Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

L’Engrenage du mal - Nicolas Feuz

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

4 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Quatre hommes se réveillent et découvrent qu’ils sont séquestrés. Quel lien peut bien les unir ? Ils vont devoir le découvrir rapidement...

Une fin d’été caniculaire qui transpire la vengeance, un mois de janvier polaire où la justice relève les compteurs. Entre ces deux temps s’installe un aller-retour oppressant, réglé comme une montre suisse à complication. La scène se passe entre Lausanne et La Chaux-de-Fonds. Quatre hommes sont enlevés et séquestrés dans des moulins souterrains désaffectés. Ils ne se connaissent pas et pourtant tout les réunit.
Le nouveau roman du procureur Feuz a l’échappement inquiétant d’un barillet dont on armerait le remontoir à vide. Implacable, impeccable. De la très grande horlogerie.


Un thriller oppressant, signé d’une main de maître.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur LesLibraires.fr
  • Acheter sur Emaginaire
  • Acheter sur Cultura
  • Acheter sur Rakuten

Vos #AvisPolar

  • universpolars 21 juin 2020
    L’Engrenage du mal - Nicolas Feuz

    Avec Nicolas Feuz, vous avez à chaque fois - du moins souvent ! - de la viande fraîche en entrée. De la chair malmenée laissant volontiers apparaître ses abats premier choix. C’est dans les montagnes neuchâteloises, vers la frontière française, que vous allez avoir l’honneur de faire ce genre de dégustation ! Mais pas seulement.

    Nous passerons un peu de temps à Lausanne, mais aussi à La Chaux-de-Fonds, histoire d’en savoir un peu plus sur la mort violente d’un toxico.

    Pour mettre encore un peu plus de rythme à cette danse macabre, l’auteur replacera sur notre route Tanja Stojkaj, de la police fédérale, pro des missions d’infiltration, qui se trouve en bien mauvaise posture sur le banc des accusés du tribunal. Ceci sera l’un des points névralgiques de cette intrigue.

    Nicolas Feuz, avec une méthode qui a déjà fait ses preuves, va nous faire alterner entre deux périodes, afin de nous guider d’une manière toujours plus précise. Nous allons donc faire plusieurs allers-retours entre cette salle de tribunal et les faits antérieurs qui nous y amènent.

    La vengeance va rythmer ce récit à grands coups de masse, du début à la fin, et on entendra à peine certains coups feutrés. J’ai vraiment apprécié le fait que l’auteur nous tire sans arrêt en arrière, par le collet, pour nous mettre face à ces événements antérieurs. Cela crée une ambiance !

    Ces faits, toujours plus palpables, vont nous arracher de la surface pour nous conduire vers les profondeurs, où séjournent les moulins souterrains désaffectés du Col-des-Roches. Quatre hommes y sont enfermés, séquestrés. Pourquoi ? Ceci sera le second élément central lié à cette intrigue.

    La réponse que nous donnera Nicolas Feuz sera plutôt intéressante ! Je ne vais pas m’y attarder, car une bonne partie de ce que vous devez connaître se situera ici, sous vos pieds. Ce que je peux toutefois vous dévoiler, c’est que la méthode utilisée dans ce gouffre labyrinthique, d’un point de vue « justice », est plutôt éloquent et atypique !

    Tout cela nous mènera vers une sorte de petit huis-clos temporaire, dans lequel un choix rapide devra être fait. La méfiance, le manque de confiance ou le doute seront des facteurs qui n’aideront pas vraiment à évoluer !

    Et il y a finalement ce dernier point important de l’intrigue. Celui dont je ne vous dirai rien. C’est la fameuse claque aller-retour que l’auteur a l’habitude de nous administrer au terme de ses intrigues. Un bon coup de poing dans la gueule qui a pour effet de nous faire tomber à genoux ! Une manière comme une autre pour Nicolas Feuz pour prendre congé de ses lecteurs. Charmant ! Mais ô combien efficace ...

    La notion de justice sera intéressante dans ce récit ! Mais bon, je ne m’attendais pas à moins de la part d’un procureur !

    Bonne lecture.

  • Maks 10 juillet 2020
    L’Engrenage du mal - Nicolas Feuz

    3ème tome des enquêtes du procureur Jemsen, plus fort, plus poussé, plus torturé que les 2 tomes précédents que j’avais déjà appréciés, surtout "L’ombre du renard", mais dans "L’engrenage du mal" Nicolas Feuz met encore plus l’accent sur la psychologie du personnage de Tanja, torturée dans l’âme, solitaire et méfiante, elle se retrouve dans une posture délicate, très délicate même.

    Meurtres, disparitions, procès, évasions, apparences trompeuses, vous feront tourner la tête jusqu’au dénouement final qui m’a vraiment plu.

    En espérant que la suite se concentrera encore plus sur Tanja et ce sera un carton.

    https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2020/07/lengrenage-du-mal-nicolas-feuz.html

  • lecturesdudimanche 22 juillet 2020
    L’Engrenage du mal - Nicolas Feuz

    Quand les auteurs décident d’utiliser des personnages récurrents, cela crée chez nous, lecteurs, l’impression de retrouver de vieux amis à chaque nouveau tome. On est comme ça, nous lecteurs… On s’attache… Puis vient le jour où pointe la menace d’un drame qui arrive à l’un de ces personnages. Et là, à l’instar d’Annie Wilkes, nous devenons… menaçants… Mais Nicolas Feuz n’est pas Paul Sheldon ! La terrible fin de « L’ombre du Renard » nous laissait présager le pire (mon retour ici) et lorsque nous démarrons la lecture de cet engrenage du Mal, force est de constater que les menaces des lecteurs les plus assidus n’ont pas empêché Nicolas Feuz de mettre à mal notre héroïne Tanja Sojkav ! Quelqu’un s’en est pris à sa famille… Qui, comment, pourquoi ? Bien sûr, cette enquêtrice hors pair va chercher à savoir ! Mais il semble qu’elle ait largement dépassé les bornes, et la voilà, face au Procureur Jemsen, du mauvais côté de la salle d’audience…

    Il va falloir démêler le vrai du faux, et en même temps s’occuper de cette histoire de corps recrachés par la nature et découverts par une gentille famille qui ne vous est sûrement pas inconnue si vous êtes, comme moi, fan absolue d’un certain blog (😉 ).

    Je ne peux vraiment pas en dire plus pour ne rien révéler qui puisse nuire à votre lecture ! Mais je peux vous assurer ceci : cette lecture, elle se traverse au pas de courses, en tournant frénétiquement les pages dans lesquelles Nicolas Feuz va lever le voile sur certains pans de la personnalité de ses personnages. De pages en pages, on naviguera entre passé et présent, au rythme des auditions qui visent à déterminer la gravité de l’implication de Tanja dans les faits qui lui sont reprochés. On abordera des thèmes forts tels que la relation d’une mère et son enfant, l’amitié, l’amour sous différentes formes.

    Parlons quand même de la fin… Et si vous croyez la voir arriver, aucun doute, vous êtes à côté de la plaque ! Cueilli par surprise, aucun lecteur ne pourra rester insensible…

    J’en profite pour remercier Pascal, du blog « Mon Univers du Polar » qui a gentiment accepté de m’aider (par l’intermédiaire de l’auteur) à éclaircir un point qui me semblait nébuleux mais qui est tout bonnement parfaitement ficelé par l’auteur. Cette interrogation ayant été a seule ombre au tableau, l’explication a permis de confirmer que cette lecture a été parfaite de bout en bout !

    « L’engrenage du Mal » balance des cadavres et de la procédure, des sentiments et des interrogations, et vous achève par un direct balancé par surprise suffisamment fort pour déclarer Nicolas Feuz vainqueur par K.O. !

    Mille mercis aux éditions Slatkine & Cie sans qui j’aurais dû m’armer de patience pour plonger dans cette lecture !

  • reb_books 28 juillet 2020
    L’Engrenage du mal - Nicolas Feuz

    Il y a presque 3 ans j’ai lu mon premier polar de Nicolas Feuz, j’avoue un peu par hasard… et depuis je les ai tous enchainés et dévorés et j’attends chaque nouvelle sortie comme le graal. Ce que j’aime dans sa plume ? des chapitres courts, une plume directe, pas de temps morts, en plus la majorité des romans se déroulent en Suisse et surtout il y a toujours un twist final de folie ! Bref, j’adore et mes préférés restent à ce jour la série avec Michäel Donner : Emorata, Eunoto et la trilogie Massaï

    Dans ce nouveau roman, nous faisons des allers-retours dans le temps, entre une salle d’audience de La Chaux-de-Fonds et les moulins souterrains du Col-des-Roches où 4 hommes apparemment sans lien entre eux sont séquestrés. Nous retrouvons ici des personnages découverts dans Le miroir des âmes et L’ombre du renard. De mon point de vue il vaut mieux lire les autres livres avant et dans l’ordre pour ne pas perdre en substance.

    J’ai passé un bon moment avec ce polar, c’est un véritable page-turner qui se lit d’une traite, sans temps morts et avec une fin inattendue…enfin pas pour moi, je l’avais malheureusement vue venir, d’où ma déception de ne pas avoir eu ma claque habituelle … ou alors c’est que je commence à trop vous connaître, M. Feuz ?

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.