Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Le Carnet des rancunes - Jacques Expert

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

13 #AvisPolar
3 enquêteurs
l'ont vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Régler ses comptes...
Tout le monde en a rêvé, mais lui, il le fait.

Depuis vingt ans, Sébastien Desmichelles note soigneusement dans un petit carnet rouge chaque offense, chaque affront, chaque blessure qu’on lui inflige. Il l’appelle son « Carnet des rancunes ».
Collègues, voisins, amis, famille, personne ne le sait, mais personne n’échappe à sa liste. Un jour, chacun sera puni selon ce qu’il mérite.

Aujourd’hui est l’anniversaire des 50 ans de Sébastien. L’heure de la vengeance a sonné. Pour l’homme qui lui a fait le plus de mal, il a prévu un châtiment exemplaire : la mort.
Ce soir, il ouvrira son Carnet des rancunes…

Un polar machiavélique
et terriblement satisfaisant

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Des plumes et des livres 25 octobre 2022
    Le Carnet des rancunes - Jacques Expert

    Je me suis toujours vue comme une personne rancunière mais avec Sébastien Desmichelles, personnage principal de Le carnet des rancunes de Jacques Expert (Audiolib), j’ai trouvé mon maître.

    Depuis une vingtaine d’années, Sébastien tient son carnet des rancunes, un carnet où il note chaque offense, affront que l’on lui fait. A ses cinquante ans, l’heure de la vengeance a sonné. Chaque personne citée dans son carnet subira une vengeance à la hauteur de la blessure infligée à Sébastien. Jusqu’à la vengeance ultime, celle qui coûtera la vie à celui qui lui a fait le plus de mal…

    Si les premiers chapitres sont un peu laborieux pour plonger dans le roman, par la suite, il devient de plus en plus difficile de lâcher Le carnet des rancunes. La plume de Jacques Expert est simple et sans prétention, idéale pour nous faire passer un bon moment de lecture. Parfois, les situations sont un peu tirées par les cheveux mais qu’importe, on s’attache à Sébastien et sa femme, Dominique, sa complice dans l’accomplissement de ses vengeances.

    Plus les revanches de Sébastien s’accumulent, plus on se demande ce qu’a bien pu faire celui qui mérite la mort… Le suspense est gardé une partie du roman, mais arrivé à un certain point, on peut commencer à comprendre le rebondissement final.

    La voix de Thomas Séraphine est très bien pour la narration, néanmoins, je trouve qu’elle manque un peu de modulation pour les dialogues, pour distinguer les différents personnages. Néanmoins, d’une manière générale, l’écoute de l’audiolivre de Le carnet des rancunes a été agréable et surtout, très rapide tellement j’étais happée par l’histoire.

    https://desplumesetdeslivres.wordpress.com/2022/10/14/livre-audio-le-carnet-des-rancunes-jacques-expert/

  • Sylvie Geoffrion 18 octobre 2022
    Le Carnet des rancunes - Jacques Expert

    J’ai bien agrémenté mes promenades avec la lecture par Thomas Séraphine de "Le carnet des rancunes". J’ai éprouvé un réel plaisir à me faire raconter les rancunes et les vengeances de Sébastien Desmichelles. Celui-ci, cinquante ans, comptable de profession, divorcé avec deux grands enfants est un être rancunier dans le plus pur sens de ce mot. Une petite vie ? Vraiment ? Sébastien a noté tout au long de sa vie les misères qu’il a subies. Celles au travail, celles de sa vie amoureuse, celles du voisinage, celles de l’école, celles des vacances, tout, tout est noté avec beaucoup de minutie et moults détails. Rien n’est oublié et c’est à cinquante ans que Sébastien a décidé d’ouvrir son carnet des rancunes et de se soulager des aigreurs, de l’animosité, qui l’habitent. Et il prépare avec tout autant de minutie ses vengeances. Rien n’est laissé au hasard et tant pour lui que pour moi , lectrice, c’est des plus amusants. J’ai senti que l’auteur aimait jouer avec moi, me mener là où il le voulait et oui on s’est bien amusé. Cet auteur est un petit malicieux. Une lecture légère, dans une belle langue avec un suspense original maintenu jusqu’à la fin. Merci à #Netgalleyfr et à Thomas Séraphine pour sa lecture. Un livre audio à écouter avec beaucoup de plaisir sinon un titre à lire. #Netgalleyfr #Lecarnetesrancunes #livreaudio

  • Killing79 6 octobre 2022
    Le Carnet des rancunes - Jacques Expert

    Dès la création de mon blog, j’ai pris le parti (contestable) de chroniquer tous les livres que je lis. Je crois que les gens qui me suivent apprécient mon honnêteté (c’est aussi contestable !). Malheureusement, cette politique m’entraîne parfois dans la position désagréable de devoir dire du mal de textes que je n’aurais pas été capable d’écrire moi-même.

    Vous aurez compris avec cette introduction diplomate que je ne vais être tendre avec ce livre. Si vous craignez les critiques qui piquent, vous pouvez vous arrêter là !

    L’idée de départ me plaisait bien mais très vite, plusieurs éléments m’ont dérangé : Le narrateur est un petit comptable qui n’a aucune estime de lui-même, qui est maltraité par tout le monde depuis l’enfance et qui tombe en dépression fréquemment. Cet homme faible est, du jour au lendemain, capable de déployer des moyens incroyables pour récupérer des informations intimes de ces victimes et pour les piéger. Il devient un être enragé et rusé qui arrive à tromper les détectives et la police et qui s’acharne sur ses cibles, en s’attaquant même aux enfants et aux vieilles dames. Et tout ça pour des raisons souvent futiles.

    Les personnages n’ont aucune nuance. Ces proies sont infidèles, hautaines, cupides et immorales. La femme qu’il aime est parfaite et leur amour dégouline de mièvrerie.

    J’ai passé toute la lecture les yeux au ciel, matraqué par l’invraisemblance des faits, la caricature des protagonistes et le ridicule des dialogues. Exaspéré, mon esprit a divagué au point que je devine même le dénouement, alors que ce n’est d’habitude pas mon fort. Dommage, parce que celui-ci justifiait certains des défauts cités plus haut. Trop tard, le mal était déjà fait ! Et la bonne interprétation de Thomas Séraphine n’a pas pu sauver l’affaire.

    J’ai lu plusieurs ouvrages de Jacques Expert qui m’ont plu mais cette fois-ci, je n’ai pas du tout adhéré. Ce n’est bien sûr que mon humble avis de lecteur déçu et j’en suis désolé !

    https://leslivresdek79.wordpress.com/2022/10/06/794-jacques-expert-la-carnet-des-rancunes/

  • Lectures noires pour nuits blanches 27 septembre 2022
    Le Carnet des rancunes - Jacques Expert

    L’heure de la vengeance a sonné ! Le jour de ses 50 ans, Sébastien va ouvrir son carnet des rancunes, où il a noté tous les préjudices subsi au fil des ans. Il s’apprête à rendre à chacun la monnaie de sa pièce.

    Le pitch est alléchant et a tout de suite attiré ma curiosité. Un gars rancunier, le mot est faible, qui décide de se venger de toutes les offenses subies ça promet de beaux moments. Surtout qu’il se montre impitoyable, il ourdit des plans machiavéliques pour se venger du plus petit affront. Certains prêtent à sourire, j’ai trouvé cela amusant et puéril mais après tout, tant qu’à être rancunier autant ne rien laisser passer. Et puis surtout chacun ressent les choses à sa manière et peut être blessé par des actes que d’autres jugent dérisoires. Il y a cependant une personne à qui il décide d’infliger le châtiment suprême. Qu’a-t-elle donc fait pour mériter pareille sanction ? Au milieu des autres vengeances, Sébastien s’applique à rendre la vie impossible à celui qui l’a tant fait souffrir et qui mérite la mort.

    J’avoue que je n’ai pas éprouvé beaucoup de compassion pour Sébastien, un personnage un peu trop caricatural. Son histoire d’amour avec Dominique très gnangnan et leurs dialogues très mièvres m’ont parfois agacée. J’ai cependant apprécié son humour noir et je reconnais que le bonhomme m’a bien fait rire.

    Si la thématique principale était originale, le dénouement final l’est beaucoup moins. Je l’ai vu venir de très loin. Du déjà vu dont l’auteur s’est d’ailleurs déjà servi dans un autre de ses romans. C’est dommage !

    Un petit mot sur le narrateur qui a su insuffler du rythme dans les passages un peu répétitifs et a rendu l’écoute agréable et pas ennuyeuse.

    J’ai malgré tout passé un bon moment de lecture avec ce roman distrayant et divertissant et comme ce n’est pas tous les jours que je m’amuse dans mes lectures, je ne lui garderai pas rancune. ;)

  • Mousquetaire11 27 septembre 2022
    Le Carnet des rancunes - Jacques Expert

    "La vengeance est un plat qui se mange froid". Combien de fois avons nous eu envie de nous venger après avoir été victime une mauvaise crasse ? Sébastien Duvauchel a la rancune tenace alors que plus d’une décennie le sépare des actes délictueux. Mais il s’en souvient comme si ceux-ci venaient de se passer, et pour cause, depuis une quinzaine d’années il a pris le plus grand soin de tout noter dans son carnet moleskine rouge qu’il emporte partout avec lui. Au moment de souffler ses cinquante bougies, Sébastien va enfin exaucer son vœu le plus cher : mettre à exécution des plans machiavéliques pour enfin se venger mais gare à ce que l’arroseur ne finisse pas arroser !

    Lorsque j’ai lu le résumé du dernier ouvrage de Jacques Expert je n’ai pu m’empêcher d’esquisser un sourire amusé.
    J’ai profité d’un voyage en voiture pour me lancer en famille dans l’écoute du "carnet des rancunes". Tout de suite nous avons plongé dans cette intrigue qui nous a tenue en haleine. On a rapidement élaboré de nombreuses théories dont l’une s’est rapprochée de la vérité. Néanmoins nous étions à dix miles lieux en ce qui concerne les faits commis par Yannick Lemaire avec lequel Sébastien va jouer au chat et à la souris... Même si Sébastien notre rancunier est un homme brave et sympathique selon certains, je n’ai pas réussi à avoir de compassion pour ce personnage qui rapidement va passer de victime à bourreau machiavélique. Il m’a finalement pas mal agacé, notamment concernant sa dévotion pour sa Dominique.

    Je tiens à remercier, Audiolib et Netgalley France pour la découverte du dernier roman de Jacques Expert lu par Thomas Séraphine qui nous a permis de passer un moment d’écoute agréable pendant notre retour. En refermant ce livre je ne peux vous conseiller qu’une chose, éviter de vexer votre entourage car il est bien possible qu’un proche prenne lui aussi des notes !

  • Mes Carnets Litteraires 14 juin 2022
    Le Carnet des rancunes - Jacques Expert

    Comme à son habitude, Jacques Expert nous propose un roman à l’intrigue captivante et à l’écriture jouissive !
    Après un début redondant mais essentiel pour mettre en place l’histoire, tout s’accélère dans la 2e moitié du livre qui devient terriblement addictive !
    La fin est incroyable et inattendue. J’avais tout imaginé sauf ça ! Et pourtant, je me suis bien trituré l’esprit tout au long de ma lecture pour émettre un certain nombre d’hypothèses !
    Ce roman est tout simplement savoureux, non sans oublier une certaine émotion à la toute fin.
    Je dois cependant vous avouer que cette lecture m’a donné quelques idées... J’ai quelques carnets neufs dans les tiroirs, il serait peut-être temps les utiliser, si vous voyez ce que je veux dire... 😈

  • Guillaumelebiblio 22 mai 2022
    Le Carnet des rancunes - Jacques Expert

    « Rancune : Souvenir tenace que l’on garde d’une offense, d’un préjudice, avec de l’hostilité et un désir de vengeance. »
    Sébastien Desmichelles est rancunier, très rancunier. Depuis 20 ans, il note dans un carnet les offenses, les affronts qu’il a subit. Il a décidé qu’à ces 50 ans, il se vengerait. Ils sont douze qui s’apprêtent à recevoir leur châtiment. Mais surtout, il y a Yannick Lefèvre et pour lui la vengeance sera fatale.
    Sébastien Desmichelles vient d’avoir 50 ans et comme dit l’adage, la vengeance est un plat qui se mange froid !
    Jacques Expert nous offre un polar des plus divertissants. Porté par une écriture plaisante et alerte, on s’amuse à découvrir les différentes vengeances racontées avec beaucoup d’humour (noir) mais plus l’intrigue avance, plus on sent une tension montée. On se dit bien qu’il y a quelque chose qui cloche, l’ambiance devient plus sombre, le suspense grandit. Et le lecteur ne peut s’empêcher de tourner les pages devenu accroc à
    Un polar où humour et machiavélisme s’entremêlent pour le plaisir du lecteur.

  • Savy 2 mai 2022
    Le Carnet des rancunes - Jacques Expert

    Troisième polar que je lis de Jacques Expert et à chaque fois c’est un régal.
    L’auteur nous tiens en haleine dès les premières pages jusqu’à une fin inattendue, même si on se doute de quelques choses j’avoue que je m’attendais pas du tout à ça.
    Je me suis faite complètement avoir.
    Très bon polar.

  • Happy Manda Passions 12 avril 2022
    Le Carnet des rancunes - Jacques Expert

    Me voici de retour avec un coup de coeur ❤️ du dernier roman de Jacques Expert
    #Lecarnetdesrancunes fait partie de ces romans qu’il est quasi impossible de lâcher avant le dénouement. J’ai eu beau tenter de me freiner pour m’en réjouir un peu plus le lendemain rien à faire j’ai avancé bien trop vite à mon goût.
    On a tous un petit côté retors et rancunier, en général on laisse le temps s’en charger, mais qui n’a jamais voulu aider le destin ? Et bien Jacques Expert donne l’occasion à son personnage de mettre à exécution ces petits vengeances. Rien de bien méchant dans le fond, mais la vengeance ultime pour un certain Yannick se prépare et celle ci c’est à la vie à la mort.
    Mais qu’à bien pu faire ce cher Yannick pour mériter la peine capitale ? Une fin renversante. Jacques expert m’a eu avec la grande classe.
    Je pourrais vous parler encore et encore de ce roman tans je l’ai apprécié mais au risque de vous spoiler le mieux est de le lire, vous m’en direz des nouvelles.

  • Sonia Boulimique des Livres 7 mars 2022
    Le Carnet des rancunes - Jacques Expert

    Imaginez….Depuis votre adolescence, vous avez noté minutieusement dans un carnet tous les gens qui vous ont fait des crasses. Vous vous êtes promis d’attendre vos cinquante ans pour régler vos comptes. La vengeance est un plat qui se mange froid, c’est bien connu. Et aujourd’hui, vous avez cinquante ans….

    Bienvenue dans la vie de Sébastien. Il nous ouvre son « cahier des rancunes ». Et croyez-moi, il vaut le détour ! Pour chaque cas (douze au total), tout est noté : nom, âge, situation familiale, physique, vie sociale, adresse, patrimoine, niveau de vie et surtout la faute commise, le préjudice et les conséquences.

    Chaque « coupable » devra tomber par où il a péché. Et nous voilà partis pour une aventure hors du commun. Sébastien va ouvrir les réjouissances par l’amant de sa première femme. Un vrai régal !

    « Car dans cette histoire, comme dans les futures, je ne veux pas avoir la rancune anonyme. Après avoir accompli ma vengeance, tous sauront d’où vient le coup. Dans ce cas précis, Alexandre Darcourt apprendra qu’il lui a été donné par celui dont il a piqué la femme. »

    Sébastien est un homme banal, lisse, comptable, divorcé, il vit avec Dominique, qu’il finira par mettre dans la confidence de son carnet. Sans lui parler toutefois de son ultime vengeance, celle concernant Yannick. Au milieu des vengeances un peu gentillettes de Sébastien, nous allons le voir tisser sa toile autour du fameux Yannick. Pour lui, la mort sera au bout du chemin. Qu’a-t-il donc bien pu faire à Sébastien pour mériter cela ? D’autant que celui-ci va jouer avec sa proie, comme un chat avec une souris. Le tuer tout de suite ne serait pas drôle et pas à la hauteur de la rancune.

    « J’ai déjà mon plan pour la suite. J’ai pensé à plein de choses pour transformer sa vie de rêve en cauchemar. Ce matin, Yannick Lefèvre a entamé son chemin de croix. »

    La construction du roman est à la première personne du singulier, avec deux narrateurs différents : Sébastien et Yannick. L’empathie ressentie pour l’un et pour l’autre est assez forte. Au départ, Sébastien m’a fait rire avec son carnet, j’ai adoré sa première vengeance, franchement, c’était drôle. Puis, peu à peu, il est devenu de plus en plus inquiétant. Il livre ses pensées les plus profondes au lecteur, et j’avoue que j’ai commencé à en avoir peur. J’ai été beaucoup peinée également de le voir totalement envahi par cette rancune. Elle est devenue son moteur au fil des années, c’est triste d’en arriver là ! Quant à Yannick, je l’ai prise en pitié dès le départ. Un type à l’apparence tranquille, honnête, espionné par un homme étrange qui le suit, fait peur à sa femme et ses enfants. Qui est-il ? Que lui veut-il ? Et surtout, pourquoi Yannick, s’il avait la conscience tranquille, a aussi peur ? Et cette phrase qui n’augure rien de bon :

    « A moi, Yannick Lefèvre, on ne fait jamais de coup pareil. Personne n’imagine ce dont je suis capable quand on s’en prend aux miens. J’ai la haine et ce pauvre minable va l’apprendre à ses dépens. Il veut jouer avec moi, c’est moi qui vais jouer avec lui. La balle change de camp, salopard… »

    Je me suis demandé comment j’aurai réagi à la place de Yannick, mais aussi à celle de Sébastien. Si j’avais un carnet de rancunes, je mettrai qui dedans ? Je me suis prise au jeu et à rêver à cela. J’avoue que quelques noms sont arrivés vite, et j’ai eu un sourire en coin en imaginant une vengeance à la hauteur du préjudice….Vous la voyez, la Boulimique au cerveau vrillé par sa lecture en cours 😀 ? Dominique est un personnage secondaire, elle est la compagne de Sébastien. Qu’est ce qu’ils m’ont agacés tous les deux par contre ! Leur relation est vraiment caricaturée, gnian-gnian au possible. Ce qui était vraiment étonnant dans cette lecture, c’est que mon ressenti variait en fonction des protagonistes, systématiquement. Avec Sébastien, de la curiosité, de l’amusement, de la peur, avec Yannick, des questionnements, de la pitié, avec le couple Sébastien / Dominique, de l’agacement.

    Une vraie partie d’échecs se joue entre Sébastien et Yannick, seul l’un des deux en ressortira vivant. Lequel ? Jacques joue avec nos nerfs, dans une intrigue implacable. La tension augmente progressivement, irrémédiablement.

    La plume est nette, fluide, ciselée. Niveau rythme, j’ai été légèrement déçue par le début. Une rancune, une vengeance, deux rancunes, deux vengeances, trois rancunes, trois…..la ritournelle rébarbative commençait à m’agacer et l’ennui me guettait. J’avais envie que ça bouge plus. Et puis, Yannick est entré dans la danse et mon attention a repris, ouf. Et connaissant Jacques, je me délectais déjà de la fin, l’anticipant à volonté….

    Et OMG, elle est juste splendide ! Avec Jacques, le schéma est toujours le même mais bon sang, ça fonctionne à chaque fois ! Il pose son intrigue, chaque pièce du puzzle, et à la fin, bam, il bouscule nos certitudes grâce à un dénouement de dingue, absolument machiavélique, et on ne peut que refermer chaque roman en se disant « Ah oui quand même ! »

    Un polar mettant en scène des gens comme vous et moi, une histoire de vengeance absolument délicieuse, je vous conseille « Le carnet des rancunes » de Jacques Expert, vous ne serez pas déçus !

    « Si j’aime tant lire mon carnet dont je connais pourtant chaque ligne, c’est parce qu’il est le livre de ma vie. »

    #lecarnetdesrancunes #JacquesExpert #CalmannLevy

  • Asmo Stark 6 mars 2022
    Le Carnet des rancunes - Jacques Expert

    Résumé :
    Depuis vingt ans, Sébastien Desmichelles note soigneusement dans un petit carnet rouge chaque offense, chaque affront, chaque blessure qu’on lui inflige. Il l’appelle son « Carnet des rancunes ».
    Collègues, voisins, amis, famille, personne ne le sait, mais personne n’échappe à sa liste. Un jour, chacun sera puni selon ce qu’il mérite.
    Aujourd’hui est l’anniversaire des 50 ans de Sébastien. L’heure de la vengeance a sonné. Pour l’homme qui lui a fait le plus de mal, il a prévu un châtiment exemplaire : la mort.
    Ce soir, il ouvrira son Carnet des rancunes…

    Depuis que j’ai lu Ce soir je vais tuer l’assassin de mon fils, j’attends toujours avec impatience la sortie d’un nouveau thriller de Jacques Expert. J’ai dévoré le livre, avide de découvrir la fin, obsédée par la raison de la rancune et le désir de vengeance qui ronge à ce point Sébastien Desmichelles contre Yannick Lefèvre. Mais si Yannick a la place d’honneur dans le carnet, il n’est pas le seul à y être inscrit. Je me suis régalée avec le sort qu’il a réservé à ses autres victimes, il faut dire qu’on lui en a fait voir à ce Desmichelles et qu’il est très doué pour se rendre justice. C’était même parfois clairement jubilatoire ! Mais la rancune qui nous tient de bout en bout est bien celle qu’il nourrit contre Yannick, j’ai élaboré toutes sortes d’hypothèses sur les raisons de cette vendetta que j’ai affûtées au fur et à mesure de mon avancée et je peux dire que j’ai pu en deviner une partie, mais pas la totalité.
    Bref j’ai passé un excellent moment de lecture avec ce thriller machiavélique qu’on ne peut poser une fois commencé.

  • L’atelier de Litote 16 février 2022
    Le Carnet des rancunes - Jacques Expert

    Excellents moments passés auprès de Sébastien Desmichelles. Un coup de cœur pour son carnet des rancunes qui nous offre une douzaine d’exemples de personnes qui ont fait du mal à notre cinquantenaire. J’ai adoré le scénario original et au combien satisfaisant. Voir les « méchants » payer pour leurs actes malveillants était juste jubilatoire. Des rancunes que tout à chacun peut éprouver, pas nécessairement corsées mais toutes légitimes du point de vue de Sébastien, certaines plus graves que d’autres avec un châtiment adapté selon lui. Il s’agit bien de faire payer les auteurs par là où ils ont péchés, ni plus ni moins. Même si l’ultime vengeance va l’amener à commettre l’irréparable. Il sera aidé en cela par son grand amour la belle Dominique qui peu à peu va elle aussi entrer dans son jeu et y trouver sa place. Je me suis laissé prendre moi aussi, le personnage reste accessible tout du long et ne se transforme pas en justicier ou en super héros, ce qui le rend crédible. J’ai dévoré les chapitres courts et rythmés au fur et à mesure des différentes rancunes exposées avec un plaisir non dissimulé. L’écriture vindicative est un vrai régal sans parler de l’étude psychologique du personnage central qui vaut le détour. Tout le récit se fait à la première personne ce qui donne le sentiment d’être dans sa tête. Assez tôt, on se rend compte qu’il y a quelque chose qui cloche mais bien malin celui qui mettra le doigt dessus. Un polar brillant qui balade son lecteur comme jamais, un final sous forme de révélation qui vous laissera sans voix, bref ne passez pas à côté. Pour ma part j’ai déjà entamé mon carnet des non-rancunes où je vais noter soigneusement mes gratitudes, un grand merci pour ce joli carnet. Bonne lecture.

  • valmyvoyou lit 15 février 2022
    Le Carnet des rancunes - Jacques Expert

    Sébastien Desmichelles a la rancune tenace. Depuis une douzaine d’années, il note dans un carnet, qui ne le quitte pas et qu’il a intitulé « Carnet des rancunes », les offenses qui lui ont été faites. Celles-ci sont décrites avec beaucoup de détails. Il a consigné la raison de sa rancune et des éléments au sujet de la personne qui l’a blessé. Les informations sont, régulièrement, actualisées. Son objectif est de se venger quand il aura cinquante ans. Justement, il a cet âge depuis cinq minutes. Le moment est venu de punir ceux qui figurent dans sa liste. Un homme mérite une sanction particulière : il doit mourir. Ce sera sa dernière vengeance, celle qui terminera son itinéraire punitif en apothéose.

    Sébastien n’est pas très sympathique, pourtant, j’ai, parfois, ressenti un plaisir coupable, lors de la réussite de certains de ses plans. Il a une imagination, à la fois, délirante et factuelle : le châtiment est sur le même registre que la faute, l’intensité de la peine varie également. Par exemple, une humiliation n’est pas traitée de la même manière qu’une escroquerie. C’est machiavélique et époustouflant. Même si aux trois quarts du livre, j’ai deviné un élément secret au sujet de Sébastien, je n’avais pas perçu ce que cela cachait véritablement.

    Sebastien gère ses rancunes les unes après les autres, sauf une qui nécessite une préparation plus longue, une douleur qui s’étend dans le temps et qui constitue le fil conducteur du périple vengeur. Avant de mourir, Yannick doit souffrir. La voix de celui-ci s’insère dans le récit de Sébastien. Son angoisse grandit, mais il ne saisit pas la provenance du danger. Les chapitres qui lui sont consacrés montrent le génie de son ennemi inconnu de lui. Ses sentiments et ses pensées accentuent le suspense, car nous sommes, nous aussi, dans l’ignorance de ses torts. Qu’a-t-il fait pour être la cible d’une haine incommensurable ?

    Certaines personnes mériteraient de figurer dans mon carnet des rancunes. Un trait de ma personnalité qui m’énerve, parfois, est de ne pas être rancunière. Les personnes à qui j’en veux vraiment ont accumulé des années de méchancetés, avant que je ne décide que c’était terminé et de les exclure de ma vie. Cependant, je ne me suis pas vengée… mais je n’ai pas encore cinquante ans. Par contre, monsieur Expert, certains Nancéiens risquent de vous inscrire dans leur carnet, en lisant la page 203 : nous sommes Meurthe-et-Mosellans et la rivalité entre la Moselle et la Meurthe-et-Moselle est forte.😂

    Le carnet des rancunes est un suspense machiavélique et le personnage principal est un antihéros, démoniaque, malin et minutieux. Il ne laisse rien au hasard. J’ai adoré.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.