Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Karine Giebel évoque Toutes Blessent la dernière tue

"Ça fait longtemps que je veux aborder ce thème et j’attendais juste le bon moment... et d’avoir suffisamment d’infos !" Karine Giebel

L’origine de son récit, celle de son titre, l’importance de ses personnages secondaires ou encore ses projets futurs : à l’occasion du salon Livre Paris et pour la sortie de son dernier ouvrage Toutes Blessent la dernière tue paru le 28 mars chez Belfond, Karine Giebel s’est livrée à notre interrogatoire.

Galerie photos

`
  • La Carnet de Peg 4 novembre 2019
    Karine Giebel évoque Toutes Blessent la dernière tue

    Un roman de 730 pages peut faire peur mais si il est écrit par Karine Giebel, aucun problème. Une fois commencé, je ne l’ai plus lâché.

    Tama est une fillette de 9 ans. Elle arrive du Maroc où sa maman est morte. Son père qui s’est remarié, confie sa fille Leyla (le vrai prénom de Tama) à sa tante. Tama sera plus tard vendu en France aux Charendon. Tara deviendra l’esclave de cette famille.
    En parallèle, nous découvrons Gabriel, homme meurtri, devenu tueur par esprit de vengeance. Bientôt les sorts de ces deux personnages vont se croiser, se mêler.

    Karine Giebel débute son roman en citant un extrait de la déclaration universelle des droits de l’homme : « Nul ne sera tenu en esclavage ou en servitude »

    Pourtant Tama va vivre l’enfer. Elle sera exploitée, battue, violée par des tortionnaires plus sadiques les uns que les autres. Aucun détail ne nous est épargné. La lecture est souvent difficile de par les violences que subit Tama. L’histoire est sombre. L’esclavage moderne est une réalité. Le roman nous pousse à réfléchir.

Votre #AvisPolar

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.