire. Cet homme qu’elle a croisé un soir quatre ans plutôt et qui va faire de lui le coupable idéal à ses yeux.
    Parce que c’est forcément sa faute, parce que c’est à cause de lui tout ce mal-être.
    Parce que c’est son délire psychique qui rythme sa vie.
    Parce qu’elle a décidé que ce serait lui qui porterait toute sa souffrance à elle sur ses épaules à lui.

    Ce retour dans le passé à se souvenir du temps où elle était heureuse, sa rencontre avec Simon qui va la bouleverser et la marquer de bien des manières.
    Au fil des pages, malgré sa vie foireuse qu’elle évoque, Emilie vaincra finalement ses démons intérieurs et trouvera la paix à laquelle elle aspirait tant.

    Ce handicap qu’elle rejette massivement, son regard des autres qu’elle a du mal à accepter, Emilie trouvera la réponse et le soulagement par le cheminement de ses actes et de ses pensées. Ces pensées que je vous invite volontiers à découvrir en lisant ce roman.

    Extrait : Emilie le connaissait par coeur. Sa mère l’avait punaisé au-dessus de son lit, après le décès de son père, comme un mantra destiné à la faire tenir le plus longtemps possible - deux mois, pas un jour de plus. Il disait : " Si la vie te semble trop absurde, Si tu es déçu par trop de choses et trop de gens, Ne cherche pas à comprendre pour quoi, Recommence. "
    Emilie bloquait sur le " Ne cherche pas à comprendre. " Il lui semblait que c’était ce qu’on lui avait imposé toute sa vie : passer à autre chose, subir, encaisser, prendre sur soi, serrer les poings et les dents, recommencer, recommencer encore, sans jamais chercher à analyser les bonnes questions. Surtout pas.
    Pourtant, ce qu’elle souhaitait par-dessus tout tenait précisément en ce mot de dix lettres : comprendre. Embrasser le monde par la pensée. Saisir le sens de la vie.
    Merde, c’était du chinois pour elle.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.