L’Affaire Léon Sadorski - Romain SLOCOMBE

Notez
Notes des internautes
3
commentaires
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Depuis que les nazis occupent Paris, l’inspecteur Léon Sadorski coffre les Juifs pour les expédier à Drancy tout en empochant des pots-de-vin. La Gestapo l’arrête et le transfère à Berlin pour une série d’interrogatoires dignes de Kafka. Le but des Allemands en le terrorisant : en faire leur agent et lui confier une mission " spéciale ". Mais à son retour en France, quand une jeune femme est assassinée et que la police SS confisque l’enquête, Sadorski décide de faire justice lui-même, en dépit de tous les dangers...

Vos avis

  • Sandrine Fernandez 1er mars 2018
    L’Affaire Léon Sadorski - Romain SLOCOMBE

    Paris, avril 1942. L’inspecteur principal adjoint Léon Sadorski vaque à ses occupations de policier collabo. Il profite du soleil printanier, mate les femmes qu se découvrent, chasse le juif, débusque le communiste et besogne allègrement sa chère épouse Yvette. Combattant de 14-18, patriote et pétainiste, Sadorski n’a aucun état d’âme à collaborer avec l’Allemagne. Il n’est certes pas un admirateur absolu des ’’boches’’ mais il sait obéir aux ordres et partage avec eux un ennemi commun : le complot judéo-bolchévique qui a causé la perte de la France. Son zèle ne lui épargne pourtant pas un voyage forcé à Berlin où emprisonné et interrogé par la Gestapo, il accepte d’être un espion au sein de la police française. de retour à Paris, la vie reprend son cours entre arrestations musclées, filatures des possibles agents de Moscou et vrai travail de policier quand Sadorski se penche sur le cas de la jeune Marguerite Metzger, assassinée et violée sur une voie ferrée près de Stains.

    Petite déception à la lecture de cette affaire Léon Sadorski qui se situe quelque part entre polar et docu-fiction historique.
    Au crédit de l’auteur, on peut mettre en formidable travail de documentation et une belle reconstitution du Paris de l’Occupation. Romain Slocombe s’est en effet fondé sur des faits réels, des rapports de police et autres documents pour bâtir son histoire et lui donner de l’authenticité. Ses descriptions de l’époque sont vivantes et pleines de charme. N ressent bien toute l’ambiguïté de cette période, mélange d’insouciance et de frayeur. Pour les parisiens, la guerre est finie et l’occupation allemande est un moindre mal. On rit, on sort le soir, on oublie la peur et on pactise avec l’ennemi d’hier. Quant aux résistants et aux juifs, ils subissent la répression la plus féroce de la part des forces de l’ordre françaises aux ordres de Berlin.
    Oui mais voilà...le souci constant de coller aux faits rend la lecture parfois fastidieuse, trop de détails, de listes, de précisions et un style parfois proche du rapport de police.
    Et puis, il y a son ’’héros’’, le triste sire Léon sadorski. Que dire ? Les pires défauts réunis en un seul homme. Flic corrompu et violent, antisémite et raciste, misogyne et libidineux, adultère et pédophile, l’homme est aussi lâche et égoïste, en un mot détestable. Impossible de s’identifier, inimaginable d’être empathique. Par contre, il n’est pas surprenant. Slocombe a eu beau forcer le trait, on a déjà croisé au détour d’un livre ou d’un film, ce genre de spécimen roublard et malhonnête qui collaborait volontiers avec les allemands et la police française en comptait plus d’un dans ses rangs.
    Par ailleurs, l’enquête policière à proprement parler manque de rythme, noyée dans le flot d’informations sur les forces en présence à Paris à l’époque. On pourra au moins reconnaître à Sadorski d’être pugnace et d’avoir du flair. Il mène son enquête malgré les dangers et le veto allemand, ce qui d’ailleurs est en contradiction totale avec sa personnalité...
    Un roman qui a priori avait tous les atouts pour être un coup de coeur mais qui finalement cumule trop de faiblesses et de lourdeurs. A tenter pour se faire sa propre opinion.

  • 1001histoires 2 mars 2018
    L’Affaire Léon Sadorski - Romain SLOCOMBE

    J’ai trouvé ce roman excellent. Avant sa lecture, je pensais savoir beaucoup de choses sur cette époque, Romain Slocombe a réussi a me passionner et à m’apprendre beaucoup de chose sur le quotidien troublé de l’occupation. La psychologie de Leon Sadorski est fouillée, interroge, interpelle et inquiète.

    A noter que le tome 2 de la série "L’étoile jaune de l’inspecteur Léon Sadorski" est la suite immédiate du tome 1. Lisez le dernier chapitre de "L’affaire LS" puis commencez "L’étoile jaune de l’inspecteur LS", pas de coupure, aucune interruption, l’aventure de Leon et Julie continue.

    J’ai eu la chance de rencontrer Romain Slocombe, l’histoire de Leon Sadorski va se poursuivre, l’auteur a prévu de nous emmener avec son héros récurrent jusqu’à la fin de la guerre, jusqu’à la libération. Ce sera sans doute une période de règlement de comptes que Sadorski traversera avec difficultés.

  • NADIA D’ANTONIO 4 mars 2018
    L’Affaire Léon Sadorski - Romain SLOCOMBE

    J’ai plutôt aimé ce livre mais je n’ai pas tellement apprécié le personnage de Sadorski. Dans l’ensemble cela reste une très bonne lecture pour moi surtout pour le contexte invoqué dans le livre.J’apprécie beaucoup l’auteur et il faudrait que je lise le livre suivant.
    De plus tout ce qui touche à cette sombre période de l’Histoire, m’intéresse beaucoup d’autant plus que nous avons tous quelqu’un dans notre famille qui l’a connue et en a souffert.

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?