Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Un fond de vérité - Zygmunt Miloszewski

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Fraîchement divorcé, Teodore Szacki a quitté son travail de procureur à Varsovie et débarque dans la paisible bourgade de Sandomierz, où il compte bien refaire sa vie. Mais six mois à peine après avoir abandonné l’agitation de la capitale et l’asphyxie de son mariage, il s’ennuie déjà.

Heureusement, devant l’ancienne synagogue de la vieille ville, du travail l’attend : un corps de femme drainé de son sang, tout comme un rite sacrificiel juif… Lorsque le mari de la victime subit le même sort, la population de la ville renoue avec des peurs vieilles de plusieurs décennies. Aux prises avec une flambée d’antisémitisme sans précédent, Szacki va devoir plonger dans un passé aux échos douloureux, et tenter de trouver la vérité dans une histoire qui déchaîne toutes les passions.

Vos #AvisPolar

  • 1001histoires 5 février 2019
    Un fond de vérité - Zygmunt Miloszewski

    "Un fond de vérité" écrit par Zygmunt MILOSZEWSKI a été publié par Mirobole éditions en janvier 2015 après une parution en Pologne en 2011 ( titre original "Ziarno prawdi" ). C’est la deuxième enquête du procureur Teodore Szacki.

    Une enquête avait amené le procureur Teodore Szacki à Sandomierz située à proximité de l’Ukraine, non loin de la Biélorussie. La ville lui avait plu. Lorsque sa vie privée était devenue ingérable à Varsovie suite à son divorce ( sa femme n’avait pas supporté qu’il fréquente la journaliste Monika alors elle avait pris un amant ), une mutation à Sandomierz lui avait semblé idéale.

    Après quelques mois sur place, Sandomierz est devenue un trou paumé où il ne se passe jamais rien. Il n’y a rien en dehors de la Vistule et des églises par douzaines. Il n’a sympathisé avec personne. Il s’ennuie à mourir.

    Avril 2009. Enfin du nouveau à Sandomierz ! Un cadavre, un vrai cadavre ! Une femme égorgée, son corps abandonné dans un fossé au pied de la synagogue. Enfin une occupation pour Teo et sa collègue la grincheuse Barbara Sobieraj, avec un duo de la police judiciaire constitué du vieux commissaire Léon et de son adjoint surnommé Le Maréchal et le médecin légiste Pawel Boucher. Il faut s’y habituer, ça va saigner à Sandomierz !

    En quelques pages l’auteur a habilement planté un décors qui attise la curiosité, avec l’humour de Teo le charme opère et finalement il y a plein de découvertes à faire à Sandomierz mais rien de reluisant. Il n’y a pas que le communisme que la Pologne peine à enterrer. Il faut y ajouter le nationalisme, l’antisémitisme et le racisme et un catholicisme à la fois rigoriste et gangrénée par l’argent, des élus corrompus. Et tout cela est exacerbé par des médias racoleurs, tout se sait et tout est amplifié par internet. Si dans tout ce que relate Zygmunt Miloszewski, il y a un fond de vérité alors la Pologne doit être beaucoup moins attachante que ne l’est le procureur Teodore Szacki.

    Dans le premier tome, Teo menait son enquête lentement et tranquillement. Dans cet opus, il y a beaucoup plus de rythme, de dynamisme et de suspense. Il y a une vraie enquête, habile et riche en rebondissements, dans un univers sombre éclairé par un humour grinçant. C’est un vrai bon moment de lecture, à la fois distrayant et instructif.

    http://romans-policiers-des-cinq-continents.over-blog.com/2018/02/un-fond-de-verite-auteur-zygmunt-miloszewski.html

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.