J’ai dû rêver trop fort - Michel BUSSI

Notez
Notes des internautes
2
#AvisPolars
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Votre note
Notes des internautes

Résumé :

Les plus belles histoires d’amour ne meurent jamais.
Les plus belles histoires d’amour ne meurent jamais.
Elles continuent de vivre dans nos souvenirs et les coïncidences cruelles que notre esprit invente.
Mais quand, pour Nathy, ces coïncidences deviennent trop nombreuses, doit-elle croire qu’il n’y a pas de hasard, seulement des rendez-vous ?
Qui s’évertue à lui faire revivre cette parenthèse passionnelle qui a failli balayer sa vie ?
Quand passé et présent se répètent au point de défier toute explication rationnelle, Nathy doit-elle admettre qu’on peut remonter le temps ?

Mot de l’éditeur : en quatre escales, Montréal, San Diego, Barcelone et Jakarta, dans un jeu de miroirs entre 1999 et 2019, J’ai dû rêver trop fort déploie une partition virtuose, mêlant passion et suspense, au plus près des cœurs qui battent trop fort.


L’artiste Gauvain Sers compose et interprète la bande originale du roman. La chanson, dont les paroles sont signées Michel Bussi, est au cœur de l’intrigue de "J’ai dû rêver trop fort". Elle s’intitule "Que restera-t-il de nous ?" et figure sur l’album de Gauvain Sers (Les Oubliés / 29 mars)

Vos #AvisPolar

  • Nos Livres et Nos Mots 9 mars 2019
    J’ai dû rêver trop fort - Michel BUSSI

    Je referme ce livre, et je ne sais toujours pas ce que j’ai lu.. Une histoire d’amour interdite, forte et bouleversante ou un thriller machiavélique ?? Et bien un peu des deux je présume.

    J’avoue que j’ai trouvé le début un peu long, je ne suis pas rentrée immédiatement dans l’histoire. Et là après quelques pages, je le dévore…

    Ce livre m’a fait voyager, rêver, pleurer, inquiéter… je suis passée par différentes émotions, mais j’avoue que cette histoire d’amour est magnifique.

    Les personnages principaux sont très attachants.. Nathalie, alias Nathy, une femme courageuse, sincère et bouleversée par l’attirance, l’amour immédiat pour Ylian.

    Ylian, le rêveur, le romantique, manquant cruellement de confiance en lui !

    Au fil des pages, je me questionne.. Cette succession d’évènements est-ce de la magie, du hasard, une coïncidence ou une terrible manipulation ?…

    Et le dénouement ! Mais quel dénouement… j’avoue je ne m’y attendais pas ! Bravo !

    Ce n’est pas le polar de l’année, mais la plume est tellement belle, que je ne peux que vous encourager à le découvrir !

    Ps : Tout au long du livre… les paroles d’une chanson « Que restera-t-il de nous ». Cette bande originale, écrite par Michel Bussi, composée et interprétée par Gauvain Sers, que l’on retrouvera sur son album à partir du 29 mars.

  • valmyvoyou lit 18 mars 2019
    J’ai dû rêver trop fort - Michel BUSSI

    Mon avis sera très court, car c’est un livre qu’il faut lire sans rien savoir. La quatrième de couverture est parfaite, il ne vous reste plus qu’à voyager dans le temps et dans l’espace.

    Ce livre est magique.

    A cause de lui, j’ai failli oublier de manger, de dormir, de vaquer à mes occupations quotidiennes. Il est impossible à lâcher. Il fallait que je comprenne, que je sache.

    Tout au long de l’histoire, comme l’héroïne, Nathalie, je me suis demandé comment les choses étaient possibles ? Est-ce de la magie ou un complot ?

    Michel Bussi m’a complètement emportée, j’ai aimé ce mystère qui s’épaissit et qui semble irrationnel.

    Une fois encore, Michel Bussi est le maître des twists magistraux. Il vous laisse la bouche ouverte, car vous n’aviez pas imaginé les révélations qu’il fait. Pourtant, une fois qu’elles sont faites, que le voile est enlevé, vous vous rendez compte que c’est magnifiquement construit, puisque vous avez eu des indices, mais vous n’avez pas su les interpréter.

    C’est aussi l’histoire d’un amour magnifique, de ceux qui fait couler les larmes. Je vous recommande de faire comme moi : j’ai écouté la chanson de Gauvin Sers, une fois que j’ai fini le livre. C’est la bande originale du roman. Le texte m’a fait pleurer et m’a fait revivre tout le livre.

    J’ai dû rêver trop fort est aux frontières du rêve et du réel : coïncidences, hasard, amour, émotion, suspense, révélations et passion sont les notes de ce roman magnifique qui m’a fait oublier la réalité.

    Michel Bussi écrit sur la quatrième de couverture : « J’ai envie de surprendre mais aussi d’émouvoir.
    Je ne cherche pas à retranscrire la réalité, mais à la sublimer. » Le pari est réussi. Entre thriller et roman vibrant, J’ai dû rêver trop fort m’a surprise et m’a émue. Énorme coup de cœur pour ce livre qui devient mon préféré de l’auteur.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.