Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

L’Hypnotiseur - Lars Kepler

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

3 #AvisPolar
3 enquêteurs
l'ont vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Erik Maria Bark, un psychiatre spécialisé dans le traitement des chocs et traumas aigus, a longtemps été l’un des rares véritables experts de l’hypnose médicale. Jusqu’au jour où une séance d’hypnose profonde a très mal tourné. Depuis, il a promis de ne plus jamais hypnotiser. Mais dix ans plus tard, l’inspecteur Joona Linna le réveille en pleine nuit : Josef, un adolescent, a assisté au massacre de sa famille. Le corps lardé de coups de couteau, il vient d’être hospitalisé, inconscient et en état de choc. Joona Linna veut l’interroger sans tarder car tout indique que l’assassin est maintenant aux trousses de la soeur aînée de Josef, mystérieusement disparue. Et pour lui, il n’y a qu’une façon d’obtenir un quelconque indice de l’identité du meurtrier : pénétrer le subconscient du garçon et tenter de revoir le carnage à travers ses yeux... donc hypnotiser Josef.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • LesRêveriesd’Isis 7 octobre 2020
    L’Hypnotiseur - Lars Kepler

    Voici mon tout premier Lars Kepler, et sans doute pas le dernier. J’adore la couverture, et je me suis laissée surprendre, déconcerter puis captiver par ce roman étonnant.

    Le résumé donne envie : un assassinat cruel et sauvage, dans une maison de banlieue, un seul rescapé, traumatisé bien entendu, inconscient encore. L’inspecteur Joona Linna fait appel à un hypnotiseur, Erik Maria Bark, pour essayer de démêler les fils de cette enquête pour le moins résistante.

    La présence d’Erik Maria Bark fait tout le sel de ce roman. Jusque là, le meurtre cruel, sauvage, atroce qui nous était conté reste à bien des égards des éléments classiques du polar / thriller (en tout cas de ceux que j’aime !). Le projet est donc d’hypnotiser le jeune rescapé pour tenter de sauver la sœur aînée. A partir de là, nous sommes emportés dans l’univers de l’hypnose, dans ses eaux troubles. L’enquête est glaçante et très vite, nous sommes happés tant par le rythme du récit que par l’enchaînement des actions.

    C’est précisément pour cette raison que je me suis trouvée déconfite lorsque le meurtrier présumé a été arrêté et que le roman n’avait pas encore déployé la moitié de ses pages. Franchement, j’ai regardé ce qu’il me restait à lire, et je me suis dit que si le reste n’était que du remplissage, l’attente allait être très longue. Mon humeur de lectrice frustrée était donc plutôt massacrante à ce stade là, et j’ai trouvé que vraiment, jouer ainsi avec mes nerfs était profondément injuste. J’ai donc poursuivi bien que dubitative. L’intrigue est repartie doucement, a un peu patiné, puis l’enchaînement d’actions s’est précisé, un nouveau meurtre, un enlèvement et le nœud de l’enquête qui se déplace lentement mais sûrement. Pari réussi ! Mon cœur de lectrice a été de nouveau conquis et, au contraire, je me suis mise à apprécier et à adorer ce jeu du chat et de la souris mis en place par l’auteur.

    A ce stade-là, tout reste encore à découvrir : quel lien entre les deux enquêtes, le médecin et son passé est-il en cause ? Qu’est-ce qui a pu déclencher un tel déferlement de colère ? Tous semblent dépassés, l’affaire paraît insoluble et pourtant, un schéma se dessine peu à peu, au gré d’infimes indices et l’effroyable vérité se profile… ajoutant encore de la saveur à cette lecture pour le moins étonnante.

    Vous l’aurez compris, le rythme du récit est tout à fait original : il déçoit nos attentes pour mieux faire réapparaître la tension et l’angoisse. Tantôt échevelé et rapide, les moments calmes rompent la musique du texte pour nous offrir une respiration – les moments de l’hypnose et de l’univers d’Erik Maria Bark, et repartir de plus belle au gré des événements. Cela permet également à la narration d’épouser le rythme de l’enquête elle-même, de ses atermoiements car de piétinements en avancée, rien n’est linéaire dans ce roman.

    Enfin, l’atmosphère du livre est oppressante à souhait, les personnages émeuvent : qu’ils nous agacent ou que nous compatissions avec eux, ils sont terriblement humains ! Quant aux criminels, ils sont complexes, torturés et font froid dans le dos. Pari réussi donc : la narration déconcertante, le personnel du roman et l’atmosphère sont d’une efficacité redoutable.

    Ainsi, L’Hypnotiseur est un thriller à vous glacer le sang ! Une très belle réussite une fois que nous nous sommes remis de nos surprises. J’ai tout bonnement adoré.

  • mlle javotte books 24 août 2019
    L’Hypnotiseur - Lars Kepler

    j’ai apprécié ce roman très bien écrit où le suspens est bien présent, les fausses pistes savamment orchestrées pour nous laisser croire qu’on sait alors qu’on ne sait rien et nous forcer à tourner les pages encore et encore jusqu’au dénouement final.

    De plus il y est aussi question de relations humaines entre Erik et son épouse, des obstacles qu’ils ont dû surmonter, ce qui me plait aussi énormément.

    Enfin bref, tout y est et j’ai passé un agréable moment de lecture.

  • lecturesdudimanche 8 février 2019
    L’Hypnotiseur - Lars Kepler

    Un film qui démarre en deuxième partie de soirée sur les chapeaux de roue et qui m’accroche très vite… Mais je suis fatiguée, et dans mon cas, rien ne peut lutter… J’abandonne et je vais me coucher… Mais cette histoire, j’y repense le lendemain matin et, une recherche Google plus tard, je découvre que c’est tiré d’un livre ! Ben tiens, mon instinct ne me trompait pas ! En quelques secondes, le bouquin en question fini dans mon panier Fnac… Puis, par curiosité, je lis les avis des internautes et là, énormément de négatif… Mais est-ce qu’un avis a déjà suffi à me décourager ou même à me forcer à reconnaître un chef d’œuvre où je vois de la daube ?? Ben non !! Donc je commence ma lecture… La critique récurrente à l’égard de l’histoire, c’est qu’elle commence avec l’hypnose d’un adolescent grièvement blessé dont une majeure partie de la famille vient d’être assassinée. Les policiers craignent que le tueur s’en prenne à sa sœur aînée, absente lors du massacre, forçant ainsi un médecin spécialiste des traumas à replonger dans l’hypnose, alors qu’il s’était juré de ne jamais recommencé. Ce que les « lecteurs » ont reproché aux auteurs (c’est un couple qui se cache derrière « Lars Kepler »), c’est de bâcler cette première intrigue pour ensuite passer à un autre crime, puisque le fils de « l’hypnotiseur » est enlevé. Je pense qu’il faut voir le livre dans sa globalité, et ainsi comprendre que le premier crime est un déclencheur au second, même s’ils ne sont absolument pas liés ! Moi, si j’ai quelque chose à reprocher au livre, ça n’a rien à voir avec l’histoire qui, en soi, m’a beaucoup plue ! Personnellement, ce que j’ai regretté, c’est le mélange des temps : un coup j’écris au présent, un coup au passé… J’ai un peu de mal avec ça. Et plus encore, j’ai détesté le volet « infidélité », sous toutes ses formes… L’homme qui cède parce que la chair est faible… « Mais ça n’a rien à voir avec toi, mon amour… » ok, merci, le cliché à deux balles où on est censé se mettre à plaindre le pauvre homme malencontreusement séduit ?? Alors pire encore, la mère de famille rongée par l’angoisse parce que son fils, hémophile de surcroît, a disparu ne trouve d’échappatoire que dans une folle partie de jambes en l’air avec le premier bellâtre venu ? Non mais c’est une blague ?? Bon, ils ne sont peut-être pas faits comme nous, les suédois, allez savoir… Au final, un avis mitigé. Pas du tout mauvais, sans finalement être vraiment bon... Une lecture que j’ai appréciée mais dont je ne ferai pas un « must have » (ou « must read » ?)

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.