Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Intuitions - Paul Cleave

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

4 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
29 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

Rien ne sert de fermer les yeux.
Inspecteur aux homicides de Christchurch, Mitchell Logan est sur la piste de l’assassin d’une jeune femme, qu’il soupçonne d’être un tueur en série. Au moment de l’appréhender, Logan se fait tuer. Conformément à ses dernières volontés, un don d’organes permet à son fils adoptif, Joshua, 16 ans, de retrouver la vue. L’opération se déroule parfaitement mais Joshua devient vite la proie de mystérieuses visions. Les YEUX qu’on lui a greffés auraient-ils une mémoire ? S’il est maintenant capable de voir le monde qui l’entoure, c’est dans des ténèbres beaucoup plus dangereuses qu’il va pénétrer en essayant de percer les secrets de l’inspecteur Logan et de mener à bien une enquête aux rebondissements incessants.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Aude Lagandré 12 janvier 2021
    Intuitions - Paul Cleave

    La sortie d’un nouveau roman de Paul Cleave est toujours un évènement. L’imagination très fertile de l’écrivain n’est plus à démontrer. Ici encore, il surprend par l’originalité de son récit et sa propension à emprunter un chemin différent de celui attendu. Si ce roman était destiné à un jeune public, l’écriture a emporté l’auteur vers d’autres desseins, l’œuvre ayant largement dépassé les velléités de son créateur. Joshua 16 ans est aveugle de naissance. Lors du décès brutal de son père adoptif, celui-ci lui lègue… ses yeux. Après des années de nuit profonde, Joshua découvre le monde en couleurs. Pourtant, très vite, des rêves très étranges, violents, anxiogènes viennent hanter ses nuits. Il commence à voir des choses qu’il n’a pas vécues, des évènements passés qui défilent dans les yeux… de son père.

    J’avais une idée très précise du déroulement du roman après la lecture d’un bon quart. J’appréhendais énormément que Paul Cleave prenne la direction facile d’un scénario que je redoutais et qui m’aurait clairement laissée sur une impression de déjà-vu sans que je puisse me souvenir avec précision où. C’était sans compter sur le grain de folie de l’écrivain qui déjoue avec perspicacité tous les pièges de la facilité en s’engageant sur un terrain beaucoup plus marécageux qu’escompté : la mémoire cellulaire à travers la greffe d’organe. Ici, la transplantation des yeux génère un questionnement légitime : « Ce sont les fenêtres de l’âme, les lentilles qui perçoivent le monde. S’il doit y avoir un organe qui engendre la mémoire cellulaire, il est logique que ce soient eux. » Métaphoriquement, Paul Cleave réussit parfaitement le transfert de la nuit du non-voyant, à une nuit avec vue intégrale, mais ceinte de visions d’horreur. Cet acte de générosité du père vers le fils constitue également le début d’une nouvelle forme de relation, voir à travers les yeux de l’autre, et d’une certaine façon, ressentir ce qu’il a ressenti, être qui il a été. J’ai trouvé cette idée de base réellement fascinante et l’écrivain jongle habilement avec les conséquences de ce « cadeau ».

    Enfin, outre l’intrigue, excellente, sur laquelle je ne m’étendrais pas, Paul Cleave questionne l’aspect manichéen du don d’organe. « Il y a plus de gens qui ont besoin d’organes que de personnes prêtes à en donner, et en plus il faut être compatible. »Comment réguler cette loi de l’offre et de la demande sans passer par la voie légale ? Peut-on organiser des actions moralement répréhensibles dans le seul but d’offrir à des malades en attente de greffe, les organes tant attendus ? Et ces organes, peuvent-ils influencer de quelque manière que ce soit les réactions futures des receveurs ? Si l’on part du postulat que la mémoire cellulaire existe bel et bien, peut-on imaginer que dès la réception de l’organe « c’était comme si quelqu’un avait actionné un interrupteur. », ouvert une porte d’entrée vers un autre moi, qui ne serait pas moi, mais une partie d’un étranger ? Palpitant !

    Vous l’aurez compris, l’auteur de « Intuitions » suit un chemin escarpé et audacieux, sans jamais tomber dans la facilité de lieux communs, tout en offrant à son lectorat de vraies réflexions à mener. Dans la mort, toute personne peut aider son prochain, que sa vie ait été louable ou condamnable. Reste à savoir si la justice des hommes prévaut sur la nécessité du don, et où l’on place le curseur du « moralement répréhensible ». Heureusement, il ne s’agit ici que d’une fiction, un simple roman noir destiné à divertir un public avide de sensations fortes. Nous sommes très loin de la « vraie vie ». Ou pas ? Allez savoir…

  • Sonia Boulimique des Livres 12 décembre 2020
    Intuitions - Paul Cleave

    Les intuitions et la malédiction. Peut-on croire en elles ? Faut-il les craindre ?

    Joshua a 16 ans. Ses parents sont morts et il est aveugle de naissance. Son père adoptif est l’inspecteur Mitchell Logan. Lorsque ce dernier est assassiné en intervention, Joshua se voit « offrir » les yeux de Mitchell grâce à une opération de greffe inédite. L’opération est un succès (sauf qu’un petit grain de sable s’est introduit juste avant l’opération et que seul le lecteur en a conscience). Joshua découvre enfin le monde qui l’entoure, les couleurs, les formes, les visages de ses proches. Mais peu à peu, il va faire des rêves étranges. Intuition ou malédiction ?

    Paul Cleave s’attelle au sujet de la mémoire cellulaire, cette théorie selon laquelle un organe greffé pourrait faire passer dans le corps du receveur les souvenirs du donneur, ses goûts ou certains aspects de sa personnalité. Décriée par les scientifiques, mais encensée par les férus de thérapies parallèles, l’auteur s’engage dans la brèche et nous livre un thriller haletant et terriblement troublant.

    Je ne vais pas m’attarder sur l’intrigue, le mieux étant que vous découvriez les tenants et les aboutissants de cette histoire de dingue en « aveugle », justement ! Le rythme ne vous laissera pas souffler une minute, la plume est enlevée, agile et maîtrisée. A l’imagination débordante également. Car Paul va loin, très loin dans son raisonnement ! Et laisse le lecteur KO. Je me suis demandée au début où l’auteur voulait emmener son lecteur. Et puis, très vite, les pièces du puzzle se sont assemblées, et je n’arrêtais pas de me dire « non, c’est pas possible ».

    Son personnage principal, Joshua, est attachant, nous allons suivre son évolution, passant d’un aveugle réservé à un voyant intrépide à la recherche de la vérité. Joshua, qui recouvre la vue, Joshua qui pleure son père, chaque détail de la vie de cet adolescent confronté au pire est passionnant et décrit de manière très évocatrice et complète. J’ai ressenti beaucoup d’admiration à la fois pour Joshua, mais aussi pour l’auteur qui arrive à retranscrire les émotions de son héros avec tant de fougue.

    J’ai simplement regretté le manque d’humour dans cet opus, cette ironie si caractéristique de Paul Cleave et qui fait qu’il est l’un de mes auteurs préférés. On va dire que le rythme pallie à cette absence, grâce à des chapitres très courts et des rebondissements jusqu’à la toute fin.

    Les thèmes abordés sont étoffés, on plonge dans la greffe d’organe (on en profite pour se questionner sur le fait de les donner ou non après notre décès, bien que pour moi ma conviction est établie depuis longtemps), le trafic qui peut en découler, les risques de telles opérations, les dons entre parents.

    Un sujet vaste et passionnant, un thriller intense, mené tambour battant, je vous conseille de vous immerger dans « Intuitions », vous ne le regretterez pas !

    #PaulCleave #Intuitions

  • Jocelyne Varlet Jaffre 10 décembre 2020
    Intuitions - Paul Cleave

    L’extrait donne vraiment envie de lire la suite.

  • Martine Macé 5 décembre 2020
    Intuitions - Paul Cleave

    J aimerais beaucoup lire ce livre ! Le résumé donne vraiment envie..!

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.