Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Le choix des armes - Alain Corneau

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Noël Durieux, un ancien truand, s’occupe désormais d’un haras avec sa femme Nicole. Mickey, un malfrat en cavale, trouve refuge chez lui, mais en le voyant discuter avec l’inspecteur Sarlat, il s’imagine que Noël l’a dénoncé...

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En DVD ou Blu-Ray

Vos #AvisPolar

  • Xavier Latxague 20 juin 2021
    Le choix des armes - Alain Corneau

    Alain Corneau avant un silence de trois ans pour préparer et tourner « Fort Saganne » (1984) tourne à mon avis son meilleur film policier.

    Plus d’ailleurs par sa distribution absolument admirable que pour le scénario qui sacrifie le côté policier pour le thriller.

    Alain Corneau confirme avec ce film que ce genre lui va comme un gant.
    Un genre qui va plutôt lui échapper plus tard avec des ratés comme « Le môme » (1986) et le remake inutile du film de Jean-Pierre Melville « Le deuxième souffle » (2007).

    Le scénario est signé Michel Grisolia écrivain et critique de cinéma qui s’est fait connaître en tant que scénariste du film de Georges Lautner avec Jean-Paul Belmondo, « Flic ou voyou » (1979) issu de son livre « L’inspecteur de la mer ».
    Si l’écriture qui tourne autour des personnages de Noël et Mickey est superbe, c’est moins le cas pour tout ce qui touche à la police. On a un peu de mal à comprendre les (non) agissements de celle-ci, ainsi que la mise en œuvre de l’enquête.
    Si les flics tombent très vite sur Noël Durieux, incompréhensiblement l’enquête patine.

    Alain Corneau maîtrise parfaitement son film et l’alternance des temps forts et temps faibles. Les montées de violences sont plutôt soudaines la plupart amenées par le personnage de Mickey.

    L’intérêt du film vient de la fatalité du destin qui semble être la marque de fabrique du réalisateur comme dans « Police python 357 » ou « La menace« . Dans ces films le personnage principal tente de modifier les événements, mais à chaque fois un malentendu, une mauvaise interprétation, un élément inattendu, enfoncent le personnage vers un destin destructeur et inéluctable.

    Les petits défauts scénaristiques sont balayés par l’interprétation magistrale d’un Yves Montand, celle hallucinée d’un Gérard Depardieu imprévisible et physiquement impressionnant.
    Catherine Deneuve n’est pas de reste et son personnage de Nicole femme d’ex gangster qui voit le passé de son mari revenir dans leur foyer comme une tornade dévastatrice est réellement touchante. De plus en 1980 l’actrice est dans le splendeur de sa beauté.
    Michel Galabru trouve aussi un de ses rares rôles dramatiques où il s’avère bon et hélas sous utilisé dans le cinéma.
    C’est aussi l’occasion de voir Gérard Lanvin dans son premier polar genre dans lequel il installera sa renommée. Ici il n’est guère à son avantage.

    Bonne musique de Philippe Sarde qui donne une atmosphère de jazz rugueux.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.