Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

17e suspect - James Patterson et Maxine Paetro

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

À San Francisco, un tueur en série aussi méthodique qu’imprévisible concentre sa haine sur la communauté des SDF. Malgré sa méfiance envers la police, une sans-abri décide d’aller confier ses craintes à Lindsay et l’implore d’enquêter sur ces meurtres que la brigade centrale semble vouloir ignorer.

Lindsay prend vite cette histoire très au sérieux, mais peut-être serait-elle mieux avisée de ne pas trop mettre son nez dans les affaires de certains collègues.

Yuki, de son côté, est aux prises avec un cas de viol d’un genre inédit qui va soulever bien des débats dans l’opinion publique.

Pour aller plus loin

Vos #AvisPolar

  • valmyvoyou lit 20 novembre 2019
    17e suspect - James Patterson et Maxine Paetro

    Une femme demande de l’aide à Lindsay. Elle est SDF et une série de meurtres de sans-abri l’inquiètent. Lindsay n’est pas chargée de l’enquête, car les crimes ont lieu sur le territoire de la brigade centrale. Elle décide, malgré tout, de se renseigner et découvre que les policiers semblent prendre ces affaires à la légère.

    Yuki, quant à elle, débute un procès qui va faire parler de lui : elle représente une victime de viol dans des circonstances peu habituelles.

    Dans ce tome, le personnage principal est Yuki : sa manière de préparer le procès, de mener les débats, etc.

    J’ai décidé d’écrire un avis rapide, car je suis incapable d’objectivité sur cette série : j’en suis complètement fan. Comme tous les autres tomes, j’ai dévoré 17ème suspect. Le rythme est trépidant et mon attachement aux personnages du Women’s Murder Club fait que je ne pose de questions ni sur la forme, ni sur le fond. J’ai encore une fois englouti les pages, je me suis questionnée sur ma façon d’appréhender l’affaire de Yuki, je me suis inquiétée pour Lindsay, mais pour le reste, je me suis laissée porter, avec un plaisir immense. Et ça fait du bien. Cette série m’emporte toujours autant.

    Si vous ne connaissez pas, je vous recommande de lire les tomes dans l’ordre, car le charme de cette série repose sur les liens qui unissent les amies qui composent le Women’s Murder Club.

    J’ai adoré ce dix-septième tome.

  • angelita 30 novembre 2019
    17e suspect - James Patterson et Maxine Paetro

    Présentation 17° suspect de James Patterson et Maxine Paetro
    San Francisco, un homme armé traverse un parc. Il cherche quelqu’un, une femme, notamment. Il fredonne un air, que lui seul connaît. Michael tue un sans-abri.

    Yuki Castellano est assistante du procureur. Elle doit présenter au grand jury une de ses affaires, le viol d’un homme par une femme. Mais rien n’est acquis pour elle, même si elle a la confiance de ses supérieurs.

    Avis 17° suspect de James Patterson et Maxine Paetro
    Ce sont quatre jeunes femmes, quatre amies, qui font partie du Women’s Murder Club. Yuki est assistante du procureur. Lindsay est officier de police. Claire est médecin légiste et Cindy journaliste. Ce roman, le 17ème, de James Patterson met plus en scène Yuki et Lindsay. Elles peuvent être mariées avec des enfants.

    Yuki est chargée, pour l’accusation, de démontrer qu’un homme a bien été victime d’un viol par une femme. Personnellement, Yuki s’interroge sur son mari qui s’éloigne d’elle. Pour quelle raison ? La trompe-t-il ? Lindsay est appelée par une femme, SDF, qui l’informe que de nombreux SDF ont été assassinés. Mais cela ne correspond pas au quartier d’intervention de Lindsay. Toutefois, avec cet indic, elle arrivera par deux fois avant les officiers en charge de ce secteur.

    Enormément de références à la loi pour expliquer le travail de Yuki, si son procès va avoir lieu, comment le juge et les avocats ont travaillé, présenté leurs arguments. Malgré son talent, Yuki n’a pas que des succès et ce procès pourrait asseoir sa renommée, sa confiance en elle. Mais très vite, lors du procès, elle a des doutes quant à l’homme qu’elle représente. Dit-il réellement la vérité ? En plus, l’accusée semble sincère. Mais cette femme joue-t-elle un jeu ? Argent, pouvoir, sexe, tous les ingrédients sont là et peuvent détruire une personne. Mais laquelle ?

    Qui tue tous ces SDF, en particulier des femmes ? On sait que c’est un homme qui est à la recherche d’une femme, mais qu’est-ce qu’elle représente pour lui ? Cette enquête va mettre à mal Lindsay qui, forte de son jugement, estime que rien n’est fait pour trouver le coupable. Les affaires internes vont également s’en mêler. Mais qu’est-ce que cela apporte à Lindsay ? Surtout que la jeune femme ne se sent pas bien. Elle a de nombreux vertiges, s’évanouit et le lecteur apprendra ce qui lui arrive réellement et ce qu’elle sera obligée de faire pour sa santé.

    Les personnages féminins sont sympathiques notamment Lindsay et Yuki puisqu’elles en sont les personnages principaux. Toutes les quatre n’hésitent pas à se confier l’une à l’autre. On les sent très unies. Elles doivent faire face à un passé pas facile, notamment pour Lindsay avec maladie et père flic violent. Elles doivent faire face également à ce qu’il semble des problèmes de couple, envie d’un enfant de la part du conjoint, secrets qui mettent à mal la confiance, prises de décision pas faciles à prendre. Des personnages féminins qui assument un travail prenant et une vie de famille également. Des femmes de notre temps, qui travaillent mais qui ne font pas tout à la maison.

    Lors d’un précédent roman, j’avais bien aimé la plume de James Patterson qui m’avait permis de passer un bon moment de lecture, avec une enquête, de l’humour également et un rythme assez enlevé. C’est pour cette raison que j’avais posé ma candidature pour ce roman. Malheureusement, je dois avouer que je n’ai pas du tout été emballée. Heureusement, que les chapitres sont très courts et permettent aux pages de se tourner facilement. Est-ce dû au fait que je n’ai pas les 16 enquêtes précédentes ? Je n’en sais rien. J’ai trouvé les dialogues vraiment trop creux, avec trop de clichés. Par exemple, ceux de la fin quand Yuki converse avec cette femme mais cela a été tout le long du roman. Les répétitions sont vraiment trop nombreuses, également, et nuisent à la qualité de ce roman. Par contre, le thème abordé est vraiment très intéressant en ces temps où la violence faite aux femmes est partout. Je ne m’étendrai pas sur ce sujet en donnant mon avis car ce n’est pas le thème du roman. Mais il ne faut pas oublier que des hommes sont violés par des femmes. Le terme du viol est expliqué dans ce roman. Et donc, oui cela arrive que des hommes subissent des violences dont les femmes sont les instigatrices.

    Je remercie Netgalley et les Editions JC Lattès pour cette lecture.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.