Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

L’Homme aux murmures - Alex North

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

38 #AvisPolar
11 enquêteurs
l'ont vu/lu
2 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

Si tu laisses la porte entrebâillée, les murmures viendront se glisser…

Un écrivain veuf, Tom, et son fils de 8 ans, Jake, emménagent dans une nouvelle ville.

Featherbank. Si charmante et calme en apparence.

Où vingt ans plus tôt, un serial killer a été arrêté après avoir tué plusieurs enfants.

On l’appelait l’Homme aux murmures.

Des murmures que Jake a entendus. A la porte de sa maison.

Et si tout recommençait ?


Alex North est né et vit à Leeds. "L’Homme aux murmures" est son premier roman.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur LesLibraires.fr
  • Acheter sur Emaginaire
  • Acheter sur Cultura
  • Acheter sur Rakuten

Vos #AvisPolar

  • Happy Manda Passions 7 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Ce roman sombre rempli de suspense est tout simplement une tuerie, une bombe dans le milieu des thrillers. C’est un coup de coeur ♥ assorti du coup de foudre. Il rentre dans ma liste de mes 10 thrillers favoris et il n’est pas pret dans sortir.

    Une intrigue à couper le souffle, construite comme un conte avec sa part d’imaginaire. Nous sommes vite troublés par l’atmosphère. D’une écriture rythmée et percutante, avec un vocabulaire riche l’auteur nous emmene loin et pousse notre imagination à s’exprimer.

    Depuis le décès de sa femme les vies de Tom, le père et Jake son fils ont du mal à reprendre un cours normal et agréable. Jake de 7 ans est un enfant éveillé, ils entretiennent une relation délicate, avec des difficultés à rentrer en communication. Ils déménagent dans une petite ville : Featherbank espérant repartir à zéro, loin des souvenirs. La ville et la maison ont une atmosphères étranges et portent en elles des mystères. Un tueur en serie, Frank Carter y a sévit 20 ans plus tot tuant des enfants dans des conditions atroces. Le cadavre d’un enfant n’a jamais été retrouvé et l’homme désormais sous les verrous n’a jamais avoué le lieu de la dépouille.Un enfant est à nouveau porté disparu avec le même mode opératoire. Quand un homme vient murmurer sous la fenêtre de Jake puis tenter de le kidnapper, Amanda et Pete les inspecteurs de police vont déployer toute leur énergie pour comprendre ce qui leur a échappé dans cette affaire.

    Une intrigue avec un développement impressionnant qui s’articule autour des relations délicates entre pères et fils. Les différents plans qui vont se rejoindre. C’est brillamment mis en place. Une composante particulièrement angoissante m’a fait frissonner plus d’une fois.

    Les personnages ont chacun une part d’ombre qui se lève peu à peu.

    Un roman addictif avec un rythme et une mécanique implacable. Alex North fait une entrée fracassante en tant qu’auteur avec ce premier thriller. J’ai déjà hate de lire son prochain roman.

    J’ai mis le booktrailer en vo sur mon blog les images vous procureront un premier frisson mais foncez pour lire ce roman
    https://happymandapassions.blogspot.com/2020/03/lhomme-aux-murmures-alex-north.html

  • Valérie 10 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Que dire...j’en reste sans voix.
    C’est poignant : on s’attache à Jake,gentil petit garçon de 8 ans, qui a perdu sa maman, et terrifiant à la fois : on a affaire à des enlèvements d’enfants tout de même...et quand on est soi-même une maman ça donne à réfléchir !!!
    J’ai trouvé que pour un premier roman Alex North s’en était très bien tiré !!!
    Je lirais volontier son prochain !!!
    C’est sombre à souhait mais aussi très tendre. Le lien qui unit Tom (le papa) et Jake est très fort et la détermination que met Tom à retrouver son fils est exemplaire.
    Si comme moi vous êtes amateur (trice) de polar LISEZ-le !!!
    Sur ce...
    Bonne lecture !!!

  • Mes Carnets Litteraires 10 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    J’ai beaucoup aimé ce roman oscillant entre thriller, roman noir et thriller psychologique.
    L’ambiance et les décors y sont très sombres et assez anxiogènes.
    Les personnages sont savament travaillés et semblent tous avoir des secrets à cacher.
    L’imaginaire prend également une place très importante dans ce livre sans que l’on sache vraiment où l’auteur va nous emmener.
    Cela rend l’ensemble du roman totalement addictif !
    L’auteur y développe également des thématiques fortes : les relations parents-enfants, la transmission, le deuil, la reconstruction... Pour un premier roman, c’est plutôt réussi, même si j’aurais aimé un peu plus d’originalité dans l’intrigue.
    ➡️ Un 1er roman prometteur, un auteur à suivre !

  • Le Monde de Marie 11 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Une lecture qui a répondu à toutes mes attentes et bien plus encore. J’ai été surprise par les rebondissements et plus que cela encore, par les émotions transmises. Le côté thriller, les disparitions et les meurtres sont horribles, la touche fantastique instigue la peur tout autant qu’elle interpelle et se révèlera tout à fait surprenante.

    La plume de l’auteur est très agréable. L’intrigue est très bien construite. Les éléments apportés avec une juste mesure pour surprendre le lecteur. On passe par une foule de sentiments dont certains auxquels on ne pouvait s’attendre. Des émotions qui font vivre le récit.

    La tension, l’angoisse et la peur sont là. Beaucoup de mystère aussi autour de Jake et son amie imaginaire. Un petit garçon sensible et terriblement attachant. Une histoire qui nous parle aussi de paternité. Elle est vue de différents point de vue et l’auteur fini par un beau message. Il y a une belle profondeur dans les liens affectifs.

    Un thriller à l’intrigue efficace qui m’aura donné des frissons. C’est aussi une histoire très touchante autour de personnages principaux très attachants. Un premier roman qui est une belle réussite.

  • Des plumes et des livres 11 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Moi qui ne lisait plus beaucoup d’auteurs outre-Manche, je suis une nouvelle fois bien servie grâce à BePolar et les Editions de Seuil qui m’ont donné l’occasion de découvrir le premier roman d’Alex North, L’Homme aux murmures.

    Avec L’Homme aux murmures on oscille entre le roman noir et le thriller psychologique. L’atmosphère de ce roman est anxiogène, sombre, parfois même terrifiante.

    On s’attache rapidement au petit Jake qui du haut de ses huit ans n’a pas été épargné par les épreuves de la vie, en découvrant le corps de sa maman, un soir en rentrant de l’école. En mettant en scène un petit garçon, l’auteur peut s’en donner à coeur joie et utiliser l’imaginaire pour embrouiller le lecteur entre ce qui est réel et ce qui est issu de l’imagination du garçon. La frontière entre les deux est si mince...

    Les différents personnages de L’Homme aux murmures sont diaboliquement travaillés, chacun d’eux renferme de sombres secrets. Les liens dont le destin de certains personnages sont liés sont habilement tissés.

    A travers cette histoire d’enlèvements d’enfants, Alex North aborde de nombreuses thématiques comme la relation parent-enfant, le deuil, la reconstruction, la transmission.

    La plume de l’auteur est fluide et agréable à lire. L’alternance des points de vue donnant des regards différents sur les événements et une bonne dynamique de lecture.

    Pour un premier roman, L’Homme aux murmures est très réussi. Alex North est un auteur à découvrir.

  • livrement-ka 11 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Un premier thriller pour cet auteur et certainement pas le dernier. j’ai été ravie d’avoir été sélectionnée par Bepolar pour ce service de presse en partenariat avec les éditions Seuil.

    Je suis totalement dans ma zone de confort avec ce thriller psychologique qui mettra les nerfs à vif à tout lecteur.

    Tom essaie de se reconstruire avec son fils Jake après le décès de sa femme. Malheureusement Jake est un petit garçon particulier et la relation entre les deux n’est pas simple.

    Afin de rendre la situation plus facile, ils vont déménager dans une ville et un autre maison choisie par Jake.

    Cette charmante ville a été le théâtre il y a quelques années d’enlèvements d’enfants par un serial Killer aujourd’hui emprisonné.

    Mais voilà qu’un enfant vient de disparaître et tout cet horrible passé remonte à la surface.

    Jake va se trouve être très proche de l’histoire d’une manière assez particulière.

    Une plume fluide pour un roman difficile, où planent de nombreux dangers dans une ambiance très pesante. On essaye de s’identifier à Tom qui a du mal à comprendre les réactions et les attitudes de son fils. Il va se trouver également confronté à son passé qu’il avait enterré au plus profond de lui-même.

    Mais quand le danger effleure son fils, Tom va développer une force et un amour qu’il n’imaginait pas.

    Cet écrivain va devoir mettre ses appréhensions de côté pour protéger la chair de sa chair ; cet enfant au final un peu trop sensible.

    De nombreux chapitres vont pousser le lecteur à avancer sa lecture de plus en plus vite avec une certaine impatience. 

    Quels sont les murmures qu’entendent ces enfants, et d’où vient cette étrange comptine que chantonnent ces derniers, et que sa femme connaissait ?

    Une immersion dans l’horreur humaine face à des prédateurs qui ont le mal qui coulent dans leurs veines.

    Une intrigue efficace pour un dénouement bien pensé. Des personnages avec des faiblesses mais également plein de tendresse.

    De même le côté un peu mystique, paranormal apporte beaucoup à cette histoire et surtout à la personnalité de Jake, cet enfant touchant et émouvant.

    **************************

    Mon ressenti : j’adore ce genre de thriller psychologique, et la présence d’enfants apporte un plus.

    Le petit plus : la relation entre Jake et son amie imaginaire qui n’est pas une inconnue

  • kateginger63 11 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    *
    Ouvrez la boîte aux papillons ou alors fermez bien votre porte
    *
    Un thriller psychologique comme je les aime ! Avec en bonus un serial killer et son copycat.
    Vous êtes-vous penchés sur le détail de la couverture ? Une aile de papillon séchée et abimée dont sont parsemés en filigrane des petits crânes avec des os de mains. Carrément glauque et flippant ! Cela donne le ton !
    *
    Une histoire assez classique mais très bien ficelée. Ce qu’il faut de twist, rebondissements. Les courts chapitres s’alternent avec plusieurs narrateurs dont on devine rapidement les protagonistes. Toujours à la 1ère personne du singulier, ce qui donne une intimité avec le lecteur. Des personnages denses dont la facette est assez sombre et suffisamment mystérieuse pour laisser planer un doute. Un tout cohérent dans la mise en place des ficelles. La tension ne faiblit pas !
    Rajoutons à cela une ambiance anxiogène (avec cette maison qui respire ), un petit garçon touchant de tendresse, des liens affectifs intergénérationnels vacillants, une touche de mysticisme et vous vous retrouvez avec un roman machiavélique et haletant. La preuve, je l’ai lu quasi d’une traite.
    *
    Un primo-roman qui augure du bon pour la suite. Addictif je vous dis !

  • lireencore93420 12 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Un enfant as disparu, Neil, Pete se rappelle une enquête où il as arrêter l’homme aux murmures, mais il as jamais su où le dernier corps as été enterre, cela reste comme une obsession, participer à cette nouvelle investigation et comme une redemption à sa culpabilité. D’un autre côté, Tom et son fils viennent habiter une nouvelle maison, ils savent tout ce qui c’est passer dans ce lieu ?
    On happée par cette ambiance oppressante mais terriblement addictive, les histoires de disparitions sont toujours tellement intéressante, mais ce qui m’as beaucoup plu dans ce livre, c’est aussi les relations entre un père et son fils dans toute sa complexité.
    Il y à beaucoup d’intensité et de profondeur dans ce très bel opus, on se sent habitée par les personnages et l’histoire et la fin est vraiment subtil. En un mot, j’ai adorer, il y a tout ce que j’aime, énormément de suspens, des personnages forts et une trame remarquablement bien ficelée, je remercie Be polar et les éditions seuil pour ce service presse, j’ai passer un moment très agréable en lisant cette nouvelle publication.

  • BulleDeLecture 12 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Prenez un petit garçon qui entend des voix, son papa récemment veuf et une maison qui est réputée pour être hantée… Vous avez là de bons ingrédients pour provoquer l’envie de lire L’Homme aux murmures.

    Ces thèmes semblent assez classiques dans le genre thriller, roman à suspens, mais l’auteur peut se prévaloir d’avoir une très belle plume. En effet, c’est ce que je retiens en premier de ma lecture. Parfois, j’avais l’impression d’être dans plus qu’un thriller, du fait de lire des mots si justes et bien trouvés pour décrire les situations, les ambiances ou même les personnages.

    En parlant de personnages, j’ai eu un gros attachement pour Jake, petit garçon orphelin de sa maman qui était pour lui sa lumière et sa sécurité. Se retrouver seul avec son papa, qui lui-même surmonte avec difficulté le deuil, rend la lecture poignante.

    C’est à mon sens le point fort du roman.

    Le côté thriller n’est pas ce qui ressort le plus, comme je vous l’écris plus haut, le fond de l’histoire est déjà vu. Sans réelle surprise, la tension monte au fil des pages et la fin ne laisse pas le lecteur ébahi. On peut aussi trouver que l’auteur utilise des ficelles un peu convenues, mais dans le fond ça ne dessert pas l’histoire.

    Ce roman se dévore, les chapitres sont courts et pour certains assez bien rythmés. J’espère retrouver l’auteur dans une autre lecture mais cette fois avec une histoire plus approfondie et qui donne vraiment le palpitant !

  • Aude Lagandré 13 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Une famille : Tom écrivain, Jake son fils de 8 ans, et Rébecca, décédée. Pour tenter de tourner la page et démarrer une nouvelle ville, Tom décide de déménager à Featherbank, « un endroit qui respire la sérénité », charmante petite ville qui semble propice au calme et à la tranquillité. Il ne sait pas que vingt ans auparavant, un serial killer sévissait en ces lieux et qu’il a tué plusieurs enfants. On l’appelait l’homme aux murmures. Vingt années se sont écoulées et pourtant, Jake entend régulièrement des murmures sous sa fenêtre lui demandant d’ouvrir la porte….

    Encore un premier roman de qualité signé cette fois par Alex North. Sous couvert d’un roman noir et d’un thriller, l’auteur aborde ici des problématiques fortes : le deuil, mais aussi les relations père-fils parfois difficiles, surtout lorsque l’on a un petit garçon un peu différent des autres, à la sensibilité exacerbée. Tom est un père qui se retrouve seul pour élever son fils, qu’il ne comprend pas. Il est totalement démuni face aux réactions de son enfant, la communication entre eux est très souvent rompue.

    Si ce roman est très anxiogène, sombre, laissant planer des dangers extérieurs, comme la disparition d’un enfant, mais aussi des dangers intérieurs liés au nouvel équilibre familial précaire, Alex North distille ce qu’il faut d’angoisses et d’incertitudes pour asseoir cette atmosphère tout en creusant des aspects plus psychologiques, les relations père-fils. Si l’on sait peu de choses sur l’enfance de Tom, on devine des blessures, des choses qui n’ont pas été réglées ce qui permet de mieux saisir les difficultés que celui-ci a à comprendre son fils. Alex North va semer, tout au long du roman, des indices qui vont permettre au lecteur d’avoir une vision claire des enjeux familiaux, mais aussi révéler des secrets.

    Je ne suis pas une grande fan des comparaisons, mais je dois dire que j’ai retrouvé ici une ambiance à la King. (oui, je sais, je vous entends déjà crier au sacrilège). L’atmosphère inquiétante, le sentiment tourmenté que quelque chose d’inexplicable se trame sans pouvoir réellement le définir, un côté un peu fantasmagorique oscillant entre réalités qui semble avoir été vécues et rêves chimériques apportent à l’ensemble un terreau solide pour aborder des points plus intimes, plus douloureux, qui serrent le cœur. Le personnage de l’inspecteur Pete Willis alimente à la fois l’histoire de la ville et des enlèvements dont elle a été le théâtre, mais aussi la sévérité de jugement que l’on peut s’infliger sur ses propres défaillances. Pete est celui qui cherche et les disparus, et la rédemption.

    L’ensemble fonctionne admirablement bien, bien pensé sur le fond, bien mené sur la forme. J’ai pris vraiment beaucoup de plaisir à me plonger dans cette histoire. J’ai ressenti un attachement quasi immédiat pour ce duo père-fils en souffrance, qui se cherche en tentant de se rapprocher maladroitement l’un de l’autre, de se comprendre et de se soutenir. Je ne peux que vous conseiller de vous plonger dans cette lecture qui m’a apportée beaucoup de plaisir. Pour un premier roman, le savoir-faire est là, Alex North a le pouvoir de vous embarquer dans un roman qui est plus qu’un simple thriller.

    Je remercie les éditions Seuil de leur confiance.

  • Alohomora 13 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Je tiens à remercier le site Bepolar et les éditions Seuil pour l’envoi de ce roman ♥

    Est-ce nécessaire de dire que je suis amoureuse de cette couverture ? Le livre est vraiment sublime et c’est ce qui m’a donné terriblement envie de lire, et puis le résumé donne également très envie, c’est typiquement le genre de roman que j’adore !

    C’est le premier roman de l’auteur Alex North, et bon sang pour un premier roman il met vraiment la barre très haute ! C’était tout simplement excellent. Dans ce roman on va suivre Tom qui est veuf depuis quelques mois et qui se retrouve à élevé seul sont petit garçon Jake qui a 7 ans. Tous deux tentent de prendre leurs marques ensembles, en faisant le deuil de Rebecca qui leur manque cruellement. C’était vraiment touchant et triste, on sent leur chagrin et ça m’a beaucoup touchée.

    En parallèle de ça, un petit garçon de 6 ans est enlevé en rentrant de l’école et on va suivre l’enquête autour de sa disparition. On suit un enquêteur en particulier, Pete, qui a été très affecté par une affaire d’enlèvement (et meurtres) d’enfants il y a 20 ans. Le corps d’un des enfants n’a jamais été retrouvé et depuis Pete continu de le chercher. J’ai adoré Pete, qui ressemble pas mal à Harry Bosch (que l’on suit dans les romans de Michael Connelly) qui est un personnage que j’aime énormément.

    Tom et Jake emménagent à Featherbank, ville où se trouve Pete et où 20 ans plus tôt des enfants étaient enlevés par l’hommes aux murmures. En apparence tout semble aller bien, sauf que Jake commence a fortement inquiéter son père parce qu »il a des amis imaginaires, qu’il n’arrive pas à s’intégrer dans sa nouvelle école et qu’il récite une étrange comptine qui est loin d’être mignonne et naïve.

    Tout le roman est vraiment très bien écrit, l’ambiance est glauque et sombre, on se sent oppressé, on a peur pour les enfants, on veut les retrouver, on s’attache à ce père qui a perdu l’amour de sa vie et qui doit élever son petit garçon. Et on s’attache énormément à ce petit garçon qui vient de perdre sa maman, on sent son mal-être et on a juste envie de le protéger, de l’aider.

    L’homme aux murmures est un excellent thriller que je ne peux que vous conseiller ! Je ne peux pas vous en dire plus mais vraiment il faut lire ce roman, si on ne m’avait pas dit que c’était le premier de l’auteur je ne l’aurais jamais deviné tant l’intrigue est maîtrisé. Après oui ce n’est pas le livre le plus original de l’année, mais franchement on s’en fiche, c’était excellent !

    https://alohomorabloglitteraire.wordpress.com/2020/03/13/lhomme-aux-murmures-alex-north/

  • ju_se_livre 13 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Un livre qui déjà m’a attiré par sa magnifique couverture 😍.
    🦋
    "Si tu laisses la porte entrebâillée, les murmures viendront se glisser..." Featherbank est tristement célèbre pour son tueur en série surnommé "L’homme aux murmures", incarcéré depuis 20 ans. Tom vient d’y emménager avec son fils Jack afin de recommencer une nouvelle vie. Mais tout ne va pas se passer comme prévu car les murmures se font de nouveau entendre...
    🦋
    Alors si le livre avait tout pour me plaire, j’avoue que cette lecture m’a paru un peu pesante. Non pas que la trame ne soit pas intéressante mais j’y ai trouvé de sacrés longueurs. La mise en place de l’histoire a été longue et j’ai trouvé certains passages très répétitifs, notamment avec Pete et ses démons.
    🦋
    Pourtant l’histoire était bien trouvée, mais ça manquait sérieusement de rythme. Pas de tension, de tournage de pages frénétiques pour cette fois. Un thriller peut-être un peu trop classique qui pour moi ne se démarque pas et un final sans réelles surprises. Certains dialogues m’ont paru un peu superficiels notamment ceux entre Tom et Karen.
    🦋
    En bref, un thriller qui ne me marquera pas. Mais encore une fois, je suis à contre-courant. J’ai lu énormément d’avis positifs sur ce livre. À vous de vous faire votre propre opinion !😉

  • Sylvie Belgrand 13 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Premier roman pour Alex North et coup de maître ! J’ai dévoré ses presque 400 pages en moins de deux jours.
    L’histoire est passionnante, et la mécanique monte en tension implacablement jusqu’au final. Impossible de le lâcher.
    Jake, le petit bonhomme de huit ans, est un personnage incroyable. Il est fragile et fort, apeuré et courageux. Tellement touchant !
    C’est effrayant, mais c’est aussi beau et émouvant.
    Ce roman est un admirable et juste équilibre entre la noirceur et la lumière.

    #LhommeAuxMurmres #AlexNorth #Seuil #BePolar #polar #thriller #lecture #livres #chroniques #SerialKiller

    Le quatrième de couverture :

    Un écrivain veuf, Tom, et son fils de 8 ans, Jake, emménagent dans une nouvelle ville.
    Featherbank. Si charmante et calme en apparence.
    Où vingt ans plus tôt, un serial killer a été arrêté après avoir tué plusieurs enfants.
    On l’appelait l’Homme aux murmures.
    Des murmures que Jake a entendus. A la porte de sa maison.
    Et si tout recommençait ?

  • Djustinee 14 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Si tu laisses la porte entrebâillée, les murmures viendront se glisser.
    Si tu joues tout seul dans les bois, tu ne rentreras pas chez toi.
    Si tu ne fermes pas ta fenêtre, tu le verras passer la tête.
    Si tu te sens triste et abandonné, l’homme aux murmures, viendra te trouver.

    Tom, un écrivain veuf, emménagé avec son fils de 8 ans, Jack, à Featherbank, dans une maison choisie par Jack lui-même.
    20 ans plus tôt, un serial killer a été arrêté dans cette petite ville. Il a été accusé d’avoir tué plusieurs enfants. On le surnommait l’
    Homme aux murmures.
    Il se pourrait bien que Jack entende ces murmures.

    Avant même de commencer, j’adore cette couverture que je trouve très travaillée et qui prendra tout son sens lors de ma lecture.

    Ensuite, à peine ai-je ouvert le livre, me voilà déjà subjuguée. Le prologue fait bien son boulot et m’ouvre l’appétit...

    Je me trouve directement projetée dans un récit prenant aux rebondissements saisissants.

    La plume est fluide, l’intrigue est parfaitement ficelée et le suspense est maintenu tout au long du livre.

    Un thriller efficace et addictif que je conseille. C’est un premier roman qui me semble très prometteur. Pour moi, l’auteur ira loin, retenez ce nom.

  • Maks 15 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Nous sommes en présence d’un thriller tendu.
    L’angoisse est présente de la première à la dernière page et c’est la force de ce récit. Les chapitres sont courts et donnent du dynamisme, certaines scènes sont, disons le, "atroces", évidemment quand ça tourne autour d’enfants en position de faiblesse, le lecteur est vite fébrile.

    J’insiste fortement sur cette sensation d’angoisse, d’oppression, de tension pour le lecteur. C’est écrit sur le quatrième de couverture et je trouve cela très pertinent : Il y a du Stephen King dans ce livre. (Je dirais surtout dans l’ambiance et le ressenti).

    L’histoire se déroule dans une petite ville anglaise, rien de bien particulier si ce n’est cette maison dans laquelle habite le personnage principal, une maison biscornue, qui fait angoisser les enfants depuis des générations, titrée de « maison hantée » .

    L’auteur fait dès le départ un parallèle entre différentes lignes de lecture, selon les chapitres, mais tout se rejoint à un moment donné et là tout s’emballe.

    Les personnages sont très intéressants, travaillés, développés, sur mesure pour cette histoire, et l’écriture renforce ce sentiment d’être constamment pris au collet.
    À lire d’urgence pour les amateurs de thrillers.

    https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2020/03/lhomme-aux-murmures-alex-north.html

  • @la_lectrice_eclectique 15 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Très bon premier roman, une pépite selon moi.

    Tom et son fils Jake décident de changer de maison suite au décès de la maman. Jake tente de comprendre son père et de se faire une place dans le monde qui l’entoure.
    Pete doit chaque jour combattre le besoin d’alcool et supporter les conséquences de cette addiction.

    Une disparition puis un squelette retrouvé relancent une enquête vieille de 20 ans...l’homme aux murmures est-il de retour ? Aurait-il un complice ?

    Je me suis immergée totalement dans cette histoire qui ne sombre ni dans le glauque ni dans l’horreur mais qui nous questionne quand même sur la parentalité, l’addiction et les conséquences mais aussi sur nos croyances (non religieuses).
    Les intrigues sont amenés de facon simple mais efficace, sans fausse note. Les dialogues sont fluides. Les descriptions m’ont permis de bien visualiser le décor de la ville de Featherbank et les personnages ont de "la carrure", nous savons lequel est le narrateur du chapitre.

    Je suis vraiment sous le charme de cet auteur qui, avec ce premier roman, va d’ores et déjà séduire de nombreux lecteurs et lectrices.
    Je vous le conseille fortement

  • Musemania 15 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Premier livre de l’auteur, Alex North et pourtant, ce thriller offre des qualités certaines. Il a tout du genre de page-turner que j’adore : une quatrième de couverture qui laisse planer le mystère sans en dire beaucoup sur l’histoire, un suspens grandissant crescendo, une enquête bien dense,…

    Tom et son fils Jake viennent s’installer dans la ville de Featherbank, au sein d’une maison qui a effrayé plusieurs générations d’enfants par son aspect lugubre et les rumeurs qui la veulent hantée. Petite bourgade sans grande originalité si ce n’est que le tueur en série, surnommé l’Homme aux murmures, y a fait plusieurs victimes avant d’être arrêté. Pourtant, depuis peu de temps, son fantôme semble revenu puisque des jeunes garçons disparaissent.

    L’auteur a un don évident pour distiller une atmosphère anxiogène au possible. Bien entendu, le thème de la disparition d’enfants risque de déplaire à certains lecteurs. Mais, pour ma part, j’ai aimé lire cette histoire avec une lumière tamisée, afin de m’imprégner au mieux de cette ambiance angoissante. Même si on n’est pas dans un livre d’horreur, j’ai eu, plusieurs fois, les poils qui se sont hérissés. Véritable atout de ce livre, cette tension omniprésente fait de cet écrivain anglais très prometteur, l’une des plumes du futur de la littérature noire.

    J’ai aussi aimé la manière dont la narration s’effectue entre l’enquête sur l’homme aux murmures et l’installation de Tom et Jake dans une nouvelle ville. Malgré une alternance des points de vue, leurs destins vont finalement s’imbriquer pour ne former plus qu’un.

    Ayant travaillé ses personnages de façon détaillée et approfondie, l’auteur a semé des rebondissements adéquats aux bons moments. Agrémenté d’une écriture fluide, ce thriller a réellement été addictif.

    Par seulement quelques mots, c’est tout un décorum très visuel mis en place par Alex North. On pourrait facilement imaginer une adaptation cinématographique ou télévisuelle de ce livre. Cela pourrait très bien fonctionner selon moi.

    Je tiens à saluer la très belle couverture qui s’allie bien à l’histoire qui y est contée.

    Merci à BePolar.fr et aux éditions Seuil pour l’envoi de ce livre.

  • Musemania 15 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Premier livre de l’auteur, Alex North et pourtant, ce thriller offre des qualités certaines. Il a tout du genre de page-turner que j’adore : une quatrième de couverture qui laisse planer le mystère sans en dire beaucoup sur l’histoire, un suspens grandissant crescendo, une enquête bien dense,…

    Tom et son fils Jake viennent s’installer dans la ville de Featherbank, au sein d’une maison qui a effrayé plusieurs générations d’enfants par son aspect lugubre et les rumeurs qui la veulent hantée. Petite bourgade sans grande originalité si ce n’est que le tueur en série, surnommé l’Homme aux murmures, y a fait plusieurs victimes avant d’être arrêté. Pourtant, depuis peu de temps, son fantôme semble revenu puisque des jeunes garçons disparaissent.

    L’auteur a un don évident pour distiller une atmosphère anxiogène au possible. Bien entendu, le thème de la disparition d’enfants risque de déplaire à certains lecteurs. Mais, pour ma part, j’ai aimé lire cette histoire avec une lumière tamisée, afin de m’imprégner au mieux de cette ambiance angoissante. Même si on n’est pas dans un livre d’horreur, j’ai eu, plusieurs fois, les poils qui se sont hérissés. Véritable atout de ce livre, cette tension omniprésente fait de cet écrivain anglais très prometteur, l’une des plumes du futur de la littérature noire.

    J’ai aussi aimé la manière dont la narration s’effectue entre l’enquête sur l’homme aux murmures et l’installation de Tom et Jake dans une nouvelle ville. Malgré une alternance des points de vue, leurs destins vont finalement s’imbriquer pour ne former plus qu’un.

    Ayant travaillé ses personnages de façon détaillée et approfondie, l’auteur a semé des rebondissements adéquats aux bons moments. Agrémenté d’une écriture fluide, ce thriller a réellement été addictif.

    Par seulement quelques mots, c’est tout un décorum très visuel mis en place par Alex North. On pourrait facilement imaginer une adaptation cinématographique ou télévisuelle de ce livre. Cela pourrait très bien fonctionner selon moi.

    Je tiens à saluer la très belle couverture qui s’allie bien à l’histoire qui y est contée.

    Merci à BePolar et aux éditions Seuil pour l’envoi de ce livre.

  • Kebooks 15 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Bon que dire... c’est clairement un livre écrit pour moi. J’y ai retrouvé tout de que j’aime pour apprécier une lecture !
    Il faut tout d’abord dire que c’est le premier livre de cet auteur et quel commencement ! J’en veux encore et encore ! Il commence très fort.
    Il y a tout ce qu’il faut : du suspens, c’est sombre, on travaille sur le côté psychologique pour vous donner des frissons...

    Le résumé me tenait déjà en haleine alors ne parlons pas de l’histoire 😦. Bon j’avoue quand même que j’avais peur d’être déçue car des fois les résumés sont prometteurs mais l’histoire ne répond pas à mes attentes. Or ici je n’ai absolument pas été déçue donc merci !
    Le petit Jake est vraiment attachant et tous les personnages sont incroyablement bien travaillé avec chacun un côté sombre.
    Il faut quand même dire que ce livre est horrible... bah oui on parle d’enlèvements d’enfants quand même, ce n’est jamais facile. Je peux comprendre que la lecture peut être difficile pour certains.
    Entre réalité et imagination la frontière est mince, attention à ne pas vous perdre !
    en bref j’ai adoré ce livre qui fait froid dans le dos. Je n’y vois que du positif !

  • valmyvoyou lit 16 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Après le décès de sa femme, Rebecca, Tom et son fils de huit ans, Jake, s’installent dans une nouvelle ville. A leur arrivée, ils apprennent qu’un enfant a disparu, depuis deux mois. Ce drame fait écho à une série d’enlèvements et de meurtres d’enfants, survenus, il y a vingt ans. Le coupable est en prison depuis deux décennies. C’est une affaire qui a marqué Pete, l’enquêteur qui l’a arrêté. D’autant plus qu’un petit n’a jamais été retrouvé. La presse et la population appellent le tueur : L’Homme aux murmures. Or, Jake a entendu ces murmures…

    Les relations sont, parfois, difficiles, entre le père et le fils. Le message paternel est asséné avec force : même s’ils se disputent, ils s’aiment. J’ai beaucoup aimé la part importante donnée aux liens qui unissent un papa et un fils et aux difficultés de communication renforcées depuis le décès de la maman. Jake est un petit garçon sensible. Pour résister au chagrin, il s’imagine un monde, dans lequel une petite fille le guide, l’écoute et le soutient. Cela crée certaines scènes très émouvantes. Mais il est difficile pour Tom de distinguer, dans les propos de son enfant, ce qui est réel et ce qui ne l’est pas.

    Les chapitres alternent entre la voix de Tom et un narrateur extérieur, qui se substitue à Pete, à Jack et à d’autres personnages. Aussi, nous essayons de rassembler les différentes visions de l’histoire pour distinguer le tableau d’ensemble. Chacun confie ses démons. Tous les personnages ont vécu un traumatisme qui n’est révélé que tardivement. Bien que différents, les drames de chacun influent sur leur perception des faits et leurs choix.

    L’ambiance est anxiogène et la délimitation entre l’imaginaire et la réalité devient de plus en plus floue ; les enfants de la ville sont menacés d’enlèvements, la demeure de Tom a une réputation de maison hantée, des fantômes du passé ressurgissent et Jake chante une comptine qui met la chair de poule (où l’a-t-il entendue ?) :

    « Si tu laisses la porte entrebâillée, les murmures viendront se glisser.

    Si tu joues tout seul dans les bois, tu ne rentreras pas chez toi.

    Si tu ne fermes pas ta fenêtre, tu le verras passer la tête.

    Si tu te sens triste et abandonné, l’homme aux murmures, viendra te trouver. »

    Conclusion

    J’ai été happée par le suspense, j’avais hâte de relier les différents pans de l’intrigue et de comprendre ce qui relie les personnages entre eux. Toutes les vies, tous les lieux et tous les faits sont imbriqués : le tableau est réussi et angoissant. J’ai adoré L’Homme aux murmures qui m’a fait réfléchir sur la manière dont certains sont conditionnés par leur vécu, alors que d’autres arrivent à s’en défaire. Ce livre est rempli de passages de forte tension et angoisse, entrecoupés par des moments émouvants.

    La fin est particulièrement troublante…

    Enfin, la couverture est magnifique. Elle correspond à l’histoire, jusque dans les détails.

    Je remercie sincèrement BePolar et les Éditions Seuil pour ce service presse.

  • Mes évasions livresques 17 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Avec ce premier roman, Alex North nous plonge dans un thriller psychologique, bourré de suspense.

    Tom, veuf, vient s’installer avec son fils de 8 ans, Jake, dans la ville de Featherbank, suite au décès de sa femme, Rebecca. Les rapports entre le père et le fils sont difficiles, chacun vivant son deuil à sa façon. De plus, Jake est souvent plongé dans son monde, parlant à des amis imaginaires.
    Mais cette petite ville a un sordide passif : vingt ans auparavant, un serial killer avait été arrêté, coupable des meurtres de plusieurs enfants... On l’appelait l’Homme aux Murmures, et ces murmures, Jake les a entendus. De plus, un enfant vient de disparaître.
    Imagination ? Copycat ? Et si tout recommençait ?

    J’ai tout de suite été attirée par cette très belle couverture, très inquiétante quand on en étudie tous les détails. La quatrième de couverture est très intrigante également, je fus donc ravie d’être tirée au sort lors d’une opération BePolar pour le chroniquer, vu qu’il était dans ma wishlist.

    Il y a un peu de Stephen King dans ce roman, notamment dans l’ambiance distillée de page en page et dans le côté paranormal difficile à identifier et qui se mêle au quotidien.

    A la limite du roman d’horreur par moment, l’auteur va titiller vos nerfs, notamment en utilisant Jake comme personnage levier, attachant et étonnant. D’ailleurs, tous les personnages de ce roman sont très bien dépeints et montrent la profondeur de leurs diverses personnalités.

    Ce premier thriller est une réussite grâce à ses nombreuses qualités et ses thématiques traitées : le deuil, les relations fragiles entre père et fils. L’homme aux murmures est un très bon thriller psychologique qui marquera certainement cette année littéraire et fait faire la connaissance d’un auteur à suivre dans ce genre...

  • colorandbook 17 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    J’ai pris beaucoup de plaisir avec cette lecture. Un thriller assumant entre le thriller noir, le thriller fantastique et le thriller psychologique. Il y a juste ce qu’il faut d’action, de mystère, de rebondissement et d’angoisse. J’ai particulièrement apprécié les sujets traités comme la parentalité, le deuil, la reconstruction ou encore le poids du passé. J’ai également aimé tout le mystère autour de ce serial killer et de ces enquêtes. Tout est intelligemment traité et travaillé.

    Les + :

    * L’histoire est passionnante. Tout est bien travaillé et réfléchis. C’est échappant et glaçant. J’ai été totalement happé du début à la fin.

    * J’ai beaucoup aimé les personnages. Ils sont complexes et très attachants. J’ai particulièrement apprécié, voir les relations qu’ils entretiennent les uns avec les autres, c’est ce qui apporte un vrai plus au roman.

    * La plume de l’auteur est vraiment prenante. Un superbe rythme grâce au changement de voix, une ambiance anxiogène et énormément d’émotions qui ressortent de ce roman.

    Les - :

    * Avec cette petite dose de fantastique, parfois j’avais du mal à savoir où l’auteur voulait en venir.

  • VALERIE FREDERICK 17 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Vous avez aimé le film « Sixième sens » de Night Shyamalan ? Précipitez-vous sur ce thriller !!!
    Moi qui suis un peu froussarde par rapport à ce qui a trait au surnaturel, à la présence parmi nous d’esprits de défunts, j’avoue avoir frissonné plusieurs fois en lisant certaines scènes !

    Nous sommes ici sur une intrigue de disparition d’enfants. Pete, notre enquêteur, a l’impression de se réveiller d’un vilain cauchemar lorsqu’il apprend la disparition de Neil Spencer, six ans. En effet, il a enquêté vingt ans auparavant sur une série d’enlèvements et de meurtres de petits garçons à Featherbank, ville qualifiée de tranquille. L’assassin avait été arrêté et il est toujours incarcéré. Qui donc vient perpétrer de nouveau ce genre de crime selon le même mode opératoire ?

    « Les cas de disparition d’enfants se divisent en cinq catégories : les rejetés, les fugueurs, l’accident ou la mésaventure, l’enlèvement par un proche, l’enlèvement par un membre extérieur à la famille. » Pete n’aura qu’un seul indice : Neil s’est plaint d’entendre sous sa fenêtre « L’homme aux murmures »…

    Pendant ce temps-là, Tom, veuf depuis peu, vient s’installer dans une maison que l’on dit hantée avec son fils de sept ans, Jake. Ce dernier aussi entend des murmures sous sa fenêtre…

    Alex North signe ici un premier roman remarquablement maîtrisé. Aucune incohérence, aucun défaut de style. Un récit construit comme un puzzle dont les parties sont distillées au fil des chapitres. Et cette fin !!! Brrr !!!! J’en frissonne encore !!!

  • lecturesdudimanche 17 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Si tu laisses la porte entrebâillée, les murmures viendront se glisser... Avec cette phrase énigmatique, le résumé du livre ouvrait la porte à mille interprétations... C’est ce qui a fait que j’ai hésité (mais pas très longtemps !) avant de plonger dans cette nouvelle lecture BePolar ! Car je n’aime en général le surnaturel que s’il est le fait du King ! Et puis d’abord, rien ne disait clairement s’il y en aurait ou non dans ce livre ! Alors une chose est sûre, ne comptez pas sur moi pour dissiper ce doute, aucune chance que je trahisse l’intrigue !

    Mais je peux évidemment vous en dire plus, et ensuite vous dire ce que j’en ai pensé !

    On a un écrivain, Tom, ravagé par la mort de son épouse, qui se retrouve à devoir élever seul leur fils de huit ans, Jake, en ayant clairement l’impression que sa bien-aimée a emmené avec elle le mode d’emploi pour le comprendre. Quand on est adulte, on oublie qu’on a pu un jour avoir un ami imaginaire ou s’enfermer dans le dessin, ou encore refuser de communiquer avec les adultes. Vu la perte de sa maman, Jake éprouve d’autant plus de difficultés à communiquer avec son père démuni. Pour tenter un "nouveau départ", père et fils s’installent dans une nouvelle maison, dans une nouvelle ville. Mais les débuts sont chaotiques et Tom déplore que les "amis imaginaires" de son fils les aient suivis jusque là. D’autant plus quand leurs voix commencent à se révéler flippantes (Si tu laisses la porte entrebâillée, les murmures viendront se glisser...) et qu’il s’avère qu’en guise de patelin tranquille, ils ont emménagé dans un village qui a connu une vague d’enlèvement vingt ans plus tôt ! A l’époque, le coupable avait été arrêté, cependant, il semblerait que "l’homme aux murmures" soit de retour, car un autre enfant vient de disparaître.

    On se doute aisément de l’ambiance malsaine qui enveloppe la vie de Tom et Jake, parfaitement décrite par l’auteur. C’est flippant, ça donne envie de tendre l’oreille et de fermer sa porte à double tour (en ces temps de confinements, vous me direz, ça tombe à pic !!! ). Du coup, pour la partie Tom et Jake, je dis bravo, j’ai adoré ! Mais à côté de ça, on suit également les pensées tourmentées du flic-alcolo-abandonné-par-sa-famille-rongé-par-une-vieille-affaire... Ouais, exactement, THE cliché... Bon, ok, l’affaire en question qui le hante est justement celle de l’homme aux murmures, car le corps de la dernière victime n’a jamais été retrouvé. Oui, il rempile pour aider les collègues lorsqu’un petit garçon disparaît et il prend sur lui pour affronter le criminel qui se délecte de son tourment depuis vingt ans ; oui, son flair et son expérience seront utiles dans cette nouvelle enquête... Mais ces passages-là m’ont vraiment paru longs, et je n’ai pas trop aimé le petit coup de théâtre familial...

    Ce qui donne somme toute du bon et du moins bon, mais au final un bilan positif pour ce thriller psychologique qui, certes, pêche parfois par excès de longueur mais se rattrape fort bien par une tension palpable durant toute la lecture, à tel point fait qu’on entend presque les coups de violons stridents qui accompagnent les meilleures scènes de frissons cinématographiques. Merci à BePolar et aux Editions du Seuil, donc, car j’ai frissonné avec ces murmures dont je n’avouerai pas s’ils sont réels... ou surnaturels... 

  • Chloe 18 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Jai beaucoup aimé ce livre. Un thriller psycholoqique sur le thème de l’enlèvement d’enfants.. bien qu jai aimé l’intrigue, je nai pas nonplus eu le souffle coupé.. certains passages sont glauques à souhait mais je trouve que la fin est trop vite arrivée..
    Le tout tissé par une relation compliquée mais très forte entre jake et son papa :) le côté ésotérique demeure jusqu’à la toute fin, nous laissant le loisir de nous faire notre propre avis sur la question.
    Pour résumer un bon thriller que je recommanderai :)

  • ReadLookHear 19 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    L’intrigue de ce roman est juste géniale et très originale. C’est plutôt sombre, voir glauque par moment, mais par contre malgré le thème touchant les enfants ce n’est jamais gore. Les chapitres courts alternant différents points de vue, donnent à cette histoire un bon rythme ce qui rend ce roman très addictif, un vrai page-turner. Il y a plein de rebondissements mais aucune fioriture, Alex North arrive sans mettre des artifices partout à emmener le lecteur exactement où il le souhaite. J’ai bien aimé également le mysticisme présent à petite dose dans ce roman.

    Concernant les personnages, l’auteur propose en parallèle trois relations père / fils différentes. C’est ici aussi assez original de trouver ça dans un seul roman, cela apporte beaucoup à l’histoire. De plus le deuil entourant Jake et son père Tom et la façon que chacun d’eux à de le gérer est super intéressant, les questions et les reproches du père, la sensibilité de Jake, tout cela est très touchant. Il y a également quelque chose de top dans ce roman, c’est l’impact que peut avoir les enquêtes sur les flics. Ici, c’est un point très important, j’ai aimé comment Alex North traite ce point pour Pete. Ce dernier est pour moi quasiment le personnage le plus intéressant de ce roman. Entre la relation qu’il entretien avec un serial killer et la manière dont il gère son alcoolisme, c’est vraiment un personnage complet.

    Au final, Alex North, pour un premier roman nous offre une petite pépite de thriller, j’ai adoré et je vous le recommande.

    https://readlookhear.wordpress.com

  • 4bookine 19 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    J’ai été transportée dans cette intrigue haletante. Jusqu’au point final la pression de l’homme aux murmures est palpitante. Une histoire surprenante, une narration très visuelle et des personnages humains.Et cette couverture est tellement représentatrice du roman.
    Une plume que je vous recommande car on est imprégné par cette tension, par cette angoisse et par cette chasse à l’homme.
    En tant que maman, j’ai eu beaucoup d’empathie pour ce papa veuf et cet enfant qui se sent perdu.
    Des questions de justesse, d’éducation, d’incompréhension, de la recherche sur la place du parent face à un enfant.
    Une implication totale dans cette quête de la vérité.

    Verdict : EXCELLENTE LECTURE

    [Avis complet]

  • 4bookine 19 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    J’ai été transportée dans cette intrigue haletante. Jusqu’au point final la pression de l’homme aux murmures est palpitante. Une histoire surprenante, une narration très visuelle et des personnages humains.Et cette couverture est tellement représentatrice du roman.
    Une plume que je vous recommande car on est imprégné par cette tension, par cette angoisse et par cette chasse à l’homme.
    En tant que maman, j’ai eu beaucoup d’empathie pour ce papa veuf et cet enfant qui se sent perdu.
    Des questions de justesse, d’éducation, d’incompréhension, de la recherche sur la place du parent face à un enfant.
    Une implication totale dans cette quête de la vérité.

    Verdict : EXCELLENTE LECTURE

    Avis complet

  • Les Lectures de Mystic 19 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Coucou mes Mystigris 😉

    J’ai lu L’ Homme aux murmures de Alex North
    Merci encore à @bepolar et aux éditions @duseuil pour cet envoi 😊

    🅲🅷🆁🅾🅽🅸🆀🆄🅴 Nouvelle ville, nouvelle maison. Nous suivons Tom et son fils Jake 8 ans, ils emménagent dans une ville tranquille, pas si tranquille... En effet il y a 20 ans un serial killer a été arrêté pour avoir assassiné plusieurs enfants. Il se faisait appeler l’Homme aux murmures. Des murmures que Jake commence à entendre derrière la porte de sa maison. Un copycat a-t-il repris ces horribles meurtres ?

    🄼🄾🄽 🄰🅅🄸🅂 Tout d’abord ce thriller m’a attiré par son excellente couverture, tout est dans le détail, des os de mains avec des crânes sur les ailes abîmées d’un papillon, quand on a lu le livre, on se dit que cette illustration est représentative du roman.
    L’écriture est addictive et prenante. Des chapitres courts avec une envie insatiable de tourner les pages pour connaître ce satané dénouement. L’ambiance que l’auteur installe est angoissante et anxiogène avec sa touche de surnaturel qui en fait toute son originalité.
    Une histoire très délicate car elle touche des enfants et certains passages sont difficiles. Mais c’est une histoire riche en rebondissements. Un père qui doit élever son fils mais qui ne sait pas comment s’y prendre. Un fils renfermé ayant une amie imaginaire qui lui murmure une étrange comptine. Et un enquêteur alcoolique qui cache un sombre passé. Tout ceci en fait des personnages très attachants.

    🄲🄾🄽🄲🄻🅄🅂🄸🄾🄽 Un gros coup de cœur ❤️ un thriller psychologique haletant, une intrigue bien ficelée et hyper addictive ! Pour un premier roman c’était excellent, vivement le prochain !

  • L’atelier de Litote 20 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Je suis impressionné par la qualité de ce premier roman, autant me dévoiler tout de suite, c’est un véritable coup de cœur. J’ai aimé l’intrigue, les rebondissements et les personnages m’ont énormément touchée. Il faut dire que dès que l’on parle d’enfants je deviens tout de suite plus sensible. Tom élève son fils Jake seul depuis la mort de sa femme Rebecca. Ils ont besoin d’un nouveau départ, et emménagent dans la ville de Featherbank qui a vu, plus de vingt ans auparavant plusieurs enfants disparaître et mourir de la main d’un tueur en série que l’on surnommait « l’homme aux murmures ». Quand Jake se met à entendre des murmures, il y a de quoi commencer à trembler. J’ai beaucoup aimé la relation difficile père/ fils entre Jake et Tom. On retrouve ce thème à trois reprises dans le livre et c’est toujours poignant de voir les conséquences de nos défaillances de parents sur nos enfants. La construction narrative donne la parole aux différents personnages, ce qui permet d’apprécier les points de vue des uns et des autres et d’entrer ainsi directement dans leur intimité. J’ai trouvé aussi un côté poétique dans l’utilisation d’une comptine pour enfant carrément effrayante. La couverture du livre est magnifique et intrigante, elle trouvera son explication, je vous laisse la découvrir. C’était une lecture fantastique, j’ai accroché comme jamais certainement parce que l’éducation des enfants me tient à cœur mais aussi parce que le parent parfait n’existe pas et les questionnements de Tom et l’inspecteur Pete ont résonné en moi. Un excellent thriller avec du suspense, de la tension et un fantôme malveillant qui m’ont captivé autant que la qualité des personnages et les rapports qu’ils entretenaient entre eux avec une psychologique de folie. Bonne lecture.

  • Sharon 21 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Bienvenue à Fetherbank. Une ville très calme. C’est là que Tom a décidé de poursuivre sa vie, avec son fils Jake. Tom est écrivain, comme nous le prouve les premières pages du roman pendant lesquels il s’adresse à son fils. Tom fait de son mieux, il se sent dépassé par la mort brutale de sa femme. Il a l’impression de ne pas comprendre son fils, de ne pas faire assez pour lui, se demandant sans arrêt ce que Rebecca, sa femme, aurait fait à sa place. Oui, l’ombre de Rebecca plane sur Tom, sur Jake, elle est beaucoup plus sympathique que l’héroïne de Daphné du Maurier. Rebecca était tout amour pour son mari, pour son fils, et elle l’est encore, par-delà son décès.
    Sans le savoir, ils arrivent tous les deux au mauvais endroit, au mauvais moment. Ils ne peuvent se douter qu’un enfant de l’âge de Jake a été retrouvé mort, deux mois après sa disparition, et que l’enquête piétine. Personne n’en parle - sauf quelques enfants à l’école. Personne ne parle non plus de la mort violente de l’ancien locataire de la maison achetée par Tom, maison choisie sur photo par son fils Jake. Encore un secret bien gardé.
    Puis, les phénomènes paranormaux débutent. Il est le propre de la littérature fantastique (je pense notamment au Tour d’écrou d’Henry James) d’avoir au coeur de son intrigue un enfant particulièrement sensible qui perçoive des entités que les adultes, bien plus rationnels, ne soupçonnent pas, ou plus. Tom était aussi sensible que son fils à son âge, et, d’ailleurs, sa propre perception de certains faits, son écriture, prouve qu’il n’a pas temps perdu que cela. A lui de s’abandonner, d’oublier les conventions, si j’ose dire. Fréquents dans la littérature fantastique, oui, nettement moins dans la littérature policière. Et pourtant : il est, dans le roman policier aussi, des victimes qui ne trouvent pas l’apaisement, et elles se trouvent ainsi, si j’ose dire, matérialisées. Les victimes sont souvent les grandes oubliées, au profit des criminels.
    Oui, ce roman nous emporte, finalement, sur plusieurs temporalités, l’affaire en cours renvoie à une affaire jugée, classée, qui a eu lieu vingt ans plus tôt et qui a laissé des traces : cinq jeunes garçons ont été assassinés, quatre corps ont été retrouvés. Le policier en charge de l’enquête à l’époque, Pete Willis, continue de rendre visite au tueur - parce qu’il n’a jamais dit ce qu’il avait fait du cinquième corps. Dire que le policier, qui se trouve de plus vivre non loin du lieu où le nouveau meurtre a eu lieu, reste très marqué par ce qui s’est passé est peu dire. La discipline que Pete s’impose est liée à sa volonté de ne pas sombrer. Est-ce facile, quand l’on voit que Carter, le tueur, fascine, qu’il existe un véritable business autour des criminels, que des femmes sont presque prêtes à se jeter à leurs pieds. Même s’il est enfermé, un tueur parvient encore à nuire - alors que peu, finalement, parlent au nom des victimes. Et pourtant, nous les voyions, dans ce livre, les victimes, nous les découvrons, nous passons beaucoup de temps avec l’une d’entre elles, qui sait bien, se doute bien que tout est prétexte pour, finalement, en finir avec elle. Les tueurs, celui du passé, celui du présent, ne sont jamais idéalisés, excusés. Avoir une enfance difficile n’est pas rare. S’en détacher est indispensable pour grandir. S’en sortir est possible, avec plus ou moins de séquelles, avec de grandes difficultés à bâtir des liens avec les autres. A construire sa propre famille aussi, sa vie d’adulte (sa carrière est trop réducteur).
    Avant de terminer ma chronique, je me rends compte qu’en parlant de transmission, je n’ai pas parlé de ces comptines typiquement anglaise, qui rythmaient déjà les romans d’Agatha Christie. Il en est une ici aussi, plus inquiétante qu’apaisante, parce que sa transmission se fait en secret, furtivement, comme un moyen de ne pas oublier le danger qui rôde.
    L’espoir est-il possible ? Pas toujours. Il faut beaucoup de force pour le conserver.

  • Loudiebouhlis 26 mars 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Pour un premier roman, il faut le dire c’est très bon. Le suspense est là, c’est indéniable. L’intrigue aussi. Une part de mystère subsiste et elle intrigue le lecteur. 

    Tom et son fils Jake viennent s’installer dans la ville de Featherbank, au sein d’une maison qui ne fait pas l’unanimité dans cette petite ville. Son surnom, "la maison hanté" provenant d’une histoire vieille de 20 ans, une histoire avec un tueur en série vivant dans cette maison, un tueur qui murmurait à l’oreille des enfants pour mieux les assassinées. Bien que le tueur soit en prison, depuis quelque temps son fantôme revient hanter Featherbank.

    Comme vous le voyez, le pitch est vraiment intriguant, cela promet du mystère et une intrigue rudement menée. L’auteur instaure rapidement une atmosphère flippante et anxiogène.

    Alex North délivre son roman en employant une alternance des points de vus, entre celui de Tom, et de son petit garçon Jake afin de pousser le lecteur à créer rapidement des liens.

    Dans ce premier roman, il faut reconnaitre une construction des personnages détaillée et approfondie ce qui m’a permis de m’attacher assez rapidement à ses deux personnages.

    En lisant ce livre, je me suis facilement imaginé ce dernier comme un film que je regardais. J’aime beaucoup ce genre de livre que je peux facilement visualiser durant ma lecture

  • BulleDeLecture 3 mai 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Prenez un petit garçon qui entend des voix, son papa récemment veuf et une maison qui est réputée pour être hantée… Vous avez là de bons ingrédients pour provoquer l’envie de lire L’Homme aux murmures.
    Ces thèmes semblent assez classiques dans le genre thriller, roman à suspens, mais l’auteur peut se prévaloir d’avoir une très belle plume. En effet, c’est ce que je retiens en premier de ma lecture. Parfois, j’avais l’impression d’être dans plus qu’un thriller, du fait de lire des mots si justes et bien trouvés pour décrire les situations, les ambiances ou même les personnages.
    En parlant de personnages, j’ai eu un gros attachement pour Jake, petit garçon orphelin de sa maman qui était pour lui sa lumière et sa sécurité. Se retrouver seul avec son papa, qui lui-même surmonte avec difficulté le deuil, rend la lecture poignante.
    C’est à mon sens le point fort du roman.
    Le côté thriller n’est pas ce qui ressort le plus, comme je vous l’écris plus haut, le fond de l’histoire est déjà vu. Sans réelle surprise, la tension monte au fil des pages et la fin ne laisse pas le lecteur ébahi. On peut aussi trouver que l’auteur utilise des ficelles un peu convenues, mais dans le fond ça ne dessert pas l’histoire.
    Ce roman se dévore, les chapitres sont courts et pour certains assez bien rythmés. J’espère retrouver l’auteur dans une autre lecture mais cette fois avec une histoire plus approfondie et qui donne vraiment le palpitant !

  • LeahBookAddict 10 mai 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    L’ambiance du roman est réaliste, mystérieuse et touchante.
    ▪︎
    La relation père fils est tellement forte et bien écrite que je me suis attachée vite aux personnages principaux.
    Je n’ai pas vu venir l’intrigue qui m’a frappé de plein fouet et j’ai trouvé la plume de l’auteur vraiment efficace !
    ▪︎
    Je vous recommande cette lecture 👌

  • Au fil des Pages 17 mai 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Pour un 1er livre, l’auteur tape fort ! On entre carrément dans un thriller psychologique avec au centre un enfant qui mène l’histoire du début à la fin.
    Tout commence avec un homme veuf et son fils qui s’installe dans une nouvelle ville, dans une maison qui semble « étrange » et qui a un passif que Tom ignore. Il apprend qu’un homme, que l’on surnomme l’Homme aux murmures, a été arrêté il y a quelques années ; cependant, des enlèvements d’enfants reprennent et tout semble lui être lié.
    Autant dire que nous sommes vraiment dans cette angoisse du début à la fin. Jake le petit garçon, tellement touchant, dans sa sensibilité et son « monde », l’auteur a beaucoup travaillé la relation père/fils qui se retrouvent seuls livrés à eux-mêmes.
    Vraiment, oui, c’est bouleversant tant leur histoire est triste et ajouté à celle-ci un tueur en série qui s’immisce dans leur foyer … j’ai vraiment passé un bon moment de lecture.
    Ce livre se lit d’une traite croyez moi ;)

  • myfabulousreading 22 mai 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Ce roman que j’ai pu lire en version originale, je l’ai trouvé vraiment bon, typiquement le genre de thriller psychologique parfait pour une adaptation cinématographique (d’ailleurs j’ai ouï dire que les droits d’adaptation auraient été acquis par les producteurs d’Avengers End Game.).

    Alors ce thriller palpitant se lit en mode angoisse et de préférence pas dans le noir ...vous voyez le truc ou pas ? Regardez bien la couverture, vous serez vite mis dans le bain. Il y a effectivement pas mal de passages un peu "creepy" rappelant un peu nos frayeurs d’enfants...

    Au-delà de ça, j’ai apprécié les chapitres courts, aux termes desquels j’étais systématiquement tenue en haleine avec envie de vite découvrir la suite. Les narrations se font depuis plusieurs points de vue ce qui permet d’avoir des personnages tout en profondeur mais aussi une tension et un suspense permanent. J’ai particulièrement apprécié la façon dont l’auteur décrit si bien les difficultés que rencontre ce papa désemparé à tisser des liens avec son fils, à le comprendre et l’épauler. J’ai trouver les personnages très réalistes, les sentiments retranscrits également.

    L’intrigue quant à elle est palpitante, serial killer, kidnapping d’enfants, cela fait toujours son effet. Les comptines sur l’Homme aux murmures qui répétées plusieurs fois dans le récit font froid dans le dos ( en VO surtout). Une belle lecture en perspective.

    Résumé :
    "If you leave a door half-open, soon you’ll hear the whisper spoken"
    .
    Si tu laisses la porte entrebâillée, les murmures viendront se glisser... 
    .
    Un écrivain veuf, Tom, et son fils de 8 ans, Jake, emménagent dans une nouvelle ville.
    .
    Featherbank. Si charmante et calme en apparence.
    .
    Où vingt ans plus tôt, un serial killer a été arrêté après avoir tué plusieurs enfants.
    On l’appelait l’Homme aux murmures.
    Des murmures que Jake a entendus. A la porte de sa maison.
    .
    Et si tout recommençait ?

  • livrement-ka 20 juillet 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Un premier thriller pour cet auteur et certainement pas le dernier. j’ai été ravie d’avoir été sélectionnée par Bepolar pour ce service de presse en partenariat avec les éditions Seuil.

    Je suis totalement dans ma zone de confort avec ce thriller psychologique qui mettra les nerfs à vif à tout lecteur.

    Tom essaie de se reconstruire avec son fils Jake après le décès de sa femme. Malheureusement Jake est un petit garçon particulier et la relation entre les deux n’est pas simple.

    Afin de rendre la situation plus facile, ils vont déménager dans une ville et un autre maison choisie par Jake.

    Cette charmante ville a été le théâtre il y a quelques années d’enlèvements d’enfants par un serial Killer aujourd’hui emprisonné.

    Mais voilà qu’un enfant vient de disparaître et tout cet horrible passé remonte à la surface.

    Jake va se trouve être très proche de l’histoire d’une manière assez particulière.

    Une plume fluide pour un roman difficile, où planent de nombreux dangers dans une ambiance très pesante. On essaye de s’identifier à Tom qui a du mal à comprendre les réactions et les attitudes de son fils. Il va se trouver également confronté à son passé qu’il avait enterré au plus profond de lui-même.

    Mais quand le danger effleure son fils, Tom va développer une force et un amour qu’il n’imaginait pas.

    Cet écrivain va devoir mettre ses appréhensions de côté pour protéger la chair de sa chair ; cet enfant au final un peu trop sensible.

    De nombreux chapitres vont pousser le lecteur à avancer sa lecture de plus en plus vite avec une certaine impatience. 

    Quels sont les murmures qu’entendent ces enfants, et d’où vient cette étrange comptine que chantonnent ces derniers, et que sa femme connaissait ?

    Une immersion dans l’horreur humaine face à des prédateurs qui ont le mal qui coulent dans leurs veines.

    Une intrigue efficace pour un dénouement bien pensé. Des personnages avec des faiblesses mais également plein de tendresse.

    De même le côté un peu mystique, paranormal apporte beaucoup à cette histoire et surtout à la personnalité de Jake, cet enfant touchant et émouvant.

    **************************

    Mon ressenti : j’adore ce genre de thriller psychologique, et la présence d’enfants apporte un plus.

    Le petit plus : la relation entre Jake et son amie imaginaire qui n’est pas une inconnue

  • Hanae part en livre 17 septembre 2020
    L’Homme aux murmures - Alex North

    Si tu recherches de l’hémoglobine, que tu es amateur de sensations fortes, de scènes de crime insoutenables et de meurtres à répétition, tu peux aisément passer ton chemin. Sinon, procures toi ce roman et laisse parler ta magnifique curiosité de lecteur. Autorises-toi à sortir de ta zone de confort, prends le chemins de traverse et extase toi avec ce thriller psychologique, subtil à l’ambiance tendue.
    Pour un tout premier roman, l’auteur, Alex North frappe fort et mélange avec dextérité le suspense, le réel, l’imaginaire et les relations humaines Ô combien complexes. L’angoisse est présente, ici, partout à chaque page, chaque mot et même entre les lignes. Comment ne pas tomber dans l’angoisse face aux crimes adressés aux enfants ? L’homme aux murmures c’est avant tout l’histoire de Jake, un enfant qui, du haut de ses sept ans a vu sa légèreté et sa naïveté s’envolée depuis la tragique disparition de sa mère. Cette mère, ce pilier d’amour, de douceur, de joie et de tendresse. Une incompréhension et un vide a gagné l’enfant qui s’est enfermé dans un mutisme et ont laissé place aux murmures, à ses propres démons dans sphère hermétique que personne ne peut atteindre.
    Son père Tom est impuissant face à la silencieuse colère de son fils et gère très mal son quotidien d’écrivain et son impuissance face à son enfant. Pour leur bonheur, leur équilibre et leur amour, Jake et Tom décident de déménager, de laisser le souvenir de cette femme trop vite disparue dans leur appartement. Peut-être qu’un nouveau lieu, de nouvelles odeurs, de nouvelles couleurs permettront de retrouver une nouvelle vie ? Totalement légitime me direz-vous ? Mais pas ici. Trop facile.
    Leur nouvelle maison cache, malheureusement, trop de secrets, trop de noirceur, trop de morts... Cette demeure à l’âme écorchée fera absolument tout pour leur faire du mal car c’est dans cette bâtisse que Tom découvrira un corps, du moins un squelette d’enfant, il sera déjà trop tard. Trop de tourments, de violences, de secrets que Tom devra combattre pour sauver ce qu’il lui reste d’amour et de dignité... Son fils.
    Voilà un roman si bien écrit riche de sens qui arrive avec brio à tenir son lecteur en haleine. Les pages se tournent et se retournent avec une facilité déconcertante. Les sujets soulevés sont dérangeants et nous ressentons sans effort les angoisses du père et les tourments de son fils. Le poids des secrets est bien trop lourd à porter et la vérité doit éclater. Les murmures sont partout, nous pouvons les entendre, les sentir. Comme des frissons parcourent notre échine... Pour notre plus grand bonheur de lecteur. Je ne peux que vous conseiller ce roman et laisser-vous guider par ces mots, son histoire, sa folie.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.