Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Résurrection Bay - Emma Viskic

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Caleb Zelic est détective privé à Melbourne, associé à Frankie, une ex-policière radiée pour alcoolisme. Sourd depuis l’enfance, il lit parfaitement sur les lèvres de ses interlocuteurs. Il enquête sur une possible arnaque à l’assurance, avec son ami Gary, policier. Lorsque celui-ci est retrouvé égorgé chez lui et que Frankie disparaît, l’affaire devient terrifiante. Prix Ned Kelly Award 2016.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur LesLibraires.fr
  • Acheter sur Emaginaire
  • Acheter sur Cultura
  • Acheter sur Rakuten

Et chez vos libraires en click & collect

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Karine Straub 7 juin 2020
    Résurrection Bay - Emma Viskic

    J’avais gagné « Ressurection bay » lors de la dernière Masse critique Babelio. le Covid-19 s’étant invité dans nos vies sans prévenir, j’ai patienté jusqu’à cette fin du mois de mai pour le recevoir et le lire.
    Un polar du Seuil qui se déroule en Australie avec un héros malentendant : voilà une lecture qui s’annonçait sous les meilleurs auspices !
    Et pourtant, je n’ai pas accroché plus que ça…
    Caleb, détective privé, découvre le corps de son meilleur ami Gary, égorgé chez lui. Il est déterminé à trouver qui a fait ça. Mais Gary est sourd depuis l’enfance et a parfois du mal à suivre les conservations. Il compte alors sur l’aide de son amie Frankie, ex flic alcoolique, pour mener son enquête. Il va très vite s’apercevoir qu’il met les pieds dans un traquenard de grande envergure. Manipulation, faux-semblants, politique, trafics en tous genres seront les maîtres-mots de cette histoire.
    Si le roman est très bien écrit - tant au niveau de la construction narrative que de l’écriture - j’ai trouvé l’intrigue trop tarabiscotée ! On saute d’un rebondissement à un autre, d’un personnage à un autre, ce qui fait que tout devient confus. Personnellement, je me suis perdue…
    Le point positif de ce roman, c’est son personnage principal. Emma Viskic exploite parfaitement les particularités du handicap de son détective et ses capacités d’interprétation hors du commun.
    Ce roman policier classique est de bonne facture mais je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages ni à me passionner pour l’enquête.
    Bien sûr, ce qui ne l’a pas fait pour moi le fera très certainement pour d’autres, je vous souhaite donc une bonne lecture !

  • Kathel 16 juillet 2020
    Résurrection Bay - Emma Viskic

    Détectives privés à Melbourne, Caleb et son associée Frankie se mettent à la recherche du meurtrier de Gary, le meilleur ami de Caleb, qu’il a retrouvé assassiné chez lui. le roman commence directement par une scène forte où Caleb pleure son ami et s’interroge sur le dossier sur lequel le détective privé et le flic travaillaient ensemble. La police semble soupçonner Gary d’être un ripou, ce que Caleb n’imagine pas un instant. L’originalité du roman tient en quelques mots : Caleb est sourd depuis l’enfance, et lit sur les lèvres, mais souvent se refuse à signaler son handicap à ses interlocuteurs. D’où des incompréhensions fréquentes. Cet aspect du roman a des accents de vécu et ajoute un intérêt certain à l’intrigue.
    Agressé, blessé et réfugié chez son ex-femme dans la petite station balnéaire de Resurrection Bay, Caleb continue d’aller interroger différentes personnes qui pourraient éclairer les derniers instants de Gary et les problèmes dans lesquels il semblait s’être empêtré.

    On a affaire à un personnage original mais à des situations qui le sont un peu moins. J’ai noté un certain manque de cohérence, notamment dans les caractères des personnages et parfois dans l’action. Particulièrement agaçante est la propension de Caleb à ne rien faire pendant des pages et des pages, puis à s’inquiéter brusquement, et à se mettre à s’agiter en tous sens ! de plus, des passages sentimentaux parsèment le texte, et, s’ils sont utiles pour apporter une respiration, ils ne réussissent pas à impliquer le lecteur, enfin avec moi, ça n’a pas vraiment fonctionné.
    Heureusement l’auteure, hormis quelques courts passages, n’a pas trop recours à la violence et au sordide pour asseoir son roman, ce qui a été un soulagement au fil du texte. J’ai trouvé aussi que l’écriture manquait de relief, c’est dommage, une musique des mots plus remarquable aurait aidé à maintenir l’intérêt du lecteur entre les dialogues qui sont nombreux et sonnent plutôt juste.
    Un polar honorable, donc, pour un premier roman, mais je ne suis pas certaine de continuer la série…

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.