Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Disparition -Nicolas Nutten

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

4 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Paris 31 juillet 2018. La canicule a transformé la capitale en fournaise et les couloirs du métro en étuve. Un incident sur la ligne 1 contraint une rame à s’arrêter en urgence entre deux stations, prenant au piège des dizaines de passagers. Lors de l’évacuation de ces derniers, Célia n’atteindra jamais le quai de la station suivante. Comme happée par l’obscurité des tunnels, elle semble s’être volatilisée. Malgré le peu d’indices dont il dispose, Maxime, son compagnon, se lance à sa recherche dans une course infernale où les secrets et les doutes l’entraîneront vers un univers macabre et dangereux...

Un suspense imprévisible à couper le souffle !
Gagnant Prix du Suspense Psychologique, 4ème Édition 2020.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur LesLibraires.fr
  • Acheter sur Emaginaire
  • Acheter sur Cultura
  • Acheter sur Rakuten

Vos #AvisPolar

  • myfabulousreading 25 juin 2020
    Disparition -Nicolas Nutten

    Disparition - Nicolas Nutten Edition Nouveaux auteurs

    Une journée banale qui commence, la canicule dans Paris, un wagon de métro qui s’arrête en plein milieu de son parcours, des passagers exténués qui décident de se débrouiller pour rejoindre les quais, et Célia qui disparait au milieu de tout ce tumulte.Où est-elle donc passée ?Comment s’est-elle volatilisée en une fraction de seconde et surtout pourquoi ?
    Maxime se lance à sa recherche sans imaginer une seconde où cette enquête va le mener.
    ▪️
    Tout d’abord, je tiens à vous dire qu’il y a peu de romans avec lesquels je sens d’emblée que l’écriture et le phrasé vont me plaire au point où je sais quasi instantanément que je vais prendre un réel plaisir à le lire. Avec celui-ci, il m’a suffit des deux premiers chapitres pour me convaincre. La plume m’a véritablement conquise tout le long, d’autant plus que l’intrigue est très bien ficelée et noire à souhait.Le récit est très visuel, voire mettra tous vos sens en alerte.Vous descendrez tel un cataphile dans les couloirs de la mort pour difficilement en ressortir…
    ▪️
    De fouettés en uppercuts,ça cogne sévère et votre cœur et vos tripes seront les réceptacles de cette atmosphère au combien anxiogène qui règne au gré des découvertes macabres auxquelles vous serez obligés de faire face.Rajoutez à cela, des références effrayantes à la mythologie grecque et se prêtant parfaitement à la situation et vous avez un cocktail molotov qui vous explose en pleine face.
    ▪️
    Un séisme de magnitude 6 sur l’échelle de Richter, de celui qui vous laissera de sacrées séquelles au passage…vous êtes prévenus !
    ▪️
    Pour un premier roman, c’est une réussite et j’espère qu’à l’avenir, l’auteur ira encore plus loin dans l’exploitation de ses personnages en leur apportant encore plus de profondeur mais aussi dans sa façon de dépeindre toute l’horreur dont est capable un être humain, sujet qu’il traite déjà très bien ici. Je me suis régalée !

  • bookliseuse 3 juillet 2020
    Disparition -Nicolas Nutten

    Suite à un accident technique, le métro est à l’arrêt, en pleine canicule, dans les souterrains parisiens. Après plus d’une heure d’attente, des passagers décident de sortir du métro en forçant la porte. Célia, étudiante en art, avec l’aide de son petit ami Maxime professeur à l’université décident d’aider les passagers à rejoindre les souterrains dans le calme. Au milieu de tout ce chaos, Maxime perd de vue Célia.

    Commence pour Maxime une course contre la montre afin de retrouver Célia en vie, en effet celle-ci n’est jamais sortie des souterrains parisiens, et personne n’est capable de dire où elle est.

    Il sera aidé dans sa recherche par Yann un catophile, qui connaît les catacombes de Paris comme sa poche.

    On découvre les souterrains de Paris comme on ne les a jamais vu. Seul, quelques initiés en ont percés les mystères. Au fil de leurs explorations, ils vont tomber sur des clans, mais surtout sur ce qu’il existe de plus glauque dans l’humain, la violence, la guerre des territoires, la drogue, la violence.

    En plein confinement, je me suis sentie oppressé dans ces souterrains, j’avais envie d’en sortir et vite. L’auteur maîtrisait tellement bien son écriture que je pouvais sentir le manque d’oxygène et de lumière de Maxime comme si j’y étais !

    Le personnage de Chloé m’a particulièrement plu, elle vole très vite la vedette à Maxime. Elle n’a peur de rien et par amitié, elle est prête à tout.

    Quelques longueurs et c’est dommage, car c’est un très bon premier roman. Le suspense est maintenu jusqu’au bout. Bravo à l’auteur excellent premier roman !

  • L’atelier de Litote 15 juillet 2020
    Disparition -Nicolas Nutten

    Pour son premier roman Nicolas Nutten nous offre un thriller haut en couleur. Un personnage charismatique Maxime, qui séparé de sa compagne Célia lors d’un incident sur la ligne 1 du métro parisien, ne peut que constater sa disparition. Célia reste introuvable. Aidé de son ami d’enfance et d’une autre jeune femme, ils vont tenter de remonter la piste malgré le peu d’informations en leur possession. Je me suis laissée prendre au style nerveux et rythmé de l’auteur et j’ai découvert une capacité à nous entraîner dans l’univers sous terrain de Paris. Entre métro, catacombes et anciennes carrières, on s’aperçoit rapidement que le dessous de paris est troué comme un gruyère et qu’une certaine faune semble y avoir élu domicile. J’ai beaucoup aimé la traversée souterraine avec son lot de surprise, de courses poursuites et de l’action non-stop. Cela m’a fait penser à « La faim et la soif » de Mickaël Koudero dans l’exploitation du monde souterrain. Alors d’accord, on retrouve pas mal de clichés notamment au niveau des personnages qui ont le mauvais rôle, les tatoués, avec le crane rasé et les grosses voitures noires c’est un peu too much mais ça l’a fait avec moi tant j’étais curieuse de connaître le sort réservé à Célia. Le mystère sur sa personnalité donne une touche de plus à l’intrigue et les secrets sont toujours intrigants et attisent notre curiosité. Il faut reconnaître que jouer sur le thème de « on ne connaît jamais vraiment la personne avec qui l’on vit » était bien vu. C’est bien écrit et rondement mené, j’ai encore la vision des tunnels sombres et glauques que Maxime empreinte qui restent collés à ma rétine et ont failli me rendre claustrophobe. Parfait pour passer un bon moment de lecture avec ce qu’il faut d’angoisse et de frayeur pour se sentir bien dans son fauteuil. Bonne lecture.
    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2020/07/14/38392940.html

  • livrement-ka 20 juillet 2020
    Disparition -Nicolas Nutten

    Ligne 1, dans les sous-sols du métro parisien, un incident ! Je vous vois déjà lever les yeux au ciel, avec un petit rictus, vous parisien qui vivait ça chaque jour… Quelle originalité me direz-vous ? 

    Sauf que là, les rames sont coincées entre deux stations, en pleine canicule. Il semble que personne ne bouge, qu’aucun secours n’arrive.

    Célia est avec son compagnon, tranquillement assis dans un des wagons. Enfin, après près de 2 heures d’attente, les portes sont forcées et les voyageurs partent à l’aveuglette sur les voies.

    Mais Célia ne réapparait pas....Les heures passent et toujours pas de Célia.

    Un premier thriller absolument incroyable, salué par la critique et également par Bernard MINIER, un des maîtres du thriller français.

    Une écriture entraînante, un style angoissant mais prenant, une intrigue addictive et parfaitement construite.

    Une course infernale pour Maxime, qui va trouver en Chloé, une alliée efficace.

    L’auteur va nous plonger dans les ténèbres des sous-sols du métro parisien dans lesquels existe une "vie". De tous temps, on a entendu parler de personnes plus ou moins jeunes ayant pour passion de déambuler dans cet endroit.

    Le suspense est présent tout au long de la lecture, et on découvre en compagnie de Maxime, une Célia, pleine de secrets . 

    Les scènes sont particulièrement bien détaillées et les personnages sont attachants : que ce soient Maxime ou Chloé, mais encore Yann ; le super copain de Maxime toujours prêt à l’aider.

    On est immergé dans l’univers de différents groupes qui se partagent le territoire des sous-sols parisiens. Au sortir du confinement, cette lecture a quelques résonnances de claustrophobie.

    Drogue, violences, sexe et passé douloureux vont se partager la vedette dans ce premier roman particulièrement réussi et qui donne envie de suivre l’auteur pour la suite.

    Je vous conseille ce roman sans aucune hésitation !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.