Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Aliénés - Fabrice Papillon

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

5 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Mai 2022. À 400 kilomètres de la terre, la station spatiale internationale sombre dans la nuit artificielle. Tandis que l’équipage dort, le cadavre éventré d’un astronaute américain flotte en impesanteur dans l’un des modules de recherche. Le même jour, à Lyon, le corps éviscéré d’un biologiste américain est retrouvé à 30 mètres de profondeur, dans un mystérieux réseau de galeries souterraines baptisé les « arêtes de poisson ».

S’engage une double enquête, d’abord internationale avec la NASA, aux États-Unis, pour tenter d’élucider un meurtre inédit dans l’histoire : celui d’un astronaute dans l’espace. À Lyon, Louise Vernay, commandant de la brigade criminelle, fait rapidement le rapprochement entre les deux assassinats, très semblables et synchrones, l’un dans l’espace, l’autre sous terre… Qu’est-ce qui les relie ? Pour quelle raison ces deux Américains ont-ils été visés ? Comment ont-ils pu être éliminés au même moment, à une telle distance ?

Louise fait rapidement la rencontre d’un étonnant moine jésuite, astrophysicien et directeur de l’observatoire du Vatican, de passage à Lyon et qui avait rendez-vous avec la victime. Ce personnage troublant lui laisse entendre que des signes d’une présence extraterrestre se multiplient, et qu’ils pourraient bien être à l’origine de ces deux meurtres…

Source : Lisez / Plon

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • universpolars 29 janvier 2022
    Aliénés - Fabrice Papillon

    Croyez-vous en dieu, en notre créateur ? Ou à nos créateurs ? Qui est-il, ou qui sont-ils ? Que de questions … Vous pensez certainement avoir la réponse, car vous avez des convictions bien ancrées, non ? Avez-vous des preuves ? Bref, j’arrête-là avec mes questions mais ce récit me donne l’opportunité de les poser ! Vous verrez, ce n’est pas si simple.

    Deux scènes de crimes plutôt inattendues par leurs emplacements nous incitent à tourner les premières pages avec un certain engouement.

    D’abord un massacre en apesanteur, soit un astronaute éventré dans la Station spatiale internationale ISS, puis un chercheur américain étripé dans ce qu’on appelle « les arêtes de poissons », un réseau souterrain lyonnais extrêmement bien structuré, datant probablement de plusieurs milliers d’années. Notre regard sera donc dirigé là-haut, puis vers le bas. Un lien ?

    Soit dit en passant, ce réseau souterrain existe réellement et reste encore aujourd’hui un mystère entier.

    Dans les deux cas, suite aux enquêtes préliminaires, nous pouvons penser que la présence évidente d’un auteur reste énigmatique. Et enquêter sur un meurtre commis à plus de 400 km de la terre, dans une station internationale, ça se passe comment en fait ? Question intéressante.

    Ce qui m’a totalement charmé - n’ayons pas peur des mots, et c’est très personnel - c’est de déambuler avec les flics de la PJ dans les rues de Lyon. J’adore cette ville et l’auteur la décrit d’une manière si précise et « précieuse » au niveau du ressenti que j’ai eu la réelle impression d’y être à nouveau. L’auteur nous offre une visite guidée basée sur la grandeur historique de cette ville finalement très mystérieuse.

    Et ce qui m’a totalement bousculé, voire bouleversé, c’est cet enchevêtrement de théories qui nous accompagnent au fil des pages, des spéculations ou des hypothèses qui donnent carrément le tournis. Lorsque la science, la génétique et l’astronomie côtoient de près la religion ou les croyances, le résultat provoque une sacrée explosion au cœur de notre raisonnement si rationnel. Ce dernier terme, plus on avance dans le récit, plus il devient confus. Soit dit en passant, « rationnel » est ce qui se rapporte à la raison. Mais qui a raison finalement ? Je n’arrête pas de me poser cette question.

    L’auteur, pourtant très imaginatif, rend cette intrigue plausible en l’assaisonnant constamment d’une bonne dose de crédibilité. De la haute voltige ! L’idée de manœuvre est très bien vue. Associer ce qui sort de son imagination à de nombreux faits aussi réels qui vérifiables, - ce qui a l’art de rendre un bon nombre d’affirmation plus que vraisemblables -, est un procédé que j’estime très habile. La frontière séparant les faits avérés des aspects purement théoriques devient bien incertaine.

    Serait-ce entre ces pages que nous allons enfin avoir quelques réponses sur l’origine de notre univers ou même de l’humanité ? Fabrice Papillon va nous donner ses réponses, ou plutôt celles de ses personnages tous plus énigmatiques les uns que les autres.

    Que savons-nous finalement sur notre « création » ? L’auteur remet ici tout en question, que ce soit sur nos croyance ou même sur nos certitudes bien ancrées, basées sur le rationnel, encore une fois.

    Sinon, la palme d’or revient à l’un des personnages principaux. Cette flic de Lyon est une extraterrestre. Déterminée, complètement barge, un culot surdimensionné, je-m’en-foutiste ou encore dotée d’une répartie hors-pair, cette nana en fait trembler plus d’un, peut-être elle-même comprise. Cette commissaire-stagiaire, pour moi, est un énorme atout dans ce récit.

    Economisez votre souffle car votre rythme cardiaque va prendre l’ascenseur à maintes reprises. L’auteur impose une cadence qui ne vous laissera que très peu de répit, à travers la France, les États-Unis, le Mexique ou encore la Russie.

    Ce récit vous fera peut-être prendre - encore plus ! - conscience que notre manière de vivre – parfois à nos dépends - engendre et nourrie une gangrène qui nous bouffe à petit feu. Enfin … Pour la plupart d’entre nous. Je n’en dirai pas plus, je vais vous laisser l’opportunité de vous questionner sur le sujet, lorsque vous aurez tourné la dernière page.

    Bon voyage.

  • Musemania 5 janvier 2022
    Aliénés - Fabrice Papillon

    J’avais découvert la plume de Fabrice Papillon au travers de son premier thriller historique : « Le dernier hyver ». Je participais cette année-là au jury du Prix du Meilleur Polar des Editions Points et ce livre avait été un lauréat haut la main.

    Si vous ne connaissez pas cet auteur, je dois vous faire une confidence : attention, ce livre est dangereux. Et oui, dangereux car très difficile à déposer, à suspendre sa lecture, à ne dire qu’on n’y consacrera que 5 petites minutes… Une fois lancé, vous n’arriverez certainement plus à vous arrêter. En tout cas, pour ma part, cela a été le cas !

    Deuxième chose dont je souhaitais vous faire part, c’est que l’auteur consacre un énorme et colossal travail à documenter son histoire. Hors de question, de survoler son sujet quel qu’il soit. En effet, cela doit être des heures et des heures de fouilles dans la littérature, dans la documentation que l’auteur doit passer afin d’offrir à ses lecteurs des thrillers aussi fournis ! Dès qu’il aborde une question en particulier, rien n’est laissé au hasard. On y apprend une flopée d’information et ce, sans s’en rendre compte.

    Dans « Aliénés », j’ai adoré que le milieu de l’espace soit omniprésent. Étant, depuis toute petite, une grande fan du monde spatial, j’ai encore pu y découvrir plein de choses. Quand Fabrice Papillon vous décrit l’ISS, la station spatiale internationale, vous avez tout simplement l’impression d’y graviter, en compagnie de son équipage à plus de 400 km de la terre. Quand j’ai lu certains détails, j’ai eu l’impression que l’auteur lui-même s’y était rendu tellement des détails y sont apportés, c’est inouï !

    J’apprécie cette manière de travailler un bouquin, surtout que c’est encore plus rare en matière de littérature noire. Et juste pour cela, je dois en tirer mon chapeau !

    Entre la France et les Etats-Unis, c’est une véritable enquête qui est menée sur les chapeaux de roues. On ne s’ennuie à aucun moment.

    Le personnage de Louise Vernay est déjà apparu dans le premier thriller de l’auteur, dont je vous parlais ci-dessus, « Le dernier hyver ». Flic au caractère exécrable, alors qu’elle fait habituellement cavalier seule, elle doit s’associer afin de faire toute la lumière sur de mystérieux et sanguinolents décès.

    Franchement, j’ai beaucoup apprécié cette lecture divertissante et originale. C’est tout un univers qu’offre l’auteur à ses lecteurs. Digne des meilleurs thrillers historiques et d’aventure, Fabrice Papillon fait partie de la cour des grands et mérite toute sa place sur cette scène où les écrivains de talent qui parviennent à vous tenir en haleine pendant plus de 500 pages ne sont pas des plus nombreux.

  • Killing79 3 janvier 2022
    Aliénés - Fabrice Papillon

    Fabrice Papillon est un vulgarisateur. Il cherche à transmettre ses connaissances par l’intermédiaire de l’écrit ou de l’image. Pour ce faire, dans ses romans, il lie des enquêtes policières à des réalités de la science. A la sortie de ses œuvres, on s’est diverti en apprenant et c’est assez agréable !

    Dans « Aliénés », une commissaire stagiaire, cherche à trouver la connexion entre deux meurtres commis dans des lieux singuliers. Afin de déchiffrer ces phénomènes inexplicables, elle part dans tous les sens, confrontant les acteurs suspects même les plus inaccessibles. Elle suit des pistes tour à tour religieuses, militaires et scientifiques. Très vite, on comprend que ses crimes isolés font partie d’une machination beaucoup plus grande et que son acharnement va déclencher une tempête.

    Louise Vernay a un caractère très fort. Elle est impulsive, parfois irrespectueuse et risque d’en énerver quelques-uns. Pour ma part, j’ai aimé ce personnage féminin sans filtre qui renverse tout sur son passage pour arriver à ses fins. Elle entraîne le lecteur à un rythme fou dans une quête de vérité tumultueuse.

    Pour cet épisode, l’auteur a eu recours à moins d’érudition et a plutôt tendu son histoire vers plus d’aventure. Portées par cet objectif, certaines scènes sont exagérées et casse un peu le réalisme de l’histoire. La réussite repose donc moins sur la crédibilité habituelle que sur l’efficacité du récit, mené tambour battant.

    J’ai aussi besoin de préciser qu’en plus d’être un écrivain talentueux, Fabrice Papillon est un mec super sympa, drôle et passionnant, qui m’a écrit la meilleure dédicace du monde ! Je ne peux donc que vous encourager à vous intéresser à son travail. Ce thriller, fort de son savoir-faire, est une nouvelle fois la preuve que la littérature peut être distrayante et intelligente. Merci Fabrice, le rendez-vous est pris pour le prochain !

  • Killing79 3 janvier 2022
    Aliénés - Fabrice Papillon

    Fabrice Papillon est un vulgarisateur. Il cherche à transmettre ses connaissances par l’intermédiaire de l’écrit ou de l’image. Pour ce faire, dans ses romans, il lie des enquêtes policières à des réalités de la science. A la sortie de ses œuvres, on s’est diverti en apprenant et c’est assez agréable !

    Dans « Aliénés », une commissaire stagiaire, cherche à trouver la connexion entre deux meurtres commis dans des lieux singuliers. Afin de déchiffrer ces phénomènes inexplicables, elle part dans tous les sens, confrontant les acteurs suspects même les plus inaccessibles. Elle suit des pistes tour à tour religieuses, militaires et scientifiques. Très vite, on comprend que ses crimes isolés font partie d’une machination beaucoup plus grande et que son acharnement va déclencher une tempête.

    Louise Vernay a un caractère très fort. Elle est impulsive, parfois irrespectueuse et risque d’en énerver quelques-uns. Pour ma part, j’ai aimé ce personnage féminin sans filtre qui renverse tout sur son passage pour arriver à ses fins. Elle entraîne le lecteur à un rythme fou dans une quête de vérité tumultueuse.

    Pour cet épisode, l’auteur a eu recours à moins d’érudition et a plutôt tendu son histoire vers plus d’aventure. Portées par cet objectif, certaines scènes sont exagérées et casse un peu le réalisme de l’histoire. La réussite repose donc moins sur la crédibilité habituelle que sur l’efficacité du récit, mené tambour battant.

    J’ai aussi besoin de préciser qu’en plus d’être un écrivain talentueux, Fabrice Papillon est un mec super sympa, drôle et passionnant, qui m’a écrit la meilleure dédicace du monde ! Je ne peux donc que vous encourager à vous intéresser à son travail. Ce thriller, fort de son savoir-faire, est une nouvelle fois la preuve que la littérature peut être distrayante et intelligente. Merci Fabrice, le rendez-vous est pris pour le prochain !

    https://leslivresdek79.wordpress.com/2022/01/03/723-fabrice-papillon-alienes/

  • valmyvoyou lit 26 novembre 2021
    Aliénés - Fabrice Papillon

    Mai 2022. Deux Américains, deux Russes, une Italienne et un Anglais effectuent une mission de plusieurs mois à bord de la Station spatiale internationale, à quatre cents kilomètres de la Terre. L’obscurité est créée artificiellement afin que les astronautes se reposent. Pourtant, chaque nuit, depuis trois semaines, Jenkins, un des Américains s’infiltre dans un des laboratoires de recherche et effectue des expériences. « Mais cette nuit-là, un tout autre spectacle s’offr(e) aux deux caméras de surveillance du module Columbus » : « Le cadavre éviscéré de Jenkins ». (p. 16) Au même moment, un homme éviscéré, lui aussi, gît, trente mètres sous terre, dans les arêtes de poisson de Lyon. Louise Vernay est chargée de l’enquête dans les égouts. Elle découvre que le corps est celui d’un biologiste américain. Très rapidement, elle pense que les deux morts sont liées. Un moine jésuite suggère à son esprit cartésien que des extraterrestres pourraient être responsables.

    J’ai adoré Aliénés. Si je le dis aussi tôt dans ma chronique, contrairement à mes habitudes, c’est parce que je ne m’y attendais pas.

    En effet, je ne m’intéresse pas à l’espace et j’ai une aversion pour les sciences, car très souvent, je fais un blocage et je n’y entends rien. Je ne connaissais pas Fabrice Papillon et il m’a impressionnée par ses talents de vulgarisation. Non seulement, j’ai compris ses explications scientifiques et ses messages, mais en plus, je me suis passionnée pour ce domaine que je rejette de prime abord. J’ai tellement été fascinée qu’il a ouvert mon esprit et que j’ai eu envie de faire des recherches. Ce suspense m’a fait me questionner et a attisé ma curiosité sur des sujets, jusque-là étrangers à moi. J’ai aimé être bousculée dans mes principes, penser qu’un livre n’est pas pour moi et découvrir que c’est l’inverse.

    De plus, la notion d’extraterrestre dans une quatrième de couverture me fait fuir, car j’aime être ancrée dans le réel. Une fois encore, mes préjugés ont été balayés par l’auteur : son approche du sujet correspond à mon esprit obtus. Son héroïne, Louise Vernay, est aussi fermée que moi. J’ai accepté les différentes possibilités au même rythme qu’elle. J’ai aimé sa personnalité rebelle, réfractaire à l’autorité, intrépide et ouverte à tous les dangers pour faire émerger la vérité.

    J’ai, également, été emportée par le rythme trépidant de ce thriller. Courses poursuites, espionnage, complots, faits inexpliqués, rebondissements qui renversent le cours de l’histoire et détruisent les convictions, c’est un enchaînement d’actions à couper le souffle. Enfin, j’ai été troublée par les alertes de Fabrice Papillon au sujet des entreprises qui dominent notre monde. Sa description de leurs objectifs fait froid dans le dos.

    Aliénés semblait traiter de tous les sujets qui me rebutent, habituellement, et pourtant, je l’ai adoré. La magie de la littérature s’exprime grâce au talent de Fabrice Papillon. J’ai été fascinée par tous les aspects d’Aliénés et j’ai été transcendée par l’angoisse. J’ai énormément aimé me faire balader et que les énigmes me torturent le cerveau. J’ai très envie de découvrir les autres romans de l’auteur.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.