Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Le sang de nos pères - Guy MORANT

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Ils n’auraient jamais dû mourir ainsi. Ils se croyaient à l’abri de la haine et de la violence qui régnaient dehors. À l’abri derrière leurs clôtures, sous la protection de la police, ils ne couraient aucun danger.

Mais ils baignent à présent dans leur propre sang, elle éventrée comme un animal, lui, le député, abattu d’une balle. Leurs enfants ont disparu.

Les gendarmes convoquent le capitaine Alaric Autier, de la crim’ de Versailles. Ils veulent comprendre pourquoi le tueur a laissé dans la bouche de la femme une coupure de journal évoquant une affaire du policier.

Malgré lui, Autier est happé par ce drame. Il se jette dans une course pour retrouver les enfants, entre un suspect qui s’exprime par énigmes et des gendarmes peu coopératifs.

Deux semaines plus tôt, Karine, une journaliste de webtélé, assiste à la mort de son mentor, dans des circonstances troublantes. Alors qu’elle lance l’alerte pour provoquer une enquête, sa vie s’écroule, et elle est précipitée dans un monde où elle ne peut se fier à personne.

Une femme en fuite, des enfants disparus : deux drames apparemment sans rapport. Et pourtant…

Troisième enquête du groupe Autier après Effondrements et Embrasements, Le sang de nos pères explore un ensemble de thèmes contemporains, comme la réputation à l’âge des réseaux sociaux, le poids des médias sur les enquêtes policières ou le cyberharcèlement. Mais le passé est aussi de la partie, sous la forme de trois lettres qui suscitaient autrefois tous les fantasmes : SAC — le Service d’action civique.

Vos #AvisPolar

  • Les lectures de Maryline 4 août 2020
    Le sang de nos pères - Guy MORANT

    Alaric Autier, capitaine de police à la crim’ de Versailles, est appelé par la juge afin d’être mis en relation avec les gendarmes. En effet, ces derniers sont intervenus au domicile d’un député retrouvé mort avec sa femme charcutée à côté. Dans la bouche de cette dernière, un article de journal. Et quelques jours plus tard, le coupable se présente au commissariat acceptant de ne parler qu’avec le policier Autier. Celui-ci, ainsi que toute son équipe, se retrouve donc à devoir collaborer avec les gendarmes pour élucider la disparition des enfants du couple défunt...

    En parallèle, Karine, jeune journaliste lanceuse d’alerte, perd son ami et mentor journaliste Vincent. Lorsqu’elle décide d’enquêter sur sa mort qu’elle trouve suspecte, elle se voit critiquée de partout sur les réseaux et même poursuivie et cambriolée... Elle comprend qu’elle a mis le doigt dans un engrenage dont il va être difficile de sortir sans encombre. La descente aux enfers n’est pas loin, elle est perdue. Pourquoi tout le monde est contre elle ? Serait-elle devenue folle sans s’en rendre compte après cette perte humaine importante pour elle ?

    J’ai beaucoup aimé ce troisième tome des enquêtes d’Alaric Autier. Lui qui est réputé pour être plutôt "border-Line", est ici plutôt sage et se doit de collaborer avec ses ennemis les gendarmes. Il est touché par l’enquête, ça lui fait remonter des souvenirs qu’il avait enfouis et du coup, il se prend au jeu. J’ai aimé sa sagesse même si je le préfère en dehors des clous, ça donne du pep’s aux enquêtes. Mais j’ai passé un très bon moment, surtout avec Karine et son histoire. J’avoue que j’aurais aimé un peu plus de texte sur ce qui lui arrive car on entre dans un côté plus psychologique et on se perd avec elle. Je me suis demandée tout du long si elle devenait folle ou si elle était vraiment suivie, bravo à l’auteur, c’est super bien écrit, on doute de tout et de tout le monde !

    Concernant la couverture, l’auteur fait à chaque fois mouche, elles sont magnifiques et cette dernière est encore à la hauteur ! Elle attire l’œil, elle donne envie de connaitre ce que ces images cachent. N’hésitez plus, ce polar (et les deux précédents) est vraiment parfait, on ne s’en lasse pas !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.