Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Les 14 polars en format poche à ne pas louper en janvier 2022 !

Juste derrière moi de Lisa Gardner (Le Livre de Poche)

Avec une intrigue très « gardnerienne », l’auteure américaine nous démontre une fois de plus son talent pour camper ses personnages et pour nous faire entrer dans leurs vies.

Résumé

Cela fait longtemps que Sharlah, treize ans, vit séparée de son frère Telly, depuis le jour fatal où, pour la protéger, celui-ci a tué leur père. Sa famille d’accueil – Pierce Quincy, profileur du FBI à la retraite, et sa femme Rainie – a su lui offrir un cadre sécurisant et aimant. Mais lorsque Pierce est appelé par le shérif de la ville pour un double meurtre commis dans une station-service, le passé de Sharlah resurgit, tel un cauchemar : les caméras de surveillance accusent en effet Telly. Bouleversée, ne pouvant croire à sa culpabilité, Sharlah part à la recherche de son frère, traqué par la police…

Le Sang du Mississippi de Greg Iles (Babel)

Troisième volet d’une immense trilogie entamée par Brasier Noir et poursuivi par L’Arbre aux morts, ce roman vient clore la saga de la famille Page, dans le Mississipi, où sévit plus que jamais le poison du racisme le plus élémentaire.

Résumé

La vie de Penn Cage, le maire de Natchez, est en ruine. La femme qu’il aimait est morte, assassinée par des membres des Aigles Bicéphales, le groupuscule de suprémacistes blancs qui sévit à Natchez depuis les années 1960. Son père, le docteur Tom Cage, est poursuivi en justice pour avoir prétendument tué Viola Turner, une femme noire avec qui il a eu une liaison à l’époque où elle était son assistante ; son procès, placé sous haute protection, est sur le point de s’ouvrir. Snake Knox, le chef des Aigles Bicéphales, est prêt à tout pour intimider les Cage. Penn sait qu’il n’y aura pas de paix dans sa ville tant que Snake n’aura pas été mis hors d’état de nuire.

Comme des lions de Brian Panowich (Babel)

Tout simplement un très beau roman noir qui fait suite à l’apprécié Bull Montain.

Résumé

Pendant des décennies, le clan Burroughs a baigné dans le sang et régné sur Bull Mountain, en Géorgie, en écoulant alcool de contrebande et drogue dans plusieurs États. Avec leur disparition, Clayton, seul bon rejeton de cet arbre véreux, se retrouve le dernier survivant. En tant que shérif de Bull Mountain, il souhaite enterrer cet héritage familial violent et mettre un terme aux conflits sauvages sur lesquels s’est bâti l’empire Burroughs. Mais pour cela il devra choisir entre un passé auquel il ne peut échapper et la loi... Quant à sa femme, Kate, elle vit la période bénie de la naissance de son fils, mais lorsque les vautours se rapprochent, elle comprend qu’elle va devoir à son tour prendre les armes pour protéger son foyer et préserver le droit de naissance de l’unique héritier de Bull Mountain.

Le Sang des Belasko de Chrystel Duchamp (Archipoche)

Un huis-clos familial au cœur de la Provence, une ambiance de haine froide, un mystérieux assassinat : quoi de mieux pour se remettre des fêtes de Noël ?

Résumé

Cinq frères et sœurs sont réunis dans la maison de famille, la Casa Belasko, une vaste bâtisse isolée au cœur d’un domaine viticole de Provence. Leur père, un vigneron taiseux, vient de mourir. Il n’a laissé qu’une lettre à ses enfants, et ce qu’il leur révèle les sidère : leur mère ne se serait pas suicidée – comme l’avaient affirmé les médecins six mois plus tôt. Elle aurait été assassinée...
Au cours de la nuit, non-dits, jalousies et frustrations accumulés au fil des années vont se déverser. Mais le pire reste à venir. D’autant que la maison, coupée du monde extérieur, semble douée de sa propre volonté...

Intouchable de Jean-Christophe Portes (Pocket)

Un beau roman sur la vengeance, la mécanique psychologique qui peut amener du désespoir à la farouche volonté. Une « étude » réussie pour cet auteur plus habitué du genre historique.

Résumé

Dix ans après l’assassinat de sa fille Manon, Anne croise l’homme qu’elle soupçonne de l’avoir poignardée. Ce dernier est un médecin respectable au-dessus de tout soupçon. Dévorée par les remords et l’esprit de vengeance, Anne se lance dans une enquête sur le docteur Bonnamy. Le duel qui s’engage risque de les mener tous les deux aux confins de la folie et de l’enfer.

La Fabrique de la terreur de Frédéric Paulin (Folio)

Que dire de plus si ce n’est que Frédéric Paulin est l’un des tout meilleurs auteurs de polars français ? Une alliance passionnante d’analyse sociétale et de trame romanesque réussie.

Résumé

Janvier 2011. Le peuple tunisien se soulève, c’est le début des Printemps arabes. Vanessa Benlazar, grand reporter, pressent que ces révolutions vont être noyautées par les islamistes. Le chaos qui s’installe lui donne raison. Un groupe venu d’Irak émerge des décombres. Sa barbarie est sans limites, ses méthodes de recrutement sont insidieuses. À Toulouse, Laureline Fell, de la DCRI, s’intéresse à un certain Merah, soupçonné de liens avec des entreprises terroristes. Mais les réformes du renseignement ne lui facilitent pas la tâche. La France n’est pas armée pour affronter cet ennemi qui retourne contre elle ses propres enfants. Autant de bombes à retardement que Laureline et Vanessa vont tenter de désamorcer.

La Chambre rouge d’Edogawa Ranpo (Picquier Poche)

L’excellente maison d’édition Picquier, spécialiste en littératures asiatiques, nous fait ce mois-ci redécouvrir deux géants du polar Japonais : l’un des pères du genre au pays du Soleil Levant avec le texte ci-dessous et La Voix de Matsumoto Seichô sur des crimes de rien, considéré comme le « Simenon nippon ».

Résumé

On retrouvera dans ces cinq récits la même atmosphère et le même goût pour les mises en scène fantastiques et obsessionnelles que dans La Proie et l’ombre : une logique implacable qui fait du crime une voie esthétique, où s’entremêlent perversions sexuelles, cruauté raffinée, manies et délires mentaux.

La cité de larmes de Kate Mosse (Pocket)

L’un des meilleurs polars historiques de cette auteure qui en compte pourtant plusieurs à son palmarès.

Résumé

1572. Depuis dix ans, les guerres de Religion ravagent la France. Aujourd’hui, enfin, un fragile espoir de paix renaît : Catherine de Médicis a manoeuvré dans l’ombre et le royaume s’apprête à célébrer le mariage de la future reine Margot et d’Henri, le roi protestant de Navarre.
Minou Joubert et son époux Piet quittent le Languedoc pour assister à la cérémonie. Alors que la tension est déjà à son comble dans les rues de Paris, on attente à la vie de l’amiral de Coligny. C’est le début du massacre de la Saint-Barthélemy. Précipités dans les chaos de l’Histoire, Minou et Piet sont sur le point de prendre la fuite quand ils découvrent la disparition de Marta, leur fillette de sept ans...

Mathilde ne dit rien de Tristan Saule (Folio)

Formidable mécanique narrative et portrait de femme battante, à découvrir les yeux ouverts.

Résumé

La fin de la trêve hivernale approche, et Mathilde découvre que ses voisins sont menacés d’expulsion. Les recours légaux n’ont rien donné. Mathilde n’a pas toujours été travailleuse sociale. Mathilde porte en elle de sombres secrets. Mathilde ne dit rien, mais Mathilde va prendre les choses en main.

Les Monstres de Maud Mayeras (Pocket)

Un roman oppressant sur la captivité, l’amour et l’horreur familiale, sur les séquelles de l’innommable. Une nouvelle réussite pour Maud Mayeras.

Résumé

Ils vivent dans un « terrier ». Les enfants, la mère. Protégés de la lumière du jour qu’ils redoutent. Sales et affamés, ils survivent grâce à l’amour qui les réchauffe et surtout grâce à Aleph, l’immense, le père, qui les ravitaille, les éduque et les prépare patiemment au jour où ils pourront sortir. Parce que dehors, il y a des humains. Parce qu’eux sont des monstres, et que tant qu’ils ne seront pas assez forts pour les affronter, ils n’ont aucune chance. Mais un jour Aleph ne revient pas, un jour les humains prédateurs viennent cogner à leur porte. Alors, prêts ou pas, il va falloir faire front, sortir, survivre. Pendant ce temps, dans une chambre d’hôpital, un homme reprend conscience. Une catastrophe naturelle sème la panique dans la région. La police, tous les secours sont sur les dents. Dans ce chaos, l’homme ne connait qu’une urgence : regagner au plus vite la maison où on l’attend.

Entre fauves de Colin Niel (Le Livre de Poche)

Beau chassé-croisé (oui, on l’ose) entre Pyrénées et Namibie, entre chasseurs et chassés, proies et victimes, coupables et coupables. Une belle réussite sur une trame en chausse-trappe, sans manichéisme.

Résumé

Martin est garde au parc national des Pyrénées. Il travaille notamment au suivi des ours. Mais depuis des mois, on n’a plus la moindre trace de Cannellito, le dernier plantigrade avec un peu de sang pyrénéen. Martin en est chaque jour plus convaincu : les chasseurs auront eu la peau de l’animal. Alors, lorsqu’il tombe sur un cliché montrant une jeune femme devant la dépouille d’un lion, arc de chasse en main, il est déterminé à la retrouver et la livrer en pâture à l’opinion publique. Même si d’elle, il ne connaît qu’un pseudonyme sur les réseaux sociaux : Leg Holas.

L’arracheur d’ombres de François Avisse (Mini+)

Polar teinté de fantastique intéressant proposé par la petite maison Terra Nova ; on suit les traces d’un tueur en série entre le Londres contemporain et la Russie d’Ivan le Terrible. Un thriller efficace.

Résumé

Décembre 1564. Ivan le Terrible, tsar de toutes les Russies, quitte brusquement Moscou. Trois jours plus tard, il revient, métamorphosé en tortionnaire monstrueux. Seuls les cris, les larmes et la vue du sang semblent pouvoir satisfaire sa soif d’abomination. Londres, de nos jours. Clara Villiers est la plus brillante médecin légiste de sa génération. Ce n’est donc pas un hasard si Interpol fait appel à elle pour participer à la traque du « Méticuleux », un monstrueux tueur en série. Le seul objectif du meurtrier semble être de faire souffrir ses victimes le plus longtemps possible. L’enquête entraîne la jeune scientifique aux confins des terres russes, dans le lieu même où, près de 450 ans plus tôt, sévissait Ivan le Terrible. C’est là que Clara va devoir affronter l’origine de toutes les peurs...

Je connais ton secret de S.K. Tremayne (Pocket)

Un bon thriller sur fond de technologie domotique (!) et de psychologie où l’on doute sur la santé mentale du personnage principal. Une trame pas encore épuisée, comme vous pourrez le constater.

Résumé

Récemment divorcée et financièrement aux abois, Jo Ferguson, journaliste indépendante, trouve refuge dans l’appartement de sa meilleure amie à Londres. L’endroit, luxueux, est à la pointe en matière de domotique : des équipements ultramodernes permettent d’y contrôler l’éclairage, le chauffage, les serrures, et sont même capables de faire la conversation aux plus solitaires. Bien qu’elle déplore l’impact de ces accessoires, Jo s’amuse à leur parler. Jusqu’à ce qu’un de ces assistants virtuels – Electra – menace de révéler à la police un terrible secret enfoui dans son passé. Paniquée, la jeune femme tente alors de découvrir qui se cache derrière son maître-chanteur. L’intelligence artificielle a-t-elle pris vie ou Jo est-elle en train de sombrer dans la folie, comme son père avant elle ?

De l’or et des larmes d’Isabelle Villain (Taurnada)

Un bon thriller qui vous entraînera en vue des Jeux Olympiques de 2024 ! On retrouve avec plaisir Rebecca de Lost et son Groupe d’enquêteurs.

Résumé

Jean-Luc Provost, le très médiatique entraîneur de gymnastique français, meurt dans un accident de voiture. La thèse du suicide, à seulement six mois des prochains jeux Olympiques de 2024, est très vite écartée. L’affaire, considérée comme sensible et politique, est confiée au groupe de Lost. Pourquoi vouloir assassiner un homme qui s’apprêtait à devenir un héros national ?
Rebecca et son équipe se retrouvent immergées dans un monde où athlètes et familles vivent à la limite de la rupture avec pour unique objectif l’or olympique. Ils sont prêts à tous les sacrifices pour l’obtenir. Jusqu’au jour où le sacrifice demandé devient insurmontable…

Galerie photos

  • M. Leblanc 21 janvier 2022
    Les 14 polars en format poche à ne pas louper en janvier 2022 !

    Les lecteurs qui apprécient les récits de l’auteur chinois Qiu Xiaolong, ceux de Montalban et enfin ceux de Camilleri, aimeront les romans de Jean Tuan (L’empreinte du dragon / Terres rares / Oxymore) chez CLC Editions. Une plongée dans "les basses œuvres" du régime chinois menée par un sympathique commissaire de police dont le sens critique et l’amour de la gastronomie (française et chinoise) ne sont pas en reste comparés au commissaire Montalbano et au privé Pépé Carvalho. On se régale (au sens propre et au figuré)…

Votre #AvisPolar

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.