#SerialKiller : From Hell de Alan Moore, Eddie Campbell

Les meilleurs livres de serial killers, jour 23 

23ème épisode de notre saga sur les serial killers et, on l’espère, une surprise pour vous : oui, un comics au 10ème rang des meilleures fictions sur les tueurs en série, et c’est largement mérité ! Moore (au scénario) et Campbell (au dessin) proposent avec From Hell une vision personnelle et brillante du parcours du plus connu d’entre eux : Jack L’Éventreur !

L’histoire :

Londres, quartier de Whitechapel, 1888 : au cœur de ce quartier pauvre, où la misère rime avec la déchéance la plus totale, cinq prostituées vont être retrouvées assassinées dans des conditions terrifiantes. Étranglées, éventrées, mutilées de la plus atroce des façons, elles sont les victimes de celui qui allait devenir le plus célèbre serial killer de l’histoire, et dont l’identité reste aujourd’hui une énigme : Jack l’éventreur. Et si, derrière ce nom qui a fait couler tant d’encre, se cachait bien plus qu’on a voulu le dire ?

Pourquoi ce livre est important :

L’identité réelle de Jack l’Éventreur importe peu : ce qui a fait le succès de ce roman graphique, c’est son parti pris esthétique et scénaristique. Moore s’est basé sur une des nombreuses théories (sans y adhérer à titre personnel) entourant le mythique serial killer pour développer son univers, empreint de mysticisme, de violences, d’ironie, de dénonciation sociale. Il suit les motivations psychologiques, politiques et ésotériques du meurtrier tout en dépeignant les travers de la société londonienne à l’époque victorienne.

Cette œuvre développe avec talent trois caractéristiques souvent associées aux serial killers, mais jamais réunies dans un même ouvrage : une théorie du complot qui ne fait du tueur en série qu’un pion au service d’intérêts supérieurs, l’analyse du dédoublement de personnalité du coupable, vraie réinvention du mythe du Dr Jekyll et de Mr Hyde, enfin une brillante analyse sur la position déchue de la femme dans la société occidentale vu comme une lutte pluriséculaire, théorie partagée par plusieurs spécialistes des mythes comme Robert Graves (cf. notamment Les Mythes grecs).

Ce livre incontournable, qui ne pourra pas plaire à tous du fait de son extrême violence et de sa nature ésotérique et conspirationniste, est aussi magnifié par une nouvelle dimension : le dessin. Celui-ci enrichit et complète le scénario par un traitement haché, torturé, noir, digne de l’univers sombre des tueurs en série.

Ce qu’il faut retenir (pour briller en société) :

1. Le titre de l’oeuvre, From Hell, provient des premiers mots d’une lettre reçue par les enquêteurs en 1888 et attribuée au meurtrier (« en provenance de l’Enfer »). Ce courrier n’a jamais pu être authentifié.

2. Moore et Campbell complètent leur œuvre en évoquant avec beaucoup d’ironie les différentes tentatives d’explication du mystère Jack l’Éventreur dans un dossier ajouté à la suite de la fiction et intitulé Le Bal des chasseurs de mouettes.

3. La théorie sur l’identité du tueur et les raisons des crimes de Whitechapel sont inspirés des écrits conspirationnistes de Stephen Night. L’occasion pour Moore de développer à sa manière l’univers londonien, notamment dans un passage où est dévoilée la signification mystique oubliée des principaux monuments de la capitale britannique.

4. Moore est sans conteste l’un des plus talentueux scénaristes de comics de sa génération, auteur de plusieurs œuvres d’importance, souvent récompensées, comme Watchmen (prix du meilleur album à Angoulême et premier prix Hugo remis à une BD !) V pour Vendetta (prix du meilleur album du festival d’Angoulême), Swamp Thing et bien sûr From Hell. C’est une véritable star aux États-Unis où il est certainement le scénariste le plus primé dans le domaine du comic (9 Eisner Award, 3 Jack Kirby Award, 7 Harvey Award, les trois prix les plus emblématiques du genre).

5. From Hell a été adapté au cinéma en 2001 par Albert et Allen Hugues. D’autres œuvres de Moore ont été adaptées en films, transpositions qu’il renie tout à fait, au point d’avoir plusieurs fois renoncé à toucher des droits d’auteur.


Tous les meilleurs livres de serial killers : https://www.bepolar.fr/Les-meilleurs-livres-de-serial-killers

Galerie photos

spip-slider

Votre commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.