Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Je ne suis pas un serial killer - Dan Wells

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

3 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

John Wayne Cleaver est un jeune homme potentiellement dangereux. Très dangereux. Jugez-en plutôt : garçon renfermé, pour ne pas dire sociopathe, il vit au milieu des cadavres à la morgue locale, tenue par sa mère et sa tante, il a une certaine tendance à tuer les animaux et, depuis son plus jeune âge, il nourrit une véritable passion pour les tueurs en série. Ainsi, son destin semble tout tracé. Mais conscient de son cas, et pas spécialement excité à l’idée de devenir un serial killer, John a décidé d’en parler à un psy et de respecter quelques règles très précises. Ne nourrir que des pensées positives à l’égard de ses contemporains. Ne pas s’approcher des animaux. Éviter les scènes de crime. Ce dernier commandement va néanmoins devenir très difficile à suivre lorsqu’on retrouve autour de chez lui plusieurs corps atrocement mutilés. Y aurait-il plus dangereux encore que John dans cette petite ville tranquille ? Aurait-il enfin trouvé un adversaire à sa taille ?

Premier volume d’une trilogie consacrée à John Wayne Cleaver, héros au charme irrésistible, Je ne suis pas un serial killer dynamite d’un humour servi très noir tous les clichés du thriller. Avec une intrigue qui surprend en permanence le lecteur, Dan Wells nous tient éveillés jusqu’au bout de la nuit, ce qui reste encore la meilleure façon d’éviter les cauchemars.

Vos #AvisPolar

  • Wolf1316 5 février 2019
    Je ne suis pas un serial killer - Dan Wells

    Un thriller qui sort des sentiers battus. Un personnage principal très original puisqu’il s’agit d’un adolescent sociopathe. Vous tomberez sous son charme immédiatement.
    Une intrigue particulièrement captivante.

  • Sharon 17 mai 2019
    Je ne suis pas un serial killer - Dan Wells

    En cours de lecture, j’ai ressenti le besoin d’en savoir plus sur cet auteur, sur ce qui avait pu le pousser à écrire un tel livre, et à en faire une trilogie. Dans sa dédicace, il fait allusion à son frère Robison qui a été publié avant lui. Faut-il y voir une clef ? Non, une émulation, les deux frères ont participé au même groupe d’écriture et ont même édité ensemble un recueil - contrairement à ce que l’on m’a appris pendant mes études de lettres, je ne pense pas que l’on puisse dissocier totalement l’homme de l’oeuvre, je ne crois pas que ce soit une part inconsciente et inconnue qui écrive l’oeuvre.Parlons-en, maintenant, de cette oeuvre. John Wayne Cleaver porte le nom d’un célèbre acteur. Il porte aussi le nom d’un tueur en série - mais là, ce n’était pas le but recherché. Il vit avec sa mère, la soeur jumelle de celle-ci, et, de temps en temps, sa soeur Lauren (comme Lauren Bacall, leur père était passionné de cinéma) fait son apparition à Clayton, ce trou paumé du Dakota du Nord dans lequel il ne se passe jamais rien. Son problème est simple : il sait qu’il a tout le potentiel pour devenir un tueur en série, et a mis en place des mécanismes pour ne pas succomber à ce qu’il ressent, des mécanismes qui lui permettent presque de passer pour un adolescent ordinaire. Certes, tout savoir sur presque tous les tueurs en série, avoir écrit de magnifiques dissertations sur eux n’aident pas vraiment à l’apaisement. C’est du moins l’avis de sa mère, qui le fait suivre par un psy, homme charmant au demeurant, même si je m’interroge sur la notion de secret professionnel. Ah, j’oubliai : John donne un coup de main à sa mère dans l’entreprise familiale, un funérarium. Oui, de quoi l’aider à gérer ses pulsions, quoi que l’on dise. L’entreprise n’allait pas très très bien - la preuve, sa mère était dans l’impossibilité d’embaucher du personnel. Seulement, un meurtre a été commis, puis un autre, et encore un autre. Je n’irai pas jusqu’à dire que le rêve de John se réalise, mais presque : un serial killer a débarqué en ville. Alors oui, John se passionne pour le sujet, parce que les victimes le touchent parfois de très près. Lui qui tente de mener une vie qui semble aux yeux des autres la plus normale possible est en passe de voir ses efforts ruinés. Cette passion ne plait pas à tout le monde, son attitude face aux morts et aux mutilations subies encore moins. Ce roman m’a interrogée sur ce que l’on nomme l’humanité, sur ce qui nous définit en tant qu’être humain. Il nous donne à voir de l’intérieur un être qui n’arrive pas à éprouver des émotions pour autrui, qui ne se sent à l’aise qu’avec les morts. Il nous montre aussi, en un basculement, le ressenti du tueur, ses faiblesses, qui ne sont pas forcément celles que l’on pourrait trouver dans un film ou un roman qui voit les serial killer uniquement comme des machines à tuer. Certes, ici aussi, il est question de tout faire pour les empêcher de nuire, mais pas que. Oui, je parle de "basculement", et je ne veux pas indiquer de quoi il s’agit, parce que cela nous fait réellement sortir du cadre du thriller pur et dur.J’ai enchaîné avec la lecture des deux autres tomes.

  • lectures_criminelles 27 mai 2019
    Je ne suis pas un serial killer - Dan Wells

    Le synopsis de ce livre court (300 pages) me plaisait beaucoup. J’y notai une once d’ironie, qui m’a donné envie de m’y plonger. Malheureusement, ça ne l’a pas fait. Même si le personnage principal est très intéressant, et que j’ai apprécié la dynamique donnée par la narration à la première personne, je n’ai pas accroché. Pour commencer je pense qu’il faudrait plutôt classer ce livre en fantastique ou science fiction, je ne sais pas trop, mais je ne le qualifierais pas de polar. Ensuite je trouve que l’intrigue n’est pas assez travaillée, que certains éléments auraient mérités d’être plus exploités. Pas grand chose d’autre à dire, je me suis un peu ennuyée avec ce livre.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.