Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La rage - Zygmunt Miloszewski

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Cap au nord-est de la Pologne, à Olsztyn. C’est là que le procureur Teodore Szacki officie désormais. Ce nouveau fief est le théâtre d’une enquête tortueuse qui va sortir Szacki de l’ennui. Un cadavre brûlé par des armes chimiques et composé d’ossements provenant de plusieurs victimes est retrouvé sur un chantier. Absorbé par cette affaire, le procureur ne prend pas la pleine mesure d’une plainte déposée pour violences conjugales. Mis en cause par sa hiérarchie, Szacki, poussé à bout, va alors connaître la rage, celle des justiciers assoiffés de vengeance...

Vos #AvisPolar

  • Sylvie Geoffrion 23 juillet 2019
    La rage - Zygmunt Miloszewski

    "Ne fais pas ça Téo, ne fais pas ça." C’est ce que l’on aurait envie de crier à notre procureur chouchou. Comme dans "Seven", le film.
    C’est la fin de cette plus qu’intéressante trilogie qui nous a fait découvrir un procureur/sherif/-Théodore Szacki- un pays -la Pologne- qui tente de se définir dans sa jeune modernité et liberté.
    Avant d’ouvrir ce dernier titre, j’étais déjà triste de savoir que Téo me quitterait.
    La quarantaine et déjà Téo se sent "vieux". Vieux de tout. Il supporte le poids de la vie, de ses choix, des choses, des événements, des décisions et de son "courroux".
    On le retrouve à Olsztyn, capitale de la Voïvodie de Varmie-Mazurie. Et encore ici, l’auteur en profite pour écorcher (entre autres) le manque de vision des urbanistes, des architectes, des gestionnaires dans le développement urbain. On sent que l’auteur, Zygmunt Miloszewski, respecte la pierre, la beauté, l’ARTchitecture , la signification de l’histoire dans le bâti. Il n’hésite pas à nous le montrer lors des promenades dans la ville. Il ne nous épargne pas non plus le portrait - sans compromis, sans accomodements- des Polonais, de la Pologne et de ses institutions dans cette société complexe qui se cherche encore et dans cette province belle et laide, charmante et assommante tout à la fois.
    La Rage met fin aux réflexions de notre procureur sur la justice l’institution et celle de l’homme, la vérité et ses perspectives, la vengeance. Avec l’humoir noir et le cynisme qu’on lui connaît, Zygmunt Miloszewski réussit encore à écrire un excellent roman dont la thématique est universelle et touche tout le monde dans toutes les couches de la société.
    Et c’est la fin pour Teodore Szacki, une fin élégante, noble, juste.
    Je ne peux que vous convier, si ce n’est déjà fait, à vous jeter sur cette trilogie : Les impliqués, Un fond de vérité et finalement La Rage.
    Bref, je me souhaite de retrouver cet auteur, Zygmunt Miloszewski, et sa Pologne très très bientôt. Quelle belle rencontre ce fut !
    P.S. : 5 étoiles pour l’ensemble de la trilogie.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.