Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Le Masque de la Mort - David Gemmell

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Londres est en ébullition : dans une société en pleine mutation, la pauvreté exacerbe les tensions raciales et divise la population. C’est au cœur de ce contexte étouffant que des femmes se mettent à disparaître : un tueur au sinistre masque les assassine les unes après les autres, sans laisser le moindre indice derrière lui. La presse fascinée l’appelle bientôt Le Masque de la Mort.

Jeune journaliste ambitieux, Jeremy Miller se verrait bien couvrir l’affaire, au lieu de perdre son temps à rédiger des articles complaisants sur des sujets communs.

Alors, quand les meurtres commencent à recouper ses propres reportages, Jeremy est donc le premier surpris. Et bientôt le premier en ligne de mire…

Galerie photos

Pour aller plus loin

Vos #AvisPolar

  • Mes évasions livresques 2 juillet 2019
    Le Masque de la Mort - David Gemmell

    David Gemmell est surtout connu pour ses écrits d’imaginaire.

    Ce Masque de la mort est un thriller inédit que sa veuve a retrouvé après sa mort et accepté de faire éditer.

    Je connais peu l’auteur dans ses écrits de fantasy et fantastiques (je n’ai lu que Jon Shannow) mais j’avais eu un coup de cœur avec le roman noir sorti l’année dernière : Chevalier Blanc, Cygne Noir , édité chez Bragelonne en avril 2018 et dont vous pouvez retrouver la chronique sur mon blog .

    Le Masque de la mort
    situe son action à Londres à la fin des années 80, période où la capitale est en pleine ébullition avec les tensions raciales dans une société en pleine mutation. C’est dans ce contexte qu’un assassin tue sauvagement des femmes et accentue les tensions en présence en imposant un climat encore plus anxiogène.

    Un jeune journaliste, Jérémy Miller, va se retrouver en première ligne dans cette affaire en faisant "équipe" avec une voyante qui va aider la police dans l’enquête.

    David Gemmell apporte une fois de plus un soin particulier à ses personnages qui provoquent de l’empathie- même quand ils sont antipathiques- et donne à son roman une structure narrative rythmée grâce à des chapitres de longueur modérée et bien structurés. La narration est assez originale car on passe de la narration à la première personne lorsqu’il s’agit de Jérémy à celle à la troisième personne dès qu’il s’agit d’un autre personnage.

    Aussi bien une enquête sur un serial killer, le Masque de la Mort est aussi un roman initiatique pour le personnage principal, qui va, avec cette enquête, expérimenter différentes situations qui vont l’aider à mûrir et l’aider à enfin passer à l’âge adulte.

    Par les personnes qu’il va rencontrer via cette affaire, Dawn ( l’optimisme incarné), Ethel (la clairvoyance) et Mr Sutcliffe (la réflexion et la canalisation), ... Jeremy va vivre une palette d’émotions très large qui joueront les montagnes russes...

    J’ai beaucoup aimé le personnage de Mr Sutcliffe, qui mériterait un roman à lui seul, intrigant personnage à la vie énigmatique et bien remplie.

    Un très bon thriller original, captivant jusqu’à la dernière page que je vous conseille.

  • Encore Un Livre 14 août 2019
    Le Masque de la Mort - David Gemmell

    J’ai l’habitude avec la collection Terreur des éditions BRAGELONNE de trouver un contexte terrifiant sans l’utilisation d’artifices. C’est d’ailleurs cet excellent souvenir que je garde de Snowblind de Christopher Golden malgré quelques critiques qui pointaient ce manque de « terreur » pourtant bel et bien présente.
    Bien que ces deux auteurs et romans soient différents, le traitement de la terreur est similaire par l’ambiance et la peur grandissante au sein de la population londonienne. Difficile ne pas penser à l’influence de Jack l’Éventreur à Whitechapel, même si les deux tueurs et les époques sont foncièrement différents, il n’en reste pas moins que l’atmosphère est terrifiante…
    Jeremy Miller, journaliste persona non grata, imbu et ambitieux au journal local le Herald doit évoluer dans une époque et un contexte social en pleine transition, un tueur sadique sévit dans les rues de Londres avec la même ardeur, surnommé Le Masque de la Mort il fait preuve d’une grande cruauté.
    L’investigation de Miller le mènera à faire des rencontres bénéfiques et surprenantes en tout point.
    Trois personnalités se dégagent : Ethel Hurst, apporte une légère touche « fantastique » à l’histoire avec ses prédictions, son vieil ami Mr Sutcliffe est un homme de grande intelligence qui en impose, il donne du corps à l’histoire par son charisme impressionnant, ce rhodésien de la tribu matabélé est captivant…
    Le Masque de la Mort présente de bons atouts, le fil rouge reste essentiellement l’enquête sur ces meurtres aux détails sordides, avec un parfait équilibre maintenu entre différents aspects sociaux : les rouages du journalisme dans les années 1980 à l’aube de la révolution numérique, le chômage est en pleine ascension, le racisme, tout cela couplé aux prémisses de l’industrialisation.
    En allant à l’essentiel, l’écriture dans un style enlevé et un rythme soutenu, David Gemmell entraîne une certaine fascination pour cette époque pessimiste, parmi toutes ces atrocités parce qu’il s’agit quand même d’un thriller terreur, les troubles et la peur sont bien présents. Les personnalités toutes plus savoureuses les unes que les autres apportent un charme et une originalité évidents.
    Le Masque de la Mort est une très belle découverte littéraire, l’auteur étant décédé il y a quelques années, j’ose espérer qu’un autre manuscrit de cette trempe soit exhumé…

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.