Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La piste noire - Åsa LARSSON

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

3 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Nord de la Suède. Un pêcheur découvre le cadavre torturé d’une femme au bord d’un lac gelé. La belle Inna Wattrang était la porte-parole de Mauri Kallis, un célèbre industriel dont l’ascension et la réussite fascinent le pays. Les indices sont minces : les deux inspecteurs de la police judiciaire de Kiruna font appel à l’ex-avocate Rebecka Martinsson, devenue procureur auxiliaire, pour tenter d’élucider les relations troubles entre Kallis et son employée. Derrière le meurtre d’Inna se profile un univers de mensonges, de haines et de faux-semblants où le mal se tient à l’affût comme un corbeau noir.

Secrets de famille, perversions, argent sale… avec cette nouvelle enquête de Rebecka Martinsson, Åsa Larsson, Prix du meilleur roman policier suédois pour Le Sang versé, sonne le renouveau du polar scandinave.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Saveur Littéraire 24 mai 2021
    La piste noire - Åsa LARSSON

    Troisième enquête de Rebecka Martinsson, vous pouvez la lire sans avoir lu les deux premiers. Tout est bien expliqué et résumé, l’état de Rebecka au début, ce qui l’a conduit à ce qu’elle est aujourd’hui. Dans les grandes lignes, certes ! Mais au moins, nous ne sommes pas perdus quand on arrive dans ce troisième opus qui se partage son temps entre diverses villes suédoises, des rendez-vous politiques et une enquête à glacer le sang. le corps d’une femme, Inna Wattrang, est retrouvé dans une cabane au bord d’un lac. Problème ? Inna est connue pour appartenir à une société puissante, en particulier dans les Etats africains.

    Cet opus nous permet de mettre le pied dans un univers que nous ne connaissons pas forcément beaucoup, car c’est un univers assez impitoyable, celui de la finance, de la bourse, celui de l’argent et de la quête du pouvoir. Celui où des investisseurs s’implantent dans un pays, font leurs petites affaires, parfois au détriment de la population. Je vous avoue que j’ai été larguée sur quelques points à certains moments de l’intrigue, comme sur les explications de Rebecka, devenue substitut du procureur à Kiruna. Comment vous dire ? Je faisais les yeux ronds et je me creusais la tête pour comprendre cette histoire de bourse. Autant le dire, même si j’ai finalement (ah, quand même !) compris la plupart des explications, bah, ce ne fut pas une partie de plaisir, croyez-moi !

    Ajoutez à cela l’enquête : au fond, c’est très simple à résoudre. Il faut chercher qui a le plus intérêt à la mort d’Inna, et comme nous berçons dans le monde de l’argent et du pouvoir, le coupable est assez…facilement trouvable. Est-ce un mal ? Je ne saurais dire. Il faudrait savoir comment il s’y est pris, qu’est-ce qu’il l’a poussé à condamner une femme au départ de son côté, mais qui change après un événement particulier.

    Ce qui ressort dans quelques commentaires sur La piste noire, c’est que l’enquête n’est pas assez mise au premier plan. Qu’on dérive vers plusieurs personnages, qu’on se pose la questions de la nécessité de certains. C’est vrai que l’enquête n’est pas le plus important dans ce roman. Presque tout tourne autour des Wattrang et de leurs familles, de leurs histoires. Au passage, certains parleront d’une relation glauque voire malsaine dans le grand haras qui héberge tout ce beau monde. Je vous laisse découvrir de qui on parle. C’est certain que ça choquera ou rebutera certains lecteurs. On se demande si c’est courant, dans le monde-là, celui qui regorge d’argent, de soirées. Beaucoup de prises de risques.

    Rebecka, là-dedans ? Comme l’enquête n’est pas ce qui préoccupe le plus le roman, Rebecka apparaît au final peu de temps. On la suit dans son nouveau travail, ses pensées noires, ses souffrances et sa détermination à aider la police. Et une histoire d’amour.

    La romance, c’est bien, mais la romance, ça me fait parfois geindre, parce que mince quoi, à quoi ça sert, cette romance dans cet opus ?! La dernière scène, pinaise, pourquoi elle est là ?! On aurait pu s’en passer, nan ? Bon, ça, c’est ma réplique de chiante. Ce qu’il faut savoir, c’est que Rebecka a déjà deux opus à son actif avant La piste noire. Je ne vous apprends rien, je vous l’ai déjà dit. Et son amoureux loin d’elle, en fait, pardon, on ne sait pas vraiment si c’est son amoureux, elle l’a déjà côtoyé dans les tomes précédents. Elle nous l’explique, nous parle de lui et de sa relation avec Mans. Je regrette de ne pas avoir lu les deux premiers livres, peut-être aurais-je davantage apprécié cette histoire en ayant toutes les informations en main ? Mais malheureusement, je ne les ai pas. Et je suis restée totalement indifférente à la vie sentimentale de Rebecka, je pense qu’on aurait pu se passer de ça, mais je comprends aussi qu’il faut bien boucler la boucle !

    Autre petite chose qui m’a chagriné. Ester. Je vous le dis d’emblée, j’aime Ester, parce qu’elle et moi avons des choses en commun, d’une manière ou d’une autre. J’ai suivi avec intérêt le parcours qu’elle nous raconte, mais j’ai l’impression qu’il y a trop. Trop, tout simplement. Ce petit côté “magique”, ses capacités, je n’y ai pas beaucoup cru. C’est pourquoi les dernières scènes m’ont déçu.

    Suspense, et d’un coup, la fin. J’ai la désagréable impression que ça part en queue de poisson. C’est dommage, il y a des questions qu’on se pose : que deviennent Mauri et Ebba, où vont-ils ? Sachant qu’ils sont en très mauvaise posture. Ester, que lui arrive-t-il ? Est-elle morte ou bien…et puis, nos deux policiers qui se sont mis dans la mouise, ça se finit comment pour eux, aussi ? Sachant qu’il y a deux autres tomes après, je pense qu’on pourra peut-être trouver quelques réponses, mais c’est vraiment dommage qu’on ait pas tout en main à la fin. Une impression de frustration, tout ça pour ça ?

    En revanche, au niveau du style, j’ai vraiment apprécié ! La manière de découper les chapitres, de varier les points de vue pour que l’on comprenne que chaque personnage est humain, qu’il y a des blessures et des désirs, j’ai aimé ce côté-là, et je salue la traductrice qui a fait un très bon travail ! Et la plume franche et directe de l’auteure, une merveille, on saisit l’horreur de la situation, les images collent à la tête pendant un moment. On est comme les personnages, dégoûtés par ces meurtres commis, ces actions douteuses.

    Publié à l’origine le 03 novembre 2017

    Note : 2,5/5

    (https://saveurlitteraire.wordpress.com/2018/07/24/19-la-piste-noire-asa-larsson/)

  • fanchloua 18 septembre 2020
    La piste noire - Åsa LARSSON

    Apres Le Sang Versé, j’ai choisi de m’attaquer à La Piste Noire.
    Dans la froideur de la Suède, débute une intrigue sanglante, après la découverte dans une cabane de pêcheur, du corps mutilé d’une porte parole, financière et confidente d’un patron surdoué mais totalement narcissique et obnubilé par sa propre réussite sociale..à tous prix.
    Ainsi Mauri Kallis, brillant homme d’affaires bafoue ses collaborateurs, et néglige sa famille.
    Affairiste douteux, il tente de fomenter un coup d’Etat en OUGANDA afin de mettre la main sur les richesses minières du pays, elles-mêmes aux mains de miliciens peu scrupuleux.
    Le tout finit plus tôt mal pour ses associés, neutralisés par un tueur à gage pour ce qui concerne Inna Wattrang sa porte parole, et / ou exécutés par un commando aux ordres de Kampala....
    Ce roman est assez chargé en intrigues et personnages. On s’y perd un peu mais, après quelques longueurs, le final est assez palpitant. Un roman à lire jusqu’au bout !

  • carobreizh 17 juillet 2020
    La piste noire - Åsa LARSSON

    Je n’avais pas encore découvert cette auteure, et le 4ème de couverture a attisé ma curiosité.
    Ma curiosité est vite retombée comme un soufflet sorti du four et qui attend un peu trop longtemps...
    Les pages se tournent mais l’ennui s’installe de plus en plus, avec le sentiment d’avoir attaqué la falaise à la petite cuillère.
    Pour moi qui suit fan de polar nordique, celui-là sera vite oublié, il n’a pas tenu ses promesses à mes yeux.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.