Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Les destins de l’ours - Dario Correnti

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Un jour de juillet, dans une vallée suisse, un industriel milanais est déchiqueté vivant par un ours.

Le duo détonant de Ilaria Piatti et Marco Besana est de retour, sur les traces d’un meurtrier très dangereux, qui tue ses victimes de manière originale et sophistiquée et semble s’inspirer de la plus célèbre empoisonneuse en série du XVIIIe siècle, Vecchia dell’Aceto…

Source : Babelio

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

Vos #AvisPolar

  • valmyvoyou lit 29 juin 2022
    Les destins de l’ours - Dario Correnti

    Depuis qu’il a pris sa retraite et travaille sous contrat, le journaliste Marco Besana a la sensation qu’il récupère les sujets qui n’intéressent pas ses collègues. Aussi, lorsque son rédacteur en chef lui demande un papier sur un homme tué par ours, il s’énerve. La victime est un industriel de renom, aussi le journal doit en parler. Marco accepte de regarder les dépêches. Ilaria Piatti, une jeune pigiste, est convaincue que l’affaire n’est pas un banal accident, mais l’œuvre d’un tueur en série. Elle parvient à convaincre la rédaction que Marco et elle doivent enquêter. Tous deux partent en Suisse.

    Leurs découvertes renforcent les soupçons d’Ilaria. De plus, pendant leur enquête, des morts accidentelles allongent la liste qu’elle a établie. Dans celle-ci, aucun décès n’a la même cause : infarctus, attaque d’ours, accident de voiture suivi d’une noyade, etc. Ces morts sont considérées comme naturelles ou accidentelles, seul le duo détonnant de journalistes détecte un point commun dans les modes opératoires. Pour comprendre le fonctionnement du meurtrier, ils se documentent sur le parcours de Giovanna Bonanno, une tueuse du XVIIIe siècle. Des chapitres relatant son histoire sont intercalés dans le récit des investigations du présent.

    Ilaria et Marco s’étaient rencontrés dans le livre précédent de Dario Correnti : La nostalgie du sang. J’avais aimé ce binôme improbable. Dans ce nouvel opus, leur complicité s’est renforcée. Ils ont appris à accepter les défauts de l’autre et à en rire. Ils se taquinent beaucoup et leur attachement l’un à l’autre est plus fort. Ilaria a pris de l’assurance et son ancien mentor se laisse guider avec amusement. La jeune femme est toujours en décalage avec son époque et ses réparties sont amusantes. Elle est, aussi, émouvante quand elle se confie sur le drame qui a brisé sa vie.

    Ilaria est déterminée à prouver que les morts ne sont pas accidentelles. Hélas, elle se heurte au silence des autorités suisses. À chaque question, elle reçoit la même réponse : le devoir de confidentialité. Seuls Marco et elle semblent penser que cette série de meurtres est suspecte. Son investissement est entier, elle agit sans protection et avec pugnacité. J’ai été captivée et effrayée par ses déductions. Si vous souhaitez tuer quelqu’un, ce thriller peut vous donner des pistes pour faire passer votre crime en mort naturelle ou accidentelle. Après l’avoir lu, vous vous méfierez si vous trouvez certaines substances anodines à votre domicile.

    J’avais adoré La nostalgie du sang, même si la fin m’avait semblé abrupte. J’ai encore plus aimé Le destin de l’ours, qui m’a tenue en haleine jusqu’aux dernières pages. J’ai été fascinée par la conclusion de cette affaire, autant par les armes utilisées que par l’identité du coupable. Le plan est sans faille et très intelligent. Ce suspense est génial. J’ai adoré.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.