Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La Débacle - Romain Slocombe

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Du 10 juin 1940, quand le gouvernement s’enfuit de Paris, au 17, où Pétain annonce la demande d’armistice, huit jours qui ont défait la France.

"Le niveau d’essence dans le réservoir baissait dangereusement. Mme Perret se plaignait en permanence, se disputait avec Bernard qui voulait lui prendre la carte. À l’horizon en face de la colonne montaient de grandes lueurs orangées : un bombardement ? des dépôts de carburant en flammes ? Exténuée, sentant le mal au coeur revenir, gênée dans ses vêtements moites de transpiration, sa combinaison trop serrée, Jacqueline a fini par s’endormir, la tête sur l’épaule de la domestique et le chien sur ses genoux, bercée par les grincements d’essieux, les hennissements et le claquement des sabots, et un choeur de filles qui, quelque part derrière, chantaient du Tino Rossi... "
Jetés sur les routes de l’exode, une famille de grands bourgeois, un soldat, un avocat fasciste, une femme seule et beaucoup d’autres, dans une vaste chasse à courre à l’échelle d’un pays où nul ne sait encore qui sonnera l’hallali.

Vos #AvisPolar

  • valmyvoyou lit 3 janvier 2020
    La Débacle - Romain Slocombe

    Le 10 juin 1940, circule la rumeur que Paris a été déclarée ville ouverte et que le gouvernement s’est enfui à Bordeaux. Ces informations créent la panique et de nombreuses familles décident de partir pour traverser la Loire. Les voitures, avec matelas sur le toit, les vélos et les piétons s’agglutinent vers les sorties de la ville.

    Une famille de bourgeois, les Perret, a rejoint l’exode. Dans l’automobile de luxe, se trouvent les parents, la bonne, le fils, le chien et Jacqui, une adolescente de quatorze ans, qui en recherche d’émotions nouvelles, va ouvrir les yeux sur un monde de violence. Dans ce roman choral, ils croisent un soldat déserteur, un avocat aux idées fascistes qui a pris la route avec son épouse, une jeune femme qui tente sa chance par le train. Ce sont ces voix qui racontent les huit jours qui ont précédé le discours bref de Pétain, annonçant la demande d’armistice, le 17 juin 1940.

    Romain Slocombe, comme le prouve la liste de ses sources, s’est énormément documenté pour écrire cette formidable fresque romanesque sur des jours très sombres de notre histoire. Bien que ce qui concerne les personnages principaux soit de la fiction, leur destin est croisé avec des faits réels. L’auteur a respecté les événements historiques, jusque dans les détails, tels que les conditions météorologiques. Et ce qu’il relate est effarant.

    Il décrit la réalité des combats et les conditions de survie et de lutte des soldats français. La demande d’armistice a été préparée en amont : les forces sur le terrain n’étaient pas ravitaillées, le matériel obsolète, les ordres de repli étaient mêlés à ceux de mourir au combat et la stratégie défensive semblait être la défaite volontaire. Dans certains milieux, on avait connaissance de la trahison à venir de Pétain et on s’en réjouissait.

    Pendant La débâcle, les civils tentent de se mettre à l’abri, avant que les ponts soient coupés. Les bombardements sont multiples et meurtriers. Les vivres se font rares, l’essence manque, chacun essaie d’avancer et de sauver sa vie. Dans ce roman, l’auteur montre les comportements humains, parfois héroïques et parfois lâches. L’horreur côtoie l’humanité et l’individualisme, le dévouement.

    Conclusion

    J’ai eu un énorme coup de cœur pour ce livre. Il était impossible de connaître l’issue de l’exode des personnages imaginaires, aussi j’ai dévoré La débâcle. J’ai été également passionnée par les événements historiques, d’une précision rare, et racontés avec un souffle romanesque époustouflant. Je m’interroge sur le fait qu’à l’école, on ne m’ait pas enseigné l’origine du dépôt d’armes aux pieds des Allemands. C’est un livre noir comme l’a été cette période pour nos ancêtres et un roman nécessaire pour comprendre l’origine de l’Occupation et la tragédie de l’exode de juin 1940. Tous les milieux sociaux étaient concernés comme le montre l’auteur.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.